Galium

Sommaire

Les Galium sont des plantes sauvages aux vertus médicinales reconnues. On les utilise aussi bien en usage interne qu'en usage externe. Comme beaucoup de plantes médicinales, il existe des effets indésirables qu'il ne faut pas négliger. Voici ce qu'il faut savoir sur les plantes du genre Galium et leur utilisation.

Présentation du genre Galium

Galium est un genre de la famille des Rubiacées qu'on appelle aussi gaillet ou caille-lait. En effet, Galium vient du grec gala qui signifie « lait », car plusieurs espèces auraient la propriété de faire cailler le lait.

Il comprend plusieurs espèces sauvages (Galium mollugo, Galium verum...) dont certaines sont des adventices voir des plantes envahissantes. Ce sont des plantes herbacées de 30 cm de haut et pouvant atteindre 1 m de haut. Leur tige est quadrangulaire et les feuilles, vert foncé et luisantes, sont composées de 6 à 9 folioles. Leur disposition tout autour de la tige principale est caractéristique du genre Galium. Le genre Galium est commun dans toute la France.

Plantes du genre Galium : propriétés médicinales

Les propriétés sont nombreuses :

  • dépuratives, diurétiques
  • sudorifiques ;
  • sédatives ;
  • antispasmodiques ;
  • calmantes, cicatrisantes ;
  • astringentes ;
  • antirhumatismales.

Utilisation du Galium

Le Galium s'utilise aussi bien en usage interne qu'en usage externe.

Usage interne

En usage interne, le Galium se prend sous forme d'infusion, avec 10 à 15 grammes de feuilles sèches par litre d'eau. Il permet ainsi de lutter contre : les migraines, les gastralgies, les troubles du sommeil et les palpitations.

Usage externe

En usage externe, le Galium s'utilise sous forme de :

  • Décoction concentrée : elle permet de lutter contre les gales et les irritations de la peau (dartres).
  • En compresse pour soigner les cicatrices, les brûlures et les plaies.
  • En pommade : on l'associe alors avec du saindoux contre les dermatoses rebelles. La plante est préparée fraîche.

Galium : précautions et contre-indications

Toute automédication peut se révéler dangereuse et nécessite au préalable l'avis d'un médecin ou d'un spécialiste.

La prise de Galium peut avoir des effets indésirables tels qu'une perte hydrique due aux propriétés diurétiques et sudorifiques, des vertiges, des troubles de la vue, des céphalées. Les différentes espèces de Galium peuvent avoir des effets différents. Renseignez-vous auprès d'un pharmacien avant toute utilisation.

La Galium est déconseillé aux femmes enceintes et aux personnes traitées pour des problèmes de coagulation du sang.

Récolte de Galium

On récolte les sommités fleuries des Galium au moment de la floraison au printemps. La récolte se réalise de préférence le matin, en dehors des périodes de pluie et après la rosée du matin. Le Galium est ensuite mis à sécher en bouquet la tête en bas. Il est ainsi possible de le conserver durant un an.

Avant de récolter le Galium dans la nature, assurez-vous que le sol sur lequel vous le récoltez n'est pas pollué. La plante doit être récoltée propre et saine afin de ne pas nécessiter de lavage. En effet, laver le Galium empêcherait la plante de sécher correctement.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider