Stenorrhynchos speciosum

Écrit par les experts Ooreka

Stenorrhynchos speciosum en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Orchidée coccinelle

  • Nom(s) latin(s)

    Stenorrhynchos speciosum

  • Famille

    Orchidacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 0,60 m
  • Largeur à maturité

    40 à 60 cm

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol frais
  • Densité

    7 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Entrée Salon/Cuisine Salle de bain Chambre Véranda Serre chaude
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Orchidée terrestre de taille moyenne qui apprécie les milieux frais, Stenorrhynchos speciosum pousse naturellement dans les forêts ou les plaines saisonnièrement sèches, dans l'humus ou sur des talus raides, ce qui en fait un sujet propice à la culture. Occasionnellement épiphyte, on la rencontre en Guyane française, au Guyana, Surinam, Venezuela, en Colombie, Équateur, Pérou, Bolivie, Brésil, Paraguay et Argentine à des altitudes de 1 200 à 3 000 m.

Son feuillage basal caduc en forme de rosace est composé de 6 à 12 feuilles elliptiques, pétiolées, larges de 5 cm, vertes maculées de blanc jaunâtre. Elle fleurit du milieu d'automne à l'hiver. L'inflorescence est un racème spiralé de 30 à 60 cm de long, érigé, portant jusqu'à une soixantaine de fleurs de 2 cm de diamètre, de couleur rouge vif à gorge blanche d'une finesse et d'un éclat particuliers.

Surnommée orchidée coccinelle probablement pour son feuillage tacheté et ses fleurs rouges et blanches, elle est un splendide sujet d'intérieur, véranda, balcon, ou encore posée sur une table extérieure lors de douces journées. Elle donne toute sa puissante floraison longue de 4 semaines pour un plaisir visuel assez exceptionnel ! Les Anglo-saxons la nomment « outstanding Stenorrhynchos » (exceptionnelle Stenorrhynchos).

De culture facile dans l'ensemble, il faut cependant respecter sa faible tolérance au froid et ne pas l'exposer en dessous de 5 °C, la période de repos suite à sa floraison, et comme toute orchidée, elle aime un sol drainant. Dès lors, vous n'aurez aucun problème à la voir épanouir toute sa floraison chaque année à partir de 2 à 3 ans d'âge.

Espèces et variétés de Stenorrhynchos

Petit genre dans la grande famille des orchidées, les Stenorrhynchos sont une petite dizaine d'individus répertoriés. Cette orchidée commence à être hybridée à d'autres genres compatibles, offrant ainsi une nouvelle diversité.

Stenorrhynchos speciosum

 Stenorrhynchos speciosum
  • Floraison : Rouge et blanche en grand nombre de fleurs par hampe.
  • Feuillage : Elliptique panaché vert et blanc jaunâtre.
  • Qualités : Très belle espèce, sûrement la plus belle de ce genre !

Stenorrhynchos lanceolatum

 Stenorrhynchos lanceolatum
  • Floraison : Fleurs roses à gorge rose pâle, portées par 20 environ sur chaque hampe.
  • Feuillage : Elliptique généralement non panaché, même forme que speciosum.
  • Qualités : Belle espèce, qui peut fleurir sans feuilles. Moindre quantité de fleurons que speciosum.

Stenorrhynchos lanceolatum 'Alba'

Stenorrhynchos speciosum  Stenorrhynchos lanceolatum  'Alba'
  • Floraison : Boutons floraux jaune orangés, s'ouvrant sur des fleurs blanches.
  • Feuillage : Elliptique généralement non panaché, même forme que Speciosum.
  • Qualités : Variété blanche assez rare, difficile à trouver, mais de couleur très pure.

Stenorrhynchos vaginatum

Stenorrhynchos speciosum  Stenorrhynchos vaginatum
  • Floraison : Boutons roses, la fleur est rose pâle à l'éclosion.
  • Feuillage : Elliptique généralement non panaché, même forme que Speciosum.
  • Qualités : Belle teinte rose pastel, très délicate.

Stenorrhynchos glicensteinii

Stenorrhynchos speciosum  Stenorrhynchos glicensteinii
  • Floraison : Fleurons orange-rouge à gorge blanche, portés sur une inflorescence droite spiralée.
  • Feuillage : Longues feuilles, moins larges que Speciosum, vert foncé par 6 à 8.
  • Qualités : Sa principale caractéristique est son adaptation épiphyte bien que ce soit une espèce terrestre.

Plantation de Stenorrhynchos speciosum

Plantation de <em>Stenorrhynchos speciosum</em>

Katja Schulz/CC BY 2.0/Flickr

Où la planter ?

En pot, dans un environnement lumineux et ensoleillé en prenant soin de conserver sa température de prédilection entre 16 et 20 °C. Le pH doit être neutre à acide.

Quand planter l'orchidée coccinelle ?

D'avril à juin, bien qu'une plantation tout au long de l'année reste possible tant que votre plante n'a pas fleuri. Évitez le rempotage durant la floraison et les mois sans végétation.

Comment la planter ?

Les racines de Stenorrhynchos sont grosses et capables de retenir une forte quantité d'eau. Plantez-les dans un mélange de 25 % terreau léger, 25 % de sable et 50 % de perlite. Les racines doivent être bien distribuées dans le substrat. Attention lors de la manipulation à ne pas les casser. Arrosez après plantation avec de l'eau de pluie où déminéralisée de préférence.

Culture et entretien de Stenorrhynchos speciosum

Culture et entretien de <em>Stenorrhynchos speciosum</em>

Orchi/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Arrosage et humidification

Cette orchidée aime avoir de la fraîcheur au niveau racinaire ainsi qu'une humidité régulière bien qu'elle supporte parfaitement la sécheresse grâce à ses grosses racines remplies d'eau. Lors de la période de dormance, arrosez très modérément tous les 10 jours. Dès l'apparition du premier signe de croissance, reprenez une fréquence normale.

Durant la dormance, de fin janvier à fin mars, parfois plus, aucun soin n'est à faire à part un peu d'eau. Évitez tout maniement inutile lors de cette période.

Pulvérisez le feuillage à l'eau de pluie si l'atmosphère est sèche.

Entretien

Fertilisez légèrement à l'aide d'un engrais à orchidées, dès que les feuilles sont formées, jusqu'en début de floraison. À partir de la, stoppez les apports nutritifs.

Le puissant système racinaire qu'elle développe lui permet une croissance terrestre et aussi épiphyte. Les racines ne donnent pas naissance à de jeunes plants. Les rejets naissent à l'aisselle de la plante, ce qui permet de la multiplier ou de la laisser grossir, d'où la nécessité de la rempoter dans ce cas-là.

Rempotez uniquement lorsque le système racine sature le pot. 2 cm de diamètre en plus est un bon rapport d'année en année.

Maladies, nuisibles et parasites

Rien de particulier si ce n'est les escargots et limaces sur jeunes pousses quand les plants sont déjà en extérieur en régions douces.

Évitez les apports d'eau trop fréquents pour limiter les risques d'attaques fongiques racinaires.

Multiplication de Stenorrhynchos speciosum

Multiplication de <em>Stenorrhynchos speciosum</em>

Guillom/CC BY SA 3.0/Wikimedia

Comme bien des orchidées, la pollinisation est presque impossible hors de son milieu d'origine et des pollinisateurs potentiels que sont principalement les colibris. Le type de multiplication reste la division. Au fil des années et des cycles successifs croissance-dormance, les Stenorrhynchos se fortifient, mais également s'étoffent naturellement par rejets.

Après la floraison, dépotez votre plante si elle a produit des juvéniles à son aisselle. Mettez bien en évidence le système racinaire, suivez les racines de chaque rejet afin d'en obtenir le plus possible et coupez à l'endroit de liaison avec la mère.

Pour cela, utilisez un sécateur bien tranchant, fin, préalablement désinfecté.

Empotez chaque plant multiplié dans un mélange inerte, par exemple uniquement de la sphaigne humide, ce qui est le meilleur support à ce stade.

Une fois le pot initial saturé de racines, rempotez l'orchidée dans le même mélange que pour la plantation dans un pot de taille supérieure, mais sans plus.

Conseils écologiques

En début de reprise de croissance, pulvérisez le feuillage avec un engrais naturel très léger, que vous pouvez inclure également à l'eau d'arrosage.

N'oubliez pas d'arroser et pulvériser la plante à l'eau de pluie ou eau distillée. L'eau du robinet est souvent calcaire, ce qui modifie le pH sans que l'on y prête attention. Quand vos plantes sont en repos végétatif, déposez en surface une mince couche de mousse naturelle ramassée dans les bois.

Un peu d'histoire…

Stenorrhynchos speciosum fut publiée dans le journal hebdomadaire illustré de l'horticulture volume XXIV pour la première fois le 25 décembre 1883.

Stenorrhynchos vient du grec stenos qui signifie « étroite » et de rhynchos pour « bec ».

Les espèces d'orchidées sont indigènes, elles poussent naturellement quelque part dans le monde. Leur existence ne résulte pas de la pollinisation humaine, mais plutôt de la nature. Cela les rend spéciales parce qu'elles sont purement d'origine naturelle.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides