1. /
  2. Jardinage
  3. /
  4. Astuces
  5. /

    Les arbustes à planter en avril

Les arbustes à planter en avril

Écrit par les experts Ooreka
Les arbustes à planter en avril

Avril est un des meilleurs mois pour planter des arbustes, avec mars, mai, et octobre, vous avez l'embarras du choix parmi plus de 130 ! Voici donc une sélection d'une centaine d'espèces, parmi lesquelles des communes et quelques originales.

Afin de trouver l'arbuste le plus adapté à vos besoins et envies, que vous vouliez un fruitier ou non, dans votre jardin ou sur votre balcon, en pleine terre ou en pot, utilisez notre service Trouver une plante.

Vous êtes paresseux ou très occupé ? Optez pour des arbustes qui demandent peu d'entretien. Vous décimez tout végétal que vous approchez ? Adoptez ceux qui n'ont besoin ni d'eau, ni de lumière ! Vous cherchez des arbustes au feuillage bleu ? On les a tous en stock !

Véronique

Véronique

Le sol doit être riche, humide et bien drainé. Les véroniques supportent tous les types de sol même légèrement calcaires. Choisissez une exposition ensoleillée ou mi-ombre. Sinon, la floraison sera beaucoup plus faible. 

Planter la véronique au printemps.

Tamarillo

Tamarillo

Le tamarillo exige un terrain riche mais léger, voire sableux et très bien drainé.

Il nécessite également de la chaleur et une belle exposition mais il est sensible aux coups de soleil. Et plus particulièrement s'il est cultivé sous serre. Il demande donc un ombrage, et ce dès le mois de juin dans le Midi (plus tard ailleurs).

Symphorine

Symphorine

Une haie libre ou une haie mixte lui conviennent très bien. L'arbuste accepte la plupart des expositions, même très ombragées, mais plus la luminosité est faible, moins elle fleurit. Et quand elle est trop à l'étroit entre d'autres gros arbustes, elle ne fleurit que partiellement aussi. 

Skimmia du Japon

Skimmia du Japon

Évitez les vents froids ou trop secs. Ses feuilles au début de leur croissance craignent les gelées fortes. 

Plantez le skimmia du Japon au printemps (mars et avril).

Seringat

Seringat
© Thinkstcok

Plantez votre seringat en mi-ombre ou à un emplacement ensoleillé mais pas toute la journée. Il s'adapte à la plupart des terrains pourvu que le sol soit bien drainé. 

Sarcococca

Sarcococca
© Megan Hansen CC BY-SA 2.0/Flickr

Plantez-le de préférence au printemps, quand le sol commence à se réchauffer, ou à l'automne. Un amendement avec du compost sera le bien venu pour cette plante. 

Rhododendron

Rhododendron
© Orangeaurochs CC BY 2.0/Flickr

Le rhododendron se plante aussi bien en massif qu'isolé. Il peut constituer une haie, ou habiller un mur. Les rhododendrons nains trouveront leur place dans une rocaille ou en bac. 

La période idéale est avril ou mai.

Prunellier

Prunellier

Plantez le prunellier en plein soleil dans un endroit dégagé. Il s'adapte à quasiment tout type de sol, même s'il préfère les sols profonds et calcaires. En sol sec, pauvre et rocailleux, son développement se limite à de petits buissons fortement enchevêtrés et épineux. 

Potentille

Potentille

Vous pouvez planter une potentille arbustive sur la plupart des sols, pourvu qu'ils soient bien drainés. Un sol pauvre calcaire ou sableux ne l'empêchera pas de croître, mais elle périclitera dans un sol lourd ou fréquemment inondé.

Vous pouvez commencer à semer la potentille arbustive dès que les températures dépassent 10 °C, en avril généralement. 

Polygala

Polygala

Le polygala à feuilles de myrte ne tolère que des gels à -5 °C et son feuillage grille en dessous de -2 °C. Plantez-le en zone méditerranéenne protégée ou le long du littoral atlantique. Résistant au vent et aux embruns, la Bretagne est un climat qui lui convient bien, en association avec les plantes de terre de bruyère.

Physalis

Physalis

C'est une plante vigoureuse et rustique, originaire d'Europe et d'Asie (Japon), surtout cultivée pour sa fructification spectaculaire. 

Vous pouvez cultiver le physalis en pot, dans un grand contenant, sur un balcon ou une terrasse exposés au soleil. 

Photinia

Photinia
© Zelda Richardson CC BY-ND 2.0/Flickr

L'utilisation en haie est la plus souvent préconisée, pour autant il ne faut pas négliger son usage en fond de massifs où il fait ressortir les couleurs des autres fleurs avec son feuillage sombre. Un usage en isolé et laissé libre de croître pour devenir un petit arbre de 4 m est idéal pour les petits jardins. 

Pérovskia

Pérovskia

Le pérovskia apprécie le soleil et le bord de mer. Tous les types de sols lui conviennent, il préfère toutefois les terres bien drainées et pas trop riches, neutres ou calcaires. 

Une plantation au printemps est préférable, en mars-avril. 

Penstémon

Penstémon

Les variétés les plus hautes trouvent leur place dans les massifs avec d'autres plantes vivaces, alors que les plus basses sont mises en valeur en rocaille ou sur les murets fleuris. 

Le printemps est la saison qui convient le plus à la galane pour bien s'installer avant l'hiver. 

Pavier blanc

Pavier blanc
© Wendy Cutler CC BY 2.0/Flickr

Plantez le pavier blanc dans un sol riche, frais, léger, argileux ou tourbeux, mais bien drainé. Il accepte un pH compris entre 6,5 et 10. Il tolère aussi bien le plein soleil, la mi-ombre que l'ombre. 

Osmoxylon

Osmoxylon
© Forest and Kim Starr CC BY 2.0/Flickr

Placez-le dans une pièce dont la température ne descendra pas en dessous de 15 °C. Préférez une température stable et abritez-le des courants d'air. 

La période la plus favorable au rempotage se situe au début du printemps. 

Oranger du Mexique

Oranger du Mexique
© Peter Stevens CC BY 2.0/Flickr

L'espèce la plus cultivée est Choisya ternata qui pousse sur les hautes terres du Mexique et se montre la plus rustique d'entre elles. 

Plantez-le au printemps de préférence. 

Myrte

Myrte
© candiru CC BY 2.0/Flickr

Dans les régions les plus froides, il est conseillé de le cultiver en pot afin de pouvoir le rentrer en véranda ou en serre froide durant l'hiver.

Plantez le myrte au printemps, d'avril à juin.

Myrsine africana

Myrsine africana
© Bri Weldon CC BY 2.0/Flickr

Plantez Myrsine africana au soleil, à mi-ombre, à l'ombre, en tout sol, même calcaire, pourvu qu'il soit drainé, et seulement dans les régions où les gelées hivernales sont rares : Méditerranée, zones côtières… 

Plantez Myrsine africana au printemps, afin qu'elle soit bien racinée à l'approche de l'hiver. 

Millepertuis

Millepertuis
© Bob Peterson CC BY-SA 2.0/Flickr

Placez-le le long d'un mur ou au pied d'une haie. Il est également parfait comme couvre-sol autour d'un arbre ou d'un massif d'arbustes. 

Le millepertuis se plante de préférence au printemps en avril-mai.

Loropetalum

Loropetalum
© littlegemtrees CC BY-ND 2.0/Flickr

Il lui faut assez d'espace pour développer harmonieusement sa ramure. Ne placez pas les jeunes plants trop près d'autres espèces arbustives. Il faut également une situation abritée au loropétale dans les régions aux hivers froids. 

Liseron

Liseron

Le liseron accepte généralement tous les sols, cependant il a une préférence pour les sols légers, frais en été et bien drainés en hiver. Le calcaire est bien accepté. 

Lilas des Indes

Lilas des Indes
© Toshihiro Gamo CC BY 2.0/Flickr

Largement répandu dans le sud et l'ouest de la France, le lilas des Indes peut s'adapter, grâce à la sélection de variétés plus rustiques, à tous les climats, sauf celui de montagne. La plupart des autres variétés ne résistent pas à -12, -15 °C surtout les 5 premières années après leur plantation. 

Lierre

Lierre

Les lierres grimpants panachés éclaireront agréablement une zone ombragée, à condition de bénéficier de quelques heures de soleil quotidiennes. Dans le cas contraire, perdant leur panachage ils prennent une coloration verte unie. 

Plantez le lierre de préférence en avril. 

Lezpedeza

Lezpedeza
© 영철 이 CC BY 2.0/Flickr

Vous pouvez planter le lespedeza en pleine terre ou en pot. Il a une grosse exigence mais c'est bien la seule : une exposition bien ensoleillée (il peut accepter la mi-ombre mais se montrera moins florifère).

Plantez-le de préférence au printemps et quand les gelées ne sont plus à craindre. 

Leucothoé

Leucothoé

Le leucothoé pousse dans une terre acide qui laisse l'eau s'infiltrer rapidement mais reste fraîche en été. Une terre de bruyère légère mais humifère est la meilleure. Évitez totalement les terres où l'eau stagne et qui ont du mal à se ressuyer en période pluvieuse.

Lavatère

Lavatère
© Maja Dumat CC BY 2.0/Flickr

En pot, choisissez un contenant d'au moins 40 cm en tous sens rempli d'un mélange de terre et de terreau pour rosiers à parts égales. 

Il est préférable de l'installer au printemps, après les gelées. 

Lavande

Lavande

La lavande affectionne les sols légers, pauvres et bien drainés. Son parfum en sera plus intense. Toutes les variétés supportent bien les terrains calcaires, hormis Lavandula stoechas et Lavandula viridis qui exigent un sol acide.

Laurier-tin

Laurier-tin
© Ettore Balocchi CC BY 2.0/Flickr

Le laurier-tin qui est un arbre du Midi qui craint les climats froids. Si votre région, plus au nord, a des hivers froids, choisissez un emplacement abrité et bien ensoleillé dans la journée où il pourra résister jusqu'à -10/-15 °C selon les emplacements. Vous pouvez ainsi le planter en Île-de-France, même s'il fleurira mieux sous le climat plus doux des bords de Loire. 

Laurier-rose

Laurier-rose

Si vous plantez le laurier-rose à l'intérieur, installez-le dans une serre ou une véranda. Veillez à placer votre laurier-rose en pot ou en bac au soleil et à la lumière. Le substrat de terreau pour plantes d'intérieur se draine bien. Il est vivement conseillé de l'utiliser.

Laurier-cerise

Laurier-cerise
© stanze CC BY-SA 2.0/Flickr

Il s'adapte à pratiquement tous les sols drainés (ni trop humides ni trop secs), sauf ceux qui sont trop calcaires. Plantez-le au soleil ou en mi-ombre. 

Ses variétés les plus rustiques permettent de l'utiliser presque partout en France.

Laurier sauce

Laurier sauce

On peut l'utiliser en haie ou en plantation isolée pour décorer les petits et grands jardins. On peut aussi le planter dans un grand pot ou un grand bac pour orner les balcons ou les terrasses. En revanche, il faut éviter de le planter près d'une vigne. 

Lantana

Lantana
© -Merce- CC BY-SA 2.0/Flickr

Les lantanas sont des plantes idéales pour fleurir de grandes potées sur une terrasse baignée de soleil, voire mi-ombragée. 

En climat doux, il est possible de conserver le pied en pleine terre moyennant un épais paillage et un sol bien drainé.

Plantez le lantana au printemps, lorsque les gelées ne sont plus à craindre. 

Kolkwitzia

Kolkwitzia
© Leonora Enking CC BY-SA 2.0/Flickr

En climat méditerranéen, évitez au kolkwitzia les situations trop chaudes. Rappelez-vous, c'est un arbuste de lisière ! 

En climat montagnard, plantez-le loin des courants d'air froids, qui peuvent abîmer son jeune feuillage au printemps.

Kiwi

Kiwi
© Swallowtail Garden Seeds CC BY 2.0 / Flickr

Un sol limoneux, frais, riche, profond, humide en profondeur mais bien drainé constitue des conditions idéales pour le kiwi. Celui-ci a du mal à supporter le calcaire qui entraîne rapidement une chlorose de son feuillage et réduit fortement sa croissance. Il apprécie le climat océanique. 

Kalmia

Kalmia
© Nicholas A. Tonelli CC BY 2.0/Flickr

Plantez-le à la mi-ombre ou au soleil à condition qu'il n'ait pas à le supporter aux heures les plus chaudes, surtout dans le Sud (comme toutes les plantes de bruyère d'ailleurs). En revanche, il ne craint pas le froid et tolère l'air marin. 

Jasmin

Jasmin
© Maja Dumat CC BY 2.0/Flickr

Le jasmin apprécie les endroits chauds et à l'abri des vents, excepté pour le jasmin nudiflorum qui est beaucoup plus rustique et supporte une exposition au nord. 

On peut planter le jasmin au printemps (hors période de gel).

Immortelle vivace

Immortelle vivace
© jacinta lluch valero CC BY-SA 2.0/Flickr

Procédez de préférence au printemps, quand le sol s'est un peu réchauffé (mars, avril ou mai selon la région).

La plupart des immortelles sont des sous-arbrisseaux aux tiges ligneuses et au feuillage fortement aromatique, que l'on utilise dans les massifs fleuris au jardin d'ornement ou plantées en solitaires dans les potées de la terrasse. 

Hoya

Hoya

Le hoya a besoin de plusieurs heures de soleil chaque jour pour avoir une belle floraison. Placez par exemple votre hoya à 1 m derrière une fenêtre exposée à l'ouest. 

La température d'une pièce lui convient, entre 18 et 22 °C.

Houx

Houx

C'est un arbuste qui pousse spontanément à l'ombre ou à la mi-ombre, mais les variétés à feuillage panaché réclament le plein soleil pour conserver leurs couleurs. Ne le placez pas dans une zone trop exposée aux courants d'air, même s'il supporte bien les embruns et la pollution. 

Houblon

Houblon

Le houblon est une liane volubile qui s'enroule autour de supports verticaux et possède des tiges anguleuses.

Les jeunes plants sont mis en place au printemps après la fin des gelées. 

Hortensia grimpant

Hortensia grimpant

L'hortensia grimpant est idéal pour garnir une façade, une tonnelle, une pergola, égayer une haie… 

Au printemps ou à l'automne, plantez-les dans une terre bien meuble. 

Hortensia

Hortensia
© ✿ nicolas_gent ✿ CC BY-ND 2.0/Flickr

Les plantes achetées en avril peuvent être plantées au jardin. Optez pour des plantes robustes de pépinière, non fleuries à contre-saison. On peut aussi planter ses hortensias à l'automne, après la floraison. 

Hibiscus

Hibiscus
© SurFeRGiRL30 CC BY 2.0/Flickr

Plantez les hibiscus vivaces dans un sol non calcaire, drainant et riche en humus. Ils trouvent leur place en massif mais demandent un couvert de paille ou de feuilles au sol en hiver pour la protection des racines contre le gel. L'exposition doit être ensoleillée.

Plantez de préférence au printemps.

Hamamélis

Hamamélis
© TANAKA Juuyoh (田中十洋) CC BY 2.0/Flickr

L'hamamélis apprécie un sol frais mais bien drainé, riche en humus et plutôt acide bien que H. mollis soit plus tolérant au calcaire. La terre de bruyère est un peu trop pauvre mais vous pouvez ajouter du terreau ainsi que de l'engrais en fin d'été pour stimuler la formation des boutons. 

Grenadier

Grenadier
© Golf Bravo1 CC BY 2.0 / Flickr

Le grenadier s'adapte à une large gamme de climats, allant des zones tempérées chaudes jusqu'aux tropiques à condition de bénéficier d'un long été chaud et sec. On le trouve principalement dans la zone de l'amandier, de l'olivier et du figuier. 

Gombo

Gombo

La culture du gombo est aisée mais elle exige beaucoup de chaleur. La plante ne peut croître qu'au-dessus de 16 °C et, pour fleurir et fructifier, doit se prélasser à des températures moyennes de 25-30 °C. 

Il pousse dans tous les sols humifères et bien drainés (ses racines craignent en effet l'excès d'humidité).

Goji

Goji

Le goji peut aussi vivre en pot et en appartement entre 15 et 25 °C où il est capable d'atteindre une taille de 1,50 m. 

Plantez-le au printemps (en mars-avril). 

Genista

Genista
© Xavier Béjar CC BY-SA 2.0/Flickr

Un Genista pousse bien en sol acide et pauvre. Si vous le plantez en sol calcaire, il sera rapidement atteint de chlorose et dépérira. Choisissez un sol frais bien drainé sans être trop sec. 

Genêt d'Espagne

Genêt d'Espagne
© daryl_mitchell CC BY-SA 2.0/Flickr

Plantez le genêt d'Espagne (Spartium junceum) dans un sol ordinaire, même pauvre, sec et drainé, sablonneux ou rocailleux. Il préfère les sols acides ou neutres mais tolère les sols calcaires et aussi les sols salés. 

Gattilier

Gattilier
© Kristine Paulus CC BY 2.0/Flickr

Plantez le gattilier au printemps, en mars-avril, pour favoriser un bon redémarrage avec la remontée des températures. 

Frémontodendron

Frémontodendron
© Wendy Cutler CC BY 2.0/Flickr

Au soleil, à l'abri des vents froids, en tous sols même secs, même pauvres, même caillouteux, surtout très bien drainés, car un excès en eau peu entraîner le pourrissement des racines.

Plantez le frémontodendron au printemps, en avril mai, afin qu'il s'enracine bien pour affronter l'hiver suivant. 

Fraisier

Fraisier

En terre calcaire, le fraisier souffre de chlorose, une carence en fer qui fait jaunir les feuilles alors que les nervures restent vertes. 

On peut installer les fraisiers vendus en godets au printemps, mais seules les variétés remontantes produiront la première année. 

Fraise des bois

Fraise des bois

Les fraises des bois poussent mieux dans des sols riches en humus légèrement acides ou neutres et bien drainés. Des talus argileux, mais pentus (ne retenant pas l'eau) conviennent aussi. Elles dépériront sur des sols calcaires ou trop humides. 

Forsythia blanc

Forsythia blanc

Vous pourrez le planter en sujet isolé, sur une pelouse ou contre un mur, en massif ou encore associé à d'autres arbustes fleurissant plus tard. Vous pouvez également l'installer en haie. 

Enfin, le forsythia blanc se cultive très bien en bac sur une terrasse ou un balcon.

Fatsia japonica

Fatsia japonica
© Drow_male CC BY-SA 2.0/Flickr

Au jardin, abritez le Fatsia japonica, car l'arbuste n'aime ni les courants d'air ni les vents violents, qui dégradent son feuillage et son joli port. La protection d'un mur, d'une palissade ou d'une haie sera la bienvenue. 

Le printemps est la meilleure période au jardin.

Escallonia

Escallonia
© Forest and Kim Starr CC BY 2.0/Flickr

On trouve des cultivars rustiques qui poussent parfaitement à l'intérieur des terres. Choisissez une exposition très ensoleillée pour une floraison généreuse. Les espèces naines acceptent cependant de fleurir à mi-ombre. 

Églantier commun

Églantier commun
© Nuuuuuuuuuuul CC BY 2.0/Flickr

Rustique, il ne craint pas le froid jusqu'à -20 °C et s'adapte à tous les climats. Il pousse jusqu'à 1 600 m en montagne. Choisissez pour l'églantier un emplacement ensoleillé ou à la mi-ombre.

Dracéna

Dracéna
© J Brew CC BY-SA 2.0/Flickr

Dans les régions à climat chaud, cultivez-le en extérieur, sachant que c'est une plante non rustique qui tolère mal le froid et qui a besoin idéalement d'une température ambiante entre 18 et 21 °C. 

Un sol sableux, caillouteux, un mélange de terreau, de terre de jardin et de sable bien drainé lui convient.

Dorycnium

Dorycnium
© M a n u e l CC BY 2.0/Flickr

Le dorycnium peut aussi se cultiver dans un pot que vous rentrerez dans une pièce fraîche en hiver. Placez-le en plein soleil. 

Plantez le dorycnium au printemps.

Dichroa

Dichroa
© Quinn Dombrowski CC BY-SA 2.0 / Flickr

Plantez le Dichroa en sol non calcaire, neutre ou acide, dans les régions où les gelées ne descendent pas en dessous de -10, voire -8 °C. 

Préférez la mi-ombre, avec de préférence quelques heures de soleil doux.

Cycas

Cycas

Cultivez le cycas dans un grand pot, que vous sortirez en fin de printemps, ou même à l'intérieur, si celui-ci est assez ensoleillé et lumineux. Les serres et vérandas conviennent également très bien à l'arbuste.

Cuphea

Cuphea
© Scott Zona CC BY 2.0/Flickr

Le cuphea aime la lumière vive et a besoin de 3 h de soleil par jour (non brûlant). Cultivez-le dans une pièce à température moyenne, entre 18 et 21 °C.

Il n'aime pas le froid. Rentrez-le, si la température baisse au-dessous de 5 °C et faites-le hiverner entre 10 et 13 °C pour qu'il se repose. 

Croton

Croton
© daryl_mitchell CC BY-SA 2.0/Flickr

Le croton a besoin de chaleur et d'humidité toute l'année et de conditions stables. Installez votre plante dans un emplacement situé à l'abri des courants d'air et assurez-vous d'une bonne humidité ambiante autour de la plante. 

Crinodendron

Crinodendron
© peganum CC BY-SA 2.0/Flickr

Plantez-le dans un sol tourbeux et frais mais bien drainé, au soleil si l'air est humide sinon plutôt à mi-ombre. La terre peut être neutre ou acide mais sans calcaire.

Cotoneaster

Cotoneaster
© Tim Green CC BY 2.0/Flickr

Vous pouvez planter le cotonéaster dans tout type de sols sauf dans ceux où l'eau stagne. Choisissez un emplacement au soleil de préférence ou, à défaut, à mi-ombre. 

Cornouiller du Japon

Cornouiller du Japon
© Wendy Cutler CC BY 2.0/Flickr

Le cornouiller du Japon (Cornus kousa) est moins exigeant concernant la nature du sol que le cornouiller de Floride. Mais il se développe mieux dans les sols humifères, légers, riches et acides ou seulement neutres, mais bien drainés. Il peut cependant croître aussi dans des terrains légèrement calcaires ou argileux. 

Coqueret du Pérou

Coqueret du Pérou

Le coqueret apprécie la chaleur et une exposition ensoleillée et un sol drainant, riche en humus et frais. Il sait cependant se contenter d'une terre pauvre, à tendance sableuse.

Il a aussi besoin de beaucoup d'espace.

Clethra

Clethra
© scott.zona CC BY 2.0/Flickr

Les clethras constituent à eux seuls la famille des Cléthracées. Le clèthre à feuilles d'aulne (Clethra alnifolia) est le plus répandu dans nos jardins. 

Plantez le clethra au printemps. 

Ciste

Ciste
© Muséum de Toulouse CC BY-ND 2.0/Flickr

Plante de garrigue, le ciste pousse dans presque toutes les terres, même si elles sont sèches, caillouteuses et pauvres, à condition que l'eau n'y stagne pas. Il aime le plein soleil et les emplacements chauds et abrités. 

Chimonanthe

Chimonanthe
© ajari CC BY 2.0/Flickr

Le chimonanthe tolère à près tous les sols frais bien drainés, fertiles, même calcaires. C'est un avantage par rapport à l'hamamélis, un arbuste à floraison hivernale bien plus courant qui exige une terre de bruyère. 

Plantez le chimonanthe plutôt au printemps, après sa floraison.

Célosie

Célosie
© mauroguanandi CC BY 2.0/Flickr

Plantez la célosie en plein soleil dans un sol bien drainé, riche en humus, restant frais ou en mi-ombre.

Semez selon les variétés entre janvier et avril.

Céanothe

Céanothe
© Bri Weldon CC BY 2.0/Flickr

Les céanothes apprécient les situations ensoleillées et abritées du froid. Plantez les espèces persistantes de préférence contre un mur au sud-ouest. La variété printanière 'Delight' est une des plus résistantes. En cas de gel, le feuillage brunit mais renaît généralement au printemps. 

Cassia

Cassia
© mauroguanandi CC BY 2.0/Flickr

Offrez aux cassias un sol riche, léger et bien drainé sans trop de calcaire qui conserve une certaine fraîcheur en été. 

La culture en pot jusqu'à Paris est très bien tolérée à condition de protéger la plante en hiver et de rempoter au printemps dans un terreau pur du fait d'un système racinaire assez modeste.

Carex

Carex
© David Eickhoff CC BY 2.0/Flickr

Certaines espèces s'accommoderont de sols ordinaires frais et peuvent supporter des sécheresses passagères. 

Hors des zones marécageuses, les carex sont utilisés en massifs associés aux vivaces mais aussi en culture hors sols pour les terrasses et balcons. 

Camellia sinensis

Camellia sinensis

Privilégiez une situation mi-ombragée lumineuse, ou abritée du plein soleil aux heures les plus chaudes de la journée. Il n'y a que dans les régions où le soleil joue en permanence avec les nuages, comme sur le littoral breton, que l'arbuste peut rester à exposition très ensoleillée toute la journée.

Callistemon

Callistemon

Les rince-bouteilles exigent généralement le plein soleil pour bien fleurir même s'ils acceptent la mi-ombre. Préférez un endroit abrité par un mur en climat moyen. 

Plantez le callistemon en avril-mai de préférence. 

Callicarpa

Callicarpa
© Irene Grassi CC BY-SA 2.0/Flickr

Offrez-lui une exposition bien ensoleillée ou à mi-ombre légère, et à l'abri des vents. 

Mais surtout, faites-vous plaisir ! Choisissez-lui un endroit pas trop éloigné de la maison pour pouvoir l'admirer l'hiver de chez vous.

Buddleia

Buddleia
© Ed Webster CC BY 2.0/Flickr

Généralement le buddleia colonise les rives des cours d'eau mais également les voies ferrées, les bords de route, les chantiers, les friches, les ruines, les murs et les falaises. 

Il apprécie le plein soleil mais n'aime pas se retrouver en situation trop ventée. 

Bruyère commune

Bruyère commune
© free photos CC BY 2.0/Flickr

Plantez la bruyère commune en exposition ensoleillée ou à la mi-ombre. 

Elle se plaît dans un sol acide et bien drainé que vous pouvez amender de terre de bruyère ou de tourbe avant la plantation. 

Achetez-la en godets au printemps.

Brugmansia

Brugmansia
© Sarah Sammis CC BY 2.0/Flickr

Il peut être cultivé partout en France même en régions au climat rigoureux dans un grand pot ou un bac assez large et profond (50 cm au moins) au substrat riche car on peut l'hiverner dans une véranda.

Acheté en conteneur, plantez le brugmansia au printemps.

Bourdaine

Bourdaine

La bourdaine est un arbrisseau touffu de 2 à 6 m de haut, au port buissonnant aussi large que haut.

Pour une reprise rapide, plantez-la de préférence en automne ou au printemps en arrosant régulièrement pendant l'été qui suit. 

Bignone rose

Bignone rose
© Jesús Cabrera CC BY 2.0/Flickr

On la trouve essentiellement sous le climat chaud des zones subtropicales mais elle peut tolérer malgré tout jusqu'à -7 °C en repartant de la souche.

Plantez-la au printemps dans les zones un peu fraîches l'hiver 

Bignone

Bignone
© TANAKA Juuyoh (田中十洋) CC BY 2.0/Flickr

Diversement rustique selon l'espèce, la bignone doit cependant toujours être plantée au soleil pour bien fleurir. Installez-la contre un mur bien exposé et abrité des vents froids et desséchants.

Berbéris

Berbéris
© Herry Lawford CC BY 2.0/Flickr

Les espèces à feuillage persistant apprécient une exposition mi-ombragée plutôt que le plein soleil. Elles sont un peu moins résistantes au froid que les espèces à feuilles caduques qui supportent des températures négatives jusqu'à -20 °C.

Bambou sacré

Bambou sacré
© Ruth Hartnup CC BY 2.0/Flickr

Dans les régions aux hivers vigoureux, choisissez un emplacement abrité car les fortes gelées peuvent endommager le feuillage et les nouvelles pousses printanières. On le trouve sans problème jusqu'en région parisienne puisqu'il résiste à -15 °C sur de courtes périodes. 

Baguenaudier

Baguenaudier
© Malcolm Manners CC BY 2.0/Flickr

Bien que rustique jusqu'à -20 °C, le baguenaudier a besoin de chaleur pour bien pousser. C'est pourquoi il se développe spontanément dans le Sud-Est comme dans le Sud-Ouest y compris en bordure d'océan car il ne craint pas les embruns.

Badiane

Badiane
© Arria Belli CC BY-SA 2.0 / Flickr

Une seule espèce est cultivée, Illicium verum, originaire de Chine où elle est cultivée pour la récolte de ses fruits à vertus médicinales et culinaires. 

Plantez la badiane au printemps.

Azara

Azara
© Leonora Enking CC BY-SA 2.0/Flickr

Plantez l'azara dans les régions où les températures ne descendent pas en dessous de -12 ou -15 °C, en sol frais, riche, humifère et bien drainé, non calcaire, à l'abri des vents froids. 

Aucuba

Aucuba
© Yasuaki Kobayashi CC BY 2.0/Flickr

Il peut être planté dans tout sol ordinaire non détrempé. 

Plantez l'aucuba de préférence en septembre-octobre ou en mars-avril. Dans les régions chaudes, la plantation est possible toute l'année. 

Aubépine

Aubépine
© OliBac CC BY 2.0/Flickr

Arbuste ou petit arbre épineux de la famille des Rosacées et du genre Crataegus, l'aubépine, encore appelée épine à fleurs, est présente depuis toujours en France.

Plantez-la en conteneur en automne ou à défaut, au printemps.

Aster

Aster

Selon les espèces, les asters vivaces ont des besoins différents quant au sol et à l'exposition.

Les asters de faible taille printaniers ou estivaux se plantent en bordure de massif ou en rocaille ensoleillée. La plupart tolèrent un sol sec et calcaire.

Aronia

Aronia

L'Aronia appartient à la famille des Rosacées comme le pommier et forme des bouquets de petites fleurs blanches.

Plantez l'aronia à l'automne (entre octobre et décembre) ou au printemps (mars-avril). 

Aristoloche

Aristoloche
© Dick Culbert CC BY 2.0/Flickr

Préférez les endroits protégés des vents glacés dans les régions froides. Sur une façade ou un pignon, la chaleur de la pierre qui reçoit les rayons du soleil en hiver peut suffire à protéger la ramure.

Ampelaster

Ampelaster

L'ampelaster est indifférent à la nature du sol, du moment que celui-ci reste frais. Installez-le de préférence au soleil, en sol frais, dans un endroit protégé, là où il peut être maintenu, guidé sur une structure.

Amélanchier

Amélanchier

L'amélanchier aime les sols riches et profonds mais s'adaptera à des terrains caillouteux pourvu qu'ils soient frais. Il apprécie une exposition au soleil mais s'adapte à la mi-ombre. Amélanchier

Ajonc

Ajonc
© Sarah CC BY 2.0/Flickr

Vous pouvez le planter dans un sol pauvre (surtout ne pas l'enrichir) et caillouteux. La plupart des espèces préfèrent un sol acide et bien drainé.

Il se plaît dans un climat maritime. Il aime les terrains rocheux, les collines et les anciens pâturages arides. 

Airelle rouge

Airelle rouge

En France, elle est assez commune dans le Jura et les Alpes, mais assez rare dans les autres massifs montagneux.

Plantez-la à la mi-ombre, dans un sous-bois clair ou devant une haie ou un massif d'arbustes. 

Adenium

Adenium
© Wendy Cutler CC BY 2.0/Flickr

Choisissez un endroit chaud et très lumineux de la maison, exposé au sud. En été, la plante peut se mettre à l'extérieur, au soleil voire à mi-ombre de façon à éviter des changements brutaux de température et d'humidité.

Abutilon

Abutilon
© Jesús Cabrera CC BY 2.0/Flickr

L'abutilon pousse en sol plutôt frais, mais bien drainé, dans une terre riche, humifère. Plantez-le dans un endroit aéré (l'abutilon déteste les ambiances confinées), mais abrité des vents forts, au soleil ou à la mi-ombre selon le climat de votre région (il n'aime pas les expositions brûlantes). A. megapotamicum préfère la mi-ombre, voire l'ombre.

Trouvez le bon arbuste à planter en avril !

Trouvez le bon arbuste à planter en avril !
© Finemedia

Voici une vingtaine d'autres arbustes à planter en avril :

Affinez votre recherche en fonction du pH du sol, de l'ensoleillement ou encore du climat de votre région grâce à notre service Trouver une plante !

0 commentaire

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Liens rapides