Rhoicissus

Écrit par les experts Ooreka

Rhoicissus en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Vigne royale

  • Nom(s) latin(s)

    Rhoicissus

  • Famille

    Vitacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Pleureur ou tombant
    Grimpant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 10 m
  • Largeur à maturité

    0,75 à 1,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Entrée Salon/Cuisine
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les Rhoicissus, ou vignes royales, de la famille des Vitacées, sont originaires de la partie sud de l'Afrique. Ce sont des grimpantes vigoureuses, mais frileuses, qui s'accrochent grâce à des vrilles présentes en opposition des feuilles. Toutes les parties jeunes sont couvertes de poils doux de couleur rouille. Les feuilles de 5 cm environ sont trifoliolées, vert foncé dessus, plus pâle au-dessous, également munies de poils très fins sur la face inférieure, principalement au stade juvénile. Les folioles latérales sont distinctement asymétriques. La bordure des feuilles forme quelques dents distinctes. Apparaissant en été, les fleurs en petites têtes axillaires sont d'un vert jaunâtre, elles sont suivies par des fruits charnus, sphériques, rouges devenant violet-noir quand ils sont mûrs et comestibles.

Plantes très tolérantes, les Rhoicissus prospèrent particulièrement bien à la lumière indirecte. Elles sont de fortes grimpeuses qui peuvent également retomber si elles ne trouvent aucun support pour grimper.

La plante demande un arrosage abondant en été, mais plus réduit en hiver, bien que cela dépende de la température de votre intérieur. Comme pour nombre de plantes grimpantes, les paniers suspendus conviennent très bien, surtout si l'on pince les jeunes pousses pour que la plante forme une masse très touffue autour du panier. Il faut de préférence utiliser des sujets jeunes pour cet usage, car les tiges des plantes plus âgées tendent à devenir ligneuses et donc moins esthétiques. Palissé sur un treillis en bois, le Rhoicissus donne un bel aspect à votre intérieur.

Attention : ne pas exposer à des températures inférieures à 7 °C, donc à cultiver uniquement en intérieur.

Espèces et variétés de Rhoicissus

Rhoicissus rhomboidea

Rhoicissus rhomboidea
  • Feuillage : Feuilles trilobées d'un vert luisant.
  • Floraison et fruits : Fleurs jaunâtres. Fruits rouges tournant au noir. Rares en culture d'intérieur.
  • Qualités : Le plus cultivé comme plante d’intérieur. Un des plus beaux avec la variété 'Ellen Danica'.

Rhoicissus rhomboidea 'Ellen Danica'

Rhoicissus
  • Feuillage : Feuilles fortement dentelées et plus grandes que l'espèce type.
  • Floraison et fruits : Rares fleurs jaunâtres. Fruits rouges tournant au noir. Ne fleurit pas en intérieur.
  • Qualités : Le plus beau de tous les Rhoicissus. Facile de culture.

Rhoicissus tomentosa

Rhoicissus tomentosa
  • Feuillage : Feuilles ondulées, profondément lobées.
  • Floraison et fruits : Fleurs vertes insignifiantes suivies de baies pourpres pouvant être utilisées pour faire de la confiture.
  • Qualités : Le plus résistant au froid, il tient une courte période de gel.

Rhoicissus digitata

Rhoicissus digitata
  • Feuillage : Nouvelles feuilles rouge-rouille, numériquement composées, de 3 à 5 folioles à tiges très courtes.
  • Floraison et fruits : Petites fleurs jaune verdâtre. Fruits rouge-pourpre, comestibles.
  • Qualités : Difficile à se procurer n'étant pas une plante adaptée à la culture d’intérieur.

Rhoicissus tridentata

Rhoicissus tridentata
  • Feuillage : Feuilles à 3 folioles très distinctes, finement dentelées.
  • Floraison et fruits : Fleurs vert-jaune insignifiantes. Fruits roses devenant noirs. Mangés par les oiseaux.
  • Qualités : Rare. Principalement cultivé en extérieur, sous les tropiques.

Rhoicissus erythrodes

Rhoicissus
  • Feuillage : Feuilles à 3 folioles très distinctes, légèrement dentelées.
  • Floraison et fruits : Fleurs vertes. Fruits rouge-pourpre presque noirs.
  • Qualités : Très rare. Non utilisé hors des tropiques.

Plantation du Rhoicissus

Plantation du <em>Rhoicissus</em>

JMK/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

À l'intérieur, dans un beau pot, de préférence suspendu, lui permettant de retomber ou de grimper s'il est aidé de supports. Un contenant de 3 l est suffisant pour commencer. 4 l si la plante provient déjà d'un pot de 3 l.

Placez votre Rhoicissus à une exposition très lumineuse, mais sans soleil direct.

Quand planter le Rhoicissus ?

Le printemps est favorable au premier empotage ou à un nouveau rempotage si votre plante est déjà de belle taille.

Comment le planter ?

Pour un premier empotage après achat de la plante ou pour le rempotage d'un sujet ayant passé 1 an dans le même pot, préparez un mélange comme suit : 1/3 de terreau à plantes vertes, ou terre de bruyère, 1/3 de sable, 1/3 de tourbe ou fibre de coco.

Si vous avez un peu d'engrais à libération prolongée, vous pouvez en ajouter au mélange, à raison de 3 g/l de terre. Cette plante n'est pas compliquée concernant le pH, même si elle préfère une légère acidité. Mélangez bien ces 3 éléments, placez des billes d'argile ou des graviers au fond du pot, rempotez de façon habituelle votre Rhoicissus. Arrosez copieusement et ôtez l'excès d'eau de la soucoupe après 1 ou 2 h.

Culture et entretien du Rhoicissus

Culture et entretien du <em>Rhoicissus</em>

Abu Shawka/Public Domain/Wikimedia

La vigne royale (Rhoicissus) est une plante pouvant atteindre 3 à 3,50 m de haut (bien plus dans son lieu d'origine). Vous serez donc sûrement amené à la tuteurer, bien qu'un palissage soit préférable. Pour cela, munissez-vous d'un tuteur solide et long (1,50 m) ou fabriquez un palissage en bois qui lui permettra de croître en hauteur, mais aussi en largeur, contrairement au tuteur qui ne guidera votre plante que dans la hauteur. Des treillis en bois prêts à l'usage sont en vente dans tous les commerces spécialisés.

Pincez de temps à autre les pointes terminales pendant la période de croissance afin que votre plante reste touffue. Si elle monte tout en tiges, la rabattre à 30 cm du pot environ et la laisser repousser.

En période chaude, ou en atmosphère sèche, il est conseillé de brumiser votre Rhoicissus, 1 fois par jour. Cette plante aime une courbe de température allant de 15 °C à 30 °C. Au-dessous de 15 °C, elle stoppe sa croissance tout comme au-dessus de 30 °C.

Arrosez le Rhoicissus 2 à 3 fois par semaine en été, mais avant, pensez à vérifier l'humidité de la terre. En hiver, arrosez 1 fois par semaine, en pensant bien à vérifier également l'humidité.

Commencez la fertilisation au printemps suivant l'empotage, soit après 1 an environ. En cas de rempotage, l'apport d'engrais peut se faire 2 mois après le changement de pot. Dans les deux cas, utilisez un engrais liquide pour plantes vertes, que vous mélangerez à votre eau d'arrosage, tous les 15  jours. C'est une plante rapide de croissance, jusqu'à 60 cm par an, donc ne pas négliger la fertilisation.

Attention : ne jamais surdoser un engrais au risque de brûler les racines de votre plante, ce qui peut lui être fatal.

Maladies, nuisibles et parasites

Si la soucoupe est vidée après chaque arrosage et que la plante respire par le fond du pot, vous n'aurez aucun problème de maladie.

Seuls quelques éventuels pucerons sur jeunes pousses seront à traiter au cours du printemps et de l'été. Contre ces indésirables, vous pouvez utiliser un insecticide « bio » à base d'huile de neem, ou dans un cas de forte infestation, un produit de la famille des pyréthrinoïdes.

Multiplication de Rhoicissus

Multiplication de <em>Rhoicissus</em>

JMK/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Le Rhoicissus se multiplie par boutures terminales. Au printemps, prélevez des boutures de 7 à 10 cm, enlevez la feuille inférieure et plongez la tige dans de la poudre d'hormones de bouturage. Vous pouvez planter 3 ou 4 boutures par godet de 8 cm rempli d'un mélange humide de 50 % tourbe et 50 % sable.

Enfermez dans un sachet plastique transparent percé. Conservez à la chaleur et à bonne luminosité. L'enracinement prend en 4 à 6 semaines. Lorsque la végétation démarre, ôtez le plastique et rempotez chaque bouture individuellement ou par plusieurs si vous désirez un résultat touffu rapide.

Conseils écologiques

Plante dépolluante, cette grimpante d'intérieur aux allures de vigne absorberait et éliminerait efficacement le formaldéhyde.

Profitez d'une bonne pluie quand la température est agréable, pour laisser votre plante dehors. Cela dépoussiérera le feuillage. Sinon utilisez une eau de pluie de récupération à pulvériser sur les feuilles.

Lors du rempotage, vous pouvez remplacer le terreau par un compost fin et bien décomposé. Rien de mieux comme matière nutritive naturelle.

Un peu d'histoire…

L'espèce a été décrite pour la première fois en 1859, mais traitée sous le nom de Cissus. C'est en 1947 que le Rhoicissus fut introduit en France.

Nom dérivé du latin rhoicus, au sens de « Rhus » (un genre d'arbre ou d'arbuste de la famille des Anacardiacées) et cissus, qui signifie lierre.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides