Ruscus hypoglossum

Écrit par les experts Ooreka

Ruscus hypoglossum en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Fragon à langue

  • Nom(s) latin(s)

    Ruscus hypoglossum

  • Famille

    Asparagacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs | Arbuste topiaire

    Plante ornementale ▶ Plante à fruits décoratifs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,40 à 0,80 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Bosquet ou forêt Massif ou bordure Haie
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Indigène du Mercantour en France, le Ruscus hypoglossum (de la famille des Asparagacées) vit aussi dans une bonne partie de l'Europe du centre-est. Cet arbuste vivace et rustique (jusque -20 °C au moins), avec un rhizome rampant, a un « feuillage » persistant même avec des hivers plutôt rigoureux.

À la fois avec un port buissonnant, mais assez étalé, le fragon à langue peut servir de couvre-sol au pied de certains arbres. Avec le fragon petit houx Ruscus aculeatus, c'est la deuxième espèce la plus connue du genre.

D'une hauteur de 0,40 à 1 m, il se cultive facilement sans grande exigence. Sa croissance est lente, mettant près de 10 ans pour atteindre sa hauteur maximale. Les fausses feuilles vert sombre qui assurent la photosynthèse ne demandent qu'une lumière réduite, ce qui permet de planter le Ruscus hypoglossum dans une pénombre assez forte.

Ces pièces foliaires (« feuilles ») sont appelées des cladodes (ou phylloclades). Celles-ci imitent parfaitement la forme d'une feuille chez les fragons. Les « vraies » feuilles existent et sont semi-persistantes, visibles sous forme de minuscules épines à l'apex des cladodes, mais ces « vraies » feuilles, non chlorophylliennes, ne sont pas photosynthétiques.

Note : on trouve aussi des cladodes chez les espèces des genres Phyllanthus et Asparagus.

Les cladodes accueillent en leur milieu supérieur les petites fleurs jaune verdâtre de 1 à 1,5 cm d'envergure, disposées en bractées de 2 à 4 fleurs. Les fleurs sont dioïques, c'est-à-dire qu'elles sont soit mâles soit femelles, mais un seul sexe se trouve sur un plant, si bien que les deux plantes mâles et femelles doivent être cultivées si les semences sont nécessaires. De plus, elles sont pollinisées par les insectes et ne sont pas autofertiles.

Le fruit est une baie globuleuse rouge (rarement produite) de 0,6 à 1,3 cm de diamètre. Ce sont le plus souvent les plants mâles qui donnent des baies, les plants femelles n'en formant malheureusement pas. Les baies persistent tout l'hiver.

Attention : toutes les parties de Ruscus hypoglossum sont toxiques si elles sont ingérées. Le fragon à langue n'a pas les mêmes qualités que son congénère Ruscus aculeatus. Veillez à ne pas les confondre !

Espèce Ruscus hypoglossum

Fragon à langue (Ruscus hypoglossum)

Fragon à langue (Ruscus hypoglossum)
  • Floraison : Floraison de mars à mai. Petites fleurs en bractées, 1 cm environ, jaunâtres. Fructification en début d’automne.
  • Caractéristiques : Hauteur et largeur d’environ 40 cm, avec des plants dépassant 80 cm quelquefois. Cladodes vert sombre.
  • Qualités : Très facile de culture, feuillage persistant. Culture possible en conteneur et en intérieur. Très décoratif, y compris en art topiaire.

Plantation du Ruscus hypoglossum

Plantation du <em>Ruscus hypoglossum</em>

stefaniafei/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où le planter ?

Comme les cladodes n'ont pas besoin de beaucoup de lumière, évitez une exposition en plein soleil qui viendrait faire suer le fragon à langue, et le dessécher ! Placez-le donc à l'ombre, ou à mi-ombre, mais pas en exposition plein sud.

Le Ruscus hypoglossum apprécie des conditions humides pour le substrat. Il ne devient tolérant à la sécheresse dans le sol qu'une fois bien établi. Ainsi, un sol bien drainé (de nature assez peu importante) est obligatoire pour éviter la stagnation de l'eau, surtout à l'approche de l'hiver et des gelées.

Le fragon à langue tolère des sols pauvres tout autant que riches, et s'il préfère une légère acidité, un sol légèrement calcaire et basique ne gêne pas outre mesure.

Il est idéal pour les conteneurs ou une culture dans de mauvaises conditions de sol ; de plus, il peut être cultivé en intérieur (attention aux épines formées par les « vraies » feuilles).

Quand planter le Ruscus hypoglossum ?

Plantez au printemps ou en automne. Préférez le printemps pour une culture en conteneur.

Comment le planter ?

En extérieur, creusez un trou suffisamment profond et large pour accueillir la motte extraite du pot de vente.

En conteneur, optez pour un pot profond et large d'au moins 40-50 cm.

Le substrat en lui-même ne requiert aucune qualité notable, employez du terreau horticole simple. En revanche, il est important d'apporter une couche de drainage au fond : des billes d'argiles ou des cailloux conviennent.

Idées d'association

Chêne

Vous pouvez placer cet arbuste en couvre-sol au pied d'arbres.

Culture et entretien du Ruscus hypoglossum

Culture et entretien du <em>Ruscus hypoglossum</em>

Cliff/CC BY 2.0/Flickr

Le fragon à langue a des besoins moyens en eau. Arrosez-le régulièrement afin de conserver le sol constamment humide et ne le laissez pas sécher entre les arrosages.

Aucun apport d’engrais n’est nécessaire.

Cultivé en pot en intérieur, il aura besoin de froid en hiver, un transfert dans une pièce non chauffée ou en serre froide doit être envisagé ; sous peine de ne pas le voir fleurir l’année suivante.

Taille du Ruscus hypoglossum

Taillez au printemps et à l’automne pour conserver une forme assez compacte, surtout en usage topiaire, et supprimez les tiges visiblement mortes.

Attention : encore une fois, méfiez-vous des « vraies » feuilles à l’extrémité des cladodes, elles piquent sévèrement !

Maladies, nuisibles et parasites

Les feuilles coriaces sont ignorées des animaux, même microscopiques. En fait, le Ruscus hypoglossum ne craint pas grand-chose excepté de mauvaises conditions de culture (et encore…).

Multiplication du Ruscus hypoglossum

Multiplication du <em>Ruscus hypoglossum</em>

Syp/Domaine Public/Wikimedia

Dans la mesure où il est quasiment impossible de détenir des plants femelles, le semis est une méthode peu envisageable.

La propagation du fragon à langue se fait naturellement, car les rhizomes émettent des rejets : récupérez ces rejets (déjà « feuillus ») au printemps avec une fourche-bêche. Replantez-les aussitôt à leur emplacement permanent.

La division d'un plant bien installé en terre, âgé de plus de 5 ans, est possible, mais c'est un gros travail. À réserver aux courageux… La division est néanmoins facile avec une culture en conteneur, l'extraction du plant étant assez facile. Coupez sans ménagement et replantez aussitôt.

Conseils écologiques

Arbuste buissonnant très tolérant, la pollution urbaine ne lui nuira pas. Plantez-le dans un jardin à l’ombre pour égayer une zone difficile de plantation.

Il y a peu de plantes de meilleure qualité que le Ruscus hypoglossum pour l’ombre et qui résiste aux cervidés : profitez-en si une lisière de bois doit être végétalisée au sol.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides