Tetrapanax

Écrit par les experts Ooreka

Tetrapanax en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Tétrapanax, Plante à papier de riz

  • Nom(s) latin(s)

    Tetrapanax

  • Famille

    Arialacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste Feuillu | Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant Caduc
  • Forme

    Ouvert ou divergeant
    Élancé ou colonnaire
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 5 m
  • Largeur à maturité

    2 à 3 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    0,5 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Bosquet ou forêt Massif ou bordure Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Tetrapanax papyrifera, est un arbuste originaire d'Asie du Sud-Est, en particulier de Taïwan et du sud de la Chine. On l'appelle aussi plante à papier de riz. Son aspect rappelle un peu celui d'un Fastia japonica qui serait sous stéroïdes !

En zone naturelle, il peut aisément recouvrir de vastes zones au point de former des bosquets particulièrement denses. Sa hauteur naturelle peut aller jusqu'à 10 m, et quelques fois plus encore. Cultivé sous nos latitudes, sa hauteur ne dépassera pas 3 à 4 m. Ce n'est pas une plante à cultiver en intérieur, où elle est sujette à de nombreux problèmes de croissance, ainsi qu'aux maladies et aux insectes.

L'espèce type de ce genre n'est pas aussi rustique que les cultivars horticoles produits. Les hybrides supportent -15 °C alors que l'espèce type sera détruite sous la barre des -7 °C. Il est donc conseillé de se tourner vers les plus résistants.

Les feuilles de Tetrapanax sont persistantes à caduques suivant le froid hivernal. Elles sont magnifiquement ornementales par leur texture et leur dimension. Bien palmées, profondément lobées, dentées, à base cordée elles peuvent mesurer 1 m de diamètre. Vertes brillantes sur le dessus, tandis que le dessous pubescent est plus pâle. Au débourrement, le feuillage est vert argenté, devenant vert foncé.

Les inflorescences sont rares mais également fort ornementales, elles peuvent mesurer 1 m de longueur. Les petites fleurs blanc-crème, globuleuses, sont rassemblées en grappes. Elles s'ouvrent en automne/hiver suivant la variété. Les fruits sont petits et noirs.

Variétés de Tetrapanax

Tetrapanax papyrifera est l'espèce type du genre. Quelques cultivars forts intéressants sont à présent commercialisés.

Tetrapanax papyrifera

Espèce type

Tetrapanax papyrifera  Espèce type
  • Port : 3 m de hauteur par 2 m de large.
  • Feuillage : Belles feuilles vertes foncées, de 50/60 cm de diamètre.
  • Qualités : Rusticité -5/-7° C. Très belle plante à floraison hivernale régulière.

'Steroidal giant'

Tetrapanax 'Steroidal giant'
  • Port : Variété mesurant 3 m en tous sens.
  • Feuillage : Très grandes feuilles palmées à revers blanc proche du mètre en diamètre.
  • Qualités : Le plus rustique (-15 °C), et aussi un très beau spécimen grâce au revers blanc de ses feuilles.

'Rex'

Tetrapanax 'Rex'
  • Port : Variété mesurant 3 m en tous sens.
  • Feuillage : Immenses feuilles en éventail d'1 m de diamètre.
  • Qualités : Rusticité -10 °C. Fort aspect luxuriant tropical.

'Variegata'

Tetrapanax 'Variegata'
  • Port : Cultivar atteignant 2,50 m, très dense.
  • Feuillage : Grosses feuilles largement marginées de crème et de vert grisâtre.
  • Qualités : Rusticité -10 °C. Une magnifique obtention à feuilles panachées.

'Empress'

Tetrapanax 'Empress'
  • Port : Assez haut de port, rapidement 3/4 m.
  • Feuillage : Très grosses feuilles vert clair, découpées en éventail.
  • Qualités : Rusticité -12 °C. Belle forme très élancée, feuilles larges bien découpées.

'Di sue Shan'

Tetrapanax 'Di sue Shan'
  • Port : Variété de 2,50 m, à port élancé.
  • Feuillage : Belles grandes feuilles à nervures rouges.
  • Qualités : Rusticité -10 °C. Un beau cultivar, assez peu fréquent car il est plutôt cultivé en Asie.

Plantation du Tetrapanax

<h2>Plantation du <em>Tetrapanax</em></h2>

Wendy Cutler/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

En pleine terre, cet arbuste apprécie un sol drainant, profond, meuble et fertile. Son emplacement est à déterminer en fonction de votre zone climatique. Évitez les endroits ventés pour ne pas lui déchirer son beau feuillage. En pleine terre, une exposition abritée est préférable, non seulement contre le vent, mais aussi contre le froid.

En pot, prévoyez-lui un gros volume car son système racinaire pivotant profond est aussi à fort développement horizontal.

Le Tetrapanax peut être planté à exposition ombrée mais lumineuse, mi-ombre et plein soleil.

Quand planter le Tetrapanax ?

D'avril à juin la période est idéale à son prompt développement.

Comment le planter en pot ?

Choisissez un volume minimal de 40 L, bien percé au fond et drainé à l'aide de copieuses poignées de graviers. Ensuite, préparez un mélange de pH neutre à légèrement acide. Pour cela, il vous faut : 50 % de terre franche, 25 % de terre de bruyère et 25 % de perlite, pouzzolane ou sable grossier. Ajoutez à cela un fertilisant retard en granulés.

Rempotez, puis arrosez copieusement, le Tetrapanax est très gourmand en eau au printemps et en été. Paillez la surface, ou étalez des billes d'argile en surface pour conserver l'humidité.

Comment planter le Tetrapanax en pleine terre ?

Un trou de fort volume est à creuser. Améliorez votre sol à l'aide du même mélange que celui préconisé ci-dessus.

Plantez votre arbuste, puis faites une cuvette de rétention d'eau avec l'excédant de terre. Arrosez copieusement et paillez autour du pied sur 1 m de diamètre.

Pas de tuteurage nécessaire, ses branches sont robustes.

Culture et entretien du Tetrapanax

<h2>Culture et entretien du <em>Tetrapanax</em></h2>

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

En période de croissance, les plants ont besoin d'un arrosage conséquent. Des arrosages fréquents sont à prévoir les deux premières années. Le premier signe d'un stress hydrique se traduit par un dessèchement des bords extérieurs et un avachissement du feuillage. En fin d'automne et l'hiver, ralentissez fortement les apports, ou stoppez-les si la pluie est régulière.

Bien situé, nourri et entretenu, le Tetrapanax peut grandir d'1 m par an. Ne négligez pas la nutrition qui doit être régulière de mars à octobre. Utilisez un engrais en granulés pour plante verte ou pour conifère une fois par mois.

Le paillage, systématique dès la plantation doit être maintenu régulièrement toute l'année, afin d'assurer les fonctions rafraîchissantes à la belle saison et de protecteur du froid l'hiver.

Évitez l'utilisation d'herbicide chimique, cet arbuste a tendance à se propager latéralement et sortir de nouvelles pousses jusqu'à 50 cm du pied et plus. Ces pousses, si elles sont gênantes, sont faciles à extraire en tirant sur leur tige. Elles peuvent également être récupérées à des fins de multiplication. En zone tropicale, ces rejets deviennent vite invasifs.

Si votre Tetrapanax a mal supporté un hiver un peu rude, ne l'arrachez pas, il remonte naturellement la plupart du temps. Si le gel l'a partiellement endommagé, sectionnez en dessous de la partie touchée. Ces arbustes repartent assez bien.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucun parasite à signaler. Par contre, faites attention aux sols asphyxiants qui peuvent faire se développer des pourriture racinaires en sol trop gorgé.

Multiplication de Tetrapanax

<h2>Multiplication de <em>Tetrapanax</em></h2>

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

La division de plants issus du sol à distance du pied mère est faisable mais aléatoire, puisque irrégulière. Le semis est assez intéressant, le bouturage aussi.

Pour tout type de multiplication, prévoyez une transplantation rapide après enracinement en pots profonds. Cela permettra à la racine pivotante de s'installer à son aise. Les plants ne doivent rester en conteneur de départ que le temps de la reprise. Par la suite, il est préférable de les rempoter ou de planter avant que le système racinaire ne se déforme, entraînant un ralentissement notable de la plante.

Quand et comment le semer ?

Semez les graines en fin d'hiver, sous abri chauffé et lumineux. L'utilisation de godets profonds ou de pots de 1 L est presque une obligation, du fait de son système racinaire qui sort un pivot en priorité.

Utilisez un terreau à semis ou passé au tamis pour ôter les morceaux. Maintenez une légère humidité constante, les pousses sortent en un mois environ.

Quand et comment bouturer Tetrapanax ?

Au printemps, bouturez sur tronçons ou têtes, en coupant des boutures de 7 à 10 cm. L'usage d'hormone est facultatif. Repiquez en godets ou pots de 1 L, placez les plants au chaud, à 20 °C, tenez une humidité du terreau constante mais légère, afin de limiter les risques de pourriture. La durée d'enracinement est aléatoire, de 3 à 6 semaines.

Conseils écologiques

Si vos hivers sont irréguliers, ce qui peut entraîner un risque pour votre plante, protégez-la d'un voile d'hivernage, même si une bonne partie de son feuillage tombe. En cas de gros froid imprévu, il vous est possible de ficeler paillage plus voile pour atténuer le froid.

Les feuilles sèches de Tetrapanax font rapidement un très bon compost.

Un peu d'histoire…

Son épithète spécifique « papyrifera » vient du mot latin papyrus qui signifie : « avec lequel on fait du papier. »

Cette plante fut décrite pour la première fois en 1859 par Karl Koch, botaniste allemand.

En Chine, depuis des millénaires, on extrait des tiges une moelle blanche qui sert à fabriquer le papier de riz, d'où son surnom de « plante à papier de riz ».

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides