Terre argileuse

Sommaire

Apprenez à utiliser la terre argileuse de votre jardin. Souvent boudée par les jardiniers amateurs, elle est pourtant très appréciée des végétaux.

Suivez notre guide pour savoir quelles sont les particularités d'une terre argileuse, connaître ses avantages, ses inconvénients, et ce que l'on peut planter dans ce type d'environnement.

Terre argileuse : ses particularités

Il n'est pas nécessaire de faire analyser sa terre de jardin pour savoir que l'on est en présence d'un sol argileux.

Au premier coup d’œil, il est possible de la reconnaître, ne serait-ce qu'en fonction des végétaux qui s'y développent spontanément. Il peut s'agir de liseron, pâquerettes, joncs, boutons d'or.

En y regardant de plus près, on peut constater que la terre argileuse est :

  • Fendillée et très dure lorsqu'elle est sèche.
  • Collante et excessivement compacte quand elle est humide.

Bon à savoir : la terre argileuse doit être enrichie en éléments nutritifs pour une bonne production.

Avantages et inconvénients d'une terre argileuse

La terre argileuse présente des atouts incontestables :

  • Elle est fertile.
  • Elle retient particulièrement bien l'eau de pluie ou des arrosages.
  • Elle retient également les minéraux dont les végétaux ont besoin.
  • Elle permet aux cultures de ne pas trop souffrir de la sécheresse, que ce soit au jardin potager, au jardin d'agrément ou au verger.

Cette terre lourde est en revanche :

  • Longue à se réchauffer au sortir de l'hiver : lorsqu'elle est gorgée d'eau alors que les risques de gel sont encore à craindre, les plantations gélives et les plus fragiles peuvent souffrir. Ce réchauffement tardif de la terre lourde entraîne bien souvent un retard de la végétation. Il faut donc en tenir compte au moment des plantations.
  • Dure en été : ce qui ne facilite ni la circulation de l'air, ni la pénétration des eaux en cas de pluies violentes. Il est donc nécessaire de biner plus souvent la terre argileuse qu'un autre type de sol afin de favoriser son aération et l'infiltration des eaux pluviales.
  • Compacte : elle ne facilite pas l'enracinement profond des plantations.
  • Difficile à travailler : la terre argileuse est loin d'être une terre meuble et légère. Elle nécessite un peu d'effort pour être entretenue.

Bon à savoir : essayez de cultiver des plantes adaptées à la terre argileuse plutôt que de changer la terre de votre jardin. N'hésitez pas à vous renseigner auprès d'un conseiller en jardinerie sur la fertilisation et le drainage de la terre lourde.

Que planter dans une terre argileuse ?

Vous l'aurez compris : on ne cultive pas n'importe quelle plante dans une terre argileuse :

  • Vous pourrez cultiver dans votre espace nature de la viorne de Chine, du cotonéaster, du seringat, du sumac, de la pivoine, de l'aubépine, du forsythia, un rosier, un cornouiller, un prunier à fleurs, un groseillier à fleurs, du millepertuis, de l'oeillet d'Inde, de l'Hellebore, du lilas, un cerisier, un pommier, du weigélia.
  • Bien entendu, cette liste n'est pas exhaustive. Renseignez-vous auprès de votre conseiller en jardinage sur les variétés de plantes adaptées à la terre lourde.

Vous pouvez utiliser de la terre argileuse pour vos plantes en pot. Mais dans ce cas, n'oubliez pas de bien drainer avec un peu de gravier.

Bon à savoir : pour que la terre argileuse soit moins compacte, posez un paillage d'au moins 6 cm d'épaisseur dans vos massifs fleuris durant l'été mais également en hiver lorsque la terre est nue. Ajoutez aussi à votre sol argileux de l'humus : celui-ci permet d'aérer les terres lourdes car il favorise l'activité des micro-organismes.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider