Trèfle à quatre feuilles

Sommaire

Le trèfle à quatre feuilles est une plante très rare autour de laquelle existent de nombreux mythes. Probablement comme tout le monde, il vous est arrivé de rechercher un trèfle à quatre feuilles au milieu d'un carré de trèfles classiques. Voyons ensemble les particularités du trèfle à quatre feuilles et d’où viennent toutes ces croyances.

Qu'est-ce qu'un trèfle à quatre feuilles ?

La trèfle à quatre feuilles est une mutation (modification génétique spontanée) rare du trèfle blanc, aussi connu sous le nom de trèfle rampant. Le trèfle à quatre feuilles possède, en réalité, quatre folioles et non quatre feuilles.

À noter : une feuille dite « simple » est composée d’un pétiole (tige de la feuille) et d’un limbe (partie verte et plate de la feuille) alors qu’une feuille dite « composée » possède un limbe divisé en plusieurs folioles (parties vertes et plates de la feuille) ; les folioles du trèfle à quatre feuilles (mais également du trèfle blanc) sont en forme de cœur.

La mutation du trèfle blanc aboutissant à quatre folioles est extrêmement rare. D’après les statistiques, il y aurait un trèfle à quatre feuilles pour 10 000 trèfles classiques. Ces derniers ont trois folioles, c’est pourquoi ils appartiennent au genre botanique Trifolium. De plus, ils appartiennent à l’espèce botanique repens car ils ont un système racinaire superficiel et rampant ; ce qui leur permet de coloniser facilement les milieux.

Bon à savoir : dans certains cas, les trèfles peuvent être considérés comme des adventices (plantes indésirables ou mauvaises herbes).

Enfin, le trèfle à quatre feuilles (comme son homologue le trèfle blanc) appartient à la famille des Fabacées tout comme le haricot ou le pois. Cette famille botanique est caractérisée par des fruits en forme de gousse.

Trèfle à quatre feuilles : mythes et croyances

Le trèfle à quatre feuilles est considéré comme une plante porte-bonheur du fait de sa rareté. Néanmoins, il faut souligner que certaines conditions favorisent son développement, notamment les sols calcaires et le climat printanier à la fois doux et humide.

Le trèfle à quatre feuilles est une plante porte-bonheur depuis l’Antiquité dans différentes civilisations :

  • Les Romains utilisaient les trèfles à quatre feuilles comme antidote contre les morsures de serpent et comme élixir d’amour. Durant l’Antiquité s’est développée la « théorie des signatures » selon laquelle la forme des plantes était révélatrice de leurs bienfaits ; aussi, on pensait que la forme en cœur des folioles du trèfle à quatre feuilles permettait d’activer ou d’accroître le sentiment amoureux.
  • Les druides celtes pensaient que les personnes détenant un trèfle à quatre feuilles étaient capables de démasquer les démons.
  • Dans la culture chinoise, posséder un trèfle à quatre feuilles était synonyme de chance.
  • Au Moyen Âge, avoir un trèfle à quatre feuilles permettait d’avoir du bonheur et de la richesse toute la vie.
  • En Afrique, le chef de la tribu des Abourés (tribu du sud-est de la Côte d’Ivoire) était la personne qui possédait un trèfle à quatre feuilles.
  • Dans la culture chrétienne, chaque foliole était une vertu : l’espérance, la foi, la charité et la chance.
  • De même, dans la culture anglo-saxonne, les forces associées à chaque foliole sont la richesse, la renommée, l’amour et la santé.

Bon à savoir :dans le commerce, il est possible de trouver des kits permettant de faire pousser un trèfle à quatre feuilles à coup sûr. Attention : il s’agit en réalité d’oxalis, aussi appelé trèfle rouge. Cette plante possède une feuille composée de quatre folioles de couleur verte et rouge foncé au centre.

Ces pros peuvent vous aider