Réaliser et utiliser une décoction de prêle

Sommaire

La décoction de prêle est un excellent fongicide, permettant de lutter contre un grand nombre de maladies cryptogamiques (dues à des champignons) :

  • l’oïdium, touchant de nombreux légumes, les fraisiers, les arbres fruitiers et les rosiers ;
  • le mildiou, touchant la vigne, les tomates et les pommes de terre ;
  • la cloque du pêcher ;
  • la tavelure et la moniliose, touchant les arbres fruitiers ;
  • la rouille, touchant les conifères, le groseillier, le poirier, le haricot, la pomme de terre, le rosier, la rose trémière…
  • la septoriose, touchant la fois les céréales, des légumes (tomate, céleris), des fruitiers (arbousier, poirier, cassissier) et des fleurs (pivoine, glaïeul, azalée) ;
  • la fonte des semis.

Voici comment faire et utiliser la décoction de prêle.

Récoltez la prêle

  • Vous trouverez la prêle commune un peu partout dans la nature, dans les terrains humides et plutôt acides, par exemple en bordure des chemins et des champs.
  • Récoltez la prêle en avril-mai, en la coupant avec un sécateur.
  • Utilisez une partie de votre récolte pour confectionner une décoction de plante fraîche.
  • Séchez le reste de votre récolte, ce qui vous permettra de confectionner ultérieurement des décoctions de plante séchée : étalez simplement la récolte sur un papier journal et faites-la sécher dans un endroit sec et aéré, par exemple un grenier.

Attention : évitez absolument de transplanter de la prêle dans votre jardin, où elle se comportera vite comme une vraie peste tellement elle est envahissante.

1. Préparez la décoction de prêle

La préparation de la décoction de prêle est rapide et peut se faire avec de la prêle fraîche ou séchée :

  • Hachez grossièrement les tiges de prêle.
  • Dans un seau, mettez 100 g de prêle fraîche ou 20 g de prêle séchée.
  • Ajoutez 1 litre d'eau (utilisez de préférence de l'eau de pluie, moins calcaire).
  • Couvrez le récipient et laissez le mélange macérer pendant 24 heures.
  • Versez dans une casserole et faites bouillir 30 minutes à feu doux.
  • Laissez refroidir.

2. Filtrez et conservez la décoction

  • Filtrez avec un filtre à café (à défaut de filtre, un vieux bas ou un tissu fin fait également l'affaire).
  • Avec l'entonnoir, versez la décoction dans une bouteille en plastique non transparente (par exemple une bouteille de lait).
  • Fermez hermétiquement.
  • Stockez à l'abri de la chaleur et de la lumière.

Note : même stockée dans de bonnes conditions, cette décoction ne se conserve pas plus de 15 jours en moyenne. Vous reconnaîtrez facilement à l'odeur qu'elle est périmée.

3. Utilisez la décoction de prêle

La décoction de prêle est utilisée comme traitement préventif, ou curatif lors de faibles attaques, des maladies cryptogamiques.

Marche à suivre :

  • Diluez la décoction de prêle à 20 % (pour 1 litre de décoction, ajoutez 4 litres d'eau).
  • Remplissez la cuve du pulvérisateur.
  • Pulvérisez sur les feuilles des plantes à traiter.
  • Recommencez l'opération plusieurs fois au cours du printemps et de l'été.

À savoir : la décoction de prêle peut aussi servir à lutter contre la fonte des semis. À cette fin, préparez-la avec seulement 50 g de prêle (au lieu de 100) pour 1 litre d'eau. Trempez les semences dans la décoction avant de les utiliser.

4. Utilisez la décoction de prêle

La décoction de prêle est utilisée comme traitement préventif, ou curatif lors de faibles attaques, des maladies cryptogamiques.

Marche à suivre :

  • Diluez la décoction de prêle à 20 % (pour 1 litre de décoction, ajoutez 4 litres d'eau).
  • Remplissez la cuve du pulvérisateur.
  • Pulvérisez sur les feuilles des plantes à traiter.
  • Recommencez l'opération plusieurs fois au cours du printemps et de l'été.

À savoir : la décoction de prêle peut aussi servir à lutter contre la fonte des semis. À cette fin, préparez-la avec seulement 50 g de prêle (au lieu de 100) pour 1 litre d'eau. Trempez les semences dans la décoction avant de les utiliser.

Ces pros peuvent vous aider