Corydale d’or

À jour en Février 2024

Écrit par les experts Ooreka

Bob Gutowski cc by FlickR

La corydale d'or est une plante qui – dans un environnement adapté – se pare de corolles jaunes du milieu du printemps jusqu'au début de l'automne. Elle est donc idéale pour fleurir aisément le jardin. Facile à entretenir, elle a de quoi séduire tous les jardiniers, qu'ils soient expérimentés ou néophytes. Focus sur ses principales caractéristiques et son mode de culture.

Corydale d'or : caractéristiques

La corydale d'or (Pesudofumaria lutea) est une plante vivace rhizomateuse qui appartient à la famille des Papavéracées. La corydale d'or ou corydale jaune est originaire d'Europe. En France, on peut l'admirer à l'état sauvage dans les massifs alpins.

Elle se présente sous forme de touffe au port érigé, dont la hauteur et la largeur ne dépassent pas 30 cm. Son feuillage – qui, selon les conditions hivernales peut être semi-persistant ou persistant – est composé de feuilles pennées d'un vert soutenu au revers très pâle. Les botanistes parlent d'un vert glauque.

Ses fleurs s'ouvrent en corolle d'un jaune d'or franc de 2 cm de longueur et sont réunies en grappes pouvant compter jusqu'à seize fleurs. La floraison de la corydale d'or commence dès le mois de mai et se prolonge jusqu'à fin octobre.

Ses fruits non comestibles mesurent environ 1 cm de diamètre et abritent de petites graines noires très brillantes.

Attention : prenez quelques précautions lorsque vous êtes en contact avec la corydale d'or, qui présente une certaine toxicité. Lavez-vous soigneusement les mains après l'avoir touchée et soyez vigilant avec vos enfants.

Corydale d'or : culture

Vous pouvez installer votre corydale d'or dans un massif de gravier, une rocaille, au pied d'un arbre, voire au beau milieu de la pelouse. Elle est également capable de se développer dans les lézardes d'un vieux muret auquel elle apportera un charme absolu.

Plantation

C'est en automne que vous pouvez semer les graines de corydale d'or et les recouvrir d'un ou deux centimètres de terre meuble. Réservez-lui une zone du jardin bien ensoleillée ou mi-ombragée.

La corydale d'or aime les sols acides à neutres, bien drainés et humifères. Une terre lourde doit être allégée par un apport de sable. Évitez de la cultiver dans un sol calcaire.

Entretien

Assez gourmande en eau, la corydale d'or a besoin d'arrosages fréquents durant l'été afin que le sol reste frais. Attention toutefois à ne pas noyer la plante car une atmosphère chaude et trop humide entraîne un arrêt de la floraison. Notez aussi que les arrosages doivent cesser pendant l'hiver. En effet, un sol trop humide tout au long de la saison froide peut entraîner le dépérissement de cette plante.

Lorsque la touffe devient trop encombrante, vous pouvez la diviser. Cette action doit être effectuée au cours de la période de repos de la végétation. Sachez enfin que la corydale d'or a tendance à se ressemer naturellement si elle se plaît dans son environnement. C'est pourquoi on dit que c'est une plante rudérale, comme c'est le cas d'ailleurs de bien d'autres plantes telles que la verveine officinale, le grand plantain ou encore la pâquerette et certaines renouées.

Enfin, si vous avez dispensé des arrosages excessifs et que votre corydalesemble dépérir, procédez à une taille sévère. Celle-ci consiste à rabattre la touffe presque au niveau du sol afin de permettre à la plante de renaître.

Bon à savoir : résistante aux maladies, la corydale d'or attire en revanche certains parasites comme l'araignée rouge, le puceron ou encore la limace et l'escargot. En cas d'invasion, demandez conseil à un spécialiste en jardinage afin de lutter contre les indésirables de façon naturelle.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Liens rapides