Schisandra

Écrit par les experts Ooreka

Schisandra en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Shisandra, Baie aux cinq saveurs

  • Nom(s) latin(s)

    Shisandra chinensis

  • Famille

    Shisandracées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste fruitier

    Plante ornementale ▶ Plante à fruits décoratifs

    Plante comestible ▶ Arbuste fruitier | Plante à tisane | Autres plantes médicinales

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Grimpant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    5 à 10 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide Sol frais
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Verger Bosquet ou forêt Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le schisandra est très peu cultivé sous nos climats à cause des conditions de culture qu'il demande. Il lui faut en effet un sol très riche et qui reste frais à humide. Par contre, sa croissance en liane vigoureuse, son feuillage bien développé et ses grappes de fruits lui donnent un bel aspect décoratif.

La plante est originaire de Mongolie et des régions nord-est de la Chine. Elle pousse en montagne entre 200 m et 1 700 m d'altitude.

Sa croissance est lente, mais elle atteint 8 à 10 m à l'âge adulte si les conditions de culture lui conviennent. Schisandra chinensis s'enroule autour du support sur lequel elle s'appuie. Cela peut être un tronc d'arbre comme dans la nature, une pergola ou des fils de palissages. Le feuillage est caduc, les larges feuilles se répartissent tout le long de la plante.

Cette liane fleurit en blanc en été puis donne des baies rouge vif comestibles qui sont récoltées entre septembre et début novembre. Ils ont la particularité de rassembler quatre goûts différents (chair sucrée, peau aigre, noyau épicé et amer). Les feuilles mâchées ajoutent une saveur salée.

Les fruits du schisandra sont séchés puis conservés au sec. Ils s'utilisent en infusion ou décoction. Ils sont riches en sucres, protéines, acides aminés diversifiés, vitamines et oligo-éléments. Leurs propriétés sont reconnues, autant en médecine chinoise qu'en pharmacopée russe et aujourd'hui en Europe. Leurs substances actives agissent sur les performances mentales, l'endurance physique, la vision nocturne, la réduction de la sensation de faim et de soif. Les baies sont également considérées comme un aphrodisiaque. Et de façon générale, elles ont un effet stimulateur sur les cinq sens.

La culture sous nos climats est tout à fait possible puisque Schisandra chinensis est bien rustique. Il suffit de trouver un emplacement toujours humide, par exemple le bord d'un petit ruisseau ou parcours d'eau et de lui donner un support assez solide pour qu'il s'enroule autour, sur une grande hauteur ou longueur.

Pour obtenir des fruits, il est nécessaire de planter ensemble un pied mâle et un pied femelle, car le schisandra est dioïque.

Espèces et variétés de schisandra

Une seule espèce est répertoriée. On peut la trouver chez les spécialistes de plantes rares, plantes médicinales et plantes à baies.

  • Type : Schisandra chinensis
  • Floraison : Fleurs blanc jaunâtre en été.
  • Végétation : La liane est vigoureuse et peut monter jusqu'à 10 m de haut.
  • Qualités : Les baies récoltées ont des saveurs originales. Elles ont des propriétés médicinales. Mais les précautions d'usage sont à respecter pour leur utilisation en remède maison (pas de surdosage, interdit aux femmes enceintes).

Plantation de schisandra

Plantation de schisandra

Кордюков Александр/CC0/Wikimedia

Où le planter ?

Il lui faut absolument un terrain frais, son pied à l'ombre et la majeure partie de sa liane au soleil pour pouvoir fructifier.

Donnez-lui un support assez solide pour qu'il s'enroule autour, sur une grande hauteur ou longueur. Essayez par exemple de le planter dans un verger sur terrain frais, et en lui donnant un arbre fruitier vieillissant comme support.

Il est aussi possible de consacrer un espace à cette culture en palissant les lianes sur des filins tendus entre des piquets à la façon des framboisiers, ou des structures en bois hautes et étroites comme celles sur lesquelles on cultive les kiwis.

Attention : le schisandra est dioïque, plantez un pied mâle et un pied femelle si vous voulez avoir des fruits !

Quand planter le schisandra ?

Une plantation printanière est préférable pour une bonne installation de la plante.

Comment le planter ?

  • Humidifiez la motte et attendez que l'eau s'écoule avant de dépoter.
  • Creusez un trou et positionnez la motte légèrement penchée pour diriger les pousses vers le support.
  • Rebouchez et arrosez.

Culture et entretien de schisandra

Culture et entretien de schisandra

peganum/CC BY-SA 2.0/Wikimedia

Veillez à conserver un sol frais tout au long de la saison de végétation, d'avril à fin octobre.

Dans les terrains poreux, ajoutez du compost bien décomposé ou de la matière organique au pied de façon à créer un complexe argilo-humique qui retiendra mieux l'eau. Cette matière organique est utile également pour enrichir le sol, car la plante aime les milieux assez riches.

Taille du schisandra

La taille n'est pas utile sur cette liane. Une régénération peut se faire en coupant une partie des tiges secondaires.

Maladies, nuisibles et parasites

Pas de parasites connus. La plante peut être attaquée par l'oïdium en sol trop sec.

Récolte

Les baies se récoltent en fin d'été et en automne en coupant les grappes. On les fait ensuite sécher pour les conserver dans un endroit sec et bien aéré.

Multiplication du schisandra

Multiplication du schisandra

Wendy Cutler/CC BY 2.0/Flickr

Seul le bouturage peut être tenté sur cette plante de façon à la multiplier, car le semis est délicat et donne très peu de résultats.

Le bouturage s'effectue à partir d'un tronçon de tige secondaire encore souple et prélevé en partie terminale. Procédez au printemps comme pour une bouture herbacée.

Conseils écologiques

Cette plante est rarement cultivée dans nos régions. Si vous tentez l'expérience, demandez conseil au spécialiste chez qui vous l'avez obtenue, et notez vos remarques au fur et à mesure de sa culture. Cela pourra vous être utile pour améliorer les conditions de culture et servira également aux autres jardiniers souhaitant essayer cette plante !

Un peu d'histoire…

Cette liane est très utilisée en Chine depuis des centaines d'années puis en Russie à partir de la Première Guerre mondiale. Elle a été décrite botaniquement en 1832 puis classée dans le genre Schisandra par le botaniste Henri Ernest Baillon en 1866.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides