Areca catechu

Écrit par les experts Ooreka

Areca catechu en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Aréquier, Palmier à bétel

  • Nom(s) latin(s)

    Areca catechu

  • Famille

    Arecacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Palmier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Élancé ou colonnaire
    Palme ou parasol
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 2 m
  • Largeur à maturité

    2 à 3 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Areca catechu (aréquier ou encore palmier de bétel) est une espèce du genre Areca qui contient de 55 à 60 espèces et fait partie de la famille des Arecacées. Comme tous les palmiers, c’est une plante à feuilles persistantes.

L’Areca catechu est un palmier d'origine tropicale, il n’est donc pas du tout rustique. Palmier pouvant atteindre une hauteur de 25 m pour une largeur de 3 m dans son milieu tropical, il aura une hauteur de 2 m sous nos latitudes, bien que le diamètre du contenant utilisé détermine sa hauteur. Il est de croissance normale suivant la température et l’hygrométrie à laquelle il est soumis.

Le stipe est solitaire, fin et annelé, vert dans sa partie jeune, gris vers la base. Les palmes mesurent environ 1,5 m de long, elles sont pennées et récurvées. Les folioles larges sont pétiolées avec un bord entier.

L’espèce est monoïque : les fleurs mâles et femelles sont séparées, mais sur la même inflorescence située en dessous de la couronne de palmes. Les fleurs organisées en panicules sont fines, blanches à jaune pâle, parfumées. La floraison a lieu en juillet-août. Les graines sont des baies ovoïdes de couleur orange de 5 à 6 cm.

Ses graines sont consommées enroulées dans des feuilles de Piper (le bétel) sous la forme d’une préparation à mâcher. Chez nous, l’Areca catechu est rarement proposé en pots à la vente. Les graines en revanche sont souvent vendues en jardineries et sur Internet.

Espèces d’Areca

Aréquier, Palmier à bétel (Areca catechu)

Aréquier, Palmier à bétel (Areca catechu)
  • Stipe : Fin annelé vert sur la partie haute, solitaire. 2 m de haut en intérieur.
  • Palmes : Récurvées, vert vif, d’une longueur de 1,5 m.
  • Qualités : Port gracieux, allure fortement tropicale. Un palmier rare et très beau.

Areca vestiaria

Areca vestiaria
  • Stipe : Stipe vert grisâtre fin, solitaire ou cespiteux. Hauteur de 6-8 m, largeur de 4-5 m dans son habitat naturel. 1,8 m en culture intérieure.
  • Palmes : Longues palmes à très larges folioles souvent soudées entre elles quand le palmier est protégé du vent. Jeune palme de couleur rosée, verdissant rapidement. Longueur 1,8 m.
  • Qualités : Engainement des palmes orange ! Un aspect incomparable.

Areca triandra

Areca triandra
  • Stipe : Stipe vert, peu cespiteux, des fois solitaire, de faible hauteur, 5 m en milieu naturel, 1,8 m en culture.
  • Palmes : Palmes courtes, 1,20 m, vert jaunâtre.
  • Qualités : Palmier d’ombre. Sa floraison sent fortement le citron.

Areca gurita

Areca catechu
  • Stipe : Cespiteux de petite taille, 1,5 m sous les tropiques, 1 m au maximum en culture. Stipes de 1 cm de diamètre, marron clair à la base, vert tendre près des palmes.
  • Palmes : Palmes courtes, vert foncé de 0,50 m de long, composées de 4 grosses folioles.
  • Qualités : Petit palmier très décoratif par son aspect miniature.

Areca parens

Areca catechu
  • Stipe : Palmier monocaule, fin, à cicatrices foliaires très marquées, gris-vert. Hauteur de 2,20 m, 1 m en culture.
  • Palmes : Palmes très ressemblantes à celles de A. catechu, mais le revers est légèrement blanc.
  • Qualités : Engainement des palmes vert tendre très attrayant. Beau port similaire à A. catechu.

Areca macrocalyx

Areca catechu
  • Stipe : Tronc unique vert près des palmes, gris près de la base. Hauteur naturelle de 3,5 m, 1,8 m en culture.
  • Palmes : Belles palmes dressées, dont les folioles semblent ébouriffées. Très vertes, elles font environ 2 m de long.
  • Qualités : Splendide spécimen, rare.

Plantation d’Areca catechu

Plantation d’<em>Areca catechu</em>

Forest and Kim Starr/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

L'Areca catechu sous nos latitudes sera forcement planté en pot de bon diamètre. En extérieur à l'ombre à partir de mi-juin, il sera rentré à l'abri dès les premières fraîcheurs ou cultivé toute l'année en intérieur lumineux.

Ne jamais l'exposer au-dessous de 10 °C. Attention toutefois de ne pas négliger l'hygrométrie très importante à sa culture.

Quand planter l'aréquier ?

La période d'avril à juin est propice à son empotage ou rempotage.

Comment le planter ?

En pot ou bac de bonne profondeur, de largeur suffisante au fond percé (de type 25 à 45 l).

Préparez un mélange composé de 25 % de terre franche, 50 % de terre de bruyère ou d'humus, 25 % de sable. Bien mélanger l'ensemble pour homogénéiser les différents éléments. Remplir après avoir disposé au fond quelques morceaux drainants (si vous avez des pots en terre cuite brisés, c'est parfait).

Posez le palmier sur le mélange, le collet ne devant pas dépasser du pot ni disparaître sous le substrat. Compléter les bords et tasser fermement. Le premier arrosage doit se faire en plusieurs étapes, jusqu'à saturation du pot en eau. Ensuite, placez-le à mi-ombre sans soleil. Entre le fond du pot et la coupelle, placez des billes d'argile maintenues humides pour favoriser le taux d'hygrométrie.

Culture et entretien d’Areca catechu

Culture et entretien d’<em>Areca catechu</em>

Jason Thien/CC BY 2.0/Flickr

Ce palmier demande plus d'eau que les autres, il tolère les sols marécageux dans son milieu naturel, grâce à son stipe souvent dressé sur les racines. Cependant, en France, à cause des températures plus basses et d'une faible hygrométrie, évitez de laisser stagner l'eau dans la soucoupe.

L'Areca catechu apprécie un apport d'engrais liquide pour plantes vertes ou palmiers, fertilisants généralement plus dosés en azote que les autres éléments. Un passage mensuel au printemps lui donne vitalité et verdure foncée magnifique.

Pas besoin de le pailler en pot. Pour l'esthétique, vous pouvez apporter des écorces de pin du commerce, et pour un effet décoratif différent, créer un arrangement de galets colorés.

Si ses palmes sont desséchées, veillez à lui apporter une humidité supplémentaire par brumisation et à l'éloigner de toute source de chaleur.

Attention : un excès d'arrosage peut faire pourrir le tronc, surtout s'il ne fait pas assez chaud dans la pièce.

Maladies, nuisibles et parasites

Les araignées rouges, les mouches blanches et les cochenilles peuvent nuire à votre plante. En cas d'infestation, n'hésitez pas à doucher votre palmier ou le sortir sous la pluie en été. Pulvériser du savon noir à la face inférieure des feuilles peut suffire à vous débarrasser des indésirables si l'attaque est faible.

Hormis ces nuisibles, l'Areca catechu ne craint que les mauvaises conditions culturales telles que trop d'eau stagnante, ou une source de chaleur trop proche.

Multiplication d’Areca catechu

Multiplication d’<em>Areca catechu</em>

Le semis est le seul mode possible de reproduction de l'Areca catechu. Les graines de cette espèce sont assez faciles à faire germer en 8 à 12 semaines.

Placez les graines au réfrigérateur à 7 °C pendant 5 jours. Cela leur fait un choc thermique, et favorise grandement la vitesse de germination. Ensuite, plantez-les en pots dans un mélange de 50 % terreau à semis, 50 % perlite, sans recouvrir. Les enfoncer du doigt sur 2 cm suffit. Plantez 1 graine par pot de 1 l. Maintenez le mélange humide, mais pas détrempé, et placez-les dans un endroit ou la température est de 20 °C constants au minimum.

Après 4 à 5 mois, sortez délicatement les plants et rempotez-les dans un substrat composé de 25 % terre franche, 50 % terreau, 25 % perlite. Utilisez des pots de 3 l, plus hauts que larges, et ne séparez pas la graine du plant sauf si cela s'est fait naturellement.

Conseils écologiques

Brumisez régulièrement votre aréquier à l’eau de pluie de mi-mai à mi-septembre. Cela repousse certains insectes, enlève la poussière des palmes et augmente le taux d’hygrométrie.

Les meilleurs fertilisants pour palmiers sont les produits commerciaux à base de poissons ou de sang séché (Nitrosol). 100 % naturels, ces produits sont utilisables pour toutes les plantes, particulièrement pour les palmiers qui en sont friands. Seul bémol, ils sont un peu odorants dans les heures qui suivent leur application. Utilisables en arrosage, mais aussi en pulvérisation foliaire à doses différentes.

Conseil : conformez-vous bien à la notice.

Un peu d'histoire…

Ce palmier a été décrit et dénommé par Carl von Linné (1707-1778) en 1753 comme Areca catechu. Ses origines précises sont inconnues, mais l’Inde et la Malaisie semblent être les points de départ de l’espèce.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides