Tolmiea

Écrit par les experts Ooreka

Tolmiea en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Tolmie de Menzies, La Poule et les poussins

  • Nom(s) latin(s)

    Tolmiea menziesii

  • Famille

    Saxifragacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 0,45 m
  • Largeur à maturité

    0,40 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Anti-insectes Certaines plantes ont des vertus répulsives contre des nuisibles ou, au contraire, protègent d'autres plantes en attirant les nuisibles.
    Anti-moustiques : À planter près de vos lieux de vie (terrasse, pergola, table ou jeux de jardin…) pour écarter les moustiques.
    Anti-pucerons : À planter près de vos fleurs fragiles pour les protéger.
    Anti-mouches, anti-limaces et anti-doryphores : À planter à proximité de votre potager pour le protéger. (Les plantes anti-mouches servent à lutter contre des mouches spécifiques qui attaquent les légumes.)

    Limaces
  • Densité

    8 à 9 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Bosquet ou forêt Massif ou bordure
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Tolmiea fait partie de la famille des Saxifragacées qui comporte également les genres Astilbe, Bergenia, Heuchera, Saxifraga pour les plus connus. Ce genre est monospécifique, c'est-à-dire qu'il ne comprend qu'une seule espèce : Tolmiea menziesii, une petite vivace traçante originaire des zones côtières ombragées de l'ouest de l'Amérique du Nord. Elle est plus connue sous le nom cocasse de « La poule et les poussins ». Cette appellation lui vient des minuscules feuilles qui naissent à la base des nervures des feuilles adultes. La plante constitue un excellent couvre-sol touffu de 30 à 40 cm de hauteur qui s'étale rapidement par stolons.

Le feuillage semi-persistant est pubescent, lobé, cordiforme et irrégulièrement denté. Les feuilles longuement pétiolées et gaufrées rappellent par leur forme sa cousine l'heuchère. Elles arborent une belle teinte vert clair à vert acide, marbrée par des nervures bien marquées.

La Tolmiea fleurit à la fin du printemps, de mai à juillet, produisant de nombreux racèmes dressés de fleurettes vert pâle et brun chocolat, légèrement odorantes. Cette floraison plutôt insignifiante se produit rarement en culture intérieure.

Plantée en masse, la Tolmiea est parfaite sous les arbres, dans les massifs, les bordures et les talus ombragés. Son port retombant fait aussi merveille en potée ou en suspension sur la terrasse ou en véranda.

En région froide, il est préférable de la cultiver en pot à l'intérieur, car sa rusticité est faible à modérée.

Espèces et variétés de Tolmiea

La poule et les poussins ou tolmie de Menzies (Tolmiea menziesii)

Espèce type

La poule et les poussins ou tolmie de Menzies (Tolmiea menziesii) Espèce type
  • Floraison : Insignifiante. Fin du printemps. Racèmes dressés aux fleurettes vertes et brunes. Fleurit rarement en pot.
  • Végétation : Hauteur : 30 à 40 cm. Étalement : 40 cm. Semi-persistante. Touffe compacte. Rhizomes courts et traçants. Longs pétioles rougeâtres et pubescents (10 cm). Feuilles lobées, de 5 à 8 cm, vert tendre à vert acide. Nervures très marquées. Plantules sur la base des feuilles adultes.
  • Qualités : Excellent couvre-sol. Peu envahissant. Rusticité modérée : -10 °C (feuillage caduc dès 0 °C). Feuillage lumineux et insolite. Parfaite à mi-ombre et à l'ombre. Pleine terre, potée, plante d'intérieur.

'Taff'sGold' (syn. 'Maculata')

La poule et les poussins ou tolmie de Menzies (Tolmiea menziesii) 'Taff'sGold' (syn. 'Maculata')
  • Floraison : Comme le type.
  • Végétation : Feuillage éclaboussé de jaune pâle et de crème.
  • Qualités : Cultivar très lumineux. Plus couramment proposé que le type.

Plantation de la Tolmiea

Plantation de la <em>Tolmiea</em>

J Brew/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où la planter ?

Plantez-la en pleine terre seulement si vous bénéficiez d'un climat doux aux hivers peu marqués. Offrez-lui un sol humifère, frais, mais bien drainé en hiver. L'exposition doit être mi-ombragée à ombragée, car le soleil peut griller les feuilles.

Si vous la cultivez comme plante d'intérieur, réservez-lui une exposition lumineuse en évitant les rayons directs du soleil. Trop à l'ombre, la Tolmiea a un feuillage pâlichon et un port qui s'alanguit pour chercher plus de lumière.

Quand planter la Tolmiea ?

La meilleure période pour l'installer en pleine terre est le printemps ou le début d'automne lorsque le sol est bien réchauffé.

Comment la planter en pleine terre ?

Prévoyez 8 à 9 godets au m². Espacez-les de 20 cm.

Désherbez soigneusement le sol et enrichissez-le généreusement avec du compost maison bien mûr, du terreau de feuilles, du fumier bien décomposé surtout si votre terre est de nature argileuse.

Humidifiez bien la plante en la trempant avec son godet dans un seau d'eau pendant une dizaine de minutes.

Plantez de manière à ce que le haut de la motte soit légèrement enfoncé par rapport au niveau du sol. Les racines ne doivent pas sécher.

Terminez par un arrosage copieux même s'il pleut. Paillez pour conserver au sol sa fraîcheur.

Comment planter la Tolmiea en pot ?

Offrez-lui un contenant percé de trous de drainage et un bon terreau pour plantes d'intérieur.

Placez dans une pièce lumineuse à température comprise entre 10 et 20 °C. S'il fait plus chaud, augmentez l'hygrométrie.

Culture et entretien de la Tolmiea

Culture et entretien de la <em>Tolmiea</em>

Peter Stevens/CC BY 2.0/Flickr

En pleine terre

Maintenez le sol frais le temps de la reprise surtout si l'été suivant la plantation est chaud et sec. Ensuite, l'entretien se limite à arroser en cas de sécheresse estivale prolongée (mais un paillis renouvelé limite ses effets, le temps que la plante ait couvert le sol).

En pot

Arrosez régulièrement, mais sans excès pendant la période de croissance de mars à octobre. Laissez le terreau se dessécher en surface entre deux arrosages. Fertilisez deux fois par mois d'avril à septembre avec un engrais liquide spécial plantes vertes ajouté à l'eau d'arrosage.

En hiver, réduisez les apports d'eau en veillant à ce que le substrat ne sèche jamais complètement.

Rempotez au printemps dès que les racines ont colonisé tout le substrat.

Maladies, nuisibles et parasites

La plante cultivée en pleine terre se montre peu sensible aux parasites et aux maladies.

À l'intérieur, elle peut être toutefois parasitée par des acariens en cas d'atmosphère trop sèche ou trop chaude (>20 °C).

Multiplication de la Tolmiea

Multiplication de la <em>Tolmiea</em>

Peter Stevens/CC BY 2.0/Flickr

Profitez de sa capacité à produire des bébés Tolmiea sur ses propres feuilles. Au printemps ou en été (période de croissance), prélevez une feuille porteuse d'un bourgeon avec une portion de pétiole. Installez-la à la surface d'un terreau de bouturage léger et drainant en enfouissant le bout de pétiole. Placez à la lumière et maintenez le substrat frais.

La reprise est rapide. En moins de trois semaines, le bébé Tolmiea se développe. Attendez encore un mois pour repiquer la nouvelle plante dans un pot individuel rempli d'un terreau plus fertile.

Le bouturage d'une feuille sans plantule est également possible.

Conseils écologiques

À l'achat, vérifiez que les feuilles de votre Tolmiea ne présentent pas de découpe sur les bords. En l'absence de traces visqueuses dues à la bave d'escargot ou de limace, ces découpes sont sûrement faites par des othiorhynques, des sortes de charançons qui vivent dans le sol et sortent la nuit pour dévorer le feuillage. Leurs larves se nourrissent des racines de la plante qui peut rapidement dépérir. La lutte contre ces othiorhynques est biologique : on emploie des nématides, des vers microscopiques, que l'on trouve facilement en jardineries ou dans l'e-commerce.

Un peu d'histoire…

Le nom générique Tolmiea rend hommage au médecin, scientifique et homme politique écossais William Fraser Tolmie (1812-1886). Il vécut la majeure partie de sa vie en Colombie-Britannique (soit l'ouest de l'Amérique du Nord d'où vient la Tolmiea). On lui doit notamment l'ouvrage Vocabulaire comparé des tribus indiennes de Colombie-Britannique paru en 1884.

Le nom spécifique Menziesii rend hommage au médecin botaniste explorateur britannique Archibald Menzies (1754-1842) qui fit un voyage d'exploration scientifique dans le Pacifique avec George Vancouver de 1791 à 1795, et qui rapporta en Angleterre de nombreuses plantes prélevées lors de ses expéditions botaniques.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides