Aubier

Sommaire

L'aubier désigne la partie du bois la plus jeune et la plus tendre, située entre l'écorce qui le protège, et le bois de cœur.

L'aubier, sensible aux insectes xylophages et aux champignons, et peu résistant, n'est pas un bois de qualité en construction. L'aubier de certaines espèces est recherché pour ses propriétés médicinales en naturothérapie. Le point.

Qu'est-ce que l'aubier ?

L'aubier, ou aubour, correspond au bois physiologiquement actif de l'arbre, souvent de couleur blanchâtre :

  • Il est composé d'un ensemble de cellules vivantes. Il s'agit d'une partie du xylème, un ensemble de vaisseaux qui servent à acheminer la sève brut des racines vers les feuilles.
  • Quelques années après leur formation, ces vaisseaux meurent et se bouchent en s'imprégnant de tanins et de résine.
  • On ne parle alors plus d'aubier mais de duramen, et ce phénomène s'appelle la duraménisation. L'aubier a aussi un rôle de réserve d'énergie pour la plante.

L'aubier est produit par le cambium, une couche cylindrique mince de cellules qui produisent le bois vers l'intérieur, et le liber vers l'extérieur. L'épaisseur de l'aubier varie d'une essence d'arbre à l'autre.

À noter : le saule blanc, Salix alba, un arbre de la famille des Salicacées est aussi parfois appelé aubier.

Aubier : localisation du bois

L'aubier est donc situé entre l'écorce et le duramen, aussi appelé bois de cœur ou bois parfait, dans la zone d'accroissement du bois le plus récemment formé par le cambium.

C'est la partie du bois la plus riche en protéines et en nutriments (grâce à la présence de sève), ce qui en fait aussi la partie la plus sensible aux champignons, aux bactéries lignivores et saproxylophages, et aux insectes xylophages.

Il est protégé par l'écorce, qui elle est étanche et imperméable. L'aubier apparaît, chez certaines espèces, plus clair que le duramen (chêne, pins...), ou de la même couleur chez d'autres espèces (sapin, érable, peuplier...).

Utilité de l'aubier

L'aubier est un bois très tendre qui n'est généralement pas utilisé dans la construction. Il correspond souvent à une chute utilisée comme bois à brûler après avoir été mis à sécher :

  • Son observation permet de dater la coupe de l'arbre car il est immédiatement attaqué par des insectes xylophages, bactéries et champignons.
  • On retrouve parfois un peu d'aubier dans les planches de mauvaise qualité, il s'abîme alors rapidement et peu laisser des trous.
  • Chez certaines essences d'arbre, on préfère au contraire avoir une plus grande proportion d'aubier que de duramen.

Chez certaines espèces d'arbre, l'aubier possède des propriétés médicinales. Le plus connu est certainement l'aubier de tilleul utilisé pour drainer les toxines et combattre le diabète, les migraines d'origine hépatique, la goutte est les calculs rénaux.

L'aubier de Lapacho possède des principes actifs qui sont utilisés pour l'oxygénation du sang, pour renforcer les défenses immunitaires ainsi que pour éliminer les toxines de l'organisme.

Bon à savoir : l'aubier doit être récolté au moment de la monté de la sève pour pouvoir faire profiter au maximum de ses propriétés thérapeutiques. L'arbre est sacrifié car on lui retire les vaisseaux conducteurs qui alimentent les feuilles en sève brute.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider