Kalopanax

Écrit par les experts Ooreka

Kalopanax en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Kalopanax à sept lobes

  • Nom(s) latin(s)

    Kalopanax septemlobus

  • Famille

    Araliacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre feuillu

    Plante ornementale ▶ Plante à fruits décoratifs

    Plante comestible ▶ Autres plantes médicinales

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Arrondi, en boule ou ovale
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    5 à 10 m et +
  • Largeur à maturité

    4 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    100 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Bosquet ou forêt Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Kalopanax ne compte qu'une seule espèce Kalopanax septemlobus avec 2 ou 3 sous-espèces : subsp. septemlobus, subsp. lutchuensis et f. maximowiczii. Il fait partie de la famille des Araliacées tout comme le lierre ou l'aralia.

Le Kalopanax est un arbre rare dans nos jardins et pourtant très rustique. Il occupe les forêts fraîches de feuillus du Japon, de l'est de la Sibérie jusqu'à l'île de Sakhaline, de Chine centrale et méridionale et de Corée. Ses feuilles palmées rappellent celles d'un érable hormis le fait qu'elles soient alternes au lieu d'être opposées et que le fruit rond diffère totalement des disamares (« hélicoptères ») de l'érable. Il porte par ailleurs de fortes épines jaunes brunissant avec l'âge, sur le tronc, les branches et les rejets. L'arbre mesure en culture 6 à 15 m de haut et jusqu'à 30 m à l'état sauvage. Il forme un tronc unique jusqu'à 1 m de diamètre portant une couronne colonnaire s'élargissant par la suite, munie de branches basses. Une gomme brune résineuse suinte des rameaux cassés.

Les feuilles palmatilobées vert sombre brillant mesurent entre 15 et 38 cm de large et se rattachent aux rameaux par un long pétiole rougeâtre glabre. Elles sont pubescentes au revers à l'état jeune. Le limbe est découpé en 5 à 7 lobes triangulaires, incisés environ jusqu'au tiers de leur surface. La forme maximowiczii plus populaire que l'espèce type, offre des lobes plus profondément échancrés et arrondis, acuminés au sommet qui évoquent davantage la feuille du marronnier. Les feuilles prennent de belles teintes jaune d'or à l'automne.

La floraison s'annonce en août-septembre sous forme de grandes inflorescences terminales de 18-25 sur 20-30 cm, atteignant parfois 60 cm en tous sens. Elles sont constituées de petites ombelles sphériques de 1 à 2,5 cm de diamètre ponctuées de fleurs très mellifères. Les menues fleurs blanches ou verdâtres présentent un calice à 5 dents, une corolle à 5 pétales triangulaires, 5 étamines et 1 pistil comportant un ovaire à 2 carpelles et 2 styles.

Les fruits sont des baies de 3-5 mm, marron rouge noircissant à maturité et pouvant persister sur les rameaux nus jusqu'en décembre. Elles contiennent 2 à 3 pépins noirs.

Le bois rougeâtre assez dur du Kalopanax sert à la fabrication de meubles et de traverses de chemin de fer en Asie. La plante est un puissant fortifiant qui tonifie les muscles. Sa résine était un composant du fameux baume phénicien élaboré il y a 5000 ans et utilisé pour soigner les douleurs et hernies abdominales. Ses jeunes feuilles cuites sont également consommées comme légumes.

Le terme Kalopanax vient du grec kalos, beau et de panax, panacea, la panacée qui désignait un remède universel. Septemlobus signifie « à sept lobes » en latin.

Espèces et variétés de Kalopanax

Kalopanax à sept lobes (Kalopanax septemlobus, syn. K. pictus)

Espèce type

Kalopanax à sept lobes (Kalopanax septemlobus, syn. K. pictus) Espèce type
  • Végétation : Arbre caduc de 10 à 30 m à tronc unique et écorce gris foncé sillonnée souvent épineuse. Rameaux à fortes épines denses. Feuilles alternes à bords en dents de scie, à 5 ou 7 lobes triangulaires de 15 à 38 cm de large évoquant l'érable de Cappadoce. Présence de stipules.
  • Fleurs et fruits : Panicules d'ombelles jaunâtres jusqu'à 60 cm en tous sens. Fleurs hermaphrodites de 5 mm de large à 5 pétales blanchâtres. Baies noires de 0,5 cm rarement tous les ans.
  • Qualités : Originaire d'Asie de l'est et du Japon dans les forêts de feuillus entre 0 et 2 000 m d'altitude. Très bel arbre d'ornement rustique. Peut se cultiver sous forme de bonsaï. Résiste à -28 °C. Jeunes plants sensibles aux gelées tardives.

Kalopanax septemlobus f. maximowiczii (syn. K. s. var. magnificus)

Kalopanax  Kalopanax septemlobus f. maximowiczii  (syn.  K. s. var. magnificus )
  • Végétation : Grandes feuilles palmées avec des lobes profonds arrondis et acuminés évoquant la feuille du marronnier d'Inde. Pétioles rougeâtres plus longs que le limbe. Les bords des feuilles sont finement dentées, grisâtres a revers.
  • Fleurs et fruits : Panicules terminales de 30-50 cm de large, composées d'environ 30 ombelles de 3 cm. Ombelles de 20-30 fleurs. Floraison en août très mellifère.
  • Qualités : Originaire du nord et centre du Japon (Hokkaido, Honshu, Shikoku), de Corée et du nord de la Chine. Variété ornementale la plus courante. Se cultive en isolé ou en pot. Résiste à -28 °C.

Kalopanax septemlobus subsp. lutchuensis

Kalopanax  Kalopanax septemlobus subsp. lutchuensis
  • Végétation : Feuilles de 3 à 5 lobes seulement.
  • Fleurs et fruits : --
  • Qualités : Native du sud du Japon. Très rare en Europe.

Plantation du Kalopanax

Plantation du <em>Kalopanax</em>

Kristine Paulus/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

Plantez-le en plein soleil ou à mi-ombre. En régions froides, une exposition en plein soleil permet aux rameaux de mieux se lignifier avant l'hiver. Évitez une exposition à l'est car les jeunes plants sont sensibles aux gelées tardives.

Offrez-lui un sol fertile, acide, neutre ou alcalin, frais tout en étant bien drainé.

La forme maximowiczii peut se cultiver dans un grand pot comme une plante verte.

Quand planter le Kalopanax?

À l'automne de préférence.

Comment le planter ?

Creusez une large et profonde fosse. Apportez du compost, fumier avec de l'engrais de fond à la terre de remplissage. Placez un tuteur puis l'arbre avec le collet au ras du sol. Rebouchez le trou et versez un bon arrosoir pour chasser l'air.

En pot, remplissez un riche terreau frais mais bien drainant.

Culture et entretien du Kalopanax

Culture et entretien du <em>Kalopanax</em>

Magnus Manske/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

La croissance est assez rapide au cours des premières années de la vie de l'arbre puis elle se ralentit. La taille du Kalopanax en France tourne autour de 10 m de haut

Arrosez régulièrement surtout durant les étés secs pour éviter la chute du feuillage.

Il est inutile de protéger l'arbre en hiver.

Taille du Kalopanax

Quand tailler ?

En hiver ou en juin-juillet.

Comment tailler ?

ôtez simplement les branches gênantes, cassées ou mal placées sinon la taille n'est pas indispensable.

Maladies, nuisibles et parasites

Il existe assez peu de nuisibles exceptés les cochenilles. Appliquez une huile blanche durant l'hiver sur le tronc et les rameaux.

Les gelées tardives peuvent affecter les jeunes arbres. Protégez les jeunes plants avec un voile d'hivernage durant la nuit.

Multiplication de Kalopanax

Multiplication de <em>Kalopanax</em>

Qwert1234/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Semis

Le semis s'effectue à l'automne-hiver avec des graines fraîches ou en mars-avril, avec des graines non fraîches. Dans ce cas, une stratification chaude pendant 30 jours puis froide pendant 30 jours est recommandée.

Le semis se fait dans un mélange de 50 % de terreau et 50 % de terre de bruyère. Maintenez la culture à 18-20 °C.

La levée des graines fraîches peut cependant nécessiter 1 à 2 ans. Le taux de réussite est souvent de 10 % la première année puis de 90 % la seconde année. Une stratification au froid de 2 à 3 mois est donc aussi conseillée.

Note : la stratification chaude consiste à jeter de d'eau bouillante sur les graines posées sur un tamis puis de recueillir cette eau. Faites ensuite tremper pendant 12 h les graines dans cette eau. Réessuyez puis semez immédiatement.

Bouturage

En été, deux types de bouturages sont possibles :

Conseils écologiques

Le Kalopanax est un arbre aux allures exotiques très facile à cultiver en sol frais et très mellifère de surcroît. Sa croissance est rapide au début si bien qu'il procure un bel ombrage au bout de quelques années. L'arbre ralentit ensuite sa croissance ce qui permet de l'installer dans un petit jardin.

Un peu d'histoire…

Le Kalopanax est découvert et décrit pour la première fois par le naturaliste et physicien allemand Engelbert Kaempfer (1651-1716). Par son voyage de 10 années (1683-1693) à travers la Russie, la Perse, l'Inde, le sud-est asiatique et le Japon, il livre au monde occidental entre autre une connaissance approfondie de la flore et de l'histoire du Japon fermé aux étrangers dans les années qui suivent et jusqu'au milieu du 19e siècle. Il décrit 2 arbres japonais qu'il prend pour deux érables, Acer palmatum (actuel érable japonais) et Acer pictum. A cause d'une confusion dans les échantillons, il rebaptise rapidement ce dernier Acer septemlobum. Puis Gen-ichi Koidzumi (1883-1953) le renomme en 1925 Kalopanax septemlobus. Il changera encore une fois de nom d'espèce en 1927 sous l'impulsion du Coréen Takenoshin Nakai (1882-1952) qui le rebaptise Kalopanax pictus jusque ce qu'on lui rende son nom actuel. En 1874, le grand horticulteur belge Louis Van Houtte (1810-1876) passionné par la botanique, décrit l'Aralia maximowiczii renommé depuis K. septemlobus f. maximowiczii.

Depuis 1994, la distinction faite entre les 2 variétés Kalopanax septemlobus var. septemlobus et var. magnificus basée sur de petites différences du feuillage n'est plus retenue (cf note).

Le Kalopanax venu de l'extrême est de l'Asie fait l'objet de plusieurs introductions en Europe. Le botaniste russe Carl Johann Maximowicz (1827-1891) envoie des graines en 1865 tandis que Ernest Henry Wilson commandité par les pépinières Veitch et l'arboretum Arnold à Boston collecte des semences en provenance de la province de Hubei en 1911. Le spépinières Veitch offrent un plant de l'espèce type nommée alors Kalopanax ricinifolius var.chinensis au Kew Garden de Londres.

Note 1 : OHASHI, (1994), « J. Jap. Bot. » 69: 28–31.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides