Potentille

Écrit par les experts Ooreka

Potentille en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Potentille

  • Nom(s) latin(s)

    Potentilla

  • Famille

    Rosacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant Caduc

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Prairie Couvre-sol Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Potentilla regroupe plusieurs centaines d'espèces (de 300 à 500 selon les sources) dans la famille des Rosacées. On ne s'étonnera pas de la ressemblance des fleurs avec celles des églantiers. Réparties dans tout l'hémisphère nord, elles occupent de nombreux types de biotopes, mais elles apprécient surtout les terrains secs, exception faite de la potentille officinale (Potentilla erecta) qui demande des conditions humides. Dans tous les cas, les potentilles sont pour la plupart calcifuges, craignant le calcaire et les sols à pH basique.

Les potentilles sont pour la plupart des herbacées vivaces, mais certaines sont arbustives ou encore annuelles. Beaucoup présentent des tiges dressées, lesquelles peuvent se coucher sous le poids, mais quelques-unes sont rampantes. Les feuilles sont composées, de forme palmée ou pennée. Selon les régions de culture, le feuillage est caduc ou persistant : avec des hivers doux, le feuillage persiste, avec des hivers rigoureux, le feuillage meurt.

Les potentilles trouvées dans les jardins sont essentiellement décoratives, mais quelques espèces proposent des qualités médicinales, encore exploitées de nos jours. De nombreux hybrides sont proposés à la vente en jardinerie, mettant souvent en valeur une couleur particulière des fleurs et une amélioration de la floribondité.

La floraison des potentilles est principalement estivale, comprise entre mai à octobre selon les espèces. Les fleurs sont hermaphrodites, avec 5 pétales (quelquefois 4 seulement). Autofertiles, elles sont néanmoins essentiellement pollinisées par les insectes volants, car elles sont mellifères.

Conseil : si vous cherchez une espèce vraiment très facile de culture, optez pour la Potentilla anserina, l'ansérine, elle est certainement l'une des espèces commercialisées les plus tolérantes quant aux conditions de culture.

Espèces de Potentilla

Anserine, potentille des oies (Potentilla anserina)

Anserine, potentille des oies (Potentilla anserina)
  • Origine : Europe.
  • Floraison : Mai-août. Fleurs solitaires jaunes de 2 cm, 5 pétales.
  • Végétation : Vivace à tiges rampantes. 20 cm de haut. Feuilles argentées.
  • Qualités : Terrains secs. Tolère les terrains secs et calcaires, ainsi qu'une exposition maritime. Facile de culture. Emploi officinal.

Potentille argentée (Potentilla argentea)

Potentille argentée (Potentilla argentea)
  • Origine : Europe, Asie de l’Ouest, Amérique du Nord.
  • Floraison : Mai-septembre. Fleurs jaunes de 1 cm, 5 pétales.
  • Végétation : Vivace dressée. 20 à 50 cm. Feuillage persistant dans les régions méridionales. Feuilles argentées au-dessous.
  • Qualités : Terrains secs, siliceux. Totalement intolérante au calcaire !

Potentille pourpre (Potentilla atrosanguinea)

Potentille pourpre (Potentilla atrosanguinea)
  • Origine : Asie (Himalaya).
  • Floraison : Juillet-octobre. Fleurs rouges (roses à framboise) à cœur couleur cerise.
  • Végétation : Vivace dressée et étalée. 30 à 60 cm de haut.
  • Qualités : Terrains secs, pauvres. Fleur exceptionnelle !

Potentille dorée (Potentilla aurea)

Potentille dorée (Potentilla aurea)
  • Origine : Sud de l’Europe, en altitude (1 300-3 200 m).
  • Floraison : Mai-août (juin-septembre). Fleurs jaune or, à cœur orangé, de 2 cm.
  • Végétation : Vivace dressée et rampante. 10 à 30 cm de haut.
  • Qualités : Terrains secs, pauvres. Très rustique. Emploi officinal.

Tormentille, potentille officinale, herbe de Sainte-Catherine (Potentilla erecta)

Tormentille, potentille officinale, herbe de Sainte-Catherine (Potentilla erecta)
  • Origine : Europe.
  • Floraison : Mai-août. Fleurs jaunes à 4 pétales.
  • Végétation : Vivace érigée, mais souvent couchée (poids des tiges). 20 à 40 cm de haut.
  • Qualités : Terrains humides et acides, prairies maigres. Emploi officinal.

Potentille dressée (Potentilla recta)

Potentille dressée (Potentilla recta)
  • Origine : Asie occidentale.
  • Floraison : Mai-juillet. Fleurs jaune pâle, parfois rosées, disposées en panicule.
  • Végétation : Vivace dressée. 40 à 70 cm de haut. Feuilles poilues.
  • Qualités : Prairies sèches, terrains rocailleux. Assez rare, moins rustique (-10 °C). Fruit mûr comestible avec un goût agréable (mais attention de ne pas se tromper d’espèce !).

Potentille faux fraisier (Potentilla sterilis)

Potentille faux fraisier (Potentilla sterilis)
  • Origine : Europe.
  • Floraison : Mai-août. Fleurs blanches à cœur jaune, à 5 pétales.
  • Végétation : Vivace dressée et couchée. 10 à 20 cm de haut. Feuilles ressemblant quasiment à celles d'un fraisier.
  • Qualités : Peut être confondue avec Waldsteinia fragarioides ou le fraisier sauvage des bois, Fragaria vesca.

Plantation de la potentille

Plantation de la potentille

Biopics/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où la planter ?

Nous nous restreignons ici aux potentilles de terrains secs, les rares potentilles de milieu humide sont traitées avec la tormentille (ou potentille officinale).

La grande majorité des potentilles sont rustiques, supportant facilement -15 °C, et certaines sont même très rustiques, tolérant -20 °C voire -30 °C ! Elles se cultivent en pleine terre.

La potentille aime le soleil et la pleine lumière. Plantez-la dans un espace bien dégagé, même si des espèces plus hautes les entourent. Elle accepte un peu d'ombre une partie de la journée, mais sa croissance sera alors réduite et elle poussera alors en hauteur, à la recherche de lumière.

La potentille donne les meilleurs résultats sur des sols pauvres, sableux, caillouteux, ou des prairies sèches, et donc forcément des environnements très bien drainés. Les différentes espèces de potentille ont en commun de craindre le calcaire (plantes calcifuges) et, à quelques exceptions près (en particulier la Potentilla anserina), toute basicité du sol : offrez-leur un emplacement à sol acide (voir très acide, pH < 6,5).

Bon à savoir : les potentilles de terrains secs produisent plus de feuillage et moins de fleurs lorsqu'elles sont cultivées dans un sol riche. D'autre part, les espèces rampantes ou à port retombant constituent d'excellentes plantes couvre-sols.

Quand planter la potentille ?

Plantez-la au milieu du printemps, lorsque les dernières gelées sont passées.

Comment la planter ?

Creusez un simple trou pour enfouir le rhizome et les racines, en laissant dépasser le collet, un peu comme avec les fraisiers.

Espacez chaque plant d'une largeur suffisante : 20 à 30 cm pour les espèces dressées (érigées) et 50 cm pour les espèces rampantes ou à port retombant.

Culture et entretien de la potentille

Culture et entretien de la potentille

Wildfeuer/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

La potentille est d’une culture très simple, ne demandant surtout pas d’engrais. Évitez de la mélanger avec des herbacées qui exigent une fertilisation !

Le groupe de « terrain sec » ne demande pas d’arrosage. Il suffit de laisser vivre ces espèces.

Taille des potentilles

Il n’y a pas de taille à proprement parler, il faut juste restreindre la zone d’expansion des potentilles, surtout pour les espèces rampantes.

N’hésitez pas à supprimer quelques plants si l’envahissement guette.

Maladies, nuisibles et parasites

Peu comestibles par les animaux, quels qu’ils soient, les potentilles ne craignent que des conditions de culture mal adaptées.

Multiplication de la potentille

Multiplication de la potentille

Donromano/Public Domain/Wikimedia

La multiplication de la potentille peut se faire soit par semis soit par division.

Semis

Les graines sont récoltées à l'automne, puis semées directement ou conservées au frais, à l'abri de l'humidité et dans l'obscurité, pour un semis printanier.

Semez tôt au printemps ou à l'automne dans un châssis froid, en répartissant les graines à la surface du substrat (toujours pauvre, du sable peut convenir).

Quand ils sont assez grands pour être manipulés, repiquez les plants dans des pots individuels et cultivez-les en serre pour leur premier hiver. Plantez-les dans leurs emplacements définitifs à la fin du printemps ou au début de l'été, après les dernières gelées attendues.

Division

Divisez-la au printemps. Les grandes divisions peuvent être plantées directement dans leurs emplacements permanents. Mais il est préférable, pour les plus petites divisions, de les cultiver en pot à mi-ombre de la lumière dans un châssis froid jusqu'à ce qu'ils soient bien établis avant de les planter à la fin du printemps ou au début de l'été.

Utilisations variées des Potentilla

La plupart des potentilles de terrain sec ne sont pas comestibles, hors spécification contraire ! Une exception toutefois : l’ansérine (Potentilla anserina).

Concernant cette dernière, les herboristes médicaux contemporains croient que la principale valeur médicinale de cette vivace réside dans son astringence. L’ansérine est moins astringente que la Potentilla erecta, mais elle a une action plus douce au sein du tractus gastro-intestinal. La plante entière est antispasmodique, légèrement astringente, diurétique, hémostatique, odontalgique et tonique. Une forte infusion est utilisée pour traiter la diarrhée, elle est également utilisée en gargarisme pour les maux de gorge.

Extérieurement, l’ansérine est utilisée comme une poudre pour traiter les ulcères et les hémorroïdes tandis que la plante entière meurtrie, placée sur une zone douloureuse, va agir comme un analgésique local.

Les racines sont la partie la plus astringente de la plante ; elles sont récoltées à la fin de l’été ou à l’automne et séchées pour une utilisation ultérieure. Les feuilles sont récoltées au début de l’été et séchées pour une utilisation ultérieure.

Attention : hors quelques potentilles dont l’usage médicinal est avéré dans certaines conditions, l’ingestion directe de la plupart des parties des plantes peut provoquer une irritation de l’estomac !

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides