Fragon

Écrit par les experts Ooreka

Fragon en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Fragon

  • Nom(s) latin(s)

    Ruscus aculeatus

  • Famille

    Asparagacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste Feuillu

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif | Plante à fruits décoratifs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,50 à 0,80 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol sec
  • Densité

    1/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Bosquet ou forêt
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Ruscus aculeatus, de la famille des Asparagacées, que l'on nomme couramment fragon petit houx est un sous-arbrisseau dioïque aux tiges cylindriques toujours vertes et striées, aux rhizomes charnus et aux racines fasciculées, ivoire. Le feuillage persistant et coriace est vert foncé et luisant. Il se présente sur de courts rameaux dressés portant une bonne dizaine de pièces foliaires de 1 à 4 cm, alternes, sessiles, appelées cladodes, à l'extrémité piquante. Ce qui ressemble à une feuille ovale est en fait une tige qui s'aplatit au fil de la croissance. Les fleurs blanc vert, parfois teintées de mauve, insignifiantes, s'épanouissent en avril mai en plein milieu des cladodes. En septembre, sur les plantes femelles, apparaissent, au centre des feuilles de grosses baies rondes, rouge vif, contenant 2 ou 3 graines dures. Ces baies restent tout l'hiver sur l'arbuste. Haut de 0,50 à 1 m, ce sous-arbrisseau a un port dressé, touffu et traçant.

Il pousse naturellement aussi bien dans l'aire méditerranéenne que dans les zones de l'Atlantique, en Europe centrale et méridionale, en Afrique du Nord, en sous-bois sec, de préférence en sols calcaires, dans les maquis sombres. S'il ressemble au houx, il n'a rien à voir, botaniquement, avec cette plante.

Le fragon est une plante parfaite pour animer les endroits trop sombres. Rustique, le fragon aime les sols légers et bien drainés, plutôt calcaires. Ses fruits rouges, des baies, sont décoratifs, mais toxiques. Orné de ses boules rouges, il entre dans la composition de bouquets, fait merveille en couronne et autres ornements de fête et remplace les rameaux de houx, d'olivier et de buis.

En cuisine, les jeunes pousses étaient autrefois cueillies et consommées comme l'asperge sauvage. Cette pratique a encore lieu couramment en Italie. Elles se consomment cuites, en omelette par exemple, ou servies avec une vinaigrette ou une mayonnaise.

Si les baies du fragon sont toxiques par ingestion et peuvent provoquer des vomissements et des troubles digestifs, il ne faut pas rester sur cette mauvaise impression : c'est aussi une plante médicinale reconnue. Son rhizome possède des vertus veinotoniques, anti-inflammatoires et anti-œdémateuses. Il est prescrit en cas de jambes lourdes ou plus généralement, pour lutter contre une mauvaise circulation sanguine, donc pour traiter aussi les hémorroïdes, les varices...

D'autres vertus lui sont accordées : diurétique, fébrifuge, tonique. Il est conseillé pour éliminer l'acide urique et les calcules rénaux, l'ictère, les troubles lymphatiques.

Le fragon contient des saponosides stéroïdiques, des flavonoïdes (rutoside), des acides-alcools (acide glycolique et acide glycérique) et du sel de potassium (nitrate de potassium). Les saponosides sont les molécules à partir desquelles la plante tire ses propriétés thérapeutiques. Ils agissent sur le tonus des fibres musculaires, tapissant la paroi des vaisseaux sanguins, favorisant, ainsi, leur contraction. Le fragon est commercialisé sous forme de pommade, de gélules, de teinture mère et de poudre totale. Chez votre herboriste, vous le trouvez prêt à être utilisé en tisane ou en décoction.

Attention : les baies contiennent des saponines toxiques qui en cas d'ingestion peuvent entraîner des troubles digestifs, vomissements, diarrhées, voire l'hémolyse. Le fragon est déconseillé aux femmes enceintes et aux personnes allergiques à ses composants.

Espèce type

Ruscus aculeatus

Ruscus aculeatus
  • Nom commun : Fragon
  • Type : Sous-arbrisseau.
  • Feuillage : Feuillage persistant.
  • Qualités : Plante médicinale.

Plantation du fragon

Plantation du fragon

Où le planter ?

Plantez le fragon en sol drainé, neutre ou calcaire, même sec, à l'ombre ou à mi-ombre.

Quand planter le fragon ?

Plantez-le au printemps ou à l'automne.

Comment le planter ?

Faites un trou de trois fois le volume de la motte. Apportez une pelletée de compost. Mélangez, positionnez la plante, rebouchez, tassez, arrosez, tassez à nouveau et paillez.

Culture et entretien du fragon

Culture et entretien du fragon

Arrosez pendant les semaines qui suivent la plantation, puis le premier été en cas de sécheresse. Ensuite, le fragon est capable de vivre seul.

Taille du fragon

En mars, supprimez les tiges sèches, rectifiez le port de l’arbuste. Faites attention : ça pique !

Quand et comment cueillir le fragon ?

Vous pouvez cueillir des branches toute l’année, pour composer des bouquets ou les utiliser en déco, mais c'est surtout en hiver, lorsque les fruits sont bien rouges, que le fragon est le plus apprécié.

Si vous désirez consommer les rejets, à la façon des asperges, récupérez-les en tout début de printemps.

La conservation du fragon

Pour composer des bouquets, fendez la base des branches choisies sur 2 ou 3 cm, puis mettez-les en vase. Ces branches restent décoratives pendant plusieurs semaines.

Pour la consommation des rejets, cuisinez-les le jour de la cueillette, voire deux jours plus tard si vous les avez conservés roulés dans un torchon humide, au réfrigérateur.

Maladies, nuisibles et parasites

Le fragon semble exempt de maladies et d'attaques de parasites.

Multiplication du fragon

Multiplication du fragon

Au printemps, divisez les touffes ou prélevez les rejets ou rhizomes au printemps, à l'aide d'une fourche bêche. Chaque section doit avoir un départ de végétation. Replantez aussitôt.

Conseils écologiques

Le fragon résiste parfaitement bien à la pollution et aux embruns : c'est une plante idéale pour les petits jardins de ville, souvent très sombres, ou les jardins de bord de mer.

Un peu d'histoire…

Les petits noms communs, outre fragon, ne manquent pas pour Ruscus aculeatus : petit houx, fragon petit houx, fragon épineux, fragon piquant, houx frelon, fragon faux houx, myrte sauvage, buis piquant, épine de rat, fragonnette, gringon…

En Corse, on l'appelle 'pugnitopu', et 'pungitopo' en italien, ce qui désigne le balai du boucher. Les Anglophones l'appellent 'butcher's broom', avec la même signification. Autrefois, les bouchers confectionnaient des balais avec les tiges de cet arbuste pour nettoyer leur billot et ils emballaient les viandes dedans pour les défendre des nuisibles. D'ailleurs, le nom anglais de Butcher's broom signifie balai du boucher. Non seulement à cause de leur rigidité et de leur solidité, mais également parce qu'on pensait que l'huile essentielle que renferme le fragon épineux inhibait la prolifération bactérienne et contribuait à éloigner la vermine et les souris.

Vers 60 apr. J.-C., le médecin, pharmacologue et botaniste grec Dioscoride, l'a utilisé contre les calculs de la vessie et les douleurs menstruelles.

Au Moyen Âge, on appréciait ses pouvoirs diurétiques. Il entrait même dans la composition du célèbre sirop apéritif des cinq racines, associé à l'ache des montagnes, à l'asperge sauvage, au fenouil et au persil. Cette plante fut oubliée au début du XXe siècle, puis, dans les années 1950, les recherches scientifiques ont mis en évidence d'exceptionnelles propriétés sur le système veineux, ce qui déclencha un regain d'intérêt pour le fragon. Ce fut deux scientifiques français, Lapin et Sannié, qui ont isolé, dans ses rhizomes, deux saponosides stéroïdiens, la ruscogénine et la néoruscogénine. Les propriétés fortement vasoconstrictrices de ces composés ont permis de justifier l'emploi de la plante dans le traitement de divers troubles d'origine veineuse, surtout l'insuffisance veineuse des membres inférieurs – jambes lourdes et enflées, varices –, et les hémorroïdes.

En gallo, son nom est hagun ou hayen selon les prononciations. Le Gallo est la langue d'oïl de la Haute-Bretagne. En Ille-et-Vilaine, il était connu pour des utilisations pratiques. Lors de la dernière guerre, il était vendu, roulé en boule, pour nettoyer la vaisselle qui servait à la cuisson dans la cheminée, les pointes des feuilles servant de grattoir. On le trouvait, par exemple, au marché des Lices, à Rennes. Les couvreurs s'en servaient aussi pour ramoner, en liant tête-bêche les tiges par le milieu pour fabriquer un « hérisson ».

En Gironde, il était aussi très connu pour ses utilisations pratiques. Le « gringon » – en gascon bordelais – servait à la fabrication de balais rustiques, il est à l'origine du mot populaire « gringonner », synonyme de « balayer ».

Dans le calendrier républicain, le fragon était le nom attribué au 3e jour du mois de pluviôse.

Il est utilisé, parfois, lors de la fête des Rameaux pour remplacer le buis.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides