Potentilla erecta

Écrit par les experts Ooreka

Potentilla erecta en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Tormentille, Potentille officinale

  • Nom(s) latin(s)

    Potentilla erecta

  • Famille

    Rosacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,45 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Prairie Couvre-sol Massif ou bordure
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Si de nombreuses potentilles apprécient les terrains secs, la tormentille (Potentilla erecta), de la famille des Rosacées, préfère l'humidité. Contrairement à la plupart des espèces du genre, elle offre de nombreux usages médicinaux, ce qui la différencie encore du groupe des potentilles de terrains secs.

La potentille est originaire d'Europe (jusqu'en Scandinavie), d'Asie occidentale (jusqu'en Sibérie), mais aussi de l'est de l'Afrique du Nord, soit une gigantesque étendue géographique qui montre son importante adaptabilité aux températures et climats. Espèce très rustique, elle résiste à des gelées profondes de -30 °C !

Potentilla erecta est une herbacée vivace à rhizome épais, tortueux, sombre, et produisant de nombreuses tiges érigées, dressées, hautes de 20 à 40 cm (mais plutôt 20-30 cm en moyenne). Les feuilles, nombreuses elles aussi, sont divisées en 3 lobes dentés et pourvues de deux stipules mimant des folioles, ce qui donne un aspect d'une feuille à 5 parties. Les feuilles sont généralement persistantes, mais peuvent devenir caduques dans les zones les plus froides (trop fortes gelées, trop longtemps).

La floraison, qui s'étale de juin à septembre, propose des fleurs solitaires à l'extrémité d'un long pédoncule, plutôt petites (2 cm) à quatre pétales. Les pétales au nombre de 4 sont un caractère distinctif de P. erecta, même si en de très rares cas, il peut y avoir 5 pétales (cas général des potentilles). La couleur jaune intense est renforcée par un centre orange.

Les fleurs, hermaphrodites, sont généralement pollinisées par les insectes volants (abeilles, mouches, coléoptères, papillons). Ces fleurs mellifères sont aussi autofertiles.

Les fruits produits sont des akènes insérés sur le réceptacle convexe, contenant une multitude de graines.

Espèces de Potentilla erecta

Outre la potentille officinale, il est également possible de trouver la potentille des marais pour les milieux humides. Malgré d’importantes différences morphologiques et d’usages médicinaux, les 2 espèces acceptent des conditions de culture proches.

Tormentille, potentille officinale (Potentilla erecta)

Tormentille, potentille officinale (Potentilla erecta)
  • Floraison : Fleurs jaunes à cœur orangé, à 4 pétales. Floraison de juin à septembre.
  • Végétation : 20 à 40 cm de haut. Couleur vert foncé. Port dressé.
  • Qualités : Très facile de culture, commune en France à l’état naturel. Plusieurs usages médicinaux.

Plantation de Potentilla erecta

Plantation de <em>Potentilla erecta</em>

Joan Simon/CC BY-SA 2.0/Wikimedia

Où la planter ?

La tormentille est commune dans presque toute la France, elle est de fait naturellement adaptée à une culture en extérieur.

Ses terrains favoris sont des pelouses humides et acides, les prairies tourbeuses, les marécages, les marais, les lisières de chênaies acidiphiles. Les points communs de ces emplacements sont : un substrat acide, un sol léger, un biotope humide, une exposition ensoleillée.

Elle peut pousser dans des sols très acides. Les sols légèrement calcaires sont tolérés, mais la croissance est moindre. En revanche, les sols lourds sont à proscrire.

La potentille officinale peut se développer avec un léger ombrage de bois clair, mais elle proposera moins de fleurs, plus de feuilles, et aura une croissance plus en hauteur. Préférez un emplacement de plein soleil.

Bon à savoir : la densité de plantation permet d'envisager un usage en couvre-sol.

Quand planter la tormentille ?

Plantez la Potentilla erecta au printemps (après les gelées) ou en début d'automne (avant les gelées).

Comment la planter ?

Il n'y a pas de précautions particulières à prendre si l'emplacement de culture convient : plantez simplement le rhizome sous 1-2 cm de substrat. Espacez chaque plant de 20-30 cm environ, et constituez un massif de 10 plants au moins pour démarrer.

Culture et entretien de la tormentille

Culture et entretien de la tormentille

AnRo0002/CC0/Wikimedia

La culture est tellement facile qu’il n’y a rien à faire : n’apportez surtout pas d’engrais.

Si elle devient envahissante par une propagation souterraine, supprimez les plants en trop, c’est tout.

Le milieu humide dans lequel elle est plantée ne doit pas s'assécher trop longtemps : une période 2 semaines est supportée, mais au-delà, il faudra arroser.

Taille de la tormentille

Il n'y a pas de taille à proprement parler, il faut juste restreindre la zone d'expansion des potentilles, surtout pour les espèces rampantes. N'hésitez pas à supprimer quelques plants si l'envahissement guette.

Éventuellement, rabattez les touffes d'un tiers de leur hauteur pour les conserver compactes et florifères.

Maladies, nuisibles et parasites

Peu comestibles par les animaux, quels qu'ils soient, les potentilles ne craignent que des conditions de culture mal adaptées.

Multiplication de la potentille

Multiplication de la potentille

Ian McKenney/CC BY ND 2.0/Flickr

Semis

Récoltez les graines à l'automne, puis semez-les directement ou conservez-les au frais à l'abri de l'humidité et dans le noir pour un semis.

Semez tôt au printemps ou à l'automne dans un châssis froid, en répartissant les graines à la surface du substrat humide (toujours pauvre, du sable peut convenir).

Quand ils sont assez grands pour être manipulés, repiquez les plants dans des pots individuels et cultivez-les en serre pour leur premier hiver.

Plantez-les dans leur emplacement permanent à la fin du printemps ou au début de l'été, après les dernières gelées attendues.

Division

Divisez au printemps. Les grandes divisions peuvent être plantées directement dans leurs emplacements permanents.

Mais il est préférable, pour les plus petites divisions, de les cultiver en pot à mi-ombre de la lumière dans un châssis froid jusqu'à ce qu'ils soient bien établis avant de les planter à la fin du printemps ou au début de l'été.

Conseils écologiques

Ignorée des cervidés, la potentille peut permettre de protéger des espèces plus appréciées par ces animaux.

Utilisations médicinales

Cette plante est utilisée comme plante médicinale depuis l’Antiquité, mais l’introduction de la racine de Ratanhia (Krameria lappacea) lui a fait perdre de son importance.

La Potentilla erecta est traditionnellement utilisée comme traitement complémentaire des diarrhées, et comme anti-inflammatoire léger des muqueuses buccales et pharyngées. La potentille officinale se trouve facilement en pharmacie, car elle est inscrite officiellement dans la liste de la « Pharmacopée française » pour ces usages !

Contenant plus de tanins que l’écorce de chêne, toutes les parties de la tormentille sont fortement astringentes. Cette plante est considérée comme un des plus sûrs astringents indigènes. La tormentille est largement utilisée en phytothérapie dans le traitement de la diarrhée, la dysenterie, les maux de gorge, etc.

Attention : des symptômes gastro-intestinaux peuvent apparaître si des doses de plus de 3-4 g/l d’eau servent à la préparation de l’infusion. De plus, elle interfère avec l’absorption du fer et d’autres minéraux lors d’une ingestion. Il faut donc éviter son usage si une maladie inflammatoire de l’intestin ou ulcéreuse est connue. Évitez également son ingestion si vous êtes enceinte ou allaitante.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides