Gesse des marais

Écrit par les experts Ooreka

Gesse des marais en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Gesse des marais

  • Nom(s) latin(s)

    Lathyrus palustris

  • Famille

    Fabacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante de bassin ▶ Amphiphytes (plante de berges)

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Lathyrus palustris se rencontre naturellement dans les prairies humides, les marécages, les marais, des fossés humides, souvent à proximité de lacs, dans une grande partie de l'Amérique du Nord, ainsi qu'en Eurasie. En France, sa répartition est inégale et la gesse des marais reste peu commune : elle est protégée et réglementée dans plusieurs régions. Avec l'urbanisation et le drainage des terres, cette proche des pois de senteur est inscrite sur la Liste Rouge de l'UICN.

L'habitat de la gesse des marais est large, mais avec des écarts. Ainsi, dans certains endroits, la plante est courante, tandis que dans d'autres endroits, même à proximité, elle devient rare ou ne se développe pas du tout : ce n'est pas une espèce migratrice. Son habitat est submergé, il est inutile de la chercher en dehors de zones très humides. L'altitude de croissance est basse, avec un maximum mondial enregistré à environ 1 000 m (maximum 500 m en France).

La gesse des marais exige une terre riche qui devrait rester humide tout au long de son cycle de croissance. Elle est une de ces rares espèces qui réussit à croître le long d'une végétation composée du roseau commun.

Les critères d'identification de la gesse des marais en milieu naturel parmi les membres du genre Lathyrus sont, outre son biotope humide, son petit nombre de paires de folioles et la tige souvent ailée. La gesse des marais expose deux caractéristiques claires : ses feuilles ont seulement 3-4 paires de folioles et le côté opposé de la tige a une aile étroite, sous la forme d'une projection mince verte, qui est capable d'assimiler la lumière (photosynthèse) de la même façon que ses feuilles. La gesse des marais ressemble à Lathyrus linifolius, bien que ce dernier pois de senteur n'a aucune vrille et ne nécessite pas un sol humide.

Ainsi, les principaux marqueurs d'identification de la gesse des marais consistent en une plante de 30 à 80 cm de haut, une tige légèrement ailée, ainsi que le pétiole des feuilles, lesquelles sont divisées en 4-8 folioles elliptiques et terminées par une vrille.

Les fleurs, roses-violettes au début, deviennent bleuâtres avant la fructification, et sont groupées par 2 à 8 en grappe lâche. Les stipules sont assez grandes, en forme de lance, étroites. Chaque fleur mesure de 12 à 18 mm, avec une floraison s'étalant de juin à août.

La fructification est identifiable, caractéristique des pois de senteur, avec des fruits plats de 25-50 mm de long, glabre, brun, contenant 6-12 graines (gousse typique des légumineuses). Le fruit est sec (déhiscent) et se fend à maturité. Les graines, assez lisses, sont brun rougeâtre et presque sphériques avec un diamètre d'environ 3,5 mm.

Espèces et variétés de Lathyrus palustris

Gesse des marais (Lathyrus palustris)

Gesse des marais (Lathyrus palustris)
  • Floraison : Les fleurs rose-violette sont hermaphrodites et pollinisées par les insectes. Floraison de juin à août (surtout en juillet-août).
  • Végétation : Généralement moins de 0,80 m de haut, mais pourrait potentiellement atteindre 1,20 m.
  • Qualités : Plante fixatrice d'azote, utile dans les sols riches. Plante sans entretien notable. Très rustique, supporte facilement -20 °C.
  • Utilisation : Décorative dans une roselière par la touche colorée apportée lors de la floraison.

Plantation de la gesse des marais

Plantation de la gesse des marais

Kenraiz/GFDL/Wikimedia

Où la planter ?

La gesse des marais (Lathyrus palustris) est une plante herbacée vivace de marais à terre riche, comme dans une roselière avec le roseau Phragmites australis et des prairies humides, et aussi, plus rarement, sur un terrain marécageux par des rivières, mais toujours en plaine. On la trouve encore dans des habitats saumâtres à salés, au bord des plages côtières.

Autant dire que les conditions de culture pour la nature du sol sont relativement peu importantes : c'est l'humidité qui est le facteur le plus marquant, et dans une moindre mesure, un sol riche en azote.

Le plein soleil est nécessaire pour son meilleur développement (elle ne supporte pas l'ombre).

Préférez des terrains frais bien exposés qui ne se dessèchent jamais.

Quand planter la gesse des marais ?

Les semis sont à débuter au début du printemps. Les jeunes plantules doivent être replantées en été.

Comment la planter ?

Enterrez simplement les jeunes plants sous 1-3 cm de terre humide : veillez à ne pas trop abîmer les racines.

Si vous obtenez les gesses des marais en pot individuel, faites un trou pour accueillir toute la motte.

Idées d'association

Roseau

Dans un cadre décoratif, Lathyrus palustris ajoute une jolie touche de couleur pourpre rougeâtre à l'environnement entre les roseaux aux coloris plus monotones.

Culture et entretien de Lathyrus palustris

Culture et entretien de <em>Lathyrus palustris</em>

Franck Mayfield/CC BY SA 2.0/Flickr

Une fois implantée, Lathyrus palustris ne demande pas d'entretien, et sa faible capacité adaptative ne risque pas de la rendre envahissante.

Taille de la gesse des marais

Laissez les gesses vivre leur vie.

Maladies, nuisibles et parasites

Absolument pas sensible aux maladies si les critères essentiels de culture (humidité, lumière, sol riche) sont respectés.

Aucun véritable nuisible n'est recensé.

Multiplication de Lathyrus palustris

Deux solutions permettent de multiplier la gesse des marais : le semis et la division. Mais préférez le semis pour la propagation.

Division

Divisez au printemps en coupant la racine souterraine pour replanter ailleurs. Attention, les transplantations ne réussissent pas toujours !

Semis

Récoltez les graines en automne, quand les gousses des fruits s'ouvrent d'elles-mêmes, puis pratiquez une stratification (légèrement humide, jamais totalement sèche) à froid au cours de l'hiver.

Ensuite, deux méthodes sont possibles :

  • Prétrempez les graines pendant 24 h dans de l'eau tiède, puis semez au début du printemps dans un châssis froid. Quand les plantules sont assez grandes pour être manipulées, repiquez les plants dans des pots individuels et plantez-les à l'été.
  • Si vous avez suffisamment de semences, alors les graines peuvent aussi être semées in situ dans le milieu du printemps.

Conseils écologiques

Cette espèce a une relation symbiotique avec certaines bactéries du sol. Ces bactéries forment des nodules sur les racines et fixent l'azote atmosphérique. Une partie de cet azote est utilisée par la plante en croissance, mais une autre part peut également être utilisée par d'autres plantes poussant à proximité !

Un peu d'histoire…

Lathyrus palustris a été consommée comme aliment de famine en Chine, mais de grandes quantités peuvent conduire à la paralysie des membres inférieurs…

Les graines à maturité sont décortiquées et cuites comme légume. Mais attention, car le genre Lathyrus contient un acide aminé toxique qui peut causer une maladie grave du système nerveux appelée « lathyrisme » si ces plantes sont consommées en grandes quantités (bien que de petites quantités semblent bien nutritives).

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides