9 plantes épiphytes

Une plante épiphyte est un organisme vivant sur d'autres végétaux pour y profiter de la luminosité et l'hygrométrie suffisantes à sa survie. Elle ne doit pas être confondue avec une plante parasite. En effet, ses racines ne s'ancrent ni dans le sol, ni dans la plante qui l'héberge. Elle ne se nourrit pas non plus à ses dépens. Ce végétal capte l'eau et les éléments nutritifs nécessaires à sa croissance dans l'air, l'eau et la terre qui se loge au pied de ses racines. Vous voulez en savoir plus ? Explications à travers 9 exemples.

L'orchidée

L'orchidée
©  Gytha69 / CC BY 2.0 / Flickr

Très tendance, cette plante, à la floraison exotique et fascinante, fait partie des plus vendues. La cultiver est un vrai plaisir, pour les amateurs comme pour les professionnels. Les difficultés de son entretien fluctuent en fonction des espèces et variétés, mais elles valent le coup quand on voit le résultat !

L'orchidée a la particularité d'être l'une de ces plantes épiphytes. Beaucoup, dans leur milieu d'origine, peuvent croître sur des souches, des roches et des arbres sans aucun problème.

Bon à savoir : ses racines aériennes sont là pour capter l'humidité de l'air.

Le tillandsia

Le tillandsia
©  Edu / CC BY NC ND SA 2.0 / Flickr

Facile d'entretien, peu gourmande en eau et croissance rapide... Voici quelques arguments attractifs pour vous décider à vous occuper d'un tillandsia. De la famille des Bromeliaceae (famille de l'ananas), il se cultive avec ou sans terreau et il a une floraison plutôt surprenante.

Le tillandsia est une plante épiphyte. On l'appelle aussi d'ailleurs « la fille de l'air ». Ses racines lui permettent de s'accrocher à un support et ses feuilles, recouvertes de poils, lui servent à se nourrir.

Le guzmania

Le guzmania
©  Christoph Diewald / CC BY NC ND 2.0 / Flickr

Comme le tillandsia, cette plante a elle aussi des similitudes avec l'ananas, car elles font toutes les deux partie de la famille des Bromeliaceae. Leurs bractées colorées (feuilles ayant la fonction des pétales), leurs feuilles persistantes disposées en rosettes et leurs fleurs sont caractéristiques de cette famille. Le guzmania plaît beaucoup ; il est souvent choisi pour égayer nos salons.

C'est une plante épiphyte, provenant des forêts tropicales, qu'on peut trouver tout en haut des arbres. La forme de ses feuilles constitue une réserve d'eau quand il pleut.

Le philodendron

Le philodendron
©  amanda tipton / CC BY NC ND 2.0 / Flickr

Le philodendron est une plante au feuillage décoratif et aux vertus dépolluantes. Facile de culture, tout le monde peut se permettre d'en avoir un chez soi. Cette vivace persistante apportera une touche tropicale à votre intérieur. Par contre, préservez-la du froid ! Elle ne le supporte pas.

Le philodendron est épiphyte dans les forêts humides. Il a l'habitude de se développer près d'un arbre afin de lui grimper dessus ! Et pour cela, ses racines aériennes l'aideront grandement.

L'anthurium

L'anthurium
©  Iqbal Osman / CC BY 2.0 / Flickr

L'anthurium, reconnaissable grâce à ses spathes colorées en forme de cœur, est une plante élégante et sophistiquée. Elle a l'avantage de ne demander que très peu d'entretien et d'avoir une longue floraison si elle est bien cultivée. Cette plante d'intérieur possède des feuilles oblongues et vernissées lui donnant un réel attrait, même quand elle n'est pas fleurie.

En fonction de ses variétés, l'anthurium peut se développer en pot ou sur des débris végétaux ou encore des rochers. C'est une plante épiphyte.

Le schlumbergera

Le schlumbergera
©  Serhio Magpie / CC BY 2/0 / Flickr

Le schlumbergera est aussi appelé, à tort d'ailleurs, « ephiphyllum ». Ce ne sont pas les mêmes végétaux. Cette plante surprend par son abondante floraison attractive qui se développe en période hivernale, d'où son surnom de « cactus de Noël ». Ses tiges plates sont étonnantes et non piquantes. Ce cactus a un port buissonnant, puis il devient retombant, lorsqu'il atteint une certaine hauteur.

Cette cactée a la particularité d'être épiphyte. Elle s'est adaptée à son milieu d'origine pour survivre.

L'épiphyllum

L'épiphyllum
©  Bill Gracey / CC BY NC ND 2.0 / flickr

Sa floraison remarquable et ses tiges plates font de l'épiphyllum une plante très appréciée. Ses fleurs colorées sont étonnantes et de taille conséquente (jusqu'à 30 cm pour certaines variétés). Ses tiges ne possèdent que très peu d'épines. Avec l'âge, ce cactus devient buissonnant et retombant.

L'épiphyllum est l'une des rares cactées à vivre dans les forêts tropicales. Il est aussi appelé « cactus orchidée » car, tout comme les orchidées, il se développe sur les arbres. Il est épiphyte.

L'asplénium

L'asplénium
©  Hans Hillewaert / CC NY NC ND 2.0 / Flickr

L'asplénium ou « fougère nid d'oiseau » est cultivée sous notre climat, en intérieur. Elle possède de longues frondes très esthétiques de 50 à 120 cm de long, disposées en rosette. C'est au centre de cette rosette que naissent de nouvelles feuilles, d'où son surnom...

L'asplénium récupère en son cœur, au milieu des ses feuilles qui lui servent d'entonnoir, l'eau nécessaire à sa croissance. Cette plante pousse à l'origine sur les arbres, en pleine terre et sur les rochers. 

Le vriesea

Le vriesea
©  orange.tag.pixx / CC BY NC ND 2.0 / Flickr

Le vriesea est une plante de la famille des Bromeliaceae, originaire des forêts tropicales. Il possède de longues feuilles rubanées décoratives disposées en rosette. Au bout de 2 à 3 ans de culture, ce végétal fleurit pendant environ 2 à 3 mois. Son inflorescence en épi est très colorée et attire les insectes pollinisateurs. Après floraison, la plante meurt. Il est donc important de préserver les rejets pour la faire perdurer !

Le vriesea, comme beaucoup de plantes de sa famille, pousse dans le creux des branches d'arbres et dans son milieu naturel.

Pages Jaunes vous en dit plus

Les plantes épiphytes, il en existe beaucoup d'autres encore... Il y a aussi les plantes qui poussent sur les rochers, dites lithophytes, et les plantes parasites, comme le gui. Les végétaux ont souvent appris à s'adapter à leur environnement parfois extrême. Si vous souhaitez vous aussi cultiver des plantes épiphytes, n'hésitez plus ! Il y en a forcément une qui vous conviendra.

Nos contenus peuvent vous apporter quelques précieux conseils :

Bonne lecture !

Ces pros peuvent vous aider