Iris japonais

Écrit par les experts Ooreka

Iris japonais en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Iris asiatique, Iris japonais

  • Nom(s) latin(s)

    Iris laevigata, Iris ensata

  • Famille

    Iridacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante de bassin ▶ Amphiphytes (plante de berges)

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,4 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Si les iris d'eau ont des fleurs sublimes en petit plan d'eau, tous n'ont pas une culture identique. Ainsi, les iris asiatiques d'Extrême-Orient se différencient de l'iris jaune des marais, de l'iris d'eau bleu américain ou encore des iris de Sibérie, par leurs dates de floraison, la juste profondeur d'immersion…, etc. Un point commun relie ces iris aquatiques : tous sont des rhizomateux, et non des bulbeux comme la plupart des iris « terrestres ».

Les iris d'Extrême-Orient, qu'il s'agisse de l'iris de berge Iris ensata ou de l'iris de rive, strictement japonais, Iris laevigata, sont très recherchés pour leurs tons bleutés, pâles (jusqu'à blanc) ou violet intense. Ils sont plus tardifs en floraison (juin-juillet) que l'iris jaune des marais, et surtout plus délicats. Ils craignent le calcaire, vivent plutôt en surface que sous l'eau, mais la terre doit rester saturée, surtout en été.

Iris laevigata est la plus solide des deux espèces d'iris japonais. Pourtant, son origine géographique le montre endémique du Japon, tandis que l'aire de répartition d'Iris ensata est plus étendue, présent dans une bonne partie de l'Asie (Japon, Chine, Corée et Russie).

Iris laevigata est largement utilisé en horticulture avec de nombreuses variétés : les cultivars à fleurs panachées produisent des effets architecturaux assez spectaculaires. Les longues feuilles dressées en gerbes toniques créent d'intéressants contrastes avec d'autres plantes moins altières telles que le souci d'eau et le populage des marais. En outre, les iris japonais aquatiques montrent une étonnante diversité de ports et de fleurs qui se déclinent dans presque toutes les teintes, unies ou mélangées.

Les fleurs d'Iris laevigata sont généralement de couleur bleue, mauve ou violette et ont des motifs de couleurs uniques, y compris certains types de fleurs à prédominance blanche avec des taches bleues, appelées washino-o en japonais, et violet sombre bordé de blanc, appelées maikujaku.

Iris laevigata diffère d'Iris ensata principalement en étant plus dépendant de l'eau et par l'absence de la forte nervure médiane du feuillage.

Les iris japonais atteignent une hauteur de 25 à 80 cm (voire 1 m). La tige est ramifiée ou non une fois. Les feuilles sont aussi longues que les tiges, ou plus, et de 1,5 à 4 cm de large. Il n'y a pas de nervure proéminente chez Iris laevigata, mais elle est très visible chez Iris ensata. Généralement, trois fleurs (au plus, souvent une seule) avec un diamètre de 8 à 10 cm ornent l'apex de la tige florale. Elles sont d'un violet blanc ou bleu chez Iris laevigata, mais rouge pourpre, violet chez Iris ensata. Le fruit mesure de 1 cm jusqu'à 6 cm, ils restent debout.

Bon à savoir : la terminologie d'« iris japonais » est sujette à interprétation dans la littérature, car ce nom commun est attribué tant à l'un qu'à l'autre, plus ou moins alternativement selon les auteurs. Le terme « iris japonais » englobe en fait une troisième espèce cultivée dans les jardins ou à l'état sauvage au Japon avec Iris sanguinea, mais cette dernière n'est pas aquatique.

Espèces et variétés des iris japonais

Les variétés développées à partir d'Iris laevigata sont nombreuses. Il a engendré de belles variétés aquatiques dans des gammes colorées propres à embellir tout type de pièce d'eau : c'est surtout la couleur des fleurs qui diffèrent de la botanique, parfois la couleur du feuillage.

Note : sauf indication particulière, les autres éléments botaniques sont identiques à l'espèce. Pour les cultivars, lorsque deux couleurs sont notées, la première couleur indique celle du centre de la fleur, la seconde, la partie extérieure.

Iris asiatique des rives, iris japonais (Iris ensata, syn : Iris kaempferi)
Nom japonais : hanashōbu

Espèce type

Iris asiatique des rives, iris japonais (Iris ensata, syn : Iris kaempferi) Nom japonais : hanashōbu Espèce type
  • Floraison : Floraison de mai à juillet, selon la latitude.
  • Végétation : Nervure centrale saillante. Feuillage vert, ressemblant à de l'herbe, rassemblé en petits éventails. Les feuilles peuvent atteindre 2 cm de large et 90 cm de long.
  • Qualités : Emplacement préconisé : terre humide. Placez-la dans un endroit un peu plus frais, dans la zone élevée de la rive, à environ 20 cm au-dessus du niveau de l'eau.

Iris japonais des marais, iris japonais (Iris laevigata, syn : Iris albopurpurea)
Nom japonais : kakitsubata

Espèce type

Iris japonais des marais, iris japonais (Iris laevigata, syn : Iris albopurpurea) Nom japonais : kakitsubata Espèce type
  • Floraison : Floraison de juin à août, selon la latitude.
  • Végétation : Nervure absente. Feuillage vert de 2 cm de large et 50 cm de long. Les feuilles sont rangées en forme d'éventail.
  • Qualités : Emplacement préconisé : dans l'eau (faible profondeur) ou terre très humide.

'Albopurpurea'

Iris japonais des marais, iris japonais (Iris laevigata, syn : Iris albopurpurea) Nom japonais : kakitsubata 'Albopurpurea'
  • Floraison : Fleurs violet et blanc.
  • Végétation : --
  • Qualités : --

'Atropurpurea'

Iris japonais 'Atropurpurea'
  • Floraison : Fleurs rouge-violet.
  • Végétation : --
  • Qualités : --

'Colchesterensis'

Iris japonais 'Colchesterensis'
  • Floraison : Fleurs blanc et bleu foncé.
  • Végétation : --
  • Qualités : --

'Lilacina'

Iris japonais des marais, iris japonais (Iris laevigata, syn : Iris albopurpurea) Nom japonais : kakitsubata 'Lilacina'
  • Floraison : Fleurs bleu clair.
  • Végétation : --
  • Qualités : --

'Midnight'

Iris japonais 'Midnight'
  • Floraison : Fleurs bleu foncé ourlées de blanc.
  • Végétation : --
  • Qualités : --

'Mottled Beauty'

Iris japonais des marais, iris japonais (Iris laevigata, syn : Iris albopurpurea) Nom japonais : kakitsubata 'Mottled Beauty'
  • Floraison : Fleurs blanches marbrées de bleu pâle.
  • Végétation : --
  • Qualités : --

'Rose Queen'

Iris japonais des marais, iris japonais (Iris laevigata, syn : Iris albopurpurea) Nom japonais : kakitsubata 'Rose Queen'
  • Floraison : Fleurs rose pâle.
  • Végétation : Nervure centrale saillante.
  • Qualités : Plutôt de berge que de terre humide : aime avoir les pieds dans l'eau.

'Snowdrift'

Iris japonais des marais, iris japonais (Iris laevigata, syn : Iris albopurpurea) Nom japonais : kakitsubata 'Snowdrift'
  • Floraison : Fleurs blanches doubles.
  • Végétation : Nervure centrale saillante.
  • Qualités : Les iris à nervure saillante sont peut-être des variétés d’Iris ensata, malgré leur préférence plus proche du milieu aquatique.

Variegata

Iris japonais des marais, iris japonais (Iris laevigata, syn : Iris albopurpurea) Nom japonais : kakitsubata Variegata
  • Floraison : Fleurs crème et violet. Floraison plus tardive, en fin d'été.
  • Végétation : Feuillage bicolore, vert et blanchâtre.
  • Qualités : Au cours des deux premières années, les fleurs sont assez éphémères ; une fois adulte, cette variété offre une longue période de floraison.

Plantation des iris japonais

Plantation des iris japonais

Toshihiro Gamo/CC BY 2.0/Flickr

Oùles planter ?

Ces iris japonais aquatiques craignent le calcaire ! Les deux espèces sont calcifuges et préfèrent les sols légèrement acides et situés à l'est. Choisissez donc soigneusement leur lieu de plantation autour d'un bassin de jardin. Si les deux iris japonais aquatiques se cultivent en zone marécageuse, Iris laevigata peut être planté sous 2 à 10 cm d'eau.

Très rustiques (tolérance en deçà de -20 °C), il faut les placer en situation ensoleillée.

Quand planter les iris japonais ?

Plantez au début du printemps, lorsque les gelées nocturnes sont finies.

Comment les planter ?

Insérez le rhizome dans le substrat de quelques millimètres seulement.

Culture et entretien des iris japonais

Culture et entretien des iris japonais

Philippe Teuwen/CC BY 2.0/Flickr

Aucun entretien et aucune taille ne sont nécessaires, laissez faire la nature…

Maladies, nuisibles et parasites

Les iris aquatiques ne craignent pas trop les maladies, et les nuisibles se limitent à quelques insectes comme la grande sauterelle verte, comme pour l'iris des marais.

Récolte

Seules les fleurs, coupées pour ornementation, sont récoltables. Les autres parties de la plante ne présentent pas d'intérêt notable (surtout qu'elles sont potentiellement nocives).

Multiplication des iris japonais

Multiplication des iris japonais

Chris Gladis/CC BY 2.0/Flickr

Lorsque les iris japonais sont cultivés à partir de graines, elles germent habituellement dans un délai de 30 à… 545 jours (!) bien que, même dans de bonnes conditions, la germination peut être erratique. Les graines doivent être semées à environ 6 mm de profondeur dans un mélange d'ensemencement tourbeux à environ 15-20 °C avec un arrosage fréquent.

Préférez la multiplication végétative par division des touffes en coupant le rhizome.

Conseils écologiques

La plupart des parties des iris sont nocives si mal préparées, sans toutefois être toxiques.

L'iridine des iris est un glucoside mal accepté par les mammifères, et la sève peut provoquer des réactions dermiques, attention en les manipulant !

Un peu d'histoire…

Iris laevigata est cultivé au Japon depuis plus de mille ans et quelques variétés mentionnées dans les livres de jardinage japonais à la fin du XVIIe siècle sont encore existantes.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides