Courge butternut

Écrit par les experts Ooreka

Blacren cc by Flickr

Cet article traite des caractéristiques spécifiques de la variété courge butternut. Si vous cherchez des informations sur la courge en général (plantation, culture, entretien), consultez notre fiche courge.

La courge butternut est une variété musquée, très appréciée depuis quelques années pour sa chair fondante et la texture veloutée que l'on obtient en la cuisinant. Avantage non négligeable : elle se conserve très bien.

Courge butternut : origines et description

De la famille des cucurbitacées, cette courge est connue et vendue sous son nom de « butternut ». Également appelée « doubeurre » en raison de sa chair « beurrée », la butternut, courante aux États-Unis, a réinvesti nos potagers depuis la remise au goût du jour des légumes anciens.

Toutes les courges viennent, à l'origine, d'Amérique latine. Leur culture s'est étendue dans le monde entier à la faveur des grandes vagues d'exploration. En France, elles font partie des légumes traditionnels cultivés dès le Moyen-Âge.

La courge butternut fait partie du groupe Cucurbita moschata qui rassemble les courges musquées comme la musquée de Provence et la sucrine du Berry. Elle se distingue du groupe des Cucurbita pepo (courgette, pâtisson, patidou) et du groupe Cucurbita maxima (potimarron, potiron, giraumon).

La butternut est reconnaissable à sa forme de poire allongée. Sa peau est beige clair à rosée, assez fine, et sa chair bien orangée et de texture régulière. Au centre de la partie renflée se tiennent les graines, dans une cavité qui est beaucoup moins importante que chez les autres variétés. La faible quantité de graines peut néanmoins être utilisée pour les semis de l'année suivante. Chaque fruit pèse entre 1,5 et 3 kg.

Peu calorique car gorgée d'eau, elle est riche en vitamines (A et C), en calcium et en magnésium. Les graines sont, elles, riches en zinc.

Comment cultiver la courge butternut ?

Plantation

Les graines de butternut se sèment à l'abri en mars, dans une serre chaude ou une véranda chauffée. Les jeunes plants se mettent en place au jardin une fois les gelées passées, c'est-à-dire fin mai dans la plupart des régions. On peut aussi les planter un peu plus tôt et les couvrir d'une cloche en verre la nuit pour les protéger du gel.

La butternut, comme toutes les courges, aime le soleil, la chaleur et les sols très riches. Choisissez une exposition bien ensoleillée et abritée. Apportez du compost en automne pour nourrir le sol. Un paillage organique (mulch, paille, broyat de tiges de graminées...) disposé autour du plant permet ensuite d'enrichir le sol progressivement et de le garder frais. Dès que les fruits se forment, ce paillage protège les fruits des éclaboussures de terre quand il pleut.

La courge butternut, comme toutes les autres courges, est sensible à l'oïdium. Le paillage du sol ajouté à un traitement préventif à l'aide de purins végétaux (prêle et ortie) permettent de limiter ces attaques de champignons pathogènes. Les feuilles touchées doivent être retirées pour ne pas contaminer les autres.

Cette courge est coureuse : ses tiges poussent sur de grandes longueurs et courent sur le sol. Dans les petits espaces, il est possible de les conduire sur un support (palissade, treillage) à condition, une fois les fruits formés, de les soutenir en bricolant des étagères ou en accrochant des planchettes au support. Ces fruits deviennent rapidement gros et lourds, les supports doivent donc être solides.

Dans un potager, la butternut aime être au large : il lui faut beaucoup de place au sol pour se développer en gardant les fruits bien répartis afin qu'ils profitent d'un bon ensoleillement. Les plants sont disposés à 1,20 m les uns des autres sur des rangs espacés de 1,50 m.

Arrosage

La plante ne doit pas manquer d'eau en été quand les fruits sont formés. En cas de sécheresse, l'arrosage doit être régulier, voire quotidien.

Récolte

La récolte de la butternut intervient de septembre à fin octobre. Elle doit s'effectuer avant les premières gelées pour ne pas risquer d'endommager le fruit. La courge est mûre quand elle est beige rosée et son pédoncule devient brun.

Récoltez vos gourges butternut en coupant le pédoncule au sécateur à environ 6 à 10 cm du fruit.

Bon à savoir : pour une bonne conservation, veillez à bien garder un morceau de pédoncule.

Conditions de conservation de la courge butternut

Malgré sa peau fine, cette courge se conserve très longtemps grâce à sa chair bien compacte. Une fois récoltée, elle tient plusieurs mois dans un endroit frais et sec, dans le noir. Un cellier est un emplacement idéal pour la conserver quelques semaines avant de la cuisiner. Pour une conservation plus longue, placez-la dans une cave bien aérée tout l'hiver ou dans une remise de jardin pour la protéger du gel.

Elle doit être entreposée sur une surface bien sèche et ne pas toucher les autres fruits et légumes conservés. Il faut également la surveiller et la tourner de temps à autre pour s'assurer qu'elle n'est pas en train de pourrir.

À noter : si la butternut commence à pourrir, cuisinez-la rapidement en retirant simplement la partie touchée car le reste de la courge est encore dur et consommable.

Comment cuisiner la courge butternut ?

Pour mettre en valeur la chair ferme et la texture fine de la butternut, il est préférable de la couper en dés à faire rissoler dans une poêle ou à cuire afin de les mixer en soupe. Le gratin de butternut est aussi une excellente façon de concilier la découpe en morceaux et un accompagnement savoureux. Le velouté de butternut présente une saveur particulièrement fine qui se marie très bien avec les épices, la crème fraîche et les champignons.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Ces pros peuvent vous aider


Produits


Liens rapides