Telopea

Écrit par les experts Ooreka

Telopea en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Telopea

  • Nom(s) latin(s)

    Telopea

  • Famille

    Proteacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
    Arrondi, en boule ou ovale
    Ouvert ou divergeant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 5 m
  • Largeur à maturité

    2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    0,5 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Bosquet ou forêt Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Il existe 5 espèces naturelles de telopea, toutes originaires d'Australie. Les aborigènes nomment cette plante « waratah ». Cependant hybrides et cultivars sont forts nombreux. Ce sont des arbustes vivaces de 2 à 3 m de haut pour 2 m de large, à floraison printanière et estivale. De faible rusticité (-5 °C), il se cultive partout en France, au jardin pour les régions à hivers doux, en pots ou bacs à rentrer l'hiver dans les régions plus froides.

Le feuillage se développe verticalement d'une large base ligneuse, les tiges sont peu ramifiées. Il y a une période de croissance après la floraison, les nouvelles pousses provenant souvent de vieux capitules, ce n'est pas une plante à tailler. Les feuilles vert foncé sont simples, alternes, grossièrement dentées et varient de 15 à 25 cm de longueur.

Enveloppés dans des bractées, les capitules floraux se forment pendant l'hiver et commencent à se développer au début du printemps avant de s'épanouir et de révéler leurs inflorescences. La période de floraison varie selon les régions, elle peut commencer dès le mois de juin et se terminer en août, voire septembre. Formés par 250 fleurs simples, les capitules sont généralement en forme de dômes et mesurent 7 à 10 cm de diamètre. Ils sont entourés d'un verticille de bractées qui font 5 à 7 cm de longueur.

Les inflorescences atteignent leur pleine taille deux semaines après l'émergence des premières fleurs et durent encore deux semaines avant que les fleurs ne se fanent. Les fleurs périphériques s'ouvrent en premier, elles deviennent plus foncées et plus grandes, ce qui attire les oiseaux et insectes.

Les gousses contenant les graines atteignent 10 à 15 cm de longueur. Elles deviennent brunes, coriaces et, généralement au début de l'hiver, s'ouvrent pour révéler les graines ailées situées à l'intérieur. Souvent uniquement 2 ou 3 graines se développent à partir d'une inflorescence mais ce chiffre peut varier et aller jusqu'à 40 ou 50.

Espèces et variétés de Telopea

Sont présentes dans ce tableau uniquement les espèces naturelles.

Telopea speciosissima

 Telopea speciosissima
  • Feuillage : Vert, dressé et coriace.
  • Floraison : Grosses fleurs allant du rose au rouge foncé.
  • Qualités : Très utilisé en fleurs coupées.

Telopea aspera

 Telopea aspera
  • Feuillage : Feuilles larges légèrement dentelées, d'un vert brillant.
  • Floraison : Rose foncé à rouge en cône.
  • Qualités : Moins ramifié que le précédent, il donne une forte touche colorée à vos massifs.

Telopea mongaensis

 Telopea mongaensis
  • Feuillage : Buissonnant au feuillage fin désordonné.
  • Floraison : Rose foncé à pourpre, en forme de griffes.
  • Qualités : Très décoratif en alignement du fait de son port buissonnant.

Telopea oreades

 Telopea oreades
  • Feuillage : Feuillage vert grisonnant à larges feuilles.
  • Floraison : Blanc, très florifère en forme de griffes.
  • Qualités : Superbe buisson très attractif visuellement.

Telopea truncata

 Telopea truncata
  • Feuillage : Magnifique buisson à larges feuilles.
  • Floraison : Du jaune aux inflorescences en épis à rouge en forme de griffes.
  • Qualités : Très florifère, fort pouvoir décoratif.

Plantation du telopea

Plantation du telopea

Jean-Michel Moullec/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

Vous pouvez le planter en pleine terre ou en pot dans les régions appropriées, à la mi-ombre de l'après-midi sous le climat méditerranéen.

Pour les régions aux hivers plus rudes (sa résistance peut aller jusqu'à -5 °C environ), la plantation en pot est sans problème, bien que la culture en bac de fort diamètre soit préférable.

C'est une plante appréciant un pH acide, au pire neutre, mais surtout pas calcaire, ce qui le rendrait jaunissant à maigre floraison.

Quand planter le telopea ?

Pour une plantation en terre sur le pourtour méditerranéen, le début du printemps est la période idéale, afin de profiter pleinement de sa floraison estivale, à condition bien entendu d'avoir acheté un plant formé. En cas d'achat de petit plant, attendez la fin du printemps pour le mettre en terre, la floraison se fera l'année suivante.

En pot, la plantation peut se faire toute l'année sauf l'été, trop chaud pour lui permettre un bon départ végétatif. Votre telopea risquerait de se mettre à fleurir librement avant même d'avoir développé un système racinaire suffisant, ce qui fatiguerait inutilement la plante.

Comment le planter en pleine terre ?

  • Préparez une fosse de plantation large et profonde pour pouvoir apporter suffisamment de mélange à pH acide.
  • Préparez un substrat composé de 1/4 de sable grossier, 1/4 de tourbe, 1/4 de terre de bruyère et 1/4 de terreau de feuilles ou d'aiguilles de pin.
  • Déposez sur le fond un lit de matière drainante, remplissez avec le mélange, déposez le plant en prenant soin de ne pas enterrer le collet, et complétez le remplissage.
  • Tassez fermement, arrosez copieusement la première fois, après avoir pris soin de confectionner une cuvette autour de la plante pour retenir l'eau.

Comment planter le telopea en pot ?

  • Pour un premier empotage, prévoyez un contenant d'au moins 15 l.
  • Assurez-vous que le fond du pot soit bien drainant.
  • L'année suivante, vous passerez à 50, voire 75 l.
  • Utilisez le même mélange que pour la pleine terre.
  • Sortez vos bacs à partir d'avril-mai et rentrez-les mi-septembre.

Bon à savoir : son système racinaire étant très léger et fragile, il est conseillé de le garder en pot jusqu'à ce que les racines apparaissent par les trous de drainage du pot.

Culture et entretien du telopea

Culture et entretien du telopea

Clivid/CC BY ND 2.0/Flickr

Il ne faut pas mettre d'engrais chimique à cette plante, uniquement de l'engrais organique, à partir de l'année suivant sa plantation. N'oubliez pas de choisir un engrais pour plantes de sol acide.

Arrosez régulièrement en été. Le reste de l'année, alternez les arrosages avec de courtes périodes sèches.

Évitez une plantation en situation ventée. Si votre jardin est exposé au vent, prévoyez de tuteurer votre telopea les deux premières années suivant la plantation.

Un paillage avec des aiguilles de pin est parfait. Il maintient une acidité bénéfique à la plante. Si vous disposez de compost, vous pouvez l'épandre au pied du telopea et le recouvrir d'aiguilles de pin (même vertes, les aiguilles de pin sont intéressantes).

Bon à savoir : ne taillez pas les fleurs fanées, car c'est sur ces dernières que les nouvelles ramifications vont se former, et par conséquent, vous aurez de nouvelles fleurs pour l'année suivante.

Maladies, nuisibles et parasites

Le système racinaire du telopea est sensible à certains champignons qui se développent grâce à l'excès d'humidité. Ceci est le plus souvent fatal. Pour lutter contre cela, faites un traitement préventif antifongique, les mois les plus chauds de l’été.

Multiplication du telopea

Multiplication du telopea

Donald Hobern/CC BY 2.0/Flickr

Le telopea se multiplie de deux façons, par semis et par bouturage. Le marcottage prend aussi mais est plus fastidieux.

Quand et comment bouturer ?

Le bouturage est assez facile mais long, c'est pourtant comme ça que beaucoup de professionnels procèdent.

En été, prélevez des boutures à talon d'une dizaine de centimètres, à planter dans un mélange de tourbe et de sable. Enduisez au préalable les boutures à la base d'hormone de multiplication.

Maintenez une légère humidité du substrat, sans plus, et une température minimale de 14 °C environ (enracinement en 6 mois, avec une perte du tiers des plants durant ce laps de temps).

Les plants issus de boutures mettent 2 ans à fleurir.

Quand et comment semer ?

La meilleure façon de propager cette plante est par la graine. Les mois les plus propices étant mai et juin.

Les semences fraîches ont une haute viabilité et germent en 2 à 3 semaines après le semis, dans un mélange de tourbe et sable (le pourcentage de levée est de 90 %).

Les plantes doivent être empotées dès qu'elles sont assez grandes pour supporter le choc du changement de contenant. Pour cela, il faut attendre qu'elles mesurent environ 15 cm.

Les plantules mettent 5 ans à fleurir, d'où la préférence des professionnels pour le bouturage.

Conseils écologiques

Ne perdez pas de vue que ce sont des plantes de sols acides. Le simple fait d'arroser à l'eau du robinet modifie le pH, car cette eau est calcaire. Si vous en avez la possibilité, récupérez l'eau de pluie pour arroser vos telopea.

Un paillage constant avec des écorces, ou des aiguilles de pin, entretient l'acidité. C'est simple, efficace et durable.

Un peu d'histoire…

Sir James Smith (1759-1828), un botaniste hautement reconnu et fondateur de la Société Linnéenne en Angleterre, l'a décrit pour la première fois en 1793.

Robert Brown (1773-1858) a nommé le genre Telopea en 1810 à partir d'échantillons prélevés dans les Blue Mountains à l'ouest de Sydney.

Telopea speciosissima a été proclamé emblème floral officiel de la Nouvelle-Galles-du-Sud (région de Sydney), le 24 octobre 1962.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides