Animaux nuisibles du jardin

Écrit par les experts Ooreka
Animaux nuisibles du jardin

Aucun animal ne peut être considéré nuisible à 100 % car il participe d'une façon ou d'une autre à l'équilibre naturel. Toutefois, certains animaux sont classés « nuisibles » par le ministère de la Chasse, soit pour la santé de l'homme, soit pour les cultures par exemple. Le jardin peut donc être touché par ces animaux indésirables.

Quels sont-ils et pourquoi dit-on de ces animaux qu'ils sont nuisibles ?

Définition des animaux nuisibles

Le ministère de la Chasse se doit chaque année de dresser la liste des animaux nuisibles afin que des mesures soient prises pour en contrôler le nombre par espèce et éviter un envahissement pouvant s'avérer préjudiciable.

Les critères de classement des animaux dans la catégorie des nuisibles prennent en compte les risques :

  • de contamination par un animal vecteur de maladies : il s'agit d'un intérêt de sécurité et de santé publiques ;
  • pour la stabilité des digues et des berges ;
  • de modification des écosystèmes ;
  • de dommages aquacoles, forestiers ou  agricoles, causés notamment par certaines espèces d'oiseaux et de mammifères fouisseurs ;
  • de sécurité pour la faune locale ou la flore environnante : cette problématique concerne les animaux importés, non originaires de la région concernée, qui peuvent porter atteinte à la survie des espèces locales.

Pour établir la liste des animaux nuisibles, le ministère de la Chasse doit étudier chaque année les constatations relevées dans chaque département ainsi que les besoins au niveau départemental. Il doit respecter la procédure suivante :

  • relevé des constatations et des besoins ;
  • réunion de la Fédération des chasseurs et de la Commission départementale de chasse pour avis ;
  • établissement de la liste des animaux nuisibles pour une période d'un an, du 1er juillet de l'année en cours jusqu'au 30 juin de l'année suivante ;
  • signature d'un arrêté préfectoral de région.

Selon les années, les animaux visés peuvent être :

  • le pigeon ramier ;
  • la pie bavarde ;
  • le sanglier ;
  • le lapin de garenne ;
  • l'étourneau sansonnet ;
  • le renard ;
  • le chien viverrin ;
  • le corbeau freux ;
  • le ragondin, etc.

Bon à savoir : le contrôle des animaux nuisibles permet de limiter les dégâts qu'ils sont susceptibles d'occasionner, ou d'empêcher une contamination sur le plan sanitaire, sans toutefois éradiquer une espèce.

Animaux nuisibles : le cas particulier du jardin privatif

Au jardin, il n'est pas rare de se retrouver dépité devant des fleurs ou des légumes endommagés par un animal. En effet, il existe des animaux nuisibles qu'il convient d'éloigner du jardin, voire de supprimer comme :

  • le puceron ;
  • le doryphore ;
  • l'escargot ;
  • la limace ;
  • la grande famille des rongeurs et plus spécifiquement le lapin de garenne, le mulot, etc. ;
  • la taupe ;
  • certains oiseaux ;
  • les grands gibiers comme le chevreuil.

Pas question de se livrer à une extermination en masse car la gestion des animaux nuisibles, nous l'avons vu, est régie par la loi. En revanche, le jardinier a tout intérêt à utiliser les moyens mis à sa disposition pour préserver ses cultures, que ce soit au potager, au verger ou au jardin d'agrément.

Bon à savoir : il existe des moyens tout à fait naturels pour lutter contre l'invasion de certains animaux nuisibles, l'un des meilleurs exemples étant d'employer les coccinelles pour éradiquer les pucerons.

Pour approfondir le sujet :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Liens rapides