Cactus de Pâques

Écrit par les experts Ooreka

Cactus de Pâques en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Cactus de Pâques, Cactus de Pentecôte

  • Nom(s) latin(s)

    Hatiora

  • Famille

    Cactacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif | Plante grasse, succulente ou cactus

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
    Pleureur ou tombant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,30 m
  • Largeur à maturité

    0,30-0,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Chambre Véranda
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Hatiora (synonyme de Rhipsalidopsis) compte environ sept espèces de plantes épiphytes vivant dans les forêts tropicales du sud du Brésil. Elles profitent de l'atmosphère humide et de l'ombre des arbres pour germer et se développer sur les branches, dans les anfractuosités de l'écorce du tronc et parfois sur les rochers (lithophytes). Les débris organiques en décomposition retenus dans la canopée leur servent de nourriture.

Les formes sauvages des deux espèces de cactus de Pâques (Hatiora rosea et Hatoria gaertneri) poussent plus précisément dans les États de Minas Gerais, Sao Paulo, Parana, Santa Catarina et Rio Grande del Sul, tout comme les Schlumbergera botaniques (cactus de Noël).

Le genre Hatiora est divisé en deux sous-genres : les Hatiora au sens strict ont des tiges cylindriques à port dressé puis retombant se lignifiant à la longue, et de petites fleurs ; les membres du sous-genre Rhipsalidopsis ont des segments aplatis, faiblement succulents, et des fleurs assez grandes généralement rouge ou rose, excepté chez l'espèce epiphylloides à fleurs jaunes.

Comme les Epiphyllum ou les Schlumbergera, les Hatiora appartiennent à la famille des Cactacées qui se distingue généralement par de très belles fleurs soyeuses aux couleurs vives.

Ils ont porté le nom de Rhipsalidopsis, aujourd'hui abandonné, du fait de leur forte ressemblance avec le genre Rhipsalis, qui rassemble des plantes épiphytes aux allures de coraux. Ce caractère se retrouve notamment chez l'espèce Hatiora salicornioides. En revanche Hatoria rosea, le cactus de Pâques, appelé aussi cactus de Pentecôte, présente plutôt l'aspect du Schlumbergera avec ses tiges segmentées crassulescentes plates ou anguleuses. Il diffère cependant par le fait qu'elles ne sont pas dentées mais légèrement crénelées et n'ont pas cette forme en pince de crabe qui marque l'extrémité de chaque segment. Elles sont par ailleurs bordées de pourpre si la plante reçoit suffisamment de lumière. L'extrémité des tiges présente une grande aréole poilue à l'endroit où se forme le bouton. Les tiges sont dressées avant d'adopter un port retombant. Leur base se lignifie et brunit avec l'âge.

La floraison diurne apparaît à l'extrémité des tiges au printemps et dure environ deux mois. Chaque fleur s'ouvre et se referme le soir pendant 4 à 5 jours. Les fleurs sont à symétrie axiale avec de multiples pétales pointus roses ou rouges selon l'espèce. Les cultivars issus du croisement entre les espèces rosea et gaertneri offrent d'autres teintes comme le blanc, le saumon, le violet, le rouge, panaché de blanc, etc.

Les fruits sont des baies oblongues contenant des pépins noirs de 1 mm mais la fécondation nécessite la présence d'un individu appartenant à un clone différent. Les hybrides forment rarement des fruits.

Espèces et variétés du cactus de Pâques

La découverte des deux espèces rosea et gaertneri respectivement en 1884 et 1912 conduisit à partir de 1932 à la création de plusieurs centaines de cultivars développés d'abord par l'allemand Alfred Gräser (1895-1973) sous le nom de Hatiora x graeseri. Le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l'Allemagne, le Danemark, les États-Unis, le Japon ainsi que l'Australie contribuèrent à créer plus de 200 cultivars (chiffre 1995, contre 44 en 1985). Les cultivars sont plus courants à la vente que les espèces botaniques.

Cactus de Pâques, cactus de Pentecôte (Hatiora rosea, syn. Rhipsalidopsis r., Rhipsalis r.)

Espèce type

Cactus de Pâques, cactus de Pentecôte (Hatiora rosea, syn. Rhipsalidopsis r., Rhipsalis r.) Espèce type
  • Végétation : Tiges inermes, dressées de 15 cm de haut puis pendantes, segmentées plates ou anguleuses (avec 3 ou 5 angles), vertes plus ou moins pourpres selon l'éclairement. Aréoles poilues sur les bords et en extrémité. Segments mesurant 2-4 cm de long sur moins de 1 cm de large.
  • Fleurs et fruits : Fleurs actinomorphes légèrement odorantes, à multiples pétales pointus, de 3-4 cm de diamètre, rose mauve, entre avril et juillet. Tube floral court à nombreuses étamines.
  • Qualités : Espèce originaire du sud du Brésil (Parana, Rio Grande do Sul), en forêt de montagnes denses et humides entre 1 000 et 2 000 m. Plante facile à cultiver réclamant peu de lumière. Tendance à flétrir en hiver.

Cactus de Pâques, cactus de Pentecôte (Hatiora gaertneri, syn. Rhipsalidopsis g., Schlumbergera g., Epiphyllum russellianum, Rhipsalis g., Epiphyllopsis g.)

Espèce type

Cactus de Pâques, cactus de Pentecôte (Hatiora gaertneri, syn. Rhipsalidopsis g., Schlumbergera g., Epiphyllum russellianum, Rhipsalis g., Epiphyllopsis g.) Espèce type
  • Végétation : Tiges plates à segments longs de 4-7 cm sur 2 à 2,5 cm de large, non épineuses, dressées puis retombantes.
  • Fleurs et fruits : Fleurs actinomorphes rouge vermillon, de 4-5 cm de long sur 5-7 cm de large, au début du printemps. Faisceau d'étamines jaunes peu voyant. Fruits oblongs brun rougeâtre de 1,5 cm de long.
  • Qualités : Espèce du sud-est du Brésil (Parana , Santa Catarina), entre 400 et 1 300 m dans les forêts d'Araucaria angustifolia. Plante facile à cultiver.

var. giant

Cactus de Pâques, cactus de Pentecôte (Hatiora gaertneri, syn. Rhipsalidopsis g., Schlumbergera g., Epiphyllum russellianum, Rhipsalis g., Epiphyllopsis g.) var. giant
  • Végétation : Comme le type
  • Fleurs et fruits : Fleurs rouges d'un diamètre de 10 cm.
  • Qualités : Comme le type

Hatiora salicornioides

Espèce type

Hatiora salicornioides Espèce type
  • Végétation : Petit buisson très ramifié de 50-100 cm de haut sur 50 cm de large, à port souple retombant. Tiges minces cylindriques, avec des articles en forme de massue rappelant les tiges de salicorne. Aréoles discrètes.
  • Fleurs et fruits : Fleurs jaune orangé en cône, de 1 cm, en bout de tiges. Baies blanchâtres translucides.
  • Qualités : Espèce poussant dans les États de Rio de Janeiro et de Sao Paulo. Plante succulente à forme originale. À exposer à l'ombre. Hiverner à 10 °C.

Hatiora epiphylloides

Espèce type

Hatiora epiphylloides Espèce type
  • Végétation : Segments vert foncé à forme triangulaire étroite à la base, aux extrémités en pinces de crabe. Très petites aréoles et absence d'épine.
  • Fleurs et fruits : Fleurs jaunes.
  • Qualités : Espèce du nord-ouest de Rio de Janeiro, très rare en culture. Très délicate à cultiver.

Hybrides de cactus de Pâques, easter cactus (en anglais)

Hatiora x 'Parnell' (syn. Rhipsalidopsis x 'P.')

Cactus de Pâques  Hatiora  x 'Parnell' (syn.  Rhipsalidopsis x  'P.')
  • Végétation : --
  • Fleurs et fruits : Grandes fleurs bicolores orange lavées de blanc au centre.
  • Qualités : Obtention japonaise.

Hatiora x 'Caprice'

Cactus de Pâques  Hatiora x  'Caprice'
  • Végétation : --
  • Fleurs et fruits : Grandes fleurs étoilées rose satiné et gros bouquet d'étamines jaune.
  • Qualités : --

Hatiora x 'Victoria'

Hybrides de cactus de Pâques, easter cactus (en anglais) Hatiora x 'Victoria'
  • Végétation : --
  • Fleurs et fruits : Grandes fleurs étoilées rose vif.
  • Qualités : --

Hatiora x 'Michel Combernoux'

Hybrides de cactus de Pâques, easter cactus (en anglais) Hatiora x 'Michel Combernoux'
  • Végétation : --
  • Fleurs et fruits : Fleurs à pétales courts rose clair.
  • Qualités : --

Hatiora x 'Monarch'

Cactus de Pâques  Hatiora x  'Monarch'
  • Végétation : --
  • Fleurs et fruits : Très jolies fleurs régulières roses à pétales réfléchis.
  • Qualités : --

Hatiora x 'Lisa Ann'

Cactus de Pâques  Hatiora x  'Lisa Ann'
  • Végétation : --
  • Fleurs et fruits : Fleurs à larges pétales courts terminés en pointe, d'un intense rose mauve.
  • Qualités : --

Hatiora x 'Sirius'

Hybrides de cactus de Pâques, easter cactus (en anglais) Hatiora x 'Sirius'
  • Végétation : --
  • Fleurs et fruits : Fleurs blanches.
  • Qualités : Premier hybride à fleurs blanches obtenu par les Pays-Bas.

Hatiora x 'Double China Rose'

Cactus de Pâques  Hatiora x  'Double China Rose'
  • Végétation : --
  • Fleurs et fruits : Fleurs doubles rose vif.
  • Qualités : Obtention américaine de Rainbow Garden.

Plantation du cactus de Pâques

Plantation du cactus de Pâques

noricum/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où le planter ?

Le cactus de Pâques n'a pas besoin de beaucoup de luminosité étant donné qu'il vit sous la canopée des forêts tropicales. Il accepte parfaitement de pousser dans tous les intérieurs si vous prenez soin de lui éviter l'exposition directe aux rayons du soleil. Il exige cependant un peu plus de lumière que le cactus de Noël.

Pendant l'été, il apprécie de faire un séjour à l'extérieur à l'ombre d'un arbre.

La plante peut se cultiver dans un pot normal, dans une suspension, dans une caissette ajourée suspendue, voire dans un mur végétal (lorsque la plante est encore jeune).

Quand planter le cactus de Pâques ?

À tout moment de l'année.

Comment le planter ?

Installez une couche de drainage au fond du pot puis composez un mélange ¾ de bon compost de feuilles, ¼ de pouzzolane (pierre ponce) ou de perlite et un peu de sable grossier. Le substrat doit être acide.

Culture et entretien ducactus de Pâques

Culture et entretien ducactus de Pâques

Malcolm Manners/CC BY 2.0/Flickr

La plante se conserve de nombreuses années en intérieur avec très peu de soins. Cependant l'espèce rosea et ses hybrides proches ont tendance à flétrir en hiver. Pour les sauver, un bouturage d'urgence s'impose.

Entretenez une bonne humidité constante en utilisant de l'eau douce (eau de pluie) à température ambiante tout en évitant de laisser stagner de l'eau dans la soucoupe. La plante apprécie également d'être brumisée quotidiennement. Arrosez environ tous les dix jours en été et toutes les trois semaines en hiver.

Fertilisez dès l'apparition des boutons et jusqu'en fin d'été avec un engrais pour cactus ou même avec un engrais pour tomates tous les quinze jours.

Évitez de tourner la plante une fois que les boutons sont apparus car cela provoque leur chute.

Après la floraison, ôtez manuellement les fruits éventuels pour éviter qu'ils ne se développent et n'épuisent inutilement la plante.

Bon à savoir : en décembre-janvier, maintenez la plante pendant au moins deux semaines à 10 °C dans un endroit clair pour induire la floraison. Replacez ensuite la plante à température normale afin que les fleurs s'épanouissent. Au-dessus de 25 °C, la plante a tendance à flétrir.

Taille du cactus de Pâques

Aucune taille n'est requise si ce n'est d'ôter les tiges sèches ou ramollies.

Maladies, nuisibles et parasites

La pourriture due à un excès d'arrosage est assez fréquente avec les cactées. Pour sauver la plante, l'astuce consiste à couper au-dessus de la zone ramollie par la pourriture en s'assurant que la zone des vaisseaux conducteurs ne présente pas de couleur rouge ou brune. Recouvrez la cicatrice avec du charbon de bois pilé puis laissez sécher l'organe pendant plusieurs jours. Plantez-le ensuite dans du sable pur humidifié maintenu au chaud jusqu'à ce que de nouvelles racines soient formées.

Les araignées rouges forment de fines toiles sur les feuilles lorsque l'atmosphère est trop sèche. Brumisez de l'eau quotidiennement ou éloignez la plante de la fenêtre.

Les cochenilles farineuses formant des amas blanchâtres s'attaquent assez souvent aux cactées. Contrôlez régulièrement leur apparition et traitez avec un anti-cochenille ou ôtez le parasite avec un coton-tige imbibé d'alcool. Éloignez les plantes contaminées des plantes saines.

Multiplication du cactus de Pâques

Multiplication du cactus de Pâques

KanYuFengShui/CC BY-SA 4.0/Wikimedia

Bouturage

Au printemps ou en été, sectionnez des tiges au niveau des articulations ou juste en dessous de ramifications de tiges.

Laissez sécher les boutures pendant environ une semaine afin que les tissus cicatrisent parfaitement puis enfoncez de 1 cm la base des articles dans le même substrat que la plante adulte ou dans un mélange de tourbe et de sable. Piquez une bouture par petits godets en plastique.

Placez les boutures au chaud (minimum 20 °C) et à humidité constante en arrosant et bassinant régulièrement. Ajoutez de temps à autre de l'engrais liquide à l'eau d'arrosage.

Rempotez les plantes dans leur pot définitif au bout de 2 ans.

Semis

Il est recommandé de stériliser le substrat composé de sable et d'un peu de tourbe, au micro-ondes pour supprimer les risques de pourriture.

En mars, semez les graines débarrassées de la pulpe du fruit qui contient des substances anti-germinatives et saupoudrez d'une fine couche de sable pur.

Humidifiez le substrat puis placez la terrine au chaud sous une lumière tamisée en couvrant avec du film transparent.

Repiquez en petits godets lorsque les plantules se touchent.

Conseils écologiques

Pour éviter les maladies et ravageurs, le séjour au jardin du cactus de Pâques est très souvent bénéfique. N'hésitez pas à placer le pot sous un arbre feuillu, à le pendre aux branches ou à le placer sur un balcon ombragé.

Bon à savoir : les espèces de cactus épiphytes se répartissent en onze genres réunissant environ cent cinquante espèces (Hunt et al., 2006), soit environ 10 % des espèces de cactées. La famille des Cactacées se trouve être l'une des principales familles du règne végétal à présenter le caractère épiphyte. Aussi la classification de ces plantes donne beaucoup de fil à retordre et les changements de nom de genre sont monnaie courante. La famille des Cactacées se divise en quatre à cinq sous-familles, suivant les auteurs, et c’est la sous-famille des Cactoideae, la plus vaste (80 % des espèces de cactées), qui regroupe les cactées globulaires, colonnaires et nos fameuses épiphytes. Elle est elle-même divisée en sept tribus (New Cactus Lexicon, Hunt et al., 2006). Les cactées épiphytes se répartissent actuellement dans trois de ces tribus de la sous-famille Cactoideae : Rhipsalideae, Hylocereeae et Echinocereeae. Les Hatiora appartiennent à celle des Rhipsalideae.

Un peu d'histoire…

Le nom Hatiora est une anagramme du genre Hariota qui rend hommage à Thomas Hariot, mathématicien, astronome et explorateur anglais (1560-1621). Il fut créé par Nathaniel Britton et Joseph Rose en 1923 vu la confusion régnant sur le genre primitif. Le nom d'espèce rosea vient du latin rosa indiquant la teinte rose des fleurs ; gaertneri rend hommage au botaniste allemand Joseph Gaertner (1732-1791).

Le nom de « chain cactus » s'applique en Nouvelle-Zélande pour désigner les cactus à tiges plates de type Schlumbergera mais aussi les Hatiora appartenant au sous-genre Rhipsalidopsis.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides