Bourdaine

Écrit par les experts Ooreka

Bourdaine en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Bourdaine, Nerprun des Alpes, Bois à poudre

  • Nom(s) latin(s)

    Frangula alnus, Rhamnus Frangula

  • Famille

    Rhamnacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste Feuillu

    Plante ornementale ▶ Plante à fruits décoratifs

    Plante comestible ▶ Autres plantes médicinales

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 10 m
  • Largeur à maturité

    4 à 5 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Bosquet ou forêt Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La bourdaine est un arbrisseau touffu de 2 à 6 m de haut, au port buissonnant aussi large que haut. Il est répandu à l’état sauvage dans toute l’Europe sauf en bord de Méditerranée et dans l’extrême Nord. Improprement appelé nerprun en langage commun, la bourdaine qui appartient également à la famille des Rhamnacées, mais au genre Frangula, s’en distingue principalement par la caducité de son feuillage.

Elle pousse spontanément dans des sous-bois humides, en lisières de forêts, dans des clairières ou des milieux marécageux aussi bien en plaine qu’en montagne. Ses tiges dressées et ramifiées portent, pour l’espèce type, d’assez grandes feuilles alternes et ovales, bien pétiolées et nervurées, d’un joli vert clair ou plus foncé et lustrées. Les fleurs sont très petites, verdâtres et apparaissent à l’aisselle des feuilles, de façon étalée d’avril à juillet. Elles sont très mellifères. Les fruits, drupes de 10 mm environ, d’abord rouges puis noirs à maturité, sont toxiques pour les humains mais consommés sans dommage par les oiseaux.

L’écorce de la bourdaine est assez caractéristique, gris foncé à l’extérieur avec en face interne une couleur brun-orangé. Elle est parsemée de petites lenticelles étirées transversalement de couleur blanchâtre.

La bourdaine peut vivre environ 60 ans. On l’utilise surtout pour constituer des haies champêtres ou meubler des sous-bois. Plante très mellifère, on utilise toujours son bois blanc pour la fabrication de tuteurs et ses rameaux souples en vannerie. Le miel issu de ses fleurs est ambré et légèrement laxatif. Son absence d’acidité le fait bien tolérer même pour des estomacs sensibles. Ses baies rouges ou noires sont très appréciées des oiseaux en hiver.

Enfin, l’écorce une fois séchée est utilisée en phytothérapie pour ses propriétés laxatives. Mais employez-la avec prudence et modération car c’est un laxatif irritant pour le colon. Réduite en poudre, elle entre aussi dans la composition complexe de divers médicaments.

Attention : comme les fruits toxiques, l’écorce de bourdaine fraîche entraîne des vomissements importants. Elle perd cette toxicité en séchant.

Espèces et variétés de bourdaines

On trouve cependant à la vente des plants de bourdaine en godets de l’espèce type mais aussi d’un cultivar au feuillage intéressant.

Espèce type

Bourdaine (Rhamnus frangula)

Espèce type Bourdaine (Rhamnus frangula)
  • Caractères de la fleur et des fruits : Fleurs vertes minuscules en fin de printemps. Nombreux petits fruits sphériques charnus en octobre-novembre. D’abord rouges, ils noircissent à maturité, attirant les oiseaux.
  • Caractères de la plante : Port buissonnant, 5 m de haut × 5 m de large, poussant lentement. Feuilles caduques, vert foncé ou vert tendre, lustrées de forme ovale (8 cm environ), rougissant à l’automne.
  • Qualités et usage : Rustique jusqu’à -15 °C au minimum. Pour haies, massifs en sous-bois.

Cultivar

Fine Line®

Cultivar Fine Line®
  • Caractères de la fleur et des fruits : Petites fleurs vertes en fin de printemps. Nombreux petits fruits sphériques charnus en octobre-novembre. D’abord rouges, ils noircissent à maturité, attirant les oiseaux.
  • Caractères de la plante : Port dressé 5 m de haut × 2 m de large. Feuilles caduques vert tendre lustrées et légères, de forme allongée et étroite comme des feuilles de laurier rose, rougissant à l’automne.
  • Qualités et usage : Rustique jusqu’à -15 °C au minimum. À planter en isolé, en haies, ou en sous-bois.

Semis et plantation de la bourdaine

Semis et plantation de la bourdaine

Derek Ramsey/CC BY SA 3.0/Wikimedia

Où la planter ?

Vous pourrez planter la bourdaine dans tout type de sol avec un humus frais, ou même humide, à un emplacement à mi-ombre ou à l’ombre.

Elle est rustique et peut supporter un climat continental ou montagnard.

Quand planter la bourdaine ?

Pour une reprise rapide, plantez-la de préférence en automne ou au printemps en arrosant régulièrement pendant l’été qui suit.

Comment le planter ?

Pour une plantation en haie, espacez les plants de bourdaine d’au moins 1,5 m.

Pour une plantation en massif vous pouvez espacer plus, 3 m pour Rhamnus frangula ou 2 m pour Rhamnus frangula Fine Line®

Culture et entretien de la bourdaine

Culture et entretien de la bourdaine

David A. Hofmann/CC BY NC ND/Flickr

La bourdaine ne demande pas d’entretien particulier une fois plantée à un emplacement qui lui convient. Vous pouvez toutefois la tailler pour lui donner ou lui maintenir une forme (en haie par exemple).

Taille de la bourdaine

Taillez la bourdaine en automne après la chute des feuilles.

Il n’y a pas de méthode de taille spécifique à la bourdaine.

Maladies, nuisibles et parasites

Arbuste rustique et résistant, la bourdaine résiste aux maladies et aux parasites lorsqu’elle est plantée à un emplacement qui lui convient.

Récolte

Quand et comment récolter la bourdaine ?

Pour un usage médicinal, récoltez l’écorce des jeunes rameaux et des tiges de bourdaine au moment de la floraison.

Pour un usage en vannerie, vous récolterez le bois de bourdaine en automne ou en hiver. Choisissez vos rejets selon l’objet à tresser : fins pour en tirer des éclisses fines à l’aide d’un fendoir, ou de sections plus grosses pour en tirer des lattes formées par passage à l’étuve ou chauffage au feu. Bien que cassante à sa mise en œuvre, la bourdaine est choisie pour l’esthétique de son bois multicolore. Le bois de l’aubier d’un beau jaune est le plus employé.

La conservation de la bourdaine

Pour un usage médicinal, découpez l’écorce détachée en petits fragments et laissez-les sécher bien étalés sur une claie ou dans une cagette placée dans un lieu ventilé et sec. Utilisez-les au bout d’un an, après les avoir stockés à l’abri de la lumière et de l’humidité dans une boite en carton ou un sac de papier kraft.

Vous pouvez également, si vous ne voulez pas attendre aussi longtemps, sécher ces copeaux d’écorce à 100 °C dans un four pendant une heure ce qui éliminera aussi leur toxicité.

Multiplication de la bourdaine

Multiplication de la bourdaine

Leonora Enking/CC BY SA 2.0/Flickr

La bourdaine peut se multiplier par semis à partir des ses fruits, par bouturage ou marcottage d'une branche basse.

Semis

Les fruits se récoltent en hiver et peuvent être mis directement en pot à l'extérieur mais doivent être abrités des oiseaux.

Bouturage

Les boutures se pratiquent en automne à partir d'extrémités de rameaux aoûtés.

Marcottage

Vous pouvez également marcotter une branche basse en été.

Conseils écologiques

La bourdaine est un arbuste mellifère dont les fruits nourrissent les oiseaux.

Un peu d’histoire…

Les propriétés laxatives de l’écorce séchée de Bourdaine sont connues depuis au moins le Moyen Âge en Italie, évoquées dans des écrits du XIIIe siècle. Au XVIe siècle, elle est également décrite dans un ouvrage flamand sur les plantes médicinales.

On utilisait autrefois ses rameaux en vannerie et notamment pour fabriquer des ruches traditionnelles.

Enfin, son surnom de « bois à poudre » lui venait de l’utilisation de son charbon pour fabriquer de la poudre à canon.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides