Rhodochiton

Écrit par les experts Ooreka

Rhodochiton en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Chapeau chinois, Rodochiton volubile, Rodochiton pourpre foncé

  • Nom(s) latin(s)

    Rodochiton atrosanguineum

  • Famille

    Scrophulariacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Grimpant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 5 m
  • Largeur à maturité

    2-3 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    2 à 3 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Haie
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le rhodochiton est une plante vivace, une liane à souche ligneuse dont les tiges et les pétioles volubiles s'accrochent d'eux-mêmes au moindre support. Peu rustique (il résiste à des températures allant de -1 à -9 °C), il est cultivé comme une plante annuelle ailleurs que dans les régions au climat doux ou sous véranda (sous cet abri il peut d'ailleurs vivre des années).

De croissance très rapide, le rhodochiton émet de nombreuses tiges (de 2 à 3 m d'envergure) couvertes d'un joli feuillage cordiforme d'un vert clair très frais. Dès le mois de juillet (et jusqu'aux gelées d'automne) la plante offre son étonnante floraison : suspendues au bout de longs et et fins pédoncules les fleurs semblent flotter, longues trompettes (de 2,5 cm environ) rouge lie de vin, surmontées d'un calice à 5 pétales de couleur fuchsia. C'est d'ailleurs de l'aspect étonnant de ses fleurs que la plante tire son nom botanique, formé des mots grecs « rhodo » (dérivant de l'indo-européen « vrod » signifiant « flexible ») et « Khitôn » désignant une tunique.

Utilisez cette liane pour garnir les treillages, les pergolas, les clôtures et autres supports, en compagnie d'autres plantes grimpantes : suzanne aux yeux noirs, capucine des Canaries, houblon doré ou panaché… Plus original : il est possible d'utiliser le rhodochiton en couvre-sol, sur des talus par exemple.

Espèces et variétés de rhodochiton

Le genre Rhodochiton comprend 3 espèces de vivaces volubiles mais seule l'espèce R. natrosanguineum, c’est-à-dire le rhodochiton volubile, est commercialisée, sous forme de graines et de plants. Cette plante ne semble pas avoir fait l'objet de sélection, du moins ne trouve-t-on en France, aucune variété en vente.

Rhodochiton atrosanguineum

Rhodochiton atrosanguineum
  • Type : Liane vivace s'accrochant seule à son support.
  • Feuillage : Feuillage persistant.
  • Floraison : Fleurs rouges en forme de trompette.

Semis et plantation du rhodochiton

Semis et plantation du rhodochiton

peganum/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où l'installer ?

Le rhodochiton apprécie les sols riches, restants frais en été mais très bien drainés.

Cultivé en pleine terre, il peut s'installer aussi bien en plein soleil qu'à la mi-ombre mais, si possible, à l'abri des vents violents, des courants d'air.

Quand et comment semer le rhodochiton ?

Cette plante se sème de février à avril, au chaud (15 à 20 °C), en godet, par groupes de 3 graines. Les semences sont à peine recouvertes de terre et les semis sont recouverts par une plaque en plastique transparente (ou en verre). Soyez patients : la germination peut prendre de 10… à 40 jours !

Repiquez les plants lorsqu'ils atteignent 5 cm environ, dans des pots plus grands. Élevez-les alors dans un endroit lumineux.

Quand et comment le planter ?

Installez les plants de rhodochiton en place en avril-mai. Recouvrez-les d'un voile d'hivernage si des gelées printanières sont à craindre dans votre région. Plantez les lianes en les espaçant de 50 cm et en veillant à ne pas enterrer leur collet.

Si vous cultivez les rhodochitons en pot, choisissez un contenant d'au minimum 30 cm de diamètre et de profondeur que vous remplirez d'un mélange, à parts égale de terreau, de terre de jardin et de sable.

Culture et entretien du rhodochiton

Culture et entretien du rhodochiton

Nzfauna/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Originaire des forêts pluviales, le rhodochiton à la croissance rapide exige un sol frais durant sa période de croissance et donc des arrosages copieux et suivis.

Tous les ans, en automne, apportez un peu de compost au pied des plantes en pot. En dehors de ces apports d'eau et de ce surfaçage le rhodochiton ne demande pas d'entretien.

Maladies, parasites et nuisibles

Exotique, ce végétal n’est la proie d'aucun ravageur et ne souffre pas de maladies.

Multiplication du rhodochiton

Multiplication du rhodochiton

peganum/CC BY-SA 2.0/Flickr

Cette liane se multiplie par semis. Dans les régions au climat doux ou bien lorsque l'été indien se prolonge, il peut être possible de récupérer ses graines, ailées, enfermées dans des capsules globuleuses.

Conseils écologiques

Paillez les pieds des rhodochitons avec des tontes de gazon, du foin (de l'herbe fauchée), des copeaux de cosses de cacao et autre matière organique. Non seulement cette couverture conservera sa fraîcheur au sol (en captant l'eau et en limitant son évapotranspiration) mais elle réduira la croissance des mauvaises herbes.

Un peu d'histoire…

En Amérique Centrale, au sud-ouest du Mexique, le rhodochiton volubile pousse en bordure des forêts pluviales tempérées. Il part à l'assaut et recouvre les buissons aux branches basses.

C'est dans son habitat naturel qu'il a été découvert par le botaniste allemand Zuccarini qui fit parvenir des graines à Berlin dès 1829. Dès cette période la liane se diffusa dans toute l'Europe, notamment dans les jardins prestigieux. Des chroniques de l'époque relatent la surprise émerveillée que créèrent les rhodochitons cultivés à Kew garden dès 1845.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides