Planter un rosier en pot

Sommaire

Si vous n’avez pas de jardin où planter des rosiers en pleine terre, il est tout à fait possible de planter un rosier en pot pour fleurir votre balcon ou un simple appui de fenêtre. Choisissez dans ce cas des variétés à petit développement, adaptées à la culture en pot : rosiers miniatures, rosiers couvre-sol, rosiers buissons, éventuellement certains petits grimpants.

En suivant les conseils de plantation des rosiers en pot de cette fiche, vous offrirez un bon démarrage à vos rosiers en pot, gage de santé et de bon développement ultérieur.

Zoom sur le conditionnement des rosiers

Les rosiers sont vendus dans le commerce soit en conteneur, soit à racines nues.

  • Si vous achetez un rosier à racines nues, vous devrez le planter vous-même dans un pot, la plantation s’effectuant exclusivement de fin octobre à avril, et de préférence en novembre.
  • Si vous achetez un rosier en conteneur (dans un pot en plastique), il n’est pas recommandé de le laisser à terme dans ce pot, certainement trop petit pour les besoins d’un rosier. Rempotez alors votre rosier dans un pot adapté à sa taille.

1. Choisissez un pot convenant à la culture d’un rosier

  • Choisissez un pot ou un bac comportant un trou de drainage, de préférence en terre cuite car elle permet aux racines de respirer. Mieux vaut éviter les pots en plastique ainsi que les bacs à réservoir d'eau.
  • Choisissez surtout un pot large et profond : les rosiers développent leurs racines en profondeur et, comme toutes les plantes gourmandes en éléments nutritifs, ils ont besoin d’une bonne quantité de terre.
  • Calculez la profondeur nécessaire : elle doit être égale au tiers de la hauteur du rosier adulte, par exemple 20 cm pour un rosier de 60 cm, 40 cm pour un rosier de 120 cm, davantage encore (80 cm) pour un petit rosier grimpant.

2. Choisissez un substrat adapté à la culture d’un rosier

Pour bien se développer, votre rosier a besoin non seulement d’un volume de terre adéquat, mais d’un bon substrat adapté à ses besoins.

  • Choisissez du terreau spécial rosiers, ou encore un bon terreau de plantation, mais surtout pas du terreau dit universel qui n’est pas adapté.
  • Si vous en avez la possibilité, composez un mélange de deux tiers de ce terreau et d’un tiers de bonne terre de jardin.

3. Disposez une couche drainante au fond du pot

Pour la bonne santé du rosier, évitez aux racines de séjourner dans de l’eau stagnante.

Pour cela, étalez au fond du pot une couche drainante de 4 à 7 cm, composée de billes d’argile expansées, de gravier, ou encore de morceaux cassés d’anciens pots de fleurs en argile.

4. Préparez le rosier

Rosier à racines nues : rafraîchissez les racines

Avant de planter votre rosier, rafraîchissez au sécateur l’extrémité de ses racines et supprimez toute partie malade ou abîmée.

Note : plantez un rosier à racines nues aussi vite que possible après sa réception. Vous pouvez attendre jusqu’à une semaine au maximum, à condition de ne pas exposer ses racines à l'air, donc de ne pas défaire l’emballage.

Rosier en conteneur : trempez le conteneur dans l’eau

  • Trempez le conteneur pendant 10 minutes dans un seau d’eau.
  • Dépotez délicatement le rosier en veillant à ne pas casser les racines.
  • Ne défaites pas la motte mais plantez le rosier tel quel avec sa motte, dans son nouveau pot.

Tous rosiers : raccourcissez les branches

Si ce n'est pas déjà le cas, raccourcissez les branches du rosier à 20 cm. Profitez-en pour supprimer toute branche abîmée ou cassée.

5. Plantez le rosier

  • Remplissez environ 1/3 du pot avec le substrat choisi (terreau ou mélange terre/terreau).

Note : a priori un bon terreau spécial rosier contient déjà de l’engrais, il n’est pas besoin d’en apporter davantage à la plantation.

  • Positionnez le rosier dans son pot de façon à enterrer légèrement (5 cm) le point de greffe, c'est-à-dire le point de jonction entre les branches et les racines.
  • Complétez avec du substrat jusqu'en haut du pot.
  • Tassez-le fortement avec la main.
  • Arrosez copieusement.
  • Si vous plantez en automne ou en hiver, prenez les précautions nécessaires pour protéger votre rosier du froid.

Note : placez votre rosier dans un endroit ensoleillé et abrité du vent.

Ces pros peuvent vous aider