Bulbophyllum

Écrit par les experts Ooreka

Bulbophyllum en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Bulbophyllum

  • Nom(s) latin(s)

    Bulbophyllum

  • Famille

    Orchidacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Ouvert ou divergeant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 1 m
  • Largeur à maturité

    15 cm à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol caillouteux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    3 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Chambre Serre chaude
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les Bulbophyllum sont originaires d'un large éventail de pays : de l'Australie à l'Asie du Sud-Est, Afrique, Amérique du Sud, Nouvelle-Zélande, Nouvelle-Calédonie.

Les fleurs, uniques, ont généralement une forte odeur souvent nauséabonde faite pour attirer leurs principaux pollinisateurs, les mouches. Certains Bulbophyllum produisent des fleurs à l'unité, qui ne durent que quelques jours, et d'autres sont remontantes donnant un spectacle continu. La floraison a lieu de mai à septembre.

Le genre Bulbophyllum comprend une gamme incroyable de formes végétatives. Ses caractéristiques générales sont un pseudo-bulbe unique et des inflorescences basales à la lèvre mobile. La forme de la fleur a un plan structurel de base qui sert à identifier ce genre.

La plupart de ces orchidées sympodiales sont épiphytes ou lithophytes. Chaque pseudo-bulbe donne de 1 à 2 feuilles coriaces et chaque plante peut mesurer de 10 cm à plus de 1 m.

Il y a un tel choix de coloris que c'est le plus riche de son genre : rose mauve, rouge et jaune, pourpre, rouge rosé, brun rouge, jaune pâle… Certaines fleurs sont disposées en ombrelle, d'autres en coupelle allongée, et il y a celles qui sont simplement spectaculaires, juste indescriptibles en un mot.

Bon à savoir : plante tropicale, cette orchidée est uniquement cultivable en intérieur.

Espèces et variétés de Bulbophyllum

Orchidées

Bulbophyllum beccarii

Orchidées Bulbophyllum beccarii
  • Feuillage : 60 cm de long par 20 cm de large, vert foncé.
  • Fleurs : Hampe florale retombante, 30 cm de long portant de multiples fleurs jaunes ou roses à points rouges.
  • Qualités : La plus grande du genre. À cultiver sur support bois ou en pot dans du sphagnum.

Bulbophyllum echinolabium

Orchidées Bulbophyllum echinolabium
  • Feuillage : Chaque pseudo-bulbe porte deux feuilles coriaces.
  • Fleurs : 10 fleurs s'ouvrent en succession et peuvent atteindre 40 cm. Elles sont de couleur rougeâtre, en forme d'étoile. Tige florale longue de 70 cm.
  • Qualités : Très belle orchidée. Les sépales inférieurs sont vert jaunâtre veinés de rouge cuivré. La lèvre mobile articulée est rouge foncé. À cultiver en pot dans un mélange à orchidées.

Bulbophyllum fascinator

 Bulbophyllum fascinator
  • Feuillage : Pseudo-bulbe portant une feuille ovale à elliptique de 10 à 13 cm de long sur 3 à 4 cm de large, d'un beau vert clair.
  • Fleurs : En forme d'ombrelle de 4 ou 5 fleurs en éventail pouvant atteindre 15 à 25 cm de long, de couleur pourpre verdâtre.
  • Qualités : Les pétales très fins sont pubescents, le labelle est trilobé, pourpre, se terminant en « barbichette ». Floraison stupéfiante. À cultiver en pots ou panier suspendu garni de morceaux de bois décomposés.

Bulbophyllum frostii

 Bulbophyllum frostii
  • Feuillage : Persistant, coriace et elliptique. Une feuille par pousse, de 3,5 cm de longueur sur 2 cm de largeur.
  • Fleurs : Inflorescence érigée, d'une longueur de 2 cm. Elle porte au maximum 2 fleurs de 3,5 cm. La couleur est pourpre crème, pointillée.
  • Qualités : Petite orchidée à floraison spécifiquement originale. À cultiver sur support bois ou en pot dans du sphagnum.

Bulbophyllum fletcherianum

 Bulbophyllum fletcherianum
  • Feuillage : Feuillage persistant, de forme ovale, il est coriace et retombant pouvant atteindre 1,5 m de long sur 15 cm de large.
  • Fleurs : Inflorescence à court pétiole, les grosses fleurs au nombre de 20 à 30 sont de couleur lie de vin et crème.
  • Qualités : Un des plus gros, si ce n'est le plus gros. Apprécie principalement un support type tronc de fougère, ou fibre de coco grossière.

Bulbophyllum medusae

Orchidées Bulbophyllum medusae
  • Feuillage : Feuillage vert brillant, émergeant en solitaire des pseudo-bulbes. Les feuilles mesurent 10 cm de long.
  • Fleurs : L'inflorescence est constituée de 40 à100 fleurs apparaissant sur un pédoncule érigé de 20 cm de long à partir des nouveaux pseudo-bulbes. Les sépales mesurent 15 cm de long.
  • Qualités : Floraison spectaculaire, ressemblant à un bouquet de feu d'artifice, un des plus majestueux du genre. Pour culture en pots suspendus, dans un mélange de sphagnum/fibre de coco (50/50 %).

Plantation des Bulbophyllum

Plantation des <em>Bulbophyllum</em>

Orchi/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

En plus d'une grande variété de fleurs, les habitudes de croissance sont très différentes au sein du groupe.

Où les planter ?

Certains préfèrent un pot, d'autres des paniers suspendus et pourtant certaines préfèrent être cultivées montée sur des morceaux de fougères arborescentes ou de tronc d'arbre.

Selon celui que vous choisissez, sélectionnez le conteneur et le média qui permet à l'orchidée de croître aisément pour un minimum de 2 à 3 ans.

Quand planter les Bulbophyllum ?

Après la floraison, et pas pendant la période de repos végétatif. Pour donner un ordre d'idée, les mois les plus adaptés sont septembre-octobre et ensuite avril-mai.

Comment les planter ?

Étant lithophytes pour la majeure partie d'entre elles, il vous sera pratiquement impossible de recréer son environnement naturel avec des roches.

Utilisez de l'écorce de sapin, de la sphaigne, de la pouzzolane, ces médias donnent de bons résultats. Il est possible de les mélanger ou de les utiliser seuls. La chose la plus importante étant la rétention d'humidité et un bon drainage de sorte que l'air circule autour des racines.

Attention : les orchidées sont des plantes aimant être à l'étroit dans leur pot ou panier. Un conteneur trop important en diamètre peut être fatal à la plante. Évitez de déplacer votre Bulbophyllum, car cela nuit souvent à la floraison.

Culture et entretien de Bulbophyllum

Culture et entretien de <em>Bulbophyllum</em>

Felix/CC BY-SA 2.0/Flickr

Bien que les exigences spécifiques varient selon l'espèce, les bases sont les mêmes pour la plupart :

  • Ils aiment l'humidité élevée, environ 70 %, et des températures intermédiaires, 21 à 27 °C au cours de la journée, avec une baisse de 6 à 8 °C la nuit.
  • La plupart ont de très fins systèmes racinaires et apprécient un arrosage régulier. Ne laissez jamais le substrat sécher complètement. L'arrosage peut être nécessaire 1 à 2 fois par semaine suivant l'exposition de la plante.
  • Les bulbophyllums aiment un environnement lumineux sans soleil direct.

Fertilisez avec un engrais soluble pour orchidées environ une fois par mois, toute l'année si votre plante ne perd pas ses feuilles. Si elle les perd, ne fertilisez pas tant que le nouveau feuillage n'apparaît pas. Il est préférable de sous-fertiliser plutôt que trop.

Bon à savoir : certains bulbophyllums ont un feuillage persistant, d'autres perdent leurs feuilles en hiver, mais les pseudo-bulbes restent actifs pendant ce temps-là. Ils constituent des réserves nutritives très importantes à leur végétation à venir, mais surtout pour la floraison. Ne jetez pas votre plante si au changement de saison elle laisse tomber ses feuilles.

Maladies, nuisibles et parasites

Pas de problèmes particuliers si les conditions de culture sont respectées.

Multiplication de Bulbophyllum

Multiplication de <em>Bulbophyllum</em>

salchu/CC BY-SA 2.0/Flickr

La multiplication se fait par division des pseudo-bulbes.

Quand diviser ?

Il est possible de diviser ces plantes dès la fin de la floraison, mais il est préférable d'attendre mars-avril pour un résultat optimal. En effet à cette période, les pseudo-bulbes auront emmagasiné un maximum de réserves, ce qui donnera un beau départ à vos nouveaux plants.

Comment diviser ?

Procédez de deux façons différentes en fonction de la grosseur du pied mère :

  • Si le plant est gros, environ 10 pseudo-bulbes, vous pouvez après dépotage les séparer manuellement de manière toute simple.
  • Dans le cas d'un pied mère moins fourni, il est préférable d'utiliser un outil tranchant, propre et désinfecté, un greffoir par exemple ou encore un bon couteau.

Conseils écologiques

Brumisez de temps à autre vos plants avec de l'eau de pluie ou de l'eau distillée.

Calez au niveau des racines quelques petits morceaux de bois en décomposition, cela apportera un plus à la croissance.

Un peu d'histoire…

C'est au cours du XVIIIe siècle que de nombreuses nouvelles orchidées furent envoyées en Europe. Parmi elles, un bon nombre venant des îles françaises : Maurice, Réunion et Madagascar.

Le scientifique français Louis-Marie Aubert du Petit-Thouars décida, avec son frère, d'aller découvrir la flore de ces îles. En 1802, les frères retournèrent en France où Louis-Marie publia plusieurs traités illustrés sur ces plantes. Certains de ses écrits sur le sujet avaient pour descriptions le nom « Phyllorkis » que Thouars rebaptisa par la suite « Bulbophyllum ». C'est en 1822 que ce nom fut publié pour la première fois dans Orchidées des îles australes de l'Afrique.

Le nom Bulbophyllum est dérivé du grec bolbos qui signifie « bulbe » et phyllon qui signifie « feuilles ».

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides