Angraecum

Écrit par les experts Ooreka

Angraecum en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Angraecum

  • Nom(s) latin(s)

    Angraecum

  • Famille

    Orchidacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Difficile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Salle de bain Serre chaude
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le choix d'espèces et d'hybrides de ces orchidées africaines est restreint. Citons Angraecum sesquipedale de Madagascar, et son hybride Angraecum veitchii. Les Angraecum de culture portent des feuilles par paires sur un rhizome central dressé. En hiver, plusieurs grandes fleurs d'un blanc cireux, avec un éperon allongé, naissent sur un long épi.

Ce genre, très étendu, comprend plus de 200 espèces réparties sur une grande portion du continent africain : région tropicale sud, Afrique du Sud, Madagascar et les îles avoisinantes.

Superbe orchidée, les hampes florales portent de 9 à 12 fleurs. Les sépales, les pétales et les éperons sont verts tandis que le labelle est d'un blanc pur, parfois à reflet ivoire. Les fleurs s'épanouissent durant la saison froide. Elles sont pollinisées au cours de la nuit. C'est aussi la nuit, afin d'attirer l'insecte pollinisateur, que beaucoup d'Angraecum émettent un extraordinaire parfum qui, à lui seul, justifierait la possession de ces plantes.

Les fleurs d'Angraecum, porteuses d'un très long éperon, sont sensibles aux chocs ou aux frôlements qui lustrent leur périanthe surtout au niveau des bords. Elles ont souvent une texture épaisse, voire coriace, qui leur permet, dans de nombreux cas, de rester épanouies durant plusieurs semaines. Cette exceptionnelle durée de floraison traduit une adaptation à la relative rareté de l'insecte pollinisateur. Elle augmente ainsi les chances de pollinisation, dans des proportions importantes, mais parfaitement accordées aux nécessités écologiques.

Les Angraecum sont des plantes relativement tolérantes, assez faciles à cultiver.

Espèces et variétés d'Angraecum

Angraecum botaniques

Angraecum eberneum

Angraecum botaniques Angraecum eberneum
  • Origine : Madagascar et îles environnantes, dont La Réunion.
  • Fleurs, hampe florale : Septembre à juin en habitat naturel, mais automne en Europe. Inflorescence de 1,2 m avec 8 à 20fleurs ivoire, cireuses de 8-9 cm. Parfumées la nuit. Longue durée.
  • Feuillage : Épiphyte ou lithophyte de 1 m ! Climat chaud. Luminosité élevée.

Angraecum eberneum var. longicalcar

Angraecum botaniques Angraecum eberneum var. longicalcar
  • Origine : Madagascar (endémique).
  • Fleurs, hampe florale : Février à Madagascar, mais automne-hiver en Europe. Idem mais avec très long éperon nectarifère de 30 cm ! Très parfumée en début de soirée.
  • Feuillage : Idem.

Angraecum sesquipedale (Étoile de Madagascar)

Angraecum botaniques Angraecum sesquipedale (Étoile de Madagascar)
  • Origine : Madagascar.
  • Fleurs, hampe florale : Floraison hiver et printemps, durée de 4 à 6 semaines Tige florale de 1 à 6 fleurs blanches de 18 cm ; éperon de 25-30 cm.. Très parfumée.
  • Feuillage : Grande épiphyte ou lithophyte, 1 m. Climat chaud, ensoleillé.

Angraecum didieri

Angraecum botaniques Angraecum didieri
  • Origine : Madagascar.
  • Fleurs, hampe florale : Floraison au printemps. Fleur unique et solitaire, vert très pâle, crème, de 6 cm ; éperon de 14 cm. Parfumée la nuit.
  • Feuillage : Petite épiphyte de 8 cm (une miniature dans le genre). Climat tempéré chaud. Exposition ensoleillée.

Angraecum scottianum

Angraecum botaniques Angraecum scottianum
  • Origine : Comores.
  • Fleurs, hampe florale : Janvier à mars aux Comores, mais hiver en Europe. Inflorescence de 1 à 4 fleurs blanc pur, s'ouvrant l'une après l'autre, de 8 à 10 cm ; éperon nectarifère de 12 à 15 cm.
  • Feuillage : Petite espèce épiphyte de 20 cm. Climat chaud. Exposition mi-ombre.

Plantation des Angraecum

Plantation des <em>Angraecum</em>

Malcolm Manners/CC BY 2.0/Flickr

Où les planter ?

Concernant la lumière, les Angraecum ne sont pas véritablement des plantes d'ombre. Dans la nature, ils sont fréquemment soumis à des alternances d'ombre et de plein soleil. En culture, un compromis sera réalisé en les ombrant très peu en hiver et à 50 % durant les heures les plus chaudes de l'été.

Pour la température, les Angraecum sont soit des plantes de serre chaude cultivées entre 15 et 24 °C (température nocturne hivernale et température diurne estivale) pour les espèces de basse altitude, soit des plantes de serre tempérée pour les espèces de montagne. Leur tolérance est cependant suffisante pour qu'ils soient pratiquement tous cultivés en serre tempérée, à quelques exceptions près, tel l'Angraecum magdalenae qui doit être cultivé en serre froide.

Les Angraecum sont, en fait, assez disparates quant à leurs besoins thermiques optimaux, qui dépendent, évidemment, du climat de leur zone d'origine. Sous réserve que les autres conditions culturales soient respectées, ils supportent de notables écarts par rapport à ces conditions thermiques optimales. Il n'en est pas de même pour d'autres orchidées angraecoïdes telles les Aerangis pour lesquelles les exigences thermiques assez rigoureusement définies doivent être respectées.

Les Angraecum sont des plantes à croissance continue dont l'activité végétative est simplement ralentie en hiver. Ils apprécient une assez forte humidité ambiante, de l'ordre de 70 %, ce qui sous-entend qu'ils doivent aussi être parfaitement ventilés. En hiver, ils supportent un taux d'humidité bien plus faible (de 40 à 50 %).

Ils requièrent d'être généreusement arrosés durant leur phase de croissance la plus active (de mars à octobre) et de l'être beaucoup plus modérément en hiver. Pendant l'été, des bassinages épisodiques maintiennent une bonne humidité locale et ambiante.

Quand planter les Angraecum ?

Achetez un plant en fleur, il est déjà « planté » dans un pot, même si certaines petites espèces rares sont plutôt fixées sur des plaques d'écorce ou de liège.

Comment les planter ?

Comme toute plante épiphyte, il suffit de poser la plante sur un substrat, en pot.

Culture et entretien des Angraecum

Culture et entretien des <em>Angraecum</em>

Wilferd Duckitt/CC BY 2.0/Flickr

Pensez à utiliser de l'eau de pluie pour les fréquents arrosages des Angraecum.

Une fertilisation peut être effectuée tous les quinze jours entre mars et octobre avec un engrais équilibré dans sa formule NPK, aux doses habituelles pour des épiphytes (de 0,5 à 1 g par litre). Elle doit obligatoirement être suspendue en hiver.

Les orchidées épiphytes ne nécessitent pas vraiment de taille, mais un rempotage avec changement du substrat est classique. Le rempotage est à prévoir tous les deux à quatre ans au printemps, au début de la phase de croissance active. Les substrats actuels associent fragments de fougère arborescente, osmonde et écorce de pin.

Les Angraecum de petite taille sont empotés avec les mêmes composants, de granulométrie naturellement en rapport avec leur taille.

Les Angraecum de grande taille sont empotés dans des pots de grand volume, ce qui leur confère une meilleure stabilité.

Beaucoup d'Angraecum peuvent être cultivés sur le mode épiphyte (branche, plaque de fanjan), en suspension.

Maladies, nuisibles et parasites

En serre ou véranda, les épiphytes sont peu sensibles aux maladies ou parasites.

Multiplication des Angraecum

Multiplication des <em>Angraecum</em>

Bernard DUPONT/CC BY-SA 2.0/Flickr

Comme beaucoup d'orchidées monopodiales, les Angraecum ont la propriété d'émettre des rejets pourvus de racines, qu'il est possible de prélever et de rempoter dès que les racines ont atteint une dizaine de centimètres.

Conseils écologiques

Lors des rempotages, réexploitez le substrat dans votre jardin, où certaines plantes apprécient les sols pauvres et acides.

Un peu d'histoire…

En 1804, Bory de Saint-Vincent décrit et nomme le genre Angraecum, du mot malais angurek dont se servent les autochtones pour désigner les orchidées épiphytes de type voisin (Aerides et Vanda, notamment). Par la suite, de nombreuses autres orchidées malgaches et africaines découvertes ont été, dans un premier temps, abusivement rattachées à ce genre, telles les Aerangis, Aerides, Rangaeris, Tridactyle, Jumellea, la plupart avec des modes de culture assez voisins de ceux des Angraecum.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides