Leymus arenarius

Écrit par les experts Ooreka

Leymus arenarius en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Blé d'Azur, Seigle de mer, Elyme des sables

  • Nom(s) latin(s)

    Leymus arenarius

  • Famille

    Poacées, Graminées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Herbes et graminées

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,60 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide Sol sec
  • Densité

    3-4 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Prairie Couvre-sol Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Leymus fait partie de la famille des Graminées (ou Poacées) et comporte une quarantaine d'espèces vivaces herbacées et rhizomateuses que l'on rencontre généralement dans les prairies de l'hémisphère nord tempéré. Les Leymus, ou élymes des sables, se caractérisent par une croissance rapide et une excellente rusticité. On les reconnaît à leur feuillage linéaire, assez rigide et glauque, et leur floraison estivale qui prend la forme de grappes terminalées composées d'un ou plusieurs épillets.

Leymus arenarius (syn. Elymus arenarius) est l'espèce la plus couramment commercialisée et cultivée au jardin. Souvent appelée « blé d'azur », cette graminée caduque, originaire d'Europe (nord, ouest et sud-est) et du nord de l'Asie et de l'Amérique, forme une touffe buissonnante et étalée aux tiges robustes et érigées. Elle se développe rapidement avec ses longs rhizomes traçants. Ses longues feuilles, d'une cinquantaine de centimètres de longueur, arborent une belle teinte vert bleuté éclaircie par une pruine argentée. Larges d'un centimètre, elles sont plates sur toute la longueur, offrant juste une pointe enroulée. En début été, la plante est surmontée de tiges vigoureuses terminées par des épis denses bleu vert, puis jaune doré à maturité, qui ressemblent à ceux du blé et qui persistent jusqu'en fin d'automne. Toute la végétation jaunit en hiver.

Réservez le blé d'azur aux emplacements ensoleillés gagnant à être couverts rapidement : rocaille, talus, massif naturel, jardin de graviers…

On rencontre fréquemment Leymus arenarius sur les dunes et les rochers du littoral de la Manche mais aussi sur les côtes vendéennes, charentaises et landaises. Il pousse en colonies constituant une longue bande végétale le long de la mer. Attention à sa grande vigueur face à des plantes voisines moins expansives. Au besoin, installez-le en pleine terre avec son conteneur.

La culture en pot est possible mais sa végétation caduque lui fait préférer d'autres graminées bleutées décoratives toute l'année : agropyron (Elymus magellanicus), fétuque bleue, Helictotrichon

Espèces et variétés de Leymus

Leymus arenarius est généralement la seule espèce que l'on peut trouver dans le commerce car elle est la plus décorative du genre Leymus avec son long feuillage rubané bleu argenté.

Leymus arenarius

Leymus arenarius
  • Nom commun : Blé d'azur, élyme des sables, orge des sables ou seigle de mer
  • Floraison : Estivale. De juin à juillet (dès mai en climat doux). Plutôt discrète. Grappes composées d'une paire d'épillets bleu vert, puis jaunes.
  • Végétation : H : 0,60 à 1 m. E : 0,70 à 1 m. Caduque. Feuilles étroites et plates, vert bleu pâle.
  • Qualités : Feuillage bleuté très décoratif. Croissance rapide et vigoureuse. Excellent couvre-sol. Rustique (-20 °C). Supporte la sécheresse, le vent, les embruns.

Plantation du Leymus arenarius

Plantation du <em>Leymus arenarius</em>

Andkrrey Zharkikh/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

Cultivez-le en pleine terre au soleil ou à mi-ombre légère, dans un sol léger, drainé voire sableux, plutôt pauvre en matières organiques. Il tolère bien le calcaire.

Quand planter le Leymus arenarius ?

Plantez-le au printemps ou en début d'automne. Réservez la plantation automnale aux jardins de climat doux.

Comment le planter ?

Prévoyez 3 à 4 godets au m². Désherbez soigneusement le sol et amendez-le avec du sable grossier, des graviers ou de la pouzzolane s'il est de nature argileuse. Après plantation, arrosez copieusement et paillez avec un paillis minéral pour limiter les apports d'eau et la pousse des mauvaises herbes.

Culture et entretien du Leymus arenarius

Culture et entretien du <em>Leymus arenarius</em>

Peggy A.Lopipero-Langmo/CC BY 2.0/Flickr

Arrosez-le régulièrement et en profondeur, les semaines suivant la plantation et le premier été s'il fait très sec. Ensuite, Leymus arenarius se contente des précipitations.

Rabattez le feuillage desséché en fin d'hiver.

Surveillez les rhizomes pour contenir le développement.

Planté en masse et tondu à la débroussailleuse, Leymus arenarius peut faire office de « pelouse bleutée » dans les zones arides et/ou pentues du jardin.

Inutile de fertiliser, sauf en terrain très pauvre où un apport de compost mûr au début du printemps sera le bienvenu. Trop d'azote favorise le feuillage au détriment de la floraison.

Maladies, nuisibles et parasites

Leymus arenarius se montre particulièrement bien résistant aux maladies et aux parasites.

Multiplication du Leymus arenarius

Multiplication du <em>Leymus arenarius</em>

Division

La méthode la plus simple pour multiplier Leymus arenarius est de diviser les touffes au début du printemps et de replanter aussitôt les éclats.

Semis

La multiplication par semis est également possible. Semez en fin d'hiver (février à avril) à la surface d'un terreau pour semis. Couvrez à peine les graines qui apprécient la lumière pour germer. Vaporisez et enfermez dans un sachet transparent jusqu'à la germination qui prend deux à trois semaines avec une température maintenue entre 18 et 23 °C. Repiquez en godet individuel puis mettez en place en début d'automne ou au printemps suivant. Préservez les jeunes plants du gel.

Conseils écologiques

Les longs rhizomes traçants du Leymus arenarius peuvent dépasser 2 m de longueur. Le réseau qu'ils forment permet de stabiliser le sable des dunes mais aussi la terre des talus luttant ainsi contre l'érosion et le rétrécissement des plages du littoral. Sur un terrain en pente, accompagnez le blé d'azur par des vivaces fleuries qui se plaisent dans les mêmes conditions de culture : achillée, anthémis, armeria, népéta, œillet nain, saponaire, stachys

Un peu d'histoire…

Le nom générique Leymus vient d'une anagramme de son basionyme (premier nom botanique) Elymus attribué par Carl von Linné. Elymus est dérivé du mot grec Elymos qui signifie millet.

Principales sources alimentaires du peuple islandais jusqu'au XIXe siècle les graines de Leymus arenarius sont comestibles. Elles permettent d'obtenir une farine à la saveur agréable, utilisée pour épaissir les soupes ou les bouillies. Les rhizomes séchés et pulvérisés du Leymus donnent également une farine riche en éléments nutritifs.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides