Galles du chêne

Écrit par les experts Ooreka

Getty / Allenpaul2000

Les galles du chêne sont des maladies provoquées par une piqûre d'insecte. Présentes sous des formes variées, les galles du chêne ne sont pas dangereuses pour le bon développement de l'arbre. Il faut cependant être vigilant car elles peuvent altérer son aspect esthétique selon sa forme et sa taille.

Comment se manifestent les galles du chêne ?

Les galles du chêne sont des excroissances qui peuvent apparaître à différents endroits de l'arbre : sur les feuilles, les bourgeons, les fruits ou les racines. Ces excroissances, appelées cécidies, sont causées par des piqûres d'insectes. Il existe près de 250 types de galles, les principales sont les suivantes :

  • les galles en baie ou en noix qui font le diamètre d'un grain de raisin et ont un aspect lisse ou rugueux ;
  • la galle en lentille de taille très réduite.

D'où viennent les galles du chêne ?

Les insectes à l'origine des galles du chêne sont les cynips (petits hyménoptères de la même famille que les abeilles ou les guêpes) qui piquent différentes parties de l'arbre pour y pondre leurs œufs. Dans le même temps, ces parasites déposent des substances biochimiques qui modifient le développement des tissus végétaux.

Les cynips utilisent ce procédé afin de protéger leurs œufs ; après l'éclosion, les larves peuvent ainsi se nourrir des substances contenues dans la galle. Suivant la saison et l'espèce de cynips, les galles se localisent à différents endroits de l'arbre et prennent des formes variées.

À noter : la galle artichaut prend la forme d'un petit artichaut blanc ou gris clair avec un duvet très fin.

Quel est le cycle de vie des galles du chêne ?

Les galles du chêne ont un cycle de vie relativement complexe. Prenons l'exemple de Neroterus quercusbaccarum qui infecte le chêne blanc notamment.

Au printemps

À cette saison, les femelles cynips déposent leurs œufs non fécondés sur les bourgeons. Après éclosion, les œufs laissent place à des larves qui se nourrissent des réserves contenues dans la galle qui prend, à cette période-là, la forme d'un petit grain de raisin ou de groseille.

À la fin de l'été

Les individus femelles issues de la précédente génération vont pondre à nouveau. Cette fois-ci, la ponte aura lieu au niveau des feuilles et la galle sera en forme de lentille.

En automne

À cette période, les feuilles tombent car le chêne est un arbre à végétation caduque (contrairement aux arbres à végétation persistante ou vivace) et les larves vont pouvoir vivre jusqu'au printemps suivant grâce aux réserves présentes dans la galle et dans le sol. Les cynips issus de ces larves donneront exclusivement des individus femelles qui connaîtront le même cycle de reproduction à partir du printemps.

À noter : le cynips a un système de reproduction particulier qui permet aux femelles de donner naissance à des individus mâles ou femelles sans fécondation ; on appelle cela la parthénogenèse.

Comment prévenir et traiter les galles du chêne ?

Quelle que soit la galle, le chêne n'aura pas de problème de développement s'il est touché. En effet, les tissus se développeront davantage, mais les substances utilisées par la larve pour se nourrir seront celles déposées par la femelle. Néanmoins, les galles du chêne peuvent poser des problèmes esthétiques.

Pour éviter ce désagrément, il y a plusieurs solutions :

  • enlever les parties touchées lorsque cela est possible (pour les feuilles notamment) ;
  • effectuer un traitement préventif au printemps en appliquant de façon légère de l'huile de ricin ou de l'huile d'olive sur les bourgeons (cela aura un effet rédhibitoire pour les cynips).

Bon à savoir : si vous avez observé une fois des galles sur vos chênes, il est fort probable qu'ils soient touchés à nouveau ; c'est pourquoi un traitement préventif est fortement recommandé.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Liens rapides