Glycine

Écrit par les experts Ooreka

Glycine en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Glycine

  • Nom(s) latin(s)

    Wisteria

  • Famille

    Fabacées, Légumineuses

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Grimpant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    5 à 10 m et +
  • Largeur à maturité

    De 10 à 30 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Marcottage Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La glycine fait partie de la famille des Fabacées (anciennement Légumineuses). Selon les espèces, elle est originaire de Chine ou du Japon. Elle a fait son apparition dans l'hexagone en 1816.

La glycine, très vigoureuse, est une plante grimpante et ligneuse. Les inflorescences en grappes pendantes de 30 à 40 cm forment des fleurs papilionacées de couleur violet, mauve, rose ou blanc. Les feuilles, à folioles ovales et pointues, sont vertes et atteignent 40 cm de long. Quant à ses fruits qui ressemblent à des haricots, ils mesurent de 10 à 15 cm.

Attention : la glycine est une plante toxique, particulièrement en cas d'ingestion de ses fruits (graines et cosses).

La glycine peut pousser de 2 m en une année et atteindre de 10 à 30 m selon les espèces.

Elle offre une floraison spectaculaire très odorante dès le printemps. Certaines espèces peuvent fleurir deux fois dans l'année : au printemps et ensuite en été.

Note : la fragrance de la glycine est utilisée en parfumerie.

Espèces et variétés de glycines

On distingue 10 espèces de glycines, voici notre sélection.

Glycine du Japon (Wisteria floribunda)

 Glycine du Japon (Wisteria floribunda)
  • Floraison : Avril à mai
  • Fleurs/grappes : Grappes florales plus allongées mais moins denses et moins parfumées que celles de Chine (20 à 40 cm de long).
  • Qualités : Variété courante de 10 à 15 m de hauteur. Très rustique.

Glycine de Chine (Wisteria sinensis)

 Glycine de Chine (Wisteria sinensis)
  • Floraison : Avril à mai
  • Fleurs/grappes : Fleurs parfumées formant de longues grappes pendantes de 15 à 30 cm.
  • Qualités : Remontante en été. Espèce vigoureuse, rustique jusqu'à -15 °C. Hauteur 20 m environ.

Glycine gracieuse (Wisteria brachybotris 'Shiro Kapitan', syn. Wisteria venusta)

 Glycine gracieuse (Wisteria brachybotris 'Shiro Kapitan', syn. Wisteria venusta)
  • Floraison : Mai
  • Fleurs/grappes : Parfumée et nectarifère. Grappes de 10 à 15 cm de long.
  • Qualités : Plus fragile. Seconde floraison en été ou en début d'automne. Hauteur 10 à 15 m.

Glycine du Japon 'Domino' (Wisteria floribunda 'Domino', syn. Wisteria x formosa 'Issai')

 Glycine du Japon 'Domino' (Wisteria floribunda 'Domino', syn. Wisteria x formosa 'Issai')
  • Floraison : Mai
  • Fleurs/grappes : Petites fleurs odorantes et très nombreuses, grappes de forme ovale et allongée de 18 à 25 cm.
  • Qualités : Floraison de longue durée et précoce dès l'âge de 2 ans Hauteur 6 à 15 m. S'adapte à la culture en pot ou en bac.

Glycine d'Amérique (Wisteria frutescens)

 Glycine d'Amérique (Wisteria frutescens)
  • Floraison : Fin mai - début juillet
  • Fleurs/grappes : Fleurs odorantes et duveteuses. Grappes en forme d'entonnoir très compactes, de 18 à 20 cm.
  • Qualités : Hauteur de 2,5 à 4 m. Largeur 2 à 3 m.

Glycine du Kentucky (Wisteria macrostachya)

Glycine du Kentucky ( Wisteria macrostachya )
  • Floraison : Juin - juillet
  • Fleurs/grappes : Fleurs non parfumées en grappes de 15 à 30 cm de long.
  • Qualités : Floraison à partir de l'âge de 2 ans. Hauteur 8 m.

Wisteria brachybotrys

 Wisteria brachybotrys
  • Floraison : Mai
  • Fleurs/grappes : Très parfumée. Grappes pendantes de 10 à 15 cm de long qui fleurissent toutes ensemble.
  • Qualités : Très vigoureuse. Hauteur 6 m. Largeur 5 m.

Semis et plantation de la glycine

Semis et plantation de la glycine

Où planter la glycine ?

La glycine apprécie tous les sols sauf les sols calcaires. Elle a une préférence pour les sols sableux, légèrement acides. Elle peut pousser dans un sol sec ou médiocre. Une glycine plantée dans un sol trop riche forme beaucoup de feuillage au détriment des fleurs.

La glycine aime les situations ensoleillées (sud ou sud-ouest) et abritées des vents du Nord. Elle est très résistante au froid (-15 °C). Elle doit bénéficier d'au moins 6 h d'ensoleillement par jour ; sa floraison en dépend !

La glycine décore merveilleusement un mur, un grillage, une façade, une pergola, une rampe d'escalier… Une conduite sur tige peut en faire un sujet isolé sur une pelouse.

Faites attention à la qualité du support, car ses tiges ont tendance à tordre les grilles les plus solides ou à desceller les colonnes chétives.

Quand et comment la planter ?

La glycine se plante généralement au printemps ou à l'automne quand tout risque de gelée est écarté. Il est également possible la planter en été mais en évitant les trop fortes chaleurs et en arrosant régulièrement. Au moment de la plantation :

  • Creusez un trou du double du diamètre du contenant de la plante.
  • Préparez au fond du trou une couche de drainage (sable par exemple) et recouvrez-la d'un mélange de terreau (ou compost) et de terre de jardin.
  • Posez la motte dans le trou, les tiges inclinées vers leur support.
  • Arrosez  : 2 arrosoirs à la plantation et des arrosages réguliers de mai à septembre.
  • Paillez la surface sur 5 à 10 cm.

Bon à savoir : la glycine demande plus d'arrosage quand elle est jeune (moins de 3 ans) ou cultivée en pot.

Lors de la plantation, il faut aussi penser à guider la glycine sur son support. En effet, la glycine ne s'accroche pas d'elle-même à son support car elle ne dispose pas de crampons mais ses rameaux tournent autour de son support naturellement.

Lors de la croissance, il est également possible de palisser la glycine.

Culture en pot

Si vous ne possédez pas de jardin, vous pouvez cultiver votre glycine dans un grand bac.

Elle ne sera pas aussi robuste et vaillante qu'en pleine terre, toutefois sa floraison sera aussi abondante si celle-ci est bien entretenue et bien nourrie avec un engrais riche en potasse déposé au pied de la plante en février.

Plantez-la en automne ou au printemps.

Idées d'association

Cytise

Le mariage avec le cytise (appelé glycine jaune) est un classique incontournable.

Iris

Il y a toujours des iris des jardins qui fleurissent en même temps que la glycine.

Euphorbe

Le vert acide de l'euphorbe characias contraste en beauté avec le mauve doux de la glycine.

Céanothe

Contre un mur, la glycine prend le relais de la floraison d'un céanothe printanier.

Culture et entretien de la glycine

Culture et entretien de la glycine

La glycine est facile à cultiver car demande peu d'entretien :

  • Arrosez régulièrement pendant l'été surtout en période de forte chaleur : tous les 5 jours en cas de sécheresse pour les plantes en pleine terre et tous les jours pour les sujets en bac.
  • Ne fertilisez ou n'amendez pas trop votre terre si vous souhaitez obtenir une belle floraison, car cela favorise le développement du feuillage au détriment des fleurs.

Si vous avez le temps, supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure car leurs graines sont toxiques.

Taille de la glycine

Quand tailler la glycine ?

La glycine peut être taillée plusieurs fois dans l'année selon le but recherché : abondance de la floraison, formation de nouveaux bourgeons, harmonisation de la silhouette, contrôle de l'expansion.

Elle peut aussi être taillée en arbre pour devenir un sujet isolé sur une pelouse.

Comment la tailler ?

  • En hiver, hors période de gel : taillez les pousses latérales qui ont été raccourcies en été en ne laissant que deux yeux (environ 10 cm de tige) pour stimuler la floraison.
  • En mars : raccourcissez les nouvelles pousses pour favoriser la multiplication des boutons floraux.
  • À l'approche de l'été, réduisez à 20 cm de longueur l'ensemble des tiges volubiles mal dirigées (se développant à gauche alors vous voulez les conduire à droite, pointant vers le mur, etc.)
  • Une taille à 5 ou 6 yeux à la fin de la floraison permet de contrôler l'expansion du sujet.

Taille de rajeunissement

Pour les glycines âgées de plus de 10 ans, il est nécessaire de sectionner une tige au ras du sol.

Au fil des années et pour prévoir un rajeunissement progressif, il faudra recommencer cette intervention sur les autres tiges, cela permet à la glycine de se ramifier et de s'étoffer à la base.

Plus robuste, elle renouvelle aussi d'autres pousses.

Tailler la glycine en arbre

La taille de la glycine en arbre demande plusieurs années de patience.

  • La première année, laissez les tiges vagabonder sur le sol.
  • Puis enroulez-les, toutes dans le même sens, autour d'un piquet pour obtenir un tronc bien droit.
  • Taillez les branches et ôtez les feuilles qui apparaissent à la base du tronc.
  • Laissez se développer les branches du haut en les coupant malgré tout à 2 ou 3 yeux pour éviter qu'elles ne s'affaissent. Coupez juste au-dessus d'un œil tourné vers le haut et l’extérieur.

Conseil : choisissez un piquet ne dépassant pas 2 à 2,50 m.

Maladies, nuisibles et parasites

La glycine peut être attaquée par les cochenilles, les pucerons qui peuvent eux-mêmes entraîner l'apparition de fumagine.

Cochenilles

Ces insectes piqueurs suceurs recouverts d'une sorte de carapace cireuse ou pulvérulente. Les feuilles attaquées deviennent collantes et se couvrent de fumagine. Les parties de la plante infectées se dessèchent.

Pulvérisez de l'huile de colza pour les étouffer et, en prévention, évitez les atmosphères trop humides en cas de fortes chaleurs.

Pucerons

Ces insectes suceurs de sève se regroupent en colonie et s'attaquent aux feuilles et aux jeunes pousses. Ces dernières se recroquevillent et s'enroulent sur elles-mêmes.

Les dépôts de miellat sous forme de gouttelettes noires peuvent entraîner l'apparition de fumagine.

Éliminez les colonies au jet d'eau ou lavez le feuillage avec une solution de savon noir.

Chlorose

La glycine peut être atteinte de chlorose si celle-ci est plantée en terre calcaire. Les feuilles deviennent alors jaunes.

Fertilisez avec des oligoéléments peut permettre de résoudre temporairement le problème. Cependant, si votre sol est trop calcaire, la chlorose réapparaîtra. La solution est alors de planter en bac… ou d'admirer la glycine là où elle est bien !

Multiplication de la glycine

Multiplication de la glycine

On peut bouturer, marcotter ou greffer une glycine. La méthode la plus intéressante reste le marcottage, le bouturage produisant un plant qui mettra 6 ans à fleurir.

Note : le semis de graines issues des gousses est également possible mais il vous faudra attendre au minimum 10 ans pour voir votre plante fleurir !

Marcotter

Le marcottage par couchage est le procédé de multiplication le plus adapté et le plus pratique à réaliser :

  • Effectuez l'opération au printemps ou à l'automne.
  • Faire une tranchée de 10 cm environ de profondeur, proche du pied mère.
  • Choisissez une ramification basse et en bonne santé.
  • Allongez-la dans le fond du trou.
  • Pratiquez une incision sur l'écorce et retirez les feuilles de la partie enterrée.
  • Fixez la branche enterrée dans le sol à l'aide de crochets et remontez verticalement l'extrémité du rameau, accrochez-la à un tuteur.
  • Rebouchez le trou avec un mélange de 50 % de sable et 50 % de tourbe.
  • Arrosez et conservez le sol humide.
  • Dès l'automne ou le printemps suivant, contrôlez si le rameau s'est bien enraciné.
  • Si l'enracinement est correct, sevrez-le en sectionnant la branche du côté du pied mère.
  • Transplantez-la avec une motte protégeant les récentes racines.

Bouturer

Le bouturage, à réaliser une fois la floraison passée, est assez facile :

  • Optez pour une bouture saine et sans fleurs.
  • Coupez le rameau de 10 à 15 cm.
  • Supprimez les feuilles et les pousses latérales.
  • Plantez la bouture dans un terreau pour bouturage.
  • Humidifiez sans détremper.

Greffer

Le greffage est une façon fiable pour multiplier la glycine qui fleurit beaucoup plus rapidement que celle obtenue par bouturage. Cependant, cette technique est surtout employée par les professionnels.

Le greffage s'effectue de février à mars selon les régions. Les greffes peuvent être réalisées en incrustation ou à l'anglaise sur un tronc très court.

Pensez à supprimer les gourmands (nouvelles pousses) sous le point de greffe quand ils apparaissent.

Conseils écologiques

Les coccinelles se chargeront d'éliminer les pucerons qui adorent la glycine.

Les hérissons, les merles, les grenouilles s'occuperont des limaces et des escargots de votre jardin. La sciure de bois ou les coquilles d’œuf en miettes rendent la progression difficile des gastéropodes.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides