Chionodoxa

Écrit par les experts Ooreka

Chionodoxa en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Gloire des Neiges

  • Nom(s) latin(s)

    Chionodoxa, Scilla

  • Famille

    Asparagacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    < 0,15 m
  • Largeur à maturité

    0,10 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    100 bulbes/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Prairie Bosquet ou forêt Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La gloire des neiges rappelle assez la jacinthe en miniature, cependant, elle forme un genre très voisin des scilles si bien que la nomenclature actuelle les inclut dans le genre Scilla (anciennement Chionodoxa). Elle est placée dans la famille des Liliacées, Hyacinthacées et plus récemment dans celle des Asparagacées (classification APGIII). Le genre Chionodoxa comprenait 6 espèces de vivaces montagnardes méditerranéennes occupant le sud de la Turquie, les îles de Chypre et de Crête tandis que le genre Scilla possède une répartition beaucoup plus vaste fort d'une centaine d'espèces. Dans la nature, la floraison de la gloire des neiges s'annonce au moment de la fonte des neiges. Elle anime ainsi joyeusement les jardinières, les pelouses et rocailles alpines en fin d'hiver ou au tout début du printemps.

L'espèce Chionodoxa forbesii est la plus cultivée, car la plus florifère, mais elle apparaît souvent dans les catalogues sous le nom de Chionodoxa luciliae hort. (Chionodoxa de Lucile).

Ses feuilles assez charnues, vert brillant à la pointe lavée de pourpre se présentent par 2 ou 3 en lanières dressées d'une vingtaine de centimètres de long en même temps que les fleurs. Le feuillage jaunit et disparaît peu après la floraison une fois que les réserves du bulbe ont été reconstituées.

Les hampes florales de C. forbesii portent jusqu'à 12 fleurs aux 6 pétales étroits bleu violet ou rose liliacé, marqués par une ligne centrale plus foncée et par une base blanche. L'éclat de la corolle est encore renforcé par le bouquet de 6 étamines courtes jaunes et par le pistil blanc. L'espèce luciliae ne porte que 2-3 fleurs par hampe avec des pétales plus larges et des fleurs un peu plus grandes dotées de couleurs moins vives. La floraison dure environ 2 semaines.

Chionodoxa vient du grec khionos, la neige et doxa qui désigne la gloire, l'honneur. Luciliae vient du latin lucere, briller pour signifier l'éclat de la floraison. Forbesii fut donné en l'honneur de Charles Forbes Noyes (1883-1920), botaniste et conservateur du Bishop Museum à Hawaï.

Espèces et variétés de Chionodoxa

Il existe une série de cultivars notamment de l'espèce Chionodoxa forbesii, appelés faussement luciliae ainsi que des hybrides entre Chionodoxa forbesii et Chionodoxa bifolia appelés Scilla x allenii. Ces derniers sont apparus en culture, mais aussi de façon spontanée dans les montagnes méridionales turques. Nous ne traiterons pas des autres espèces de scilles dans cette fiche.

Scille

Gloire des neiges (Scilla forbesii, syn. Chionodoxa f., C. luciliae hort., C. siehei)

Espèce type

Gloire des neiges (Scilla forbesii, syn. Chionodoxa f., C. luciliae hort., C. siehei) Espèce type
  • Végétation : 2-3 feuilles caduques en lanières dressées de 20 cm.
  • Fleurs et fruits : Fleurs étoilées de 18 mm de large jusqu'à 12 par tiges en mars. Corolles bleu violet vif à cœur blanc.
  • Qualités : Originaire de l'ouest de la Turquie (Sardes). Résiste à -34 °C. Bulbe facile à entretenir en climat froid.

'Pink Geant'

Chionodoxa 'Pink Geant'
  • Végétation : Feuilles vert sombre bordées de pourpre, larges de 2 cm.
  • Fleurs et fruits : Grandes fleurs rose pâle en mars-avril. Hampe atteignant 20 cm de haut de 6 à 10 fleurs.
  • Qualités : Comme l'espèce type.

Chionodoxa lumineuse, gloire des neiges (Scilla luciliae, syn. Chionodoxa l., C. gigantea)

Espèce type

Chionodoxa lumineuse, gloire des neiges (Scilla luciliae, syn. Chionodoxa l., C. gigantea) Espèce type
  • Végétation : 2 feuilles vert clair de 8 cm de long sur 2 de large.
  • Fleurs et fruits : Unique tige florale de 10 cm, comportant 2 à 3 fleurs étoilées bleu liliacé, de 35 mm de diamètre, à macule centrale plus petite que chez forbesii.
  • Qualités : Résiste à -34 °C.

Scilla sardensis (syn. Chionodoxa sardensis)

Espèce type

Scilla sardensis (syn. Chionodoxa sardensis) Espèce type
  • Végétation : Feuilles plus courtes et larges que chez C. forbesii, à rainure centrale plus marquée.
  • Fleurs et fruits : Hampe pourpre bien dressée, comportant jusqu'à 12 fleurs bleu gentiane à gorge blanche.
  • Qualités : Originaire de la région de Sardes, au sud-ouest de la Turquie. Résiste à -34 °C. Espèce rare en culture. Se naturalise difficilement.

Scilla x allenii (syn. x Chionoscilla allenii)

Espèce type

Scilla x allenii (syn. x Chionoscilla allenii) Espèce type
  • Végétation : Feuilles vert sombre plus hautes que la hampe florale.
  • Fleurs et fruits : Plus florifère que le S. forbesii. Grappes denses de fleurs de 12 mm bleues ou lilas à gorge blanche, atteignant 10 à 15 cm de haut.
  • Qualités : Hybrides entre Scilla forbesii et S. bifolia apparus spontanément. Moins exigeant que forbesii. Résiste à -34 °C.

Plantation de la gloire des neiges

Plantation de la gloire des neiges

123RF/Argument

Où planter ?

La plante pousse dans des zones à hivers froids comme les jardins alpins. Dans un climat tempéré chaud, le bulbe s'étiole et fleurit peu. Plantez-le dans tout sol moyennement humide, mais bien drainé, en plein soleil ou à mi-ombre dans le Sud. Le Chionodoxa se naturalise assez facilement grâce à ses bulbilles ou aux semis spontanés.

Plantez-le en sous-bois de feuillus, dans une rocaille, ou dans un massif au pied d'arbustes ou encore dans une jardinière en compagnie de pensées ou d'autres petits bulbes printaniers (Iris reticulata, tulipes botaniques…).

Quand planter le Chionodoxa ?

À l'automne, entre septembre et octobre.

Comment planter la gloire des neiges ?

Aérez le sol à l'aide d'une fourche-bêche et rajoutez éventuellement une pelletée de sable grossier pour améliorer le drainage. Enterrez les bulbes entre 5 et 8 cm de profondeur espacés de 10 cm. Il est préférable de les planter en groupe pour obtenir un tapis de fleurs étoilées au rendu très lumineux. Comptez 100 bulbes par m².

En jardinière, plantez les bulbes presque à touche-touche dans un substrat composé de terreau sableux ou de 50 % de terre et 50 % de sable. N'oubliez de placer une couche de drainage (graviers, tessons de poterie ou billes d'argiles) dans le fond du pot. Vous pouvez ajouter des bulbes de perce-neige et de jonquilles sur différents niveaux de façon à ce que les floraisons se succèdent.

Culture et entretien des Chionodoxa

Culture et entretien des <em>Chionodoxa</em>

123RF/aleks22n

Traitez la gloire des neiges comme une jacinthe. Sa culture ne réclame aucun entretien particulier si ce n'est de maintenir un sol frais pendant la floraison jusqu'à ce que le feuillage ne commence à jaunir pour entrer en dormance. Laissez sécher la surface du substrat sur 2 cm entre 2 arrosages, car l'excès d'arrosage fait pourrir les bulbes.

En pot, supprimez les tiges fanées et le feuillage une fois jauni.

Apportez à l'automne du compost bien mûr au pied, de temps à autre afin de maintenir la fertilité du sol ou du substrat.

Maladies, nuisibles et parasites

Les nématodes du sol peuvent constituer de sérieux problèmes dans certains endroits, mais généralement les Chionodoxa n'ont pas de parasites.

Attention toutefois à la pourriture du bulbe si la zone est trop arrosée notamment durant la période de dormance estivale.

Multiplication de la gloire des neiges

Multiplication de la<em> gloire des neiges</em>

Peter Dutton/CC BY 2.0/Flickr

Division

En été, lorsque les touffes sont devenues denses au bout de 4-5 ans, déterrez la motte puis séparez les bulbes et bulbilles. Replantez-les immédiatement ou attendez l'automne. Dans ce cas, conservez les bulbes brossés dans un endroit frais et sec. Les bulbilles mettront 2 ans à fleurir.

Semis

Recueillez les graines lorsque les capsules s'ouvrent et semez-les immédiatement dans un mélange léger. Saupoudrez le semis d'une fine couche de substrat tamisé. Arrosez délicatement puis placez la culture sous un châssis ombragé.

Dissociez les plantules afin de les repiquer dès qu'elles sont assez grandes pour être manipulées. La floraison intervient sur des plants âgés de 4-5 ans.

Conseils écologiques

Les abeilles et autres insectes butineurs apprécient la floraison précoce des Chionodoxa qui commence déjà à pousser sous la neige.

Un peu d'histoire…

Le découvreur du Chionodoxa est Pierre Edmond Boissier (1810-1885), botaniste suisse qui dédia l'espèce luciliae à sa mère Lucile Butini. C'est encouragé par celle-ci ainsi que par son grand-père Pierre Butini (1759-1838), célèbre naturaliste, physicien et médecin suisse qu'il s'intéressa à la botanique. Il suit notamment les cours de Augustin Pyrame de Candolle (1778-1841) qui le pousse à partir à la découverte de la flore espagnole en 1836 (cf note). Il serait responsable de la description de 6 000 nouveaux taxons.

Avant 1976, la distinction originelle entre les genres Chionodoxa et Scilla se situait au niveau des étamines : chez les Chionodoxa, les bases des étamines sont aplaties et étroitement regroupées dans le cœur de la fleur alors que chez les Scilla, les bases sont rondes et détachées. Les botanistes considèrent désormais que cette différence n'est pas un critère suffisant pour justifier un nouveau genre.

Il existe un magnifique parterre de près de 400 000 bulbes plantés en 2001-2002 dans la pelouse du jardin de Kew à Londres, située entre l'orangerie et White Peaks, à voir en mars.

Note : Boissier publie son ouvrage « Voyage botanique dans le midi de l’Espagne pendant l’année 1837 » en 1839 et 1845, ainsi que Flora Orientalis (cinq volumes, 1867-1884).

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides