Olearia

Écrit par les experts Ooreka

Olearia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Oléaria, Aster en arbre, Arbre à pâquerettes

  • Nom(s) latin(s)

    Olearia

  • Famille

    Astéracées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 5 m
  • Largeur à maturité

    1-3 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les Olearia constituent un vaste genre présent seulement dans la zone australe et comprenant plus de 130 espèces d'arbustes, d'arbrisseaux persistants et de quelques herbacées. Ils font partie de la famille des Astéracées avec leurs petites fleurs d'aster ou de pâquerette qui leur a valu les surnoms d'« asters en arbre », de « daisy bush » en anglais. Un certain nombre d'espèces et hybrides sont diffusés en France notamment en région côtière bretonne pour composer des haies.

Les feuilles persistantes et coriaces sont d'une grande diversité, alternes, parfois opposées, avec un limbe plus ou moins large et denté, au revers feutré à l'aspect blanchâtre. Elles sont portées par des rameaux quadrangulaires.

Les fleurs sont des capitules solitaires ou groupés, en corymbes ou panicules, d'assez petite taille. Les fleurs ligulées (avec l'apparence de pétales), parfois absentes, sont stériles et disposées en périphérie du capitule. Leur teinte varie du blanc, crème au bleu, rose plutôt pâle. Le cœur est constitué de fleurs tubulées jaunes, rarement pourpres. Ces dernières contiennent les organes fertiles, soit le pistil et les étamines qui donneront les fruits secs.

La floraison souvent spectaculaire par la masse de fleurs qui recouvre la végétation attire beaucoup les butineurs et les papillons. Certaines espèces comme Olearia ilicifolia sont parfumées.

Le fruit est un akène pourvu d'une aigrette qui lui permet d'être emporté par le vent.

Ces arbustes s'emploient surtout comme haie brise-vent en zone côtière.

Espèces et variétés d'Olearia

Olearia traversii

Espèce type

Olearia traversii Espèce type
  • Végétation : Arbrisseau de 3  m de haut (6  m dans son habitat) sur 2 m de large à rameaux quadrangulaires. Feuilles ovoïdes ou oblongues de 4-6 cm de long, coriaces vert vif à revers feutré blanc.
  • Fleurs et fruits : Panicules de 3-5 cm de long, constituées de petits capitules sans fleurs ligulées, de 2-6 mm, blanc gris assez insignifiants.
  • Qualités : Originaire des îles Chatham à l'est de la Nouvelle-Zélande. Excellente en brise-vent côtier, en sol pauvre, sablonneux. Tolère -12 °C.

Olearia virgata (syn. Eurybia virgata)

Espèce type

Olearia virgata (syn. Eurybia virgata) Espèce type
  • Végétation : Vigoureux arbuste de 1,80 à 4  m de haut à port érigé, doté de rameaux fins et souples. Feuilles persistantes gris argenté ressemblant à celles d'un romarin.
  • Fleurs et fruits : Floraison en août sous forme de petits capitules blancs assez insignifiants.
  • Qualités : Native de Nouvelle-Zélande. Résiste à -14 °C. Croissance très rapide. Idéale en haie variée ou stricte, en bord de mer. Tolère des sols médiocres secs à humides. À tailler en mars.

Aster en arbre (Olearia haastii)

Espèce type

Olearia Espèce type
  • Végétation : Buisson compact de 1 à 2 m de haut sur 3 m de large. Feuilles vert sombre brillant, ovales de 2,5 cm de long, feutrées au revers.
  • Fleurs et fruits : Corymbes denses de 8 cm de large. Capitules crème à centre jaune, en juin-juillet.
  • Qualités : Hybride naturel né dans l'île du sud de la Nouvelle-Zélande entre Olearia avicenniifolia et Olearia moschata. À planter à l'abri des vents secs et froids. Idéal en haie de bord de mer. Résiste à -15 °C.

Olearia nummulariifolia

Espèce type

Olearia Espèce type
  • Végétation : Arbustes denses de 2-3 m de haut sur 2 de large. Très petites feuilles coriaces de 1 cm de long, vert clair s'assombrissant avec l'âge, au revers feutré blanchâtre.
  • Fleurs et fruits : Capitules souvent solitaires de 2 cm de large, odorants, crème ou jaune pâle, en juillet-août. Fleurs ligulées éparses.
  • Qualités : Originaire des zones subalpines de Nouvelle-Zélande. Croissance lente. Feuillage graphique à l'aspect crassulescent. Parmi les plus rustiques (-12 °C).

var. cymbifolia

Olearia var.  cymbifolia
  • Végétation : Feuilles un peu plus grandes que l'espèce type à bords récurvés sur le revers.
  • Fleurs et fruits : Comme le type.
  • Qualités : Comme le type.

Olearia rani (syn. Olearia cunninghamii)

Espèce type

Olearia Espèce type
  • Végétation : Arbuste de 1,20-1,50 m à grandes feuilles lancéolées, vert olive brillant. Limbe denté de 8-10 cm de long sur 5-6  cm de large à veines marquées, à revers blanc.
  • Fleurs et fruits : Couvert de petits capitules blancs en été.
  • Qualités : Hybride entre Olearia macrodonta x Olearia moschata vivant au nord de l'île du nord de Nouvelle-Zélande. Résiste entre -11 et -12 °C. Tailler les pousses de moitié en mars. Superbe en haie mixte de moyenne vigueur ou en massif.

Oléaria de Cheeseman (Olearia cheesemanii)

Espèce type

Olearia Espèce type
  • Végétation : Arbuste ou petit arbre persistant de 3 m de haut sur 1,80 m de large. Feuilles alternes persistantes, coriaces, de 5-20 cm de long, ovales à elliptiques à base arrondie. Teinte vert foncé dessus et blanche au revers.
  • Fleurs et fruits : Corymbes de 10-20 cm de large à capitules blancs de 1 cm, parfumés. Masse de fleurs recouvrant le feuillage en mai.
  • Qualités : Vit sur les bords des torrents dans les plaines néo-zélandaises. Résiste à -10 °C. Supporte les embruns, mais pas les vents desséchants. Sol humifère frais plutôt acide.

Oléaria à feuilles de houx (Olearia ilicifolia)

Espèce type

Oléaria à feuilles de houx (Olearia ilicifolia) Espèce type
  • Végétation : Arbuste persistant de 1,50 à 3 m, à cime arrondie. Feuilles très originales, très coriaces, vert gris à marges épineuses et dentelées.
  • Fleurs et fruits : Capitules blancs à cœur ocre, parfumés.
  • Qualités : Pousse dans l'île du Nord et du Sud, sur l'île Stewart entre 0 et 1 200 m d'altitude. Préfère les terrains bien drainés en situation chaude et ensoleillée. Résiste à -13 °C. Souvent confondue avec macrodonta alors qu'il est plus commun que ce dernier.

Houx de Nouvelle-Zélande (Olearia macrodonta, syn. Olearia x macrodonta)

Espèce type

Houx de Nouvelle-Zélande (Olearia macrodonta, syn. Olearia x macrodonta) Espèce type
  • Végétation : Arbuste de 1,80 m en culture sur 1,50-2 m de large, de 6 sur 5 m en zone naturelle. Feuilles rappelant le houx, de 5-10 cm de long à dents plus resserrées et fines, gris vert au printemps puis vert sombre luisant, à revers blanc. Feuillage dégageant une légère odeur musquée en été.
  • Fleurs et fruits : Masse de fleurs blanches à cœur jaune en corymbes de 10-12 cm, parfumées, en juin-juillet.
  • Qualités : Native du Cap est de l'île du Nord de Nouvelle-Zélande et de l'île Stewart, entre 450 et 1 200 m d'altitude. Considéré comme un hybride entre ilicifolia et arborescens. Résiste à -12 °C. À tailler après la floraison si besoin. Endroit abrité ensoleillé ou mi-ombragé, à sol fertile. Idéal en haie, massif ou en isolé.

'Major'

Olearia 'Major'
  • Végétation : Arbuste de 2 m sur 2,50 m de large. Feuillage épineux vert olive, argenté sur le revers.
  • Fleurs et fruits : Floraison en mai-juin-juillet.
  • Qualités : De croissance rapide. Accepte les zones littorales abritées des embruns.

Hybrides et cultivars

Oléaria de Tasmanie, Tasmanian daisy bush (Olearia x scilloniensis)

Hybrides et cultivars Oléaria de Tasmanie, Tasmanian daisy bush (Olearia x scilloniensis)
  • Végétation : Arbuste arrondi assez dense de 1,80 m en tous sens. Feuilles étroites, lancéolées de 6-10 cm, à revers blanc, non aromatiques.
  • Fleurs et fruits : Floraison très abondante blanche en juin. Capitules de 2 cm de large.
  • Qualités : Hybride entre Olearia lirata x Olearia phlogopappa, né par hasard à Tresco dans les îles Scilly, en 1910. Résiste à -10 °C. Pour sols légers, humifères plutôt acides.

Olearia x scilloniensis 'Compacta'

 Olearia x scilloniensis  'Compacta'
  • Végétation : Possède un port nain plus compact.
  • Fleurs et fruits : Comme l'hybride x scilloniensis
  • Qualités : Comme l'hybride x scilloniensis

Olearia x scilloniensis 'Master Michael'

 Olearia x scilloniensis  'Master Michael'
  • Végétation : Arbuste dressé jusqu'à 1,50 m de haut. Feuillage gris-vert.
  • Fleurs et fruits : Capitules bleus.
  • Qualités : Cultivar assez rare.

'Henry Travers'

Hybrides et cultivars 'Henry Travers'
  • Végétation : Arbuste persistant de 2-3 m en tous sens. Feuilles vert gris.
  • Fleurs et fruits : Beaux capitules lilacés à cœur pourpre sombre, en juin-juillet.
  • Qualités : Hybride d'Olearia semidentata, originaire des îles Chatham. Très belle plante un peu capricieuse aimant les atmosphères humides et un sol drainé. Résiste à -8 °C.

Olearia x mollis 'Zennoriensis'

Olearia  Olearia x mollis  'Zennoriensis'
  • Végétation : Arbuste touffu globuleux, de 1,50 à 2 m de haut à rameaux écailleux ocre. Feuilles étroites vert olive, lustrées aux bords épineux finement dentés, au revers vert argenté.
  • Fleurs et fruits : Capitules blancs très abondants en fin de printemps-été.
  • Qualités : Hybride entre Olearia ilicifolia et Olearia lacunosa, originaire de Nouvelle-Zélande. Idéal en grand massif ou en mixed-border d'arbustes. Résiste à -13 °C. Pour sol léger, drainant plutôt sec et endroits lumineux et chauds.

Olearia 'Talbot de Malahide' (syn. Olearia albida HORT.)

Olearia  Olearia  'Talbot de Malahide' (syn.  Olearia albida  HORT.)
  • Végétation : Arbrisseau persistant dense de 3 m de haut sur 4,50 m de large. Feuilles simples coriaces, ovales, de 6 cm de long et 3 de large. Limbe vert sombre à revers argenté.
  • Fleurs et fruits : Capitules blanc crème très parfumés, ne comportant que 3 à 6 ligules, le différenciant de l'espèce type.
  • Qualités : Très bel hybride de Olearia avicenniifolia apparu à Dublin à Malahide dans la propriété de la famille Talbot. Résiste à -10 °C.

Olearia phlogopappa 'Combers Blue' (syn. Olearia gunniana)

Hybrides et cultivars Olearia phlogopappa 'Combers Blue' (syn. Olearia gunniana)
  • Végétation : Arbuste de 2 m en tous sens à port érigé. Feuilles étroites à bords ondulés, vert luisant à revers laineux blanc, de 3-5 cm de long sur 1 de large.
  • Fleurs et fruits : Capitules violets de 3 cm de large réunis en corymbes lâches de 7 cm. Floraison entre mai et juillet. L'espèce type est à fleurs blanches.
  • Qualités : Espèce type originaire du Sud-est australien et de Tasmanie, en zone boisée ou arbustive. Résiste à -10 °C. À tailler sévèrement pour garder un port compact.

Plantation de l'oléaria

Plantation de l'oléaria

Leonora Enking/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où le planter ?

Les oléarias sont des arbustes particulièrement indiqués sur le littoral atlantique, voire méditerranéen car leur résistance au froid reste modérée, entre -7 et -12 °C.

Certaines espèces supportent mieux la sécheresse que d'autres. Ils apprécient peu les vents desséchants, aussi le climat méditerranéen leur convient uniquement si le sol est suffisamment frais. En revanche, ils supportent bien le vent marin, les embruns et la pollution.

Plantez l'oléaria en plein soleil (avec plus de 6 heures d'ensoleillement) ou au soleil (4 heures minimum), dans un sol riche ou pauvre, mais bien drainé.

Un apport de phosphore est parfois nécessaire pour encourager la croissance racinaire dans les sols sableux.

L'oléaria apprécie les sols humifères à sablonneux, acides à calcaires, à condition qu'ils ne gardent pas l'humidité en hiver.

La culture en pot est réservée seulement à certaines espèces compactes ou à celles qui ne tolèrent pas de froid.

Quand planter l'oléaria ?

Au printemps de préférence, à l'automne dans les régions de climat doux.

Comment le planter ?

Creusez une fosse trois fois plus large que la motte et placez le plant de manière à ce que le collet soit au ras du sol.

Pour une plantation en pot, choisissez un bac assez profond et lourd car la croissance est assez rapide et le feuillage persistant offre une résistance au vent importante. Mettez une couche de drainage dans le fond et remplissez avec un substrat composé de terreau et de sable grossier en proportions variables selon les exigences de l'espèce.

Conseil : en sol pauvre, ajoutez une pelletée de compost ou de terreau avec une dose de phosphore ou « engrais de fond » directement au contact des racines.

Culture et entretien de l'oléaria

Culture et entretien de l'oléaria

peganum/CC BY-SA 2.0/Flickr

En pleine terre

Arrosez convenablement l'année qui suit la reprise et paillez en hiver afin de protéger la souche du froid.

Les extrémités de pousses peuvent griller avec le gel si l'endroit n'est pas assez abrité.

En pot

Réalisez un arrosage plus régulier qu'en pleine terre en laissant sécher le substrat sur 2 cm entre deux arrosages. Apportez une poignée d'engrais organique complet chaque automne.

Taillez tous les ans de manière à conserver un port régulier et maintenir la plante dans un volume réduit.

Taille de l'oléaria

Quand tailler ?

Après la floraison.

Comment tailler ?

Rabattez de façon assez stricte les rameaux de manière à densifier l'arbuste, mais en conservant la base du bois de l'année.

Maladies, nuisibles et parasites

Les cochenilles s'attaquent parfois aux oléarias, notamment à l'espèce x scillionensis. Surveillez les tiges et le dessous des feuilles pour détecter les boucliers ou les amas farineux de la cochenille. Appliquez un anti-cochenille et taillez sévèrement si la plante est infestée.

Multiplication de l'oléaria

Multiplication de l'oléaria

Ilena Gecan/CC BY-SA 2.0/Flickr

Le semis, possible seulement avec les espèces types, se fait dès la maturité des graines dans un mélange sablonneux placé sous abri. Le bouturage est beaucoup plus fréquent.

Quand bouturer ?

En fin d'été.

Comment bouturer ?

Prélevez des boutures semi-ligneuses que vous piquez dans un substrat sablonneux en pot ou en pleine terre sous un châssis.

Maintenez le sol humide et conservez les jeunes plants à l'abri pendant le premier hiver.

Repiquez les boutures au printemps dans des pots individuels. Pincez plusieurs fois les tiges afin de densifier le plant.

Attendez une à deux années supplémentaires avant d'installer le plant en pleine terre.

Conseils écologiques

Olearia hectoriest une espèce à feuilles caduques parmi les plus menacées de disparition, au sein des huit espèces néo-zélandaises d'Olearia en péril. Elle fait d'ailleurs partie des rares arbres caducs de la région. La perte de son habitat, due à la concurrence des herbes de prairies liées aux pâturages, rend la régénération des vieux sujets très difficile. Leur population, présente uniquement dans l'île du Sud, s'est réduite à 4 500 individus répartis sur 90 sites sachant qu'un grand nombre d'entre eux poussent sur des terrains privés.

Il devient urgent d'alerter la population de son risque de disparition afin que toutes les mesures de protection soient mises en œuvre : mise en place de barrières contre les mauvaises herbes et plantation de jeunes plants et de végétaux locaux dans les jardins (notamment comme brise-vent, le long des cours d'eau ou pour revégétaliser un lieu).

L'arbre doté d'une écorce profondément crevassée comme celle du chêne-liège mesure jusqu'à 9,50 m de haut. Ses petites feuilles opposées ont une jolie teinte vert mousse pâle et la floraison jaune (sans fleurs ligulaires) s'annonce souvent avant les feuilles entre octobre et décembre.

Un peu d'histoire…

Olearia vient du mot olea qui désigne l'olivier en latin afin d'indiquer la ressemblance avec les feuilles de cet arbre, du moins chez certaines espèces.

Joseph Dalton Hooker (1817-1911) et George Bentham (1800-1884) signent la description de nombreuses espèces d'Olearia. Hooker est sensibilisé à la flore néo-zélandaise suite à sa participation à l'expédition antarctique menée auprès de Sir James Clark Ross en 1839. Celle-ci donna lieu entre autres aux publications Flora Novae Zelandiae et Flora Tasmanica. L’œuvre majeure de Hooker et Bentham reste les 7 volumes de Genera plantarum (1862-1883) qui reprennent toutes les collections du Jardin Royal de Kew.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides