Arbre du voyageur

Écrit par les experts Ooreka

Arbre du voyageur en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Arbre du voyageur, Ravenale

  • Nom(s) latin(s)

    Ravenala madagascariensis

  • Famille

    Strelitziacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier | Palmier

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible ▶ Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Palme ou parasol
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    > 10 m
  • Largeur à maturité

    5,50 à 6 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    0,25 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L'arbre du voyageur (Ravenala madagascariensis) est une herbacée géante native de Madagascar, mais répandue dans tout le monde tropical, qui constitue la seule espèce du genre Ravenala.

L'arbre du voyageur fait partie de la famille des Strelitziacées tout comme l'oiseau du paradis (Strelitzia). Cette vivace arborescente des forêts tropicales humides, atteint 10 voire 30 m de haut dans des conditions exceptionnelles. Elle forme un stipe fin, annelé, constitué par l'emboîtement des pétioles qui paraissent de façon alternée sur un seul plan. À mesure que de nouvelles feuilles paraissent au centre de l'éventail, les anciennes sèchent et finissent par casser ce qui permet le dégagement du stipe. La plante adulte émet assez facilement des rejets à proximité qui dans le meilleur des cas adoptent la même orientation que le plant mère, histoire de ne pas se gêner mutuellement, car l'éventail frôle les 6 m de diamètre !

Chaque feuille d'environ 3 m de long présente un pétiole mesurant près des 2/3 de sa longueur, faisant penser à une pagaie. Le limbe entier vert pâle à nervures parallèles évoque celui d'un bananier que le vent lacère jusqu'à la nervure centrale, intensifiant de cette manière l'aspect plumeux de l'éventail.

La floraison intervient lorsque la plante mesure plus de 3 m de haut. Les inflorescences émergent d'entre les pétioles, débordant de l'éventail pour faciliter la pollinisation par les oiseaux nectarivores. Les bractées vertes à vert violacé dites « naviculaires » forment une sorte de bateau de 25 à 40 cm de long. Elles sont disposées alternativement sur un seul plan comme chez l'Heliconia. Elles accueillent dans leur creux une rangée de fleurs de 15 cm de long, à 6 tépales blancs effilés, 6 étamines et 1 pistil. Les nouvelles fleurs se forment vers l'extrémité du bateau.

Les fruits sont constitués de capsules ligneuses marron de 20 cm, à paroi épaisse. Ils renferment de nombreuses graines noires enveloppées d'un organe filamenteux d'un bleu émeraude étonnant, l'arille.

L'arbre du voyageur offre un intérêt décoratif indéniable pour mettre en valeur une prairie ou un massif de vivaces. Il occupe peu de place au sol et procure une ombre très bien contrôlée selon son orientation.

Espèce et sous-espèces de Ravenala

Quelques sous-espèces dénichées au sein de la grande île de Madagascar apparaissent sur le marché des plantes tropicales, mais c'est souvent l'espèce type, la plus vigoureuse, que l'on trouve plantée sous tous les tropiques.

Ravenala madagascariensis

Ravenala madagascariensis
  • Nom commun : Arbre du voyageur, ravenale
  • Végétation : Couronne persistante en éventail de 10 m de haut en général et de 5,50 m de large. Feuilles de 3 m à très long pétiole formant les brins de l'éventail.
  • Fleurs et fruits : Corolles effilées blanc crème peu voyante. Capsules à graines noires entourées d'un arille bleu vif.
  • Qualités : Espèce type native de la côte est de Madagascar entre 0 et 600 m d'altitude. Peut se cultiver en pot dans une serre, mais la croissance est très rapide.

Ravenala madagascariensis sp. ambaja

Arbre du voyageur orange
  • Nom commun : Arbre du voyageur orange
  • Végétation : Forme plus compacte à stipe plus court. Pétioles noir orange couverts d'une cire blanchâtre, plus resserrés.
  • Fleurs et fruits : Comme l'espèce type.
  • Qualités : Originaire de la côte nord-est de Madagascar. Forme non encore décrite botaniquement.

Ravenala madagascariensis sp. honkondambo

Arbre du voyageur rouge
  • Nom commun : Arbre du voyageur rouge
  • Végétation : Forme plus compacte et moins épaisse. Feuilles plus coriaces, à pétioles très serrés rouge sombre infusé de noir et couvert d'une cire blanchâtre.
  • Fleurs et fruits : Comme l'espèce type.
  • Qualités : Variété mise sur le marché depuis peu, venant de la côte nord-ouest de Madagascar. Résisterait plus à la sécheresse que l'espèce type. Tolère l'air marin.

Phenakospermum guyannense

Phenakospermum guyannense
  • Nom commun : Big palulu (nom local), syn. Ravenala g., Urania g., Musidendron amazonicum
  • Végétation : Vivace géante herbacée ayant tendance à former des rejets. Feuille à long pétiole et aux nervures marquées évoquant celui du Strelitzia.
  • Fleurs et fruits : Hampe florale de plusieurs mètres bien au-dessus des feuilles. Graines noires portant un arille filamenteux rouge vif.
  • Qualités : Genre proche originaire du Bassin amazonien.

Plantation de l'arbre du voyageur

Plantation de l'arbre du voyageur

Wendy Cutler/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

L'arbre du voyageur (Ravenala madagascariensis) nécessite chaleur et humidité. Il demande un minimum de 17 °C au cours de l'hiver. Sa culture demeure possible dans une véranda ou une serre chauffée, dans un gros pot ou une large fosse protégée du gel. Cependant, vous risquez de vous laisser surprendre par sa vitesse de croissance même à l'étroit dans son pot. Ses feuilles sont susceptibles de toucher le plafond au bout de 2 ans !

L'essence tolère les terrains sablonneux et caillouteux, mais elle préfère les sols fertiles et frais, riches en matière organique.

Un éclairage d'appoint avec une lampe horticole est nécessaire à sa culture dans les régions peu ensoleillées. La plante exige beaucoup de lumière, mais le soleil du midi doit être tamisé par un voile pour éviter les brûlures du feuillage.

Quand planter l'arbre du voyageur ?

Au printemps de préférence.

Comment le planter ?

Composez un mélange composé de 1/3 de terre de jardin ou de sable grossier et 2/3 de terreau et placez une épaisse couche de drainage dans le fond de la fosse ou du pot.

Dans la maison, posez le pot sur un lit de pouzzolane ou de billes d'argile humides afin de maintenir un haut niveau d'humidité atmosphérique.

Attention : évitez absolument que les racines stagnent dans l'eau.

Culture et entretien de l'arbre du voyageur

Culture et entretien de l'arbre du voyageur

Wendy Cutler/CC BY 2.0/Flickr

En période chaude, arrosez 1 à 2 fois par jour, mais sans excès, et brumisez souvent. Diminuez les arrosages en hiver de manière à laisser sécher le substrat sur 1 cm de profondeur.

Il n'y a aucune raison de tailler la plante si ce n'est pour éliminer les feuilles sèches les plus anciennes.

Rempotez tous les ans au printemps sauf les gros sujets que vous surfacez.

Maladies, nuisibles et parasites

Peu de parasites affectent l'arbre du voyageur si ce n'est des erreurs de culture qui conduisent à la pourriture des racines ou aux brûlures du feuillage dues à un excès de soleil. En serre, les cochenilles s'intéressent toutefois à la plante. Éliminez-les manuellement avec un coton imbibé d'alcool.

Multiplication de l'arbre du voyageur

Multiplication de l'arbre du voyageur

Tiragreene/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

La plante encombrante, délicate à transporter, est souvent diffusée sous forme de graines qui permettent de la multiplier par semis. Le bouturage de rejets est plutôt pratiqué en zone tropicale.

Quand semer ?

Les graines doivent être les plus fraîches possible et être semées dans des conditions humides et chaudes, si possible au-dessus de 27 °C.

Comment semer ?

L'astuce consiste à introduire les graines dans un sac en plastique zippé contenant de la tourbe humide et de placer le tout à température constante comprise entre 25-30 °C. Le trempage préalable des graines dans de l'eau tiède est aussi conseillé.

La germination peut apparaître au bout de 2 semaines, mais nécessite parfois plusieurs mois.

Un peu d'histoire…

L'arbre du voyageur fut décrit par le botaniste systématicien Michel Adanson (1727-1806) en 1763. Le nom vernaculaire « arbre du voyageur » ou « traveller's tree » en anglais vient de ce que la base des feuilles retient l'eau de pluie qui peut être récupérée en perçant le pétiole. Cette eau au goût fade n'est cependant pas très saine à boire telle quelle !

La fleur de l'arbre du voyageur présente une ingénieuse adaptation à la pollinisation par les oiseaux. Le volatil se pose sur l'une des bractées et doit se pencher profondément pour atteindre le nectar de la fleur située à l'étage en dessous. Ce mouvement déclenche l'ouverture de la fleur qui poudre son poitrail de pollen et permet son essaimage sur le pistil d'une autre fleur.

Ravenala vient de la langue locale le malagasy, qui se traduit par « feuilles de la forêt » tandis que madagascariensis vient du latin et indique l'origine malgache de l'arbre.

Ces usages sont multiples à Madagascar notamment pour la construction de cases. Les longs pétioles sont fendus puis tressés pour former les murs ; les feuilles sèches servent de toiture tandis que le stipe débité offre des planches souples parfaites pour le sol. Son fruit produit une huile pouvant servir de combustible. Les jeunes feuilles et les graines riches en fécule y sont consommées.

L'arbre du voyageur (Ravenala madagascariensis) constitue la seule espèce du genre Ravenala bien que le nom d'une seconde espèce guianensis ait circulé. Cette dernière possède effectivement une silhouette proche du Ravenala à l'âge adulte, avec un limbe nervuré évoquant toutefois davantage le Strelitzia que le bananier. Elle arbore d'autre part une inflorescence hors du commun s'élevant bien au-dessus du feuillage, similaire à un Heliconia par la forme. Originaire de Guyane française et du Surinam, cette herbacée géante forme également une plante unique en son genre rebaptisée Phenakospermum guyannense.

En Amérique du Sud, les feuilles du Phenakospermum guyannense sont utilisées pour envelopper le poisson lorsque les feuilles de maranta viennent à manquer. Ses graines noires ornées d'un arille rouge vif sont transformées en perles.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides