Fritillaire

Écrit par les experts Ooreka

Fritillaire en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Fritillaire, Couronne impériale, Fritillaire pintade

  • Nom(s) latin(s)

    Fritillaria

  • Famille

    Liliacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 1,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Prairie Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Fritillaria est composé d'une centaine d'espèces de vivaces bulbeuses originaires des régions tempérées de l'hémisphère Nord, du sud-ouest de l'Asie au pourtour méditerranéen et à l'ouest des États-Unis. Proche parent des lis, il appartient comme eux à la famille des Liliacées.

On compte en France environ une quinzaine d'espèces cultivées, très différentes les unes des autres tant du point de vue morphologique qu'au niveau de leurs exigences. La plus connue d'entre elles est peut-être l'imposante fritillaire impériale. Originaire de Turquie, elle a été offerte à l'empereur d'Autriche à la fin du XVIe siècle, à la même période que la tulipe. Elle faisait à cette époque l'objet de compétitions acharnées entre collectionneurs, tous cherchant à augmenter le nombre des fleurs ou celui des étages de clochettes. Il en existe aujourd'hui des dizaines de variétés, même si elle n'a pas déclenché les mêmes passions que la tulipe.

Les bulbes, de différentes tailles, sont formés d'au moins deux écailles, et parfois de nombreux caïeux à la base. Chez certaines espèces, l'eau pouvant pénétrer entre les écailles, elle provoque la pourriture du bulbe si les conditions de culture ne sont pas idéales. C'est pourquoi il est recommandé se renseigner au moment de l'achat sur les conditions requises pour la culture des différentes espèces avant leur installation dans une zone spécifique du jardin.

Les feuilles, lancéolées ou linéaires, parfois étroites et pointues, peuvent être très nombreuses et recouvrir presque toute la tige florale, ou encore être rares et bien espacées sur la tige. Elles forment parfois une touffe au-dessus des fleurs.

Les fleurs apparaissent au printemps jusqu'au début de l'été, en forme de clochettes pendantes elles sont solitaires, par paires, en épi ou en couronne à l'extrémité de tiges hautes de 0,15 à 1,50 m. Elles présentent souvent des couleurs surprenantes, tantôt sombres (pourpre, vert, brun), tantôt vivement colorées (orange, jaune, rouge) ou bigarrées. Les fleurs sèches forment des capsules qui se redressent et sont encore décoratives.

Après la floraison, la plante entre rapidement en dormance et disparaît.

La fritillaire est généralement rustique et se naturalise volontiers.

Bon à savoir : les bulbes de fritillaire impériale dégagent une odeur assez forte et désagréable, qui leur vaut parfois – à tort – la réputation d'éloigner les taupes.

Espèces et variétés de fritillaire

Espèces assez tolérantes

Fritillaria acmopetala

Espèces assez tolérantes Fritillaria acmopetala
  • Floraison : En mai. Fleurs solitaires vert pâle, maculées de brun-rouge à l’intérieur.
  • Végétation : Hauteur : 0,30 à 0,45 m. Feuilles linéaires vert bleuté, alternes. Soleil, sol riche et drainant, sec en été.
  • Qualités : Forme des bulbilles.

Fritillaire impériale (Fritillaria imperialis)

Espèces assez tolérantes Fritillaire impériale (Fritillaria imperialis)
  • Floraison : En avril-mai. Couronne de fleurs orange, jaunes ou rouges, surmontée d’une touffe de feuilles érigées.
  • Végétation : Hauteur : 0,80 à 1,50 m. Feuilles vert bronze, en bouquets étagés le long d’une tige rigide brun violacé.
  • Qualités : Rustique.

Fritillaire de Perse (Fritillaria persica)

Espèces assez tolérantes Fritillaire de Perse (Fritillaria persica)
  • Floraison : En avril-mai. Épi de 20 à 30 petites clochettes pourpre foncé, presque noires, au sommet de la tige.
  • Végétation : Hauteur : 0,70 à 0,90 m. Feuilles étroites, lancéolées, alternes, bleu-vert mat aux reflets argentés, étagées le long de la tige. Sol sec en été, nécessite le plein soleil.
  • Qualités : Légèrement malodorante. Forme des bulbilles.

Fritillaire à fleurs pâles (Fritillaria pallidiflora)

Espèces assez tolérantes Fritillaire à fleurs pâles (Fritillaria pallidiflora)
  • Floraison : En avril-mai. De 1 à 6 clochettes évasées, jaune crème, vertes à la base, tachées de brun à l’intérieur.
  • Végétation : Hauteur : 0,40 à 0,50 m. Feuilles alternes, lancéolées bleu-vert sur une tige dressée. Préfère la mi-ombre et un sol plutôt frais.
  • Qualités : Légèrement malodorante. Se naturalise facilement.

Fritillaire de Radde (Fritillaria raddeana)

Espèces assez tolérantes Fritillaire de Radde (Fritillaria raddeana)
  • Floraison : En mars-avril. Bouquets de 5 ou 6 fleurs évasées jaune pâle ou blanc verdâtre, coiffés d’un toupet de feuilles.
  • Végétation : Hauteur : 0,60 m. Feuilles lancéolées, vert pâle, lustrées.
  • Qualités : Très florifère. Apprécie la mi-ombre.

Raisin de renard (Fritillaria uva-vulpis)

Espèces assez tolérantes Raisin de renard (Fritillaria uva-vulpis)
  • Floraison : En avril-mai. De 1 à 2 fleurs pourpre-brun, jaunes à l’intérieur.
  • Végétation : Hauteur : 0,30 à 0,40 m. Feuilles lancéolées, vert clair luisant, alternes. Sol frais.
  • Qualités : Facile à réussir. Rustique. Bordure, rocaille, potées…

Espèces de terrain humide

Fritillaire du Kamtchatka (Fritillaria camschatcensis)

Espèces de terrain humide Fritillaire du Kamtchatka (Fritillaria camschatcensis)
  • Floraison : En juin-juillet. Fleurs pourpre-brun, évasées, en épis denses.
  • Végétation : Hauteur : 0,40 à 0,45 m. Feuilles alternes, lancéolées, luisantes, vert clair.
  • Qualités : Forme des bulbilles.

Fritillaire pintade (Fritillaria meleagris)

Espèces de terrain humide Fritillaire pintade (Fritillaria meleagris)
  • Floraison : En avril-mai. Fleurs à damier pourpre et rose, solitaires ou en paires.
  • Végétation : Hauteur : 0,30 m. Feuilles linéaires gris-vert.
  • Qualités : Se naturalise facilement.

Espèces ne supportant pas l’humidité

Fritillaire de Michailovski (Fritillaria michailovskyi)

Espèces ne supportant pas l’humidité Fritillaire de Michailovski (Fritillaria michailovskyi)
  • Floraison : En avril-mai. De 1 à 4 grosses clochettes acajou bordées de jaune.
  • Végétation : Hauteur : 0,20 m. Feuilles fines, alternes. Pour sol frais, bien drainé, mi-ombre, à protéger de l’humidité en hiver.
  • Qualités : Espèce rare. Moyennement rustique (-5 °C). Rocaille, potées.

Fritillaire amana (Fritillaria hermonis ssp. amana)

Fritillaire amana ( Fritillaria hermonis  ssp.  amana )
  • Floraison : En avril-mai. Fleurs vert clair rayées d’un damier brun-pourpre.
  • Végétation : Hauteur : 0,20 à 0,40 m. Feuilles alternes, lancéolées, glauques.
  • Qualités : Pour la mi-ombre. Rustique.

Semis et plantation de la fritillaire

Semis et plantation de la fritillaire

Ulf Bodin/CC BY NC SA 2.0/Flickr

Où la planter ?

Lorsque vous achetez des bulbes de fritillaire, renseignez-vous sur les conditions de culture de l'espèce. En effet, elles peuvent être très différentes d'une espèce à l'autre.

La plupart des espèces de fritillaire requièrent un sol bien drainé et une exposition ensoleillée ou mi-ombragée. L'idéal pour elles est le climat continental : hiver sec et froid, printemps pluvieux et été long, sec et chaud.

Les plantes hautes comme la fritillaire impériale réclament en plus un endroit à l'abri des vents forts.

Certaines ne supportent pas du tout l'humidité pendant leur période de repos, en été. Il est alors sage de les cultiver en pot ou sous abri (sous le débord d'un toit, en châssis ou sous serre). D'autres la tolèrent uniquement en terrain très bien drainé.

Enfin, certaines poussent en terrain lourd et humide.

Leurs besoins étant tellement différents que les fritillaires se classent généralement en 4 groupes :

  • Groupe 1 : ce sont les espèces les plus résistantes et tolérantes. Elles apprécient un sol fertile, bien drainé et le soleil (rocaille, massif au soleil)
  • Groupe 2 : espèces robustes, mais qui ne supportent pas la pluie pendant leur période de repos. Plantez-les au soleil, en sol sableux, peu fertile (en rocaille ou massif surélevé par exemple). Ces espèces peuvent aussi être cultivées sous abri.
  • Groupe 3 : originaires des bois et prairies humides, ces espèces apprécient un sol fertile, retenant bien l'eau en été, et supportent la mi-ombre. À cultiver plutôt dans les régions où les étés sont humides et frais.
  • Groupe 4 : petites espèces ne tolérant pas l'humidité. À cultiver dans un sol fertile, bien drainé, en plein soleil, sous châssis ou en serre froide pour les protéger de la pluie.

Les grandes fritillaires garniront le centre ou l'arrière-plan des plates-bandes mixtes ensoleillées à un moment où peu de plantes sont en fleurs. Les petites espèces sont idéales en bordure ou en rocaille, ou bien encore naturalisées dans une pelouse ou au pied d'arbustes.

Les bulbes appréciant l'humidité pourront orner les abords d'un bassin, tandis que ceux qui ne la supportent pas pourront garnir des potées contre la maison.

Quand planter la fritillaire ?

Pour réussir la culture des fritillaires, il faut les planter tôt, dès août ou septembre. En effet, contrairement aux autres bulbes de printemps, ceux des fritillaires ne sont pas recouverts d'une tunique qui les protège contre le dessèchement. Aussi, ils ne doivent pas rester longtemps hors de terre.

Si vous les achetez en jardinerie, vérifiez qu'ils n'ont pas souffert en magasin. Plantez-les rapidement après l'achat.

Comment la planter ?

Plantez les bulbes à une profondeur égale à trois fois leur hauteur (de 8 à 25 cm selon la taille). Manipulez-les avec précaution, car ils sont fragiles.

Espacez-les de 10 à 30 cm selon leur diamètre.

On conseille parfois de placer le bulbe de la fritillaire impériale de biais, pour éviter que de l'eau ne stagne en son centre, qui est creux.

Pour un drainage parfait, ajoutez une couche de sable de 5 à 10 cm d'épaisseur sous le bulbe et mélangez un peu de sable à la terre de plantation.

L'apport de fumure au moment de la plantation n'est pas conseillé.

En pot, plantez dans un contenant assez profond, drainé au fond et rempli d'un mélange léger (terreau de feuilles et sable).

Culture et entretien de la fritillaire

Culture et entretien de la fritillaire

Margrit/CC BY NC SA 2.0/Flickr

Arrosez durant la croissance uniquement s'il ne pleut pas ou que les plantes sont sous abri. Tous les arrosages devront être interrompus en période de repos, au risque de voir les plantes disparaître, sauf celles qui apprécient les milieux humides.

Le tuteurage des espèces hautes est recommandé.

Après la floraison, coupez la hampe florale fanée, mais attendez que les feuilles aient complètement jauni pour rabattre la plante au ras du sol.

Les bulbes supportent mal le dérangement, aussi il est préférable de les laisser en place où ils vont s'étendre au fil du temps. Dans les régions très froides, paillez la surface du sol pour les protéger. Afin de prolonger leur durée de vie et de conserver un bon niveau de floraison, régénérez-les tous les 3 ou 4 ans en séparant les caïeux ou les rejets.

Pour les plantes en pot, apportez un engrais pour bulbes ou tout engrais organique à libération lente immédiatement après la floraison.

Maladies, nuisibles et parasites

Les jeunes feuilles peuvent être la proie des limaces.

Les fritillaires sont également régulièrement victimes du criocère du lis, un coléoptère rouge vermillon, dont les larves et les adultes dévorent feuilles et fleurs en boutons, pouvant causer la mort du pied.

Détruisez les insectes adultes en les écrasant. Attention : ils ont tendance à se laisser tomber au sol sur le dos en cas de danger. Ils deviennent alors invisibles. Vous pouvez étaler un tissu clair avant de secouer vos pieds.

Inspectez le dessous des feuilles : les larves s'y cachent au milieu de leurs excréments, qui les protègent des prédateurs et de la sécheresse. Éliminez les amas noirâtres et visqueux, ainsi que les œufs, d'une belle couleur orangée.

À titre préventif, plantez des feuillages odorants (tanaisie, armoise) à proximité, qui empêcheront les criocères de retrouver le chemin de leurs plantes favorites.

Vous pouvez étaler du marc de café ou de la poudre d'ail (ou pulvériser une macération huileuse d'ail) sur et au pied des plantes, tôt en saison, avant que le criocère ne sorte de terre : l'odeur brouillera la piste des fritillaires. Renouvelez souvent l'application, jusqu'à la floraison.

Multiplication de la fritillaire

Multiplication de la fritillaire

mwms1916/CC BY NC ND 2.0/Flickr

La fritillaire se multiplie par semis ou séparation des bulbilles ou des caïeux en fin d'été, dès que le feuillage sèche. Il faudra compter 5 ou 6 ans pour qu'un plant issu de semis fleurisse, et 3 ans pour un plant issu de rejets ou de caïeux.

Semis

Semez sous châssis froid, dans un mélange de sable et de terreau de feuilles. La germination ne s'opérera qu'au printemps, après que les graines auront subi le froid hivernal.

Après la levée, élevez les plants en serre froide pendant 2 ans avant de les installer en pleine terre au jardin. Laissez les petites espèces en pot.

Bon à savoir : le semis donnera la plupart du temps des plantes différentes de celle d'origine.

Séparation des bulbilles et caïeux

Sur des plantes en place depuis 3 ou 4 ans, séparez les petits bulbes qui se sont formés spontanément autour du bulbe mère. Replantez-les rapidement (ils craignent le dessèchement) dans des pots individuels remplis d'un mélange de sable et de terreau. La floraison n'interviendra qu'au bout de 3 ans.

Conseils écologiques

Vous pourrez trouver, au cours de vos promenades ou randonnées printanières, notamment dans le sud du pays, des fritillaires sauvages. Nombre d’entre elles sont des espèces protégées. Ne les cueillez pas et n’arrachez surtout pas les bulbes.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides