Cornus canadensis

Écrit par les experts Ooreka

Cornus canadensis en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Cornouiller du Canada, Quatre-temps, Rouget, Quatre-saisons

  • Nom(s) latin(s)

    Cornus canadensis

  • Famille

    Cornacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,30 m
  • Largeur à maturité

    0,40 à 0,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide Sol frais
  • Densité

    6 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Bosquet ou forêt Massif ou bordure Rocaille Bassin Talus
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Cornus compte environ 45 espèces d'arbres, d'arbustes caducs ainsi que quelques herbacées, dont fait partie l'espèce Cornus canadensis. Il s'agit en réalité d'un sous-arbrisseau dont la base des tiges lignifiée naît de rhizomes enchevêtrés. La végétation ne dépasse guère 8 à 20 cm de hauteur, mais s'étale sur 40-50 cm de diamètre, formant un tapis dense très décoratif. Dans son habitat, la plante forme des colonies de plusieurs mètres de diamètre.

Comme chez tous les cornouillers, les feuilles opposées sont simples ovales, à bords lisses et à nervures profondes. Le feuillage vert lustré, de 4-5 cm de long, est ici disposé en verticille de 4 à 9 feuilles au sommet de tiges courtes et disparaît généralement en fin d'automne après être passé par des tons rouge pourpre très attrayants. Les tiges meurent aussi en grande partie pendant la période hivernale.

L'inflorescence sphérique de 1,5 cm de diamètre est précédée de 4 grandes bractées blanches de 8-18 mm de long, disposées en croix au sommet des tiges, et qui font l'intérêt de la floraison. Ces bractées dites « pétaloïdes » ont une forme ovale à base rétrécie et à extrémité pointue qui fait écho à la forme des feuilles disposées aussi à plat. Elles constituent un écrin pour les minuscules fleurs disposées en bouquet vert pourpre. Les fleurs hermaphrodites de 1 mm sont actinomorphes (à symétrie axiale) et disposées en une cyme dense. Elles sont formées de 4 sépales, 4 pétales libres crème, soudés au sommet avant de se replier vers le bas – l'un d'eux possède un appendice pointu –, 4 étamines en alternance avec les pétales et 1 pistil pourpre sombre qui comprend 2 carpelles soudés et 2 loges. L'ovaire infère est surmonté d'un disque nectarifère.

L'inflorescence donne naissance à un bouquet de drupes rouges décoratives de 0,6 cm de diamètre, comestibles de surcroît. Les drupes riches en pectines, mais assez fades renferment un noyau noir contenant 2 graines rouge orange. Cette fructification paraît en fin d'été alors que le feuillage est encore vert tendre et persiste jusqu'au début de l'hiver, faisant le régal des oiseaux.

Le cornouiller du Canada est une plante sans entretien une fois qu'elle est bien installée, même si son installation est souvent difficile à cause d'un manque d'humidité durant l'été.

Espèces de Cornus herbacés

Cornus canadensis

Cornouiller du Canada, quatre-temps, rouget, quatre-saisons

Cornus canadensis Cornouiller du Canada, quatre-temps, rouget, quatre-saisons
  • Végétation : Sous-arbrisseau rhizomateux caduc ou semi-persistant, de 10-20 cm de haut sur 40-50 de large. 4 à 9 feuilles sessiles en verticilles, avec parfois 1 à 2 paires opposées en dessous. Limbe ovale, de 4-5 cm de long, vert franc, glabre ou légèrement pubescent, terminé en pointe. Nervures pennées épousant la forme de la feuille.
  • Fleurs et fruits : Floraison entre mai et juillet. Inflorescences en cyme dense de 20-50 fleurs, formant un pseudo-capitule verdâtre de 1,5 cm. Le pédoncule part de la rosette de feuilles et porte 4 (parfois 6) bractées blanches en croix, pointues et mesurant environ 2,5 cm en tous sens. Drupes rouges de 6 mm. Maturité en juillet-août. Chair douceâtre.
  • Qualités : Peuple les forêts de conifères et mixtes en Amérique du Nord et dans l'Est asiatique. Floraison, fructification et feuillage d'automne très décoratifs. Couvre-sol facile d'entretien pour zones ombragées.

Cornus suecica

Cornouiller de Suède

Cornus suecica Cornouiller de Suède
  • Végétation : Plante plus délicate de 10-25 cm de haut, à feuilles au nombre de 6 par paires opposées décussées au sommet des tiges.
  • Fleurs et fruits : Fleurs mauve foncé presque noires, de 1 mm, en inflorescences surmontant les 4 bractées blanches presque rondes, en juin-juillet. Pistil solitaire de 2 à 4 carpelles soudés. Drupes de 5 mm.
  • Qualités : Présent tout autour de l’Arctique sur le littoral, au bord de ruisseaux, dans les forêts d’épicéas inondées, en lisière de bourbiers et dans les landes de fjelds de l'intérieur des terres où l'air reste assez humide.

Plantation du Cornus canadensis

Plantation du <em>Cornus canadensis</em>

AlbertHerring/CC BY 2.0/Wikimedia

Où le planter ?

Le cornouiller du Canada (Cornus canadensis) bénéficie d'une excellente rusticité de l'ordre de -45 °C.

En revanche, elle exige un sol acide à neutre (pH entre 5,5 et 6,9), frais à humide (sans que la zone soit noyée), riche en humus comme les sols tourbeux ou les terres de bruyère et une exposition fraîche ombragée à mi-ombragée. Un sol calcaire ou sec en été ne lui convient pas du tout.

Quand planter le Cornus canadensis ?

Au printemps ou à l'automne de préférence.

Comment le planter ?

Prévoyez 6 plants au m2 pour une couverture rapide, soit un espacement de 20 à 30 cm entre chaque plant.

Ameublissez la terre sur une surface d'au moins 50 cm et 40 cm de profondeur. Apportez de l'humus sous forme de litière forestière ou de tourbe si votre sol est lourd ou sableux. En sol peu humifère, il est même recommandé d'enterrer des bûches pourrissantes en profondeur pour permettre aux racines du cornouiller de s'associer avec un champignon. La présence de racines d'arbres en profondeur peut suffire à l'établissement de cette symbiose.

Sortez la plante du pot et étalez ses racines si elles ont tourné dans le pot. Enterrez la motte en respectant le niveau du collet.

Arrosez copieusement à l'eau de pluie et paillez le sol pour maintenir une fraîcheur permanente. Par la suite, le feuillage servira de couvre-sol et le paillage sera moins utile sauf si les étés sont chauds et secs.

Le cornouiller du Canada (Cornus canadensis) peut se cultiver dans une auge profonde placée à l'ombre et remplie de terreau ou de terre ordinaire non calcaire.

Idées d'association

Rhododendron

Le Cornus canadensis fera un beau tapis de pied à cette plante.

Bruyère commune

Les bruyères et les Cornus canadensis font de belles touffes colorées.

Athyrium

Associez le feuillage des fougères comme l'athyrium à celui des Cornus canadensis.

Culture et entretien du Cornus canadensis

Culture et entretien du <em>Cornus canadensis</em>

Circeus/CC BY-SA 2.0 ca/Wikimedia

Soyez patient, car le cornouiller du Canada (Cornus canadensis) met du temps à s'installer du fait d'une croissance assez lente.

Arrosez régulièrement la plante à l'eau douce (eau de pluie non calcaire) au moins pendant la première année d'installation.

Apportez du terreau chaque printemps.

Il n'est pas utile de tailler la plante, car les tiges se dessèchent pour renaître au printemps. Mais vous pouvez nettoyer la touffe en février-mars.

Maladies, nuisibles et parasites

L'anthracnose affecte parfois le cornouiller du Canada (Cornus canadensis), entraînant des taches noires et des fleurs fanées puis la mort de la plante. Supprimez les parties atteintes rapidement et brûlez-les. Essayez d'améliorer la ventilation du lieu en taillant les arbres autour ou en rehaussant le sol s'il est trop humide. Appliquez un fongicide à titre préventif.

Multiplication du Cornus canadensis

Multiplication du <em>Cornus canadensis</em>

Jason Hollinger/CC BY 2.0/Wikimedia

La multiplication par division de touffe est la plus facile, mais le semis reste possible après une vernalisation que l'on réalise en faisant stratifier les graines.

Division

Divisez au printemps en séparant soigneusement des petits fragments de rhizomes comportant de fines racines en périphérie de touffes. Prenez soin de ne pas endommager la souche mère.

Plantez les éclats dans des pots individuels remplis de terreau ou d'un mélange tourbeux. Veillez à bien maintenir l'humidité du substrat pendant cette année de culture, à l'ombre bien entendu.

Dépotez vos plantes au printemps suivant pour les installer en pleine terre.

Semis

Commencez par ôter la pulpe qui entoure les graines au moment de la récolte. Semez les graines au printemps suivant après leur avoir fait subir une stratification à froid de 3-4 mois. Avec des graines fraîches, la germination est assez rapide. Sinon elle peut prendre plus d'une année.

Semez dans un pot ou une terrine remplis d'un mélange léger pour semis en enfonçant les graines de 1 cm.

Tassez puis arrosez et placez la culture à l'ombre dans un endroit protégé du vent.

Conseils écologiques

La présence de nectar attire les insectes butineurs tandis que les fruits sont consommés par les oiseaux.

Le cornouiller du Canada protège le sol, empêche les mauvaises herbes de s'installer et maintient la fraîcheur du sous-bois avec son effet couvrant.

Un peu d'histoire…

Les cornouillers se retrouvent sur tous les continents de l’hémisphère nord, depuis les régions arctiques jusqu’aux latitudes de Taïwan. Ils appartiennent à la famille des Cornacées. L'espèce canadensis trouve son pendant eurasien dans le cornouiller de Suède, Cornus suecica qui, contrairement à l'espèce du Canada, recouvre les milieux ouverts tels que les rochers, falaises et les rivages des zones boréales. Cornus canadensis est indigène en Amérique du Nord, depuis une ligne au nord allant de l'Alaska à Terre-Neuve, descendant vers la Virginie Occidentale, le Colorado et la Californie, mais aussi au Japon, en Corée et en Sibérie orientale, dans les sous-bois très abrités et humides.

Le nom latin Cornus fait référence à la dureté du bois comparée à celle de la corne, qui caractérise notamment le cornouiller mâle (Cornus mas). Ses rameaux à la fois souples et résistants étaient en effet utilisés pour fabriquer des manches d’outils, mais aussi des flèches d’où son nom associé à la virilité.

La famille des Cornacées a longtemps été sujette à discorde et a servi de « poubelles » pour de nombreux genres (au moins 9 d'entre eux) qui, après étude génétique, ont fini par être exclus de l'ordre des Cornales. Cinq genres de la famille des Nyssacées ont de leur côté rejoint la famille des Cornacées, réduite alors aux 2 genres Cornus et Alangium. Mais les limites de cette famille restent encore à définir et des modifications sont encore attendues.

La fleur du cornouiller du Canada possède un système d'expulsion du pollen très efficace. Avant la maturité de la fleur, les 4 pétales soudés au sommet retiennent les anthères jusqu'à ce que l'énergie accumulée fasse littéralement « exploser » la corolle tel un trébuchet moyenâgeux. Ce mouvement très rapide de 24 000 m/s pendant 0,3 milliseconde expulse le pollen à 2,5 cm à la ronde – ce qui représente 10 fois la hauteur de la fleur –, transporté alors par les butineurs ou le vent.

Le nom vernaculaire de cette plante « Quatre-Temps » sert de nom à la revue de botanique et d'horticulture canadienne éditée par les Amis du Jardin botanique de Montréal.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides