Artichaut

Écrit par les experts Ooreka

Artichaut en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Artichaut, Scolyme

  • Nom(s) latin(s)

    Cynara scolymus

  • Famille

    Astéracées

  • Type(s) de plante

    Plante comestible ▶ Autres légumes

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 1,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Ce légume-fleur possède des feuilles gris-vert, cotonneuses et semi-persistantes. Il peut mesurer de 1 à 1,50 m en fleur. Ses capitules verts ou violets sont garnis d’écailles ovales (nommées aussi bractées) dodues à la base, qui sont les fonds d’artichaut. Ses belles fleurs sont bleu violacé et fleurissent de juin à septembre.

En cuisine, l’artichaut se consomme cru ou cuit. On déguste la base des bractées, mais aussi le fond d’artichaut. On peut aussi le manger en beignet ou farci.

L’artichaut possède également des propriétés médicinales, il est très riche en vitamines et en sels minéraux. Il a des vertus antianémiques, apéritives, dépuratives, diurétiques, énergétiques, toniques.

Attention : il est recommandé de le consommer très rapidement et de ne pas le conserver au réfrigérateur, car l’artichaut cuit développe des toxines.

Variétés d’artichaut

Il existe de nombreuses variétés d’artichauts. Voici notre sélection.

'Gros vert de Laon' (parfois surnommé 'Tête de chat')

 'Gros vert de Laon' (parfois surnommé 'Tête de chat')
  • Saveur : Saveur fine.
  • Caractéristiques : Feuilles pointues. Tête globuleuse très dodue.
  • Qualités : Variété ancienne et résistante au froid. Idéale au Nord. À consommer de préférence cuit.

'Camus de Bretagne'

 'Camus de Bretagne'
  • Saveur : Très tendre.
  • Caractéristiques : Gros artichaut charnu.
  • Qualités : Variété traditionnelle.

'Violet de Provence'

 'Violet de Provence'
  • Saveur : Tendre et croquant.
  • Caractéristiques : Tête pointue à la couleur violette.
  • Qualités : Se consomme intégralement cru. Sensible au froid.

'Vert de Provence'

 'Vert de Provence'
  • Saveur : Goûteux.
  • Caractéristiques : Tête allongée, violacée.
  • Qualités : Se consomme cru ou cuit. Résiste à la chaleur.

Artichaut épineux

 Artichaut épineux
  • Saveur : Tendre et croquant.
  • Caractéristiques : Épines au sommet des bractées. Forme fuselée.
  • Qualités : Spécialité italienne, se trouve sur la Côte d’Azur.

Plantation de l’artichaut

Plantation de l’artichaut

Où le planter ?

L'artichaut apprécie un climat doux. Il aime une exposition ensoleillée et résiste à des températures jusqu'à -10 °C. Il doit cependant être abrité du vent.

Il préfère un sol frais, sain, profond, humifère et bien drainé.

Il trouve sa place au potager, mais aussi au jardin d'ornement. Au potager, il s'entend bien avec la fève, la laitue, le haricot nain, le radis, le pois, le chou ou l'oignon.

Quand et comment planter l'artichaut ?

La meilleure méthode de plantation est la plantation d'œilletons (division). Le semis est également possible mais ce dernier est long à produire et donne de moins bons résultats.

Les œilletons sont des rejets qui poussent au pied du plan mère :

  • Ôtez les œilletons au début du printemps sur les pieds mères en terre.
  • Ou achetez des œilletons vendus en godet.

Incorporez du compost ou du fumier à votre terre l'automne précédant la plantation.

Note : l'artichaut produira pendant 3 ans avant de commencer à dégénérer.

Plantation des œilletons

Plantez en septembre/octobre dans le Midi et dans l'Ouest et en mars/avril dans les autres régions :

  • Optez pour les plus beaux rejets possédant quelques racines.
  • Coupez net.
  • Plantez-les en les espaçant de 0,80 à 1 m.
  • Tassez bien la terre.
  • Formez une cuvette autour et remplissez-la d'eau.

Note : la méthode de plantation est la même pour les plants achetés en godet.

Semis d'artichauts

Semez sous châssis froid en février/mars :

  • Placez 2 ou 3 graines par godet.
  • Recouvrez d'un peu de terre.
  • Arrosez pour faciliter la levée.
  • Ne gardez que le plus beau sujet pour une mise en place 2 mois après.
  • Laissez un espace de 0,80 à 1 m entre deux pieds.

Un pied d'artichaut peut donner 4 ou 5 belles têtes.

Bon à savoir : semez ou plantez, si possible, en lune croissante.

Culture et entretien de l’artichaut

Culture et entretien de l’artichaut

L'artichaut est une plante gourmande qui nécessite une bonne fertilisation :

  • Apportez lui du fumier ou du compost avant sa plantation et tous les ans en automne.
  • Fertilisez de nouveau au printemps par un apport de sang desséché.

L'artichaut est également gourmand en eau, mais attention, un excès d'humidité entraîne son pourrissement !

  • Arrosez chaque pied copieusement une fois par semaine en été. Ne mouillez pas le feuillage.
  • La terre ne doit pas sécher entre deux arrosages : installez un paillage afin de conserver la fraîcheur du sol.
  • Stoppez tout arrosage en hiver.

L'artichaut n'est rustique que jusqu'à -5 °C, il nécessite donc une protection contre le froid.

  • Avant les gelées, coupez les tiges au ras du sol et raccourcissez les plus grandes feuilles.
  • Buttez les plants mais sans recouvrir le cœur.
  • Paillez le cœur avec des feuilles mortes ou de la paille par exemple.
  • Disposez un voile d'hivernage en cas d'hiver particulièrement rigoureux ou pluvieux.
  • Découvrez en février-mars, une fois le temps devenu plus clément.

Enfin, sarclez et binez régulièrement.

Maladies, nuisibles et parasites

L'artichaut peut être attaqué par divers parasites ou maladies :

  • La ramulariose : des taches grises couvrent les plantes. Supprimez et brûlez les plants malades. On peut aussi pulvériser de la bouillie bordelaise en protégeant les capitules.
  • Le puceron noir : il est très friand des capitules. Retirez-les à la main ou au jet d'eau. Pulvérisez sur la plante une solution à base de savon noir dilué dans de l'eau.
  • Le mildiou peut apparaître au printemps et doit être combattu dès l'observation des premiers symptômes. On repère ces derniers aux fructifications blanches, surtout sur les jeunes plantes. La pulvérisation d'une solution de bouillie bordelaise suffit généralement pour prévenir les dégâts.

Récolte

Quand et comment récolter l’artichaut ?

La récolte de l’artichaut se fait entre avril et septembre :

  • Récoltez selon vos besoins, avant que les écailles centrales ne s’écartent et avant la floraison : les écailles doivent casser facilement quand vous les tirez en arrière.
  • Coupez les têtes à l’aide d’un couteau propre en conservant environ 10 cm de tige.

La conservation de l’artichaut

On peut stériliser les fonds d’artichaut pour les conserver. Quand ils sont frais, il faut les consommer rapidement.

Les artichauts moins gros que le poing peuvent se consommer crus, les autres se cuisent à la vapeur.

Multiplication de l’artichaut

Multiplication de l’artichaut

La multiplication de l’artichaut se réalise par plantation d’œilletons (division) ou par semis. (se référer à la partie plantation)

Conseils écologiques

On peut aussi limiter les populations de pucerons en pulvérisant le pied d'artichaut avec une macération d'ortie.

Un peu d’histoire…

L’artichaut fait partie de la famille des Astéracées. Il est originaire du bassin méditerranéen.

Dans la mythologie grecque, la légende veut que l’artichaut soit né d’une punition infligée par Zeus à une jeune femme nommée Cynara ayant repoussé ses avances. Pour se venger, il la transforma en plante épineuse.

L’artichaut est apparu en France au XVe siècle. Au XVIe siècle, il était considéré comme un légume noble, en partie grâce à Catherine de Médicis qui adorait l’artichaut comme Louis XIV d’ailleurs.

La variété 'Camus de Bretagne', aujourd’hui la plus consommée en France, fut créée par un agronome parisien aux alentours de 1810.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides