Kalimeris

Écrit par les experts Ooreka

Kalimeris en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Kalimeris

  • Nom(s) latin(s)

    Kalimeris

  • Famille

    Asteracées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    5 à 7 au m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Dans la famille des Astéracées, Kalimeris incisa est une vivace à souche ligneuse, bien rustique, originaire du nord-est de l'Asie. Il pousse – avec une croissance rapide – en touffe érigée, ramifiée, arrondie, toujours nette, de 60 à 80 cm en tout sens. Le feuillage est caduc, vert clair. Les longues feuilles oblongues – elles peuvent atteindre 10 cm – sont profondément dentées, incisées. La longue floraison en corymbes de petites fleurs de 3 cm de diamètre, avec des ligules blanches teintées de mauve dessous et un cœur or, commence en mai juin pour se terminer aux premières gelées, attirant abeilles et papillons.

Pourquoi cette plante est-elle si méconnue ? Robuste, florifère et sans exigences, c'est un végétal de rêve ! Dès mars, la touffe se forme, vert tendre, alors que tout le reste du jardin est encore engourdi. Lorsque le kaliméris fleurit, il reste toujours droit et robuste, sous le soleil brûlant, les bourrasques de vent, la grêle ou la pluie. C'est une valeur sûre, pour tous les espaces verts. Il a toutes les qualités de son petit cousin l'aster, plus d'autres : une floraison beaucoup plus longue, une résistance à toute épreuve, pas de maladie. Rien n'atteint sa silhouette impeccable et ses charmantes fleurettes.

C'est une vivace à planter au soleil ou à mi-ombre, en tous sols… et sans restriction ! En massif, en bordure, au jardin bouquetier…

Plantez-la avec des verges d'or, des eupatoires, des sauges, des géraniums vivaces, des crocosmias, des achillées, des campanules. Entourez-la d'annuelles, tels cosmos, malopes, lavatères… Elle accompagne très bien les rosiers et est idéale pour protéger du soleil le pied des clématites.

En pot, à condition qu'il mesure au moins 40 cm de diamètre et de profondeur, un pied peut vivre plusieurs années.

Variétés de Kalimeris incisa

Dans le genre Kalimeris, si Kalimeris incisa est le plus souvent proposé par les pépiniéristes, d’autres sont aussi en culture, mais d’une façon plus confidentielle.

Kalimeris incisa

Espèce type

Kalimeris incisa Espèce type
  • Floraison : Fleurs blanches, avec un soupçon de mauve.
  • Qualités : Résistance à toute épreuve

'Alba'

Kalimeris incisa 'Alba'
  • Floraison : Fleurs aux ligules (pétales) entièrement blanches.
  • Qualités : 0,60 m de haut environ.

'Blue Star'

Kalimeris incisa 'Blue Star'
  • Floraison : Fleurs bleu lavande pâle.
  • Qualités : Plante un peu moins vigoureuse que le type. Bien compact.

'Charlotte'

Kalimeris incisa 'Charlotte'
  • Floraison : Fleurs doubles, mauve pâle.
  • Qualités : Plante plus haute, pouvant atteindre 1 m.

'Madiva'

Kalimeris incisa 'Madiva'
  • Floraison : Fleurs les plus grandes, blanches, lavées de bleu.
  • Qualités : Jusqu’à 0,80 m de haut.

'Nana Blue'

Kalimeris 'Nana Blue'
  • Floraison : Fleurs bleu lilas.
  • Qualités : Petite taille, entre 0,30 et 0,40 m. Idéale pour former de jolies bordures et convient à la plantation en jardinière.

Kalimeris pinnatifada

'Hortensis'

Kalimeris pinnatifada 'Hortensis'
  • Floraison : Fleurs très doubles en pompon blanc formé de larges pétales.
  • Qualités : 0,60 m de haut.

Kalimeris yomena

'Variegata'

Kalimeris 'Variegata'
  • Qualités : Feuillage mêlé de blanc et de vert lumineux.

'Shogun'

Kalimeris yomena 'Shogun'
  • Floraison : Fleurs mauve pâle.
  • Qualités : Feuillage fortement panaché d’ivoire.

Kalimeris mongolica

'Antonia'

Kalimeris mongolica 'Antonia'
  • Floraison : Grandes fleurs lilas au cœur jaune d’or, très bombé.
  • Qualités : Jusqu’à 0,90 m de haut.

Semis et plantation du kalimeris

Semis et plantation du kalimeris

Montrealais/CC BY 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Le kalimeris se plaît au soleil, ou une mi-ombre légère, en sol ordinaire enrichi, de préférence drainé. Il tolère le calcaire.

Quand planter le kalimeris ?

Plantez le kalimeris toute l'année, en évitant les périodes de gel et les grosses chaleurs, avec une préférence pour le printemps ou l'automne.

Comment le planter ?

  • Mettez le godet à tremper dans une cuvette d'eau pendant 5 min.
  • Faites un trou de trois fois le volume de la motte et mélangez du compost à la terre d'origine.
  • Dépotez, positionnez la plante et rebouchez, en prenant garde de ne pas enterrer le collet.
  • Tassez, arrosez, paillez.
  • Laissez-lui de la place (50 cm environ) car le kalimeris n'aime pas la concurrence racinaire.

Culture et entretien du kalimeris

Culture et entretien du kalimeris

pris.sears/CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Arrosez pendant les semaines qui suivent la plantation, ensuite seulement en cas de sécheresse estivale. Renouvelez le paillage, chaque printemps.

Si votre sol est pauvre, apportez du compost en automne.

Pincez les tiges pour obtenir des touffes plus compactes et florifères, lorsque les tiges atteignent 30 cm de haut.

Coupez les premières fleurs fanées. Taillez juste sous les fleurs, les nouvelles se reformeront juste au-dessus. Ensuite, ce n'est plus possible tellement elles sont nombreuses. Une bonne solution consiste à rabattre les tiges d'un tiers lorsque la majorité des fleurs est fanée.

Conservez les tiges sèches tout l'hiver sur place, pour nourrir et offrir un logis aux multiples petites bêtes du jardin. Rabattez la touffe début mars, au moment où les nouvelles pousses apparaissent.

Maladies, nuisibles et parasites

Cette plante est très résistante et ne semble sujette ni aux maladies ni aux attaques de parasites.

Multiplication de Kalimeris incisa

Multiplication de Kalimeris incisa

Forest and Kim Starr CC BY 2.0/Flickr

Le kalimeris se multiplie par division ou bouturage au printemps.

Division

  • Tous les 3 ou 4 ans, sortez la touffe à l'aide d'une bêche, en mars ou avril et divisez-la, en prenant garde à ce que chaque morceau ait un départ de végétation.
  • Replantez ces éclats, en pleine terre ou en pot.

Bouturage

Les boutures sont faciles à réussir :

  • Attendez que les tiges mesurent 30 cm, pincez-les pour favoriser la ramification, et profitez de cette coupe, pour bouturer.
  • Prenez des tiges de 10 cm, ôtez le feuillage sur la partie inférieure.
  • Prenez un pot, emplissez-le d'un mélange 2/3 terreau et 1/3 sable.
  • Faites des trous avec le doigt ou un crayon, enfoncez les tiges de moitié, tassez, arrosez.
  • Entreposez le contenant à mi-ombre. Surveillez l'arrosage.
  • En septembre, rempotez les boutures en godet individuel. Les nouvelles plantes seront bonnes à installer au printemps suivant.

Le kalimeris se prête à la confection de bouquets charmants, de juin à octobre. Cueillez des tiges de 30 à 40 cm quand les fleurettes commencent à s'ouvrir, le matin de bonne heure, avant que le soleil soit trop présent.

Pour conserver ce bouquet pendant une dizaine de jours, ôtez toutes les feuilles qui risquent de tremper dans l'eau du vase, puis coupez net la base des tiges.

Conseils écologiques

Vous souhaitez un jardin accueillant pour les insectes pollinisateurs ? Installez quelques pieds de kaliméris. Ils les attirent irrésistiblement, et ceci pendant les 5 mois de floraison.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides