Matteucia struthiopteris

Écrit par les experts Ooreka

Matteucia struthiopteris en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Fougère-plume d'autruche, Fougère-autruche, Fougère allemande

  • Nom(s) latin(s)

    Matteuccia struthiopteris

  • Famille

    Onocléacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 2 m
  • Largeur à maturité

    0,30-0,80 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    3 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol Bosquet ou forêt Massif ou bordure Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Appelée encore fougère allemande ou fougère-autruche, cette fougère est assez répandue dans tout l'hémisphère nord tempéré puisqu'on la trouve en Russie, en Chine, au Japon, en Scandinavie, en Europe centrale et du sud, ainsi qu'au Canada et aux États-Unis, du moins pour l'espèce Matteucia struthiopteris.

Matteucia est une vivace caduque aux lignes élancées ressemblant à la fougère mâle (dryopteris filix-mas). Elle possède une souche traçante qui lui permet de s'étendre pour former un véritable écrin de verdure. Les frondes de 1 m jusqu'à 1,70 m de haut et larges de 10 à 30 cm, possèdent une texture cependant plus délicate qui, traversées par les rayons du soleil, revêtent une jolie teinte blonde. Assemblées en entonnoirs étroits, ces frondes sont rattachées au rhizome par un court pétiole. Elles se rétrécissent progressivement vers la base et possèdent une extrémité courbe, évoquant assez bien la forme d'une plume d'autruche. Chaque fronde comporte 30 à 50 paires de segments sessiles constitués de lobules longs de 3 à 10 mm, à bouts obtus ou arrondis. Les lobules présentent une marge entière ou ondulée et le revers une face velue légèrement grisâtre.

Le rhizome, robuste érigé ou oblique, pouvant mesurer 8 cm de diamètre, est recouvert d'écailles brunes ainsi que de la base des anciens pétioles (trophopodes). Il parvient quelquefois à sortir du sol et former un pseudo-tronc de 15 cm. Les trophopodes servent de réserves de nutriments mobilisés au printemps lors de la croissance des crosses. Le rhizome émet au cours de l'été de longs stolons souterrains distants jusqu'à 3 m de la plante mère, susceptibles de former de nouvelles couronnes de frondes au printemps suivant. Son extension demeure assez lente malgré tout.

À la différence de la fougère mâle, la plante émet en septembre d'autres frondes raides spécialisées uniquement dans la production des spores, de teinte vert olive virant au brun à maturité. Elles surgissent au sein des entonnoirs formés par les frondes stériles, se rigidifient et persistent en hiver tandis que les frondes vertes disparaissent. Unipennées, elles mesurent jusqu'à 35 cm de long et de 5 à 15 cm de large. Les lobes, jusqu'à 4 cm de long, sont roulés en cylindres et portent les sores. Les sores partant de la marge des segments sont fermés jusqu'à la maturité des spores en fin d'été ou en automne.

Les jeunes crosses de Matteucia struthiopteris sont prélevées dans la nature et consommées notamment au Québec sous le nom de têtes de violon et au Japon, sous le nom de kusasotetsu ; leur saveur se situe entre l'épinard et l'asperge. Elles sont réputées pour leur teneur élevée en protéines, deux fois plus élevée que chez l'asperge, en antioxydants tels que le bêta-carotène, en fibres, manganèse, cuivre, vitamines A et B. Leur consommation réduirait les cancers et maladies cardiovasculaires bien qu'aucune preuve ne soit établie à ce jour.

La Matteuccia doit son nom à Carlo Matteucci (1811-1868), un physicien et neurophysiologiste italien, qui détecta les courants électriques intervenant dans la contraction musculaire. Le nom d'espèce struthiopteris dérive du grec strouthion, autruche et pteris, aile, pour indiquer la similitude de la fronde avec une aile d'autruche. Pteris est aussi la traduction de fougère chez les Grecs anciens d'où le terme Ptéridophytes qui désigne l'ensemble des fougères par opposition aux Spermaphytes (plantes à graines) ou aux Bryophytes (mousses).

Espèces et variétés de Matteucia

Le genre Matteucia englobe seulement deux espèces, struthiopteris et intermedia d'après The Plant List (02-2015), certaines ayant été incluses dans le genre Onoclea comme Matteuccia orientalis, d'autres ayant été reléguées au rang de sous-espèce comme M. pensylvanica. Elle est classée dans la famille des Onocléacées d'après la classification de Cronquist (1981), mais on la trouve aussi dans celle des Chénopodiacées (IPNI), Aspléniacées (Dahlgren 1976), Athyriacées ou Dryoptéridacées (W3-Tropicos, GRIN).

Fougère plume d’autruche, fougère allemande, fougère autruche (Matteuccia struthiopteris,syn. M. pensylvanica, Struthiopteris p., Onoclea germanica)

Espèce type

Fougère plume d’autruche, fougère allemande, fougère autruche (Matteuccia struthiopteris,syn. M. pensylvanica, Struthiopteris p., Onoclea germanica) Espèce type
  • Végétation : Fougère rhizomateuse traçante et caduque. En avril, déploiement des crosses stériles bipennées vert clair, atteignant 100 à 170 cm de haut sur 10 à 30 cm de large, disposées en entonnoir.
  • Organes sexués : Frondes fertiles vert olive puis brunes apparaissant en septembre, au centre des couronnes, pas de façon systématique.
  • Qualités : Très cosmopolite. Jolie scène en sous-bois, le long de cours d'eau ou sur les rives d'un bassin. Très rustique (-45 °C). Sol drainé, inondé temporairement, acide à calcaire.

'Erosa'

Matteucia struthiopteris 'Erosa'
  • Végétation : Frondes de 40 cm à l'aspect tronqué.
  • Organes sexués : --
  • Qualités : --

var. pensylvanica (syn. M. pensylvanica)

Fougère plume d’autruche, fougère allemande, fougère autruche (Matteuccia struthiopteris,syn. M. pensylvanica, Struthiopteris p., Onoclea germanica) var. pensylvanica (syn. M. pensylvanica)
  • Végétation : Touffe de plus de 100 cm de haut sur 80-100 cm de large. Souche peu traçante. Pennes presque perpendiculaires au rachis et segments découpés aux lobes pointus raides. Teinte bleutée puis vert foncé.
  • Organes sexués : Frondes fertiles brun noirâtre.
  • Qualités : Originaire d'Amérique du Nord. Sol riche, humide, marécageux, sans calcaire. Beau sujet isolé qui tolère le soleil. Très rustique.

Onoclea orientalis (syn. Matteuccia orientalis)

Espèce type

Onoclea orientalis (syn. Matteuccia orientalis) Espèce type
  • Végétation : Touffe vert foncé de frondes de 60-80 cm de haut, très étalée sur 100 cm de large. Souche non rhizomateuse. Segments entiers, allongés irrégulièrement et aux bords ondulés.
  • Organes sexués : Frondes fertiles vertes puis brunes.
  • Qualités : Originaire de Chine et du Japon. Tolère -15 à -20 °C. Mais craint les gels importants. À protéger avec 20 cm de feuilles mortes. Supporte le soleil. Sols humides, voire marécageux, même lourds et argileux.

Plantation de Matteucia struthiopteris

Plantation de <em>Matteucia struthiopteris</em>

Où la planter ?

La fougère plume d'autruche pousse idéalement sous un couvert forestier de 60 à 90 % même si elle tolère assez bien le soleil. Offrez-lui la luminosité suffisante au printemps pour révéler les tons vert tendre de ses frondes. Un couvert de feuillus caducs permet de lui fournir l'ombre nécessaire en été afin d'éviter que ses frondes ne grillent. Les autres taxons tolèrent davantage une exposition ensoleillée mais poussent aussi à l'ombre ou à mi-ombre.

Cette fougère apprécie un sol riche en humus, même lourd et argileux, mais non détrempé en hiver. Elle supporte bien les inondations temporaires. Plantez-la en sol acide, neutre ou faiblement calcaire.

Attention : la variété pensylvanica ne pousse qu'en sol acide ou neutre.

Quand planter la fougère-plume d'autruche ?

Plantez-la au printemps ou à l'automne.

Comment la planter ?

Le décor d'une rive lui convient à merveille en compagnie de primevères du Japon ou de Petasites japonicus, par exemple.

Ménagez des poches de terreau de 20 cm en tous sens, espacées de 80 cm. Plantez le rhizome ou la motte en respectant le collet. Évitez d'enfouir les jeunes crosses en formation. Arrosez copieusement pour chasser les bulles d'air. Paillez avec des feuilles mortes.

Culture et entretien de la fougère-autruche

Culture et entretien de la fougère-autruche

Maintenez le sol humide durant tout l'été.

Coupez les frondes dès qu'elles ont perdu leur attrait esthétique en fin d'automne ou au printemps. Étalez les frondes desséchées au pied en guise de paillage.

Maladies, nuisibles et parasites

Pas de nuisibles ou maladies.

Récolte

Quand et comment récolter ?

Les têtes de violon se récoltent en Gaspésie début mai et durant environ 3 semaines si le printemps n'est pas trop chaud. Sectionnez à la main le plus près possible de la partie enroulée la jeune fronde qui ne doit pas dépasser 10 à 13 cm de hauteur totale et présenter une belle teinte verte et des écailles brunes. Il est important de laisser la base des crosses qui sert de réserves au pied mère. Une couronne de fougère-autruche possède une réserve de frondes pour les 4 années à venir sous la forme de primordiums foliaires. Le fait de prélever des crosses oblige la plante à puiser sur son stock de primordiums. La taille des crosses tend à diminuer l'année qui suit et leur nombre se réduit au fil des ans.

Attention : lorsque la crosse est trop développée, la fronde produit des substances toxiques qui entraînent vomissements et diarrhées.

La conservation des têtes de violon

Lavez-les seulement au moment de les cuire. Après l'achat ou la cueillette, jetez les têtes de violon qui se sont déroulées. Enveloppez-les dans du papier journal, enfermé dans un sac plastique. Placez le tout au réfrigérateur jusqu'à 2 jours. Pour prolonger la durée de conservation à plus d'une semaine, plongez les têtes de violon dans un bol d'eau couvert dont vous changez l'eau régulièrement.

Comment les préparer ?

Commencez par les débarrasser des écailles brunes, en les secouant vigoureusement dans un sac de plastique. Puis rincez-les soigneusement sous l'eau courante. Recoupez les extrémités de tiges qui ont bruni à l'aide d’un couteau. Plongez-les 15 min dans l'eau bouillante ou passez-les 10-12 min à la vapeur jusqu'à ce qu'elles soient tendres. Les têtes de violon se consomment chaudes comme légume d'accompagnement avec des pâtes, quiches ou autres, ou bien froides en salade. Les Japonais les font aussi griller (le goût est plus amer) ou les cuisinent en beignets appelés tempura, accompagnés de sauce soja.

Pour les congeler, faites-les blanchir en les plongeant 2 min dans l'eau bouillante. Une fois égouttées et refroidies, placées dans un sac de congélation, elles se conservent jusqu'à 1 an. N'oubliez pas de les faire cuire au moment de les consommer.

Multiplication de Matteucia struthiopteris

Multiplication de <em>Matteucia struthiopteris</em>

Le bouturage est le moyen le plus utilisé en horticulture pour multiplier Matteucia struthiopteris.

Bouturage

Bouturez en automne (octobre-novembre) :

  • Coupez des rhizomes latéraux d'au moins 5 cm de long comportant au minimum un bourgeon latéral dormant. Ce moyen réactive les méristèmes contenus dans le bourgeon qui engendre une couronne et de nouvelles tiges latérales.
  • Stockez ces rhizomes à 4 °C dans des sacs remplis de terre afin de lever la dormance des bourgeons.
  • Plantez-les à l'horizontale dans des pots de 15 cm, à 3 cm de profondeur dans un mélange de terre noire, de compost et de tourbe.

Division

Divisez la fougère plume d'autruche (Matteucia struthiopteris) en automne (octobre-novembre).

Séparez des couronnes produites à distance de la plante mère au fil des ans. La production de couronnes atteint son apogée au bout de 8 ans et se prolonge pendant 12 ans.

Semis

Semez en hiver dès la libération des spores. Semez les spores dans une terrine placée sous châssis lumineux à 15 °C, dans un mélange de sable, tourbe et terreau. Évitez le plein soleil. Repiquez les plants ayant atteint 3 cm de haut lors de l'été suivant. Puis rempotez-les en godets lorsqu'elles mesurent 10 cm de haut.

Conseils écologiques

Cette fougère très rustique colonise parfaitement les bords de ruisseau même temporairement inondés et contribue au maintien des berges grâce à ses rhizomes traçants. Il importe de veiller à sa conservation en évitant de piétiner les sous-bois et d'effectuer un prélèvement excessif de ses crosses ou de ses pieds dans la nature.

Par Eva Deuffic

Un peu d'histoire…

Les prélèvements massifs des crosses de fougères pour la consommation et l'extraction de fougères dans la nature font l'objet d'inquiétude pour la sauvegarde de l'espèce dans certains pays. La fougère plume d'autruche fut désignée comme plante vulnérable en 2004 au Québec.

La reproduction à partir des spores demeure assez faible dans la nature car elle exige que toutes les conditions soient réunies pour leur germination. Les Canadiens ont mené des recherches en 2007 pour favoriser sa propagation de manière à la cultiver et diminuer l'impact des récoltes sur la flore sauvage. La multiplication à partir de portions de rhizomes, sans l'aide d'hormone, s'avère la plus rentable (http://www.plg.ulaval.ca/giraf/leclerc&al_2007.pdf).

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides