Cacaoyer

Écrit par les experts Ooreka

Cacaoyer en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Cacaoyer

  • Nom(s) latin(s)

    Theobroma cacao

  • Famille

    Sterculiacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier

    Plante comestible ▶ Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 10 m et +
  • Largeur à maturité

    3 à 6 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Difficile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol frais

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Véranda Serre chaude
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le cacaoyer ou cacaotier (Theobroma cacao) est un arbre de moyenne hauteur poussant au naturel dans les régions tropicales de l'Amérique centrale. Sa culture est aujourd'hui disséminée dans la plupart des zones tropicales d'Amérique et d'Afrique. Il se développe sous la canopée des grands arbres, donc à mi-ombre sans avoir de soleil direct.

Sous nos climats, le cacaoyer est cultivé en tant que plante d'ornement, uniquement en serre et véranda qui peuvent lui offrir de bonnes conditions de croissance à mi-ombre, de chaleur (25 à 30 °C) et d'humidité (85 %). Dans ces conditions, le cacaoyer fleurit et fructifie.

En culture en pot, il pousse beaucoup moins haut (entre 1,50 et 3 m), car au naturel cet arbre à racine pivotante demande un sol bien meuble et très profond. Quand on peut lui offrir une véritable serre de culture avec une bonne profondeur de terre, il peut atteindre 6 à 8 m. Dans son milieu naturel, il pousse jusqu'à 10 m de haut, mais en culture pour la récolte du cacao, il est régulièrement taillé afin que cette récolte soit plus facile à effectuer.

La culture dans nos intérieurs est difficile, car l'air est trop sec et la température pas assez élevée toute l'année, même avec le chauffage. Il est possible de conserver la plante sous forme d'arbuste d'ornement en pot, mais ce dernier ne donnera pas de fruits.

Le cacaoyer a la particularité de fleurir et fructifier directement sur le bois du tronc et des branches. Les fruits appelés cabosses sont ovoïdes, longs d'une vingtaine de centimètres, montrant de gros sillons. Ils contiennent de 30 à 40 fèves entourées d'un mucilage blanc, comestible également.

L'espèce Theobroma cacao donne des fèves d'où l'on tire le chocolat après les avoir séchées et torréfiées. Les cabosses de la variété forastero sont jaunes à maturité, celles de la variété criollo sont rouges. Deux autres espèces sont connues, Theobroma bicolor, Theobroma speciosa et Theobroma grandiflora, mais qui ne donnent pas de fèves de cacao. Le mucilage entourant les graines est seulement utilisé pour confectionner une boisson rafraîchissante à la saveur aigre-douce.

Bon à savoir : le cacaoyer fleurit abondamment, mais une petite partie seulement de ces fleurs donne des cabosses. Il est donc rare de voir fructifier l'arbre en culture intérieure ou sous serre dans nos régions. Et si l'on arrive à obtenir quelques cabosses, il faut aussi savoir que 300 à 600 fèves sont nécessaires pour obtenir un kilo de chocolat.

Espèces et variétés de cacaoyer

Theobroma cacao

Theobroma cacao
  • Nom commun : Cacaoyer ou cacaotier
  • Floraison : Fleurs blanc crème apparaissant sur le bois du tronc et des grosses branches. Elles donnent des fruits appelés cabosses, long de 20 cm environ, verts puis devenant jaunes ou rouges. Floraison et fructification toute l'année dans de bonnes conditions de culture.
  • Végétation : Longues feuilles persistantes vert foncé, port général assez étalé.
  • Qualités : Ce petit arbre produit des cabosses donnant des fèves de cacao. En culture d'ornement, il développe de longues tiges garnies d'un feuillage décoratif. Il supporte bien la taille pour conserver une ramure arrondie.

Plantation du cacaoyer

Plantation du cacaoyer

Scott Zona/CC BY 2.0/Wikimedia

Où le planter ?

Un emplacement lumineux, mais sans soleil direct est recommandé. Il faut donc le placer sous la frondaison de plantes plus hautes quand il est cultivé en serre.

Le cacaoyer demande aussi une importante humidité atmosphérique, une chaleur constante aux alentours de 25 °C, et jamais en dessous de 15 °C.

Quand planter le cacaoyer ?

La plantation se fait toute l'année quand la plante est achetée en pot.

Comment le planter ?

Rempotez-le après l'achat dans un grand pot assez profond. Utilisez du terreau enrichi qui retient bien l'humidité et contient un bon pourcentage d'éléments nutritifs.

Culture et entretien du cacaoyer

Culture et entretien du cacaoyer

sarahemcc/CC BY 2.0/Wikimedia

Arrosez très régulièrement pour ne pas laisser la motte s'assécher. Vaporisez également souvent le feuillage pour créer une atmosphère humide autour de la plante.

Dans une serre assez perfectionnée, on peut installer un système de brumisation que l'on déclenche quand il fait très chaud en été.

Taille du cacaoyer

Il est possible de raccourcir les branches du cacaoyer pour le forcer à se ramifier à l'horizontale. Mais cette taille est plus souvent pratiquée par les producteurs pour faciliter la récolte, et dans les conditions de culture où l'arbre a une croissance optimum très rapide. En serre, la taille est le plus souvent inutile, et en pot elle est sans intérêt, car le cacaoyer pousse alors assez lentement.

Maladies, nuisibles et parasites

Dans leur milieu d'origine et en culture intensive, les cacaoyers sont la proie de parasites et maladies connues dans les régions tropicales. Sous serre ou en intérieur, ces inconvénients sont rares, en dehors des mouches blanches (aleurodes) si la serre n'est pas assez aérée et l'atmosphère trop sèche.

Récolte

La récolte se fait à maturité des cabosses, quand celles-ci changent de couleur en passant du vert au jaune ou au rouge.

Il n'y a pas de période déterminée pour la récolte, la fructification ayant lieu tout au long de l'année.

Multiplication du cacaoyer

Multiplication du cacaoyer

Dennis Tang/CC BY-SA 2.0/Flickr

Le cacaoyer se multiplie par semis ou bouturage.

Semis

Les graines se récoltent quand l'arbre fructifie. Elles ne conservent leur pouvoir germinatif que peu de temps, il faut donc les semer aussitôt après les avoir récolté dans la cabosse.

Semez en pots individuels, en atmosphère humide, et dans une chaleur constante comprise entre 25 et 30 °C.

Bouturage

Les boutures se pratiquent toute l'année à partir d'une jeune tige n'ayant ni fleurs ni fruits.

Placez les boutures en godets individuels, en atmosphère humide, et dans une chaleur constante comprise entre 25 et 30 °C.

Un peu d'histoire…

Le cacaoyer a été découvert par les conquistadors au moment de l'exploration du Nouveau Monde. Poussant de façon sauvage en Amérique centrale et utilisé par les Mayas comme boisson amère et épice, le cacaoyer a été rapporté en Europe par l'espagnol Cortes en 1528. Considéré en premier comme un remède et un reconstituant, il était réservé à la famille royale et à la Cour. Ce n'est qu'au XVIIe siècle que la boisson sucrée au cacao fit son apparition sur les tables royales puis devint très populaire.

Le cacao a des propriétés stimulantes, et antidépressives grâce à sa teneur en théobromine. Il est riche en magnésium, en antioxydants et en flavonoïdes. Il a également un effet vasodilatateur et diminue l'hypertension artérielle. Le cacao amer, sans sucre ajouté, aide l'organisme à brûler les graisses.

Note : le nom chocolat vient de l'aztèque « tchocoatl ».

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides