Cobée

Écrit par les experts Ooreka

Cobée en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Cobée

  • Nom(s) latin(s)

    Cobaea scandes

  • Famille

    Polémoniacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Grimpant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 5 m
  • Largeur à maturité

    1-2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Haie
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La cobée grimpante serait originaire du Mexique. Elle pousse dans toutes les zones tropicales du continent américain. En France, hors des zones littorales les plus clémentes en températures hivernales, cette liane herbacée et vivace est peu rustique (elle résiste à des températures de -1 à -6 °C), elle est donc généralement cultivée comme une plante annuelle.

Elle développe très rapidement une grande quantité de tiges volubiles, s'étendant sur 3 à 5 m, couvertes de grandes feuilles caduques, découpées en trois folioles dont le dernier se transforme en vrilles fourchues. Celles-ci permettent à la plante de s'accrocher d'elles-mêmes sur le moindre support. En été, à partir de juillet (et jusqu'aux gelées, en octobre), les fleurs apparaissent à l'aisselle des feuilles. Étonnantes, celles-ci sont campanulées, en forme de grosses cloches (7 à 8 cm de longueur) dont le bord des pétales est légèrement recourbé. Les Anglo-saxons surnomment d'ailleurs la cobée « cathedral bells », cloches de cathédrale. Ou encore « Cup and saucer vine », car les fleurs sont enveloppées d'un calice vert tendre et leur forme générale n'est en effet pas sans évoquer une tasse reposant sur sa soucoupe ! Cette floraison séduit tant par son originalité que par ses coloris. Vertes, les fleurs, en s'épanouissant, deviennent blanc translucide avant de se teinter d'un bleu plus ou moins soutenu ou encore d'un superbe violet empourpré. Sous climat doux, les fleurs peuvent céder la place à de gros fruits violets à maturité.

On installe les cobées sur des grillages, des treillages, des tonnelles, pergolas et barrières en compagnie d'autres plantes grimpantes comme les capucines des Canaries, les glycines tubéreuses, les ipomées… Laissez-les également partir joliment à l'assaut d'arbustes comme les conifères (notamment ceux aux feuillages bleutés), les rosiers, etc.

Il est possible de cultiver la cobée grimpante en pot, en véranda ou sous serre. La plante, vivace, peut ainsi continuer à s'épanouir quelques années mais, malheureusement, sa floraison devient de moins en moins belle au fil des années.

Espèces et variétés de cobée

Le genre auquel appartiennent les cobées comprend 25 espèces vivaces toutes tropicales. Toutefois, seule la cobée grimpante (Cobaea scandes) est cultivée en dehors de ces pays d'origine.

Cobée grimpante (Cobaea scandes)

Espèce type

Cobée grimpante (Cobaea scandes) Espèce type
  • Floraison : Fleurs d'abord vertes, puis blanches translucides avant de se teinter de bleu ou encore de violet pourpre.

'Alba'

Cobée grimpante (Cobaea scandes) 'Alba'
  • Floraison : Fleurs blanches se teintant d'une nuance ivoire en vieillissant.

Semis et plantation de la cobée

Semis et plantation de la cobée

chuck b./CC BY 2.0/Flickr

Où l'installer ?

Cette belle plante tropicale se cultive facilement à condition de répondre à certaines de ces exigences. Elle apprécie bien sur les situations abritées et ensoleillées mais accepte la mi-ombre (qui est d'ailleurs préférable au soleil brûlant).

La cobée grimpante demande un sol riche, bien drainé mais restant frais en été.

Quand et comment semer la cobée ?

Cette plante se sème au chaud, à l'intérieur de la maison, en godet, de février à avril. Pour faciliter la levée des graines (qui peut prendre trois semaines), trempez celles-ci dans de l'eau tiède la veille du semis.

Si vous habitez dans une zone aux gelées tardives et que vous deviez attendre le mois de juin pour installer les plants de cobées en pleine terre, repiquez-les en mai dans un godet plus grand.

Quand et comment la planter ?

On ne plante à l'extérieur les frileuses que sont les cobées que lorsque tout risque de gelée est passé, de la mi-mai jusqu'à la mi-juin. Vous pouvez néanmoins les installer en place et les couvrir d'un voile d'hivernage les nuits où le gel est à craindre. Espacez-les de 1 m au minimum et veillez, lors de la plantation, de ne pas enterrer le collet des plants.

Pour la culture en pot, optez pour un contenant d'au moins 40 cm d'envergure, rempli d'un mélange de deux tiers de terreau et d'un tiers de terre de jardin.

Culture et entretien de la cobée

Culture et entretien de la cobée

forester401/CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Si cette plante n'exige aucune fertilisation, elle demande une attention particulière pour son arrosage. En effet la moindre soif peut entraîner l'arrêt de sa croissance. Vous veillerez donc à ce que la terre, à son pied, reste toujours fraîche ce qui consiste généralement à apporter aux plants un apport d'eau minimum par semaine.

La plante est volubile et s'accroche d'elle-même aux supports à proximité desquels on la plante. Il est toutefois recommandé, lors de la plantation, de l'installer avec un petit tuteur.

Retirez les fleurs fanées afin de prolonger le renouvellement de la floraison.

Maladies, parasites et nuisibles

La cobée n’est la proie d'aucun ravageur ou maladie.

Multiplication de la cobée

Multiplication de la cobée

Quimbaya/CC BY-NC-ND 2.0/Flickr

La cobée se reproduit par semis, dès la fin de l'hiver. Il serait aussi possible de la multiplier en juin, par bouture ligneuse à l'étouffée.

Conseils écologiques

Dans les pays où la cobée pousse spontanément, les fleurs sont pollinisées par des insectes nocturnes… et des chauves-souris !

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides