Cétérach

Écrit par les experts Ooreka

Cétérach en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Cétérach, Fougère cétérach, Cétérach officinal

  • Nom(s) latin(s)

    Asplenium ceterach

  • Famille

    Aspléniacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0 à 0,30 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le cétérach (Asplenium ceterach), communément appelé fougère des vieux murs, ou cétérach officinal, fait partie des quelques espèces du genre Asplenium. Ce type de fougère se caractérise par la persistance de ses frondes épaisses, l'aspect entier de ces dernières, ondulé ou découpé en lobes qui restent serrés sur le pétiole. Jeunes, elles sont vert clair puis foncent pour devenir vert foncé. Elles font environ 15 à 20 cm de long se dressent de façon dense puis s'évasent. Comme sur la plupart des fougères, leur face inférieure est garnie d'écailles brunes.

La plante est vivace, elle ne fleurit pas mais ses frondes produisent de juin à août des sporanges contenant des spores, organes de reproduction.

Le cétérach préfère les climats doux mais il peut s'avérer rustique dans des régions montagneuses. En réalité, elle profite de la chaleur de la pierre en plus de sa protection contre le vent et les intempéries, et se loge donc toujours dans les endroits bien abrités des murs ou des rochers. Elle n'a presque pas besoin de terre et se suffit des interstices entre les pierres, lesquels se remplissent peu à peu de terre apportée par le ruissellement des eaux de pluie.

Asplenium ceterach offre deux autres caractéristiques remarquables, celles de s'adapter aux substrats calcaires et à la sécheresse en enroulant ses frondes pour bloquer l'évapotranspiration. Les conditions les meilleures pour qu'elle se développe sont néanmoins une humidité normale, et un sol neutre quand elle est employée dans les rocailles du jardin.

Couramment appelée cétérach, Asplenium ceterach se trouve aussi sous le nom de cétérach officinal. Cette appellation fait référence à son utilisation en tant que plante médicinale pour soigner les affections pulmonaires. Cette utilisation est ancienne, aujourd'hui la plante est proposée en phytothérapie. Bien qu'aucun effet indésirable n'ait été enregistré, il vaut mieux éviter de récolter soi-même la plante de façon à éviter la confusion avec une autre espèce.

Espèces et variétés d'Asplenium ceterach

Asplenium ceterach

Espèce type

Asplenium ceterach Espèce type
  • Floraison : La fougère ne fleurit pas, elle se multiplie seule ses rhizomes et par la production de sporanges collés sous les frondes. Ces derniers éclatent et répandent des spores dans les alentours.
  • Végétation : Touffes de 15 à 20 cm de haut, en rosettes dense mais évasée. La plante s'étale sur 30 cm de large environ.
  • Qualités : Usage médicinal.

Plantation du cétérach

Plantation du cétérach

Denis/CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Où la planter ?

Une rocaille abritée des vents sera la meilleure situation, et vous pouvez installer cette petite fougère dans un creux des rochers de votre rocaille. Un vieux mur de pierres apparentes fait aussi l'affaire, en partie basse. En effet, le haut du mur peut être soumis au vent alors que sa partie basse sera davantage protégée.

Elle pousse aussi très bien au sol, dans les endroits bien drainés, en sol à tendance calcaire. Évitez les sols acides bien que cette fougère pousse aussi dans la nature sur des sols basaltiques. Évitez également les endroits froids et qui concentrent les eaux de pluie. Cette fougère n'est pas comme les autres espèces du genre (Asplenium scolopendrium, Asplenium nidus), elle n'aime pas l'humidité ambiante.

La fougère cétérach (Asplenium ceterach) pousse mieux dans une exposition mi-ombragée ou ensoleillée quelques heures par jour mais protégée des rayons très chauds du soleil. Si la chaleur est trop forte, les frondes s'enrouleront aussi, comme en cas de sécheresse.

Quand planter le cétérach ?

Comme toutes les plantes vivaces, le cétérach (Asplenuium ceterach) peut se planter au printemps ou en automne. Évitez les périodes de grosses chaleurs et de gel.

Comment la planter ?

Vérifiez que l'emplacement est bien drainé et ne comporte pas de poche d'eau résiduelle (dans les rocailles par exemple). Plantez avec un peu de terreau.

Culture et entretien d'Asplenium ceterach

Culture et entretien d'<em>Asplenium ceterach</em>

Sarah Gregg/CC BY NC SA 2.0/Flickr

Cette fougère spontanée dans bon nombre de régions ne demande pas de soins particuliers. Toutefois, dans un jardin on peut nettoyer la touffe en enlevant les frondes sèches ou abîmées. On les supprime en les coupant à la base et en faisant attention à ne pas entailler les autres frondes car elles poussent en rosettes serrées. Surtout, ne tirez pas dessus.

Un arrosage en pluie lors des périodes de sécheresse permet aussi de maintenir le feuillage bien vert et largement ouvert. Les frondes continueront ainsi à pousser et s'étaler. La plante est dite « reviviscente », c'est-à-dire qu'elle se dessèche par temps très sec et chaud mais retrouve toute sa vitalité quand elle est à nouveau hydratée.

En rocaille, enlevez les adventices qui concurrencent la plante pendant la première année. Ensuite, la fougère est indélogeable.

Maladies, nuisibles et parasites

Les fougères sont résistantes et en général exemptes de maladies et parasites.

Multiplication d'Asplenium ceterach

Multiplication d'<em>Asplenium ceterach</em>

Wildlife Travel/CC BY NC SA 2.0/Flickr

Le cétérach se multiplie par division.

Quand diviser ?

Le début du printemps est la meilleure période, juste avant la reprise de la pousse pour ne pas contrarier les nouvelles frondes.

Comment diviser ?

Les frondes naissent à partir d'un rhizome. Ce dernier sera tronçonné en plusieurs morceaux lors de la division, munis chacun de racines, de feuilles ou d'un bourgeon, et qui seront replantés de suite. Arrosez ensuite régulièrement pour faciliter la reprise. Cessez les arrosages quand la plante a recommencé à se développer.

Conseils écologiques

Le cétérch peut embellir un muret ou un vieux mur quand on veut conserver un jardin de style naturel. Mais faites attention à acheter la bonne plante (vérifiez le nom de l'espèce) pour l'installer dans l'endroit qui lui conviendra le mieux. Les différentes fougères du genre Asplenium ne demandent en effet pas les mêmes conditions de sol et d'humidité.

Un peu d'histoire…

La plante est sauvage en Europe de l'Ouest, dans les régions méditerranéennes, au Moyen-Orient et dans quelques massifs montagneux jusqu'à une altitude de 1 000 m. Le nom latin de la plante, Asplenium ceterach, a été donné par le botaniste Karl von Linné en 1753.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides