Forcer des rameaux d'arbustes à floraison printanière

Sommaire

Lorsque l’hiver n’en finit plus, il y a encore peu de chose que vous puissiez entreprendre au jardin. Par contre, vous pouvez d’ores et déjà cueillir certains rameaux et les forcer, de façon à ce qu'ils fleurissent plus tôt qu'ils ne l'auraient fait au jardin et illuminent votre maison d'un printemps précoce.

Cette fiche pratique vous explique la marche à suivre et les astuces pour forcer des rameaux à floraison printanière.

Quels rameaux forcer ?

Sur un certain nombre d'arbustes à floraison printanière, vous pouvez prélever des rameaux à forcer :

  • Le forsythia est le plus réputé en la matière, facile à forcer et spectaculaire avec ses fleurs jaunes d'or introduisant un printemps éclatant dans la maison.
  • Le cognassier du Japon et le groseillier à fleurs sont eux aussi aussi connus pour se forcer facilement.
  • Vous pouvez encore tenter le forçage avec certains fruitiers : pommier, prunier, cerisier
  • Moins connu en tant qu'arbuste à forcer, le rhododendron, permet de fleurir sa maison de somptueux bouquets précoces.

1. Choisissez le bon moment pour prélever des rameaux

  • Ne prélevez pas trop tôt les rameaux à forcer : ils doivent au préalable avoir enduré une période de froid suffisante.
  • Dans tous les cas, guettez le moment où des boutons floraux se forment sur les branches.
  • Concrètement, prélevez des rameaux de forsythias, de groseillier à fleurs, de cognassier du Japon et de rhododendrons plus ou moins tôt dans le mois de février. Attendez un peu plus longtemps pour les branches d'arbres fruitiers.

2. Coupez les rameaux dans les règles de l'art

  • Choisissez une belle journée, si possible ensoleillée, avec une température supérieure à 0 ° C.
  • Coupez vos rameaux à l'heure la plus chaude de la journée, afin que les bourgeons soient gonflés de sève.
  • Avec un sécateur bien affûté, coupez quelques rameaux de 40 à 50 cm portant déjà des boutons floraux.
  • Veillez à couper les rameaux sans déparer pour autant la forme générale de l'arbuste.
  • Coupez ou recoupez les rameaux en biseau.
  • Donnez quelques coups de marteau au bas de chaque rameau sur plusieurs centimètres de long, afin de lui permettre ensuite d'absorber un maximum d'eau.
  • Amenez aussitôt les rameaux à l'intérieur de votre maison.

3. Préparez les rameaux à forcer

  • Faites trempez les rameaux pendant quelques heures dans un seau rempli à ras bord d'eau chaude.
  • Remplissez d'eau froide un vase haut (sa hauteur doit correspondre à la moitié environ de la taille des rameaux).
  • Ajoutez dans l'eau quelques gouttes d'eau de javel, une cuillerée à café de sucre et un morceau de charbon de bois (à défaut une feuille ou une branche de lierre, qui empêche l'eau de croupir).
  • Plongez les rameaux dans le vase.
  • À l’aide du sécateur, recoupez les rameaux de quelques centimètres, toujours en biais et en les maintenant sous l'eau.

4. Mettez les rameaux à forcer

  • Placez le vase dans un endroit relativement sombre (mais pas dans l'obscurité complète), à 18 ° C maximum.
  • Conservez le vase contenant les rameaux dans une atmosphère humide : au besoin, à l'aide d'un pulvérisateur, vaporisez régulièrement les branchages avec un peu d'eau.
  • Changez l'eau du vase tous les quatre jours, en y remettant des éléments nutritifs et antibactériens (eau de javel-sucre-charbon de bois).
  • Dès que les bourgeons floraux se gonflent (ce qui prend environ une semaine), placez le vase dans une pièce plus chaude, à la lumière, en évitant cependant l'exposition brutale au soleil.

À savoir : la durée du forçage est variable. Des rameaux coupés relativement peu de temps avant la date de leur floraison normale fleuriront très vite. Si vous les avez coupés beaucoup plus tôt, la durée du forçage sera plus longue.

Ces pros peuvent vous aider