Comment utiliser un tire-fort

Sommaire

Le tire-fort est un treuil manuel à câble passant. C'est un outil léger qui permet de déplacer de lourdes charges avec un moindre effort, sans nécessiter l'emploi d'un véhicule ou d'une grue. Il peut servir à :

  • déraciner une souche ;
  • déplacer un tronc (débardage), un rocher, une caravane ou un cabanon ;
  • guider un arbre dans sa chute pour assurer la sécurité des biens autour ;
  • soulever une charge (le palan est souvent plus adapté).

Il est relativement simple à utiliser, en respectant certaines précautions d'usage. Son maniement se fait au moyen d'un levier qui est actionné par une personne, voire deux si nécessaire.

Voici pas à pas comment utiliser un tire-fort en fonction de son usage.

Zoom sur le tire-fort

Les éléments du tire-fort

Le tire-fort, appelé aussi tire-câble, est souvent composé de 3 pièces indépendantes :

  • un câble en acier de 6 à 16 mm de diamètre, muni d'un ou deux crochets à ses extrémités ;
  • un levier, parfois télescopique, que l'on connecte au tire-fort pour opérer la traction d'avant en arrière ;

Bon à savoir :  une manivelle remplace parfois le levier, mais ce système est plus fatigant à manier.

  • un boîtier, en métal ou en plastique (moins solide que le métal), qui contient un mécanisme à mâchoires dans lequel passe le câble.

Des accessoires complémentaires peuvent compléter le tire-fort :

  • 2 élingues sont quelquefois fournies pour entourer le tronc des arbres ;
  • une ou plusieurs poulies de mouflage peuvent être ajoutées pour démultiplier la force de traction du tire-fort.

Caractéristiques physiques du tire-fort

Le tire-fort se définit :

  • par une force de levage qui correspond au poids que l'on peut soulever verticalement ;
  • et par une force de traction horizontale atteignant presque 2 fois la précédente. Elle peut aller de 300 kg à 5 t.

 

1. Trouvez un point d'ancrage solide

Le principe est de relier la charge à déplacer à un point d'ancrage fixe, suffisamment robuste, qui ne va pas se déformer ou être endommagé par la traction.

Utilisez un arbre comme point d'ancrage

Dans la nature comme point d'ancrage, on se sert souvent d'un gros arbre sain :

  • Entourez le tronc avec une pantoire en chaîne ou une sangle en polyester (moins agressive pour le tronc) de manière à ne pas endommager le câble du tire-fort.

Bon à savoir : la corde n'est pas conseillée car elle a tendance à glisser.

  • Protégez l'écorce, en insérant des planchettes entre la chaîne et le tronc par exemple.
  • Si l'arbre d'ancrage a la même grosseur que l'arbre à arracher (cas d'une haie dont vous voulez arracher tous les sujets par exemple), placez la pantoire plus bas sur l'arbre d'ancrage.

Bon à savoir : plus le point d'attache est bas, plus l'effet de levier qui tend à faire basculer le tronc est réduit.

Choisissez un autre type de point d'ancrage

D'autres ancrages sont possibles pour fixer le tire-fort :

  • une barre à mine bien enfoncée dans le sol ;
  • un poteau scellé ;
  • ou encore le crochet d'un véhicule bien calé.

Important : quel que soit le type de point d'ancrage utilisé, veillez à choisir une longueur et une grosseur de câble suffisante selon l'emploi prévu. Pour désoucher notamment, utilisez un câble d'au moins 11 mm de diamètre et 20 m de long.

Ajoutez des points d'ancrage intermédiaires

Si besoin (par exemple lorsque l'arbre à tirer est important), utilisez un ou plusieurs autres points d'ancrage intermédiaires afin de diminuer la traction et répartir les forces :

  • reliez au câble chaque point supplémentaire avec une poulie ;
  • passez ensuite le câble dans le tire-fort.

Important : si des poulies sont ajoutées, assurez-vous que la résistance du câble est suffisante pour supporter la force de traction ainsi augmentée.

2. Arrimez l'objet à déplacer au tire-fort

Cas d'un arbre que l'on veut guider dans sa chute

  • Avec la sangle ou la pantoire, faites deux tours le plus haut possible autour du tronc de l'arbre.

Bon à savoir : pour faciliter la chute de l'arbre, accentuer cette fois-ci l'effet de levier en fixant le point d'attache le plus haut possible.

  • Reliez la pantoire ou la sangle au crochet (mousqueton ou manille) placé à l'extrémité du câble du tire-fort, de manière à bien répartir la force.

Cas d'un dessouchage

  • Creusez une fosse autour de la souche et coupez la naissance des grosses racines à la hache ou au sécateur de force.
  • Arrosez copieusement autour de l'arbre pour ameublir le sol 1 à 2 jours avant l'arrachage.
  • Arrimez solidement la souche avec 1 ou 2 pantoires.

Bon à savoir : s'il s'agit d'abattre un arbre, avant le dessouchage avec le tire-fort, coupez l'arbre assez haut de manière à faciliter l'accroche de la sangle.

Cas d'un objet lourd à déplacer

  • Pour déplacer un véhicule tombé dans un fossé par exemple, utilisez le crochet au niveau du pare-chocs prévu pour le remorquage en cas de panne.

Important : le remorquage sur une longue distance doit obligatoirement se faire avec une barre d'attelage.

  • Pour un tronc abattu, un rocher ou autre, choisissez la pantoire la mieux adaptée de façon à ne pas risquer de décrochage inopiné.

3. Actionnez le tire-fort

  • Assurez-vous que l'espace entre l'objet arrimé et le point d'ancrage soit évacué. Éloignez les personnes pour éviter tout accident.
  • Muni de gants de chantier, en position debout, activez le levier du tire-fort en avant et en arrière.

Bon à savoir : chaque aller-retour fait progresser le câble de 15 à 30 cm selon le modèle.

  • Restez vigilant durant tout le déroulement de l'opération.

Ces pros peuvent vous aider