Fabriquer des étiquettes en ardoise pour le jardin

Sommaire

Durables et esthétiques, les étiquettes en ardoise conviennent aussi bien à un jardin au charme ancien qu’à un jardin contemporain, selon le style que vous leur donnerez et la calligraphie utilisée.

Vous pouvez trouver de jolies étiquettes en ardoise dans le commerce ; mais, si vous voulez étiqueter un grand nombre de plantes, il est économique de les faire vous-même, aux dimensions exactes que vous souhaiterez.

Voici comment fabriquer des étiquettes en ardoise pour le jardin à partir de lots d'ardoises de récupération.

1. Procurez-vous des ardoises

Procurez-vous à bas prix un lot d’ardoises de récupération :

  • auprès d’un couvreur ;
  • sur un chantier, lors de la réfection d’un toit ;
  • dans les vide-greniers ;
  • en regardant les petites annonces dans un journal publicitaire local.

Peu importe si vous récupérez des ardoises ébréchées ou partiellement cassées. Il vous en restera assez pour découper vos étiquettes. Des bords irréguliers, un peu cassés, peuvent même apporter un effet intéressant dans certains jardins.

2. Découpez les ardoises aux dimensions souhaitées

Déterminez la forme et les dimension des étiquettes

Les étiquettes en ardoise vendues dans le commerce sont en général rectangulaires et d’un format 9,5 × 7 cm ou 7 × 5 cm.

Rien ne vous empêche d’adopter d’autres formes et de varier les dimensions de vos étiquettes selon ce que vous voudrez y écrire. Vous pouvez par exemple varier en découpant de longs rectangles étroits que vous ficherez directement en terre, en écrivant le nom de la plante verticalement.

Astuce : il est esthétique d’éviter l’uniformité d’étiquettes semblables dans tous vos massifs et tout votre jardin.

Découpez vos étiquettes

Pour découper les ardoises, vous avez le choix entre plusieurs outils :

  • une scie sauteuse ou une scie à métaux ;
  • une mini-perceuse équipée d’une petite meule ;

Conseil : ces 2 outils sont à éviter pour un petit format d’ardoise car assez dangereux.

  • une carrelette électrique (découpeuse pour le carrelage), le plus pratique si vous fabriquez un grand nombre d’étiquettes.

Une fois le matériel choisi, procédez à la découpe :

  • Protégez vos yeux des éclats éventuels en portant des lunettes de protection.
  • Si la forme de l’étiquette le nécessite, dessinez-la à la craie sur l'ardoise.
  • Découpez délicatement pour éviter la casse.

Astuce : si vous faites de la casse, gardez les chutes d’ardoise afin de les piler et de les mettre au pied de vos hortensias si vous voulez les bleuir.

Poncez vos étiquettes

Après avoir découpé vos étiquettes :

  • Poncez les arêtes, très coupantes, avec du papier de verre moyen.
  • Poncez la surface où vous souhaitez écrire (à l’endroit seulement ou à l’endroit et à l’envers) avec du papier de verre fin : cela vous permettra d’écrire plus facilement.

3. Percez les ardoises (facultatif)

Si vous souhaitez visser ou clouer vos étiquettes sur un support, percez-les d’un trou, par exemple à environ 1 cm du bord supérieur.

Remarque : cette étape est facultative. Le trou sert à fixer l’étiquette sur un piquet ou à l’accrocher en y passant une ficelle, mais vous pouvez aussi ficher tout simplement l’ardoise dans le sol au pied de la plante concernée et l’étiquette n’a alors pas besoin d’être percée.

Percez les ardoises de la façon suivante :

  • Collez un morceau de ruban adhésif sur l'envers de l'ardoise au niveau du futur trou et posez l’ardoise sur une planche en bois qui absorbera les vibrations de la perceuse : ces deux astuces vous permettent d’éviter la casse autant que possible.
  • Avec une perceuse équipée d’une mèche fine, percez un premier trou en procédant à petite vitesse.
  • Si vous souhaitez obtenir un trou plus gros, agrandissez-le progressivement en utilisant des mèches de plus en plus grosses.

4. Écrivez sur vos étiquettes et décorez-les à votre goût

Écrivez sur vos étiquettes

Pour écrire sur vos étiquettes, la couleur blanche est recommandée car elle ressort bien sur l’ardoise. Utilisez à votre convenance :

  • Des feutres vendus spécialement à cet effet par les commerces spécialisés en décoration de jardin :
    • Feutre-craie blanc effaçable à l’eau, pour des étiquettes très provisoires (des semis par exemple).
    • Feutre blanc effaçable à l’alcool, pour une inscription plus durable.
  • Des feutres peinture ou feutres pour porcelaine vendus dans les magasins de loisirs créatifs.
  • Un stylo correcteur liquide blanc.

Note : pour écrire le nom de la plante sur l’endroit de l’étiquette, utilisez une calligraphie s’accordant avec le style de votre jardin. Écrivez éventuellement au verso de l’étiquette des renseignements que vous voulez garder en mémoire : provenance, année de plantation.

Décorez vos étiquettes à votre goût

Si vous avez des talents d’artiste, vous pouvez aller plus loin et peindre ou dessiner un motif sur vos étiquettes :

  • avec des feutres peinture ;
  • avec des feutres porcelaine ;
  • avec de la peinture acrylique et un pinceau fin.

Si vous avez peint ou décoré vos étiquettes, vous voudrez peut-être les protéger afin de les rendre vraiment résistantes aux intempéries : vaporisez alors sur chaque étiquette 3 couches de vernis en bombe pour extérieur, par exemple du vernis marin.

Note : si vous avez utilisé des feutres peinture, vous pouvez aussi mettre les étiquettes au four à 220°C pendant 45 minutes, pour rendre les inscriptions et dessins indélébiles. Pour des inscriptions et dessins réalisés avec des feutres porcelaine, une température de 150°C suffit.

5. Fixez vos étiquettes en ardoise sur un piquet

Si vous n’avez pas opté pour des ardoises simplement enfoncées dans le sol, fixez-les sur un piquet. Voici 2 méthodes possibles :

Méthode 1 : fixez chaque étiquette sur un tasseau de bois

  • Procurez-vous un tasseau de la longueur souhaitée (par exemple 50 cm).
  • Pour plus de durabilité, lasurez-le, vernissez-le ou peignez-le avec une peinture pour extérieur.
  • Vissez ou clouez l’étiquette percée sur le tasseau.

Méthode 2 : enfilez chaque étiquette sur un tuteur en bambou

  • Coupez le tuteur à la longueur souhaitée, quelques centimètres au-dessus d’un nœud.
  • Enfilez simplement l’étiquette sur le tuteur, elle restera en position légèrement inclinée, proche de l’horizontale, maintenue par le nœud qui l’empêchera de glisser au sol.

Ces pros peuvent vous aider