Puya

Écrit par les experts Ooreka

Puya en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Puya, Chagual, Plante mange-mouton, Kitanka

  • Nom(s) latin(s)

    Puya

  • Famille

    Broméliacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif | Plante grasse, succulente ou cactus

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Arrondi, en boule ou ovale
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 2 m
  • Largeur à maturité

    1,50 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    0,5 à 1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation intérieure

    Véranda Serre froide
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Verger Couvre-sol Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille Potager Muret Talus
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Puya est un genre de plante à fleurs originaire d'Amérique du Sud. Ces vivaces se présentent sous forme de rosettes herbacées de 0,20 à 2 m de haut sur 2 m de large voir plus, avec des feuilles coriaces vert tendre, foncé ou argenté, parfois même violacé. On l'appelle aussi chagual, plante mange-mouton ou encore Kitanka.

Le fruit des Puya est comestible, certains ressemblent vaguement à un ananas dont ils ont le goût. Les ananas font également partie de la famille des broméliacées.

La floraison de ces plantes est très spectaculaire par les tons bleus, jaunes, blancs, bicolores de ses fleurs, mais aussi par la taille de certaines hampes florales en épi dressé ou panicule dense de 0,90 à 4 m. Puya raimondii est bien plus colossal, il propose une fois dans sa vie une hampe de 9 à 12 m de haut avec environ 20 000 à 25 000 fleurs blanches. Cette espèce est dite monocarpique, elle ne fleurit qu'une fois dans sa vie.

À la fin de leur floraison, les fruits de Puya ne donnent pas de graines mais des caïeux, sortes de tout jeunes plants prêts à raciner une fois tombés au sol.

Les Puya résistent assez bien au froid, environ -10 °C, et en cas de températures négatives inférieures, le feuillage détruit repart de la souche au printemps. Dans les régions du nord de la France, il est préférable de le cultiver en pot afin de le rentrer durant la période hivernale.

C'est une plante qui peut se montrer très cruelle dans son habitat naturel. Les épines acérées et incurvées de l'espèce Puya chilensis prennent quelques fois au piège des moutons ou d'autres animaux. Après quoi, ils meurent de faim et se décomposent au pied de la plante, les nutriments issus de la décomposition nourrissent ainsi le végétal et agissent ainsi comme un engrais. D'où son surnom de « plante mange-mouton ».

Comme pour beaucoup de Broméliacées, leurs racines servent avant tout à les maintenir en place. En effet, ces plantes ne puisent pas l'humidité dans le sol, mais absorbent celle présente dans l'air au moyen des écailles microscopiques de leurs feuilles.

Attention : ne pas les placer dans un lieu de passage, leurs feuilles présentent sur les bords des épines acérées et crochues très dangereuses. De même, ne manipulez jamais ces plantes sans porter des gants en cuir épais.

Espèces et variétés de Puya

Ce genre de plante comporte plus de 200 espèces et variétés. Toutes sont fortement épineuses, pouvant être très dangereuses.

Plante mange-mouton (Puya chilensis)

 Plante mange-mouton (Puya chilensis)
  • Végétation : Grande touffe de 2 à 3 m formée de plusieurs rosettes vert pâle.
  • Floraison : Inflorescence jaune vert dressée, composée de milliers de fleurs en clochettes.
  • Qualités : Fleurit dès l’âge de 6 ans. Cultivable en intérieur.

Puya raimondii 'Kitanka'

 Puya raimondii 'Kitanka'
  • Végétation : Rosettes massives à l’état juvénile propulsées vers le haut par un tronc de 3 m. Feuilles vertes à peine argentées.
  • Floraison : Hampe florale unique en un énorme épi de 9 à 12 m. Les milliers de fleurs sont blanches ou de couleur crème, parfois bleutées, montrant des pistils verts et des sacs polliniques orange.
  • Qualités : Espèce protégée, déclarée patrimoine de l’humanité. Uniquement pour l’extérieur à cause de sa croissance massive. Considérée par les botanistes comme l’herbe la plus colossale.

Petit puya (Puya grafii)

 Petit puya (Puya grafii)
  • Végétation : Feuilles vert foncé, simples linéaires et en rosette.
  • Floraison : Hampe de dimension raisonnable à fleurs blanc jaunâtre.
  • Qualités : Petite espèce, culture en intérieur possible.

Puya rouge (Puya ferruginea)

 Puya rouge (Puya ferruginea)
  • Végétation : Feuillage à épines rouges contrastant avec des feuilles bien vertes.
  • Floraison : L’inflorescence paniculée monte à près de 4 m de haut en milieu naturel. Fleurs blanches à blanc verdâtre, jaunâtre ou rose pourpré.
  • Qualités : Plante très variable allant d’herbacée arbustive à vigoureuse. Tronc épais, couvert de vieilles feuilles sèches. Très bien pour l’intérieur ou le jardin.

Puya alpetris 'Pitcairnia'

 Puya alpetris 'Pitcairnia'
  • Végétation : Feuillage vert puis gris argenté en rosette.
  • Floraison : Fleurs bleu ciel à bleu métallique presque noir ou bleu saphir avec des anthères orange. Hampe de hauteur variable en fonction du milieu de la croissance.
  • Qualités : Sublimes couleurs, variété très intéressante.

Puya coerulea

 Puya coerulea
  • Végétation : Feuilles vertes fortement argentées en rosette.
  • Floraison : Hampe de 1 m portant des fleurs violettes à bleu violacé entourées de bractées roses avec des anthères orangées.
  • Qualités : Très belles couleurs des fleurs. Cultivable en intérieur et au jardin.

Plantation des Puya

Plantation des <em>Puya</em>

Megan Hansen/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où les planter ?

En pot pour les espèces de volume gérables, au jardin pour les grosses. Le pH du sol importe peu puisque les Puya ne s'en nourrissent que peu ou pas.

Son exposition doit être ensoleillée, le sol drainant. En intérieur une luminosité maximale est nécessaire à leur bien-être.

Quand planter les Puya ?

Plantez les Puya de préférence à la fin du printemps, début de l'été quand les gelées sont terminées.

Comment les planter en pot ?

Utilisez un mélange de fibre de coco, perlite et compost de feuilles finement broyées.

Le drainage joue un rôle prépondérant, il ne faut donc pas le négliger. Le volume du pot doit être assez petit, pas de plantation directe en grosse potée. Si le plant est issu de godets par exemple, un pot de 1 L suffit pour la première année.

Comment planter les Puya en pleine terre ?

Après avoir creusé un bon trou dont le fond est drainé par quelques poignées de graviers, plantez votre Puya sans amélioration du sol, refermez le trou et arrosez pour stabiliser la plante.

Idées d'association

Culture et entretien de Puya

Culture et entretien de <em>Puya</em>

Peripitus/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Arrosez un peu au printemps, moyennement en été, très peu en hiver pour que le sol sèche entre-deux.

En pot

Pour une croissance saine des plants en intérieur, donnez un engrais liquide pauvre en potasse toutes les 2 à 3 semaines pendant la période de croissance. Vous pouvez mouiller le feuillage avec ce fertilisant qui est surtout absorbé de cette manière-la. Cependant, faites attention au dosage lors de la préparation.

En pleine terre

Au jardin, la dangerosité des épines donne lieu à un désherbage chimique plutôt que manuel pour ne pas risquer de se blesser en approchant trop du feuillage. Prenez vos distances pour ne pas toucher la plante avec l'herbicide.

Dans les régions douces, lorsqu'il est cultivé en pleine terre, protégez-le par un paillage ou un voile d'hivernage. Dans les autres régions, rentrez-le à l'abri pour l'hiver.

Maladies, nuisibles et parasites

Des cochenilles sur les tiges et les faces inférieures des feuilles peuvent infester la plante. Pulvérisez un insecticide systémique ou introduisez des auxiliaires.

Très résistant aux maladies, mais risque de pourriture des racines en cas d'excès d'eau.

Multiplication de Puya

Multiplication de <em>Puya</em>

Stan Shebs/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Le semis de graines fraîches est possible, mais elles sont très difficiles à se procurer, car elles ne sont vraiment viables que 1 ou 2 mois. Prolifération par caïeux à maturité

La division des rosettes est facile (attention aux épines) et donne de très bons résultats.

Au printemps, hors gel, divisez les différents rejets en les séparant et les arrachant délicatement du sol. Ils sont déjà bien enracinés et donc prêts à être replantés en pleine terre ou en pot.

Bon à savoir : aucune précaution particulière concernant la qualité du sol n'est à prendre, sauf pour les pots où vous pouvez directement utiliser le mélange de plantation.

Conseils écologiques

Brumisez une fois par semaine le feuillage avec un fertilisant organique qui sera la meilleure nutrition que vous puissiez apporter à votre Puya.

Ôtez-lui les feuilles sèches pour lui conserver un bel aspect, surtout s'il est planté en pleine terre. À l'extérieur, le Puya a tendance à bien plus produire de feuilles que les plants d’intérieur.

Un peu d'histoire…

Le genre Puya a été découvert en 1782 par Juan Ignacio Molina, naturaliste chilien (1740-1829).

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides