Campagnol

Sommaire

Le campagnol est un petit rongeur commun en France, considéré comme nuisible pour les dégâts qu'il provoque sur de nombreuses cultures. Son cycle de vie lui permet de proliférer rapidement et de coloniser le sous-sol de nos jardins. Mieux vaut agir rapidement. Voici les clefs pour protéger vos cultures de ce rongeur pernicieux !

Qu'est-ce qu'un campagnol ?

Le terme «campagnol» désigne 4 espèces de rongeurs herbivores nuisibles :

  • Arvicola terrestris ou campagnol terrestre ;
  • Microtus arvalis ou campagnol des champs ;
  • Pitymys duodecimcostatus ou campagnol provençal ;
  • Pitymys subterraneus ou campagnol souterrain.

Par la suite, nous parlerons exclusivement du campagnol terrestre Arvicola terrestris qui est celui le plus redouté en France.

Ce rongeur de la famille des Muridés se retrouve partout sur notre territoire, principalement en moyenne montagne, mais aussi dans les champs, les jardins, les cultures et les vergers. On l'appelle aussi «rat taupier». Il creuse avec ses dents des galeries de 20 cm à 1 m de profondeur et forme des monticules de terre semblables aux taupinières.

Comment reconnaître le campagnol terrestre ?

Le campagnol a une forme trapue de 15 à 20 cm de long, sans compter la queue qui mesure environ la moitié de la longueur du corps. Le poil est brun roux ou noirâtre, plus ou moins sombre d'un campagnol à l'autre. Il a de petits yeux noirs et des oreilles courtes. Le campagnol possède 4 grandes incisives.

Bon à savoir : la terre des monticules formés par le campagnol est plus fine que celle des taupinières. La voie d'accès aux galeries se trouve généralement sur le bord d'un monticule et est oblique (verticale chez la taupe). Régulièrement, le sol s'effondre sous nos pieds lorsque le campagnol est présent dans le jardin.

Le cycle de vie du campagnol terrestre

Le campagnol terrestre vie généralement moins d'un an, mais cela ne l'empêche pas de se multiplier à grande vitesse. En effet, il atteint sa maturité sexuelle dès l'âge de 2 mois et peut se reproduire presque toute l'année. Sa gestation ne dure que 21 jours. Un campagnol peut avoir autour de 5 portées par an, le nombre de portées étant dépendant de l'environnement de l'animal et une portée est constituée de 4 petits campagnols en moyenne. Faites le calcul, l'augmentation de la population de campagnol peut exploser en une année !

Régime alimentaire du campagnol et dégâts dans les cultures

Le campagnol est un herbivore qui peut avaler son poids en nourriture chaque jour. Il se nourrit de racines de différentes plantes, de bulbes et rhizomes, et peut aussi s'attaquer aux parties aériennes des plantes lorsqu'il sort à la surface pour s'alimenter. Au jardin, les légumes sont touchés (carotte, pomme de terre, poireau, laitue, la liste est longue !), ainsi que les arbres fruitiers et même certaines plantes ornementales comme les tulipes qui ne leur résistent pas. Les rendements sont donc fortement diminués.

Comment se débarrasser du campagnol ?

Tout d'abord, avant de vouloir vous en débarrasser, il faut éviter leur venue. Pour cela :

  • Favorisez l'installation de leurs prédateurs (martre, belette, renard...) en installant des haies.
  • Évitez le paillis qui constitue une cachette pour le campagnol et lui permet de se déplacer en surface.
  • Ne laissez pas trop pousser l'herbe, pour la même raison qu'au-dessus.

Si le campagnol s'est déjà installé, il est important d'agir vite car sa population croit rapidement. Détruisez les galeries et installez des plantes répulsives à rongeurs comme la fritillaire impériale, qui est également très décorative. Il existe aussi différentes sortes de pièges à installer dans les galeries.

Ces pros peuvent vous aider