Orchidée Dracula

Écrit par les experts Ooreka

Orchidée Dracula en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Dracula

  • Nom(s) latin(s)

    Dracula

  • Famille

    Orchidacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,45 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Difficile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol frais

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation intérieure

    Véranda Serre chaude Serre tempérée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les orchidées du genre Dracula sont étroitement liées aux Masdevallia, genre dont elles ont été extraites au cours d'une révision. Toutefois, le labelle des orchidées Dracula est généralement plus grand (ressemblant souvent un champignon pour attirer les mouches) et les tiges de la fleur se développent parfois horizontalement, mais aussi, et surtout vers le bas. La couleur des fleurs des Dracula est souvent assez foncée. Les Dracula sont assez proches des Restrepia et Pleurothallis.

L'orchidée Dracula, du latin signifiant « petit dragon », tire son nom de deux longs éperons formés par des sépales. Il existe plus d'une centaine d'espèces dans le genre, qui sont originaires d'Amérique centrale et une partie de l'Amérique du Sud (principalement des Andes). Ces orchidées préfèrent vivre dans des endroits sombres, froids, et se développent naturellement à des altitudes entre 1 800-2 200 m.

L'orchidée Dracula se développe à partir d'un rhizome court en touffes, et ne dispose pas de pseudo-bulbes. Les tiges compactes produisent chacune une grande feuille (taille variable en fonction de l'espèce, mais souvent 10-30 cm), avec une nervure médiane profondément définie.

Les fleurs, de couleur mauve à violet, proviennent souvent de la base de la tige feuillée, avec une floraison successive sur chaque tige. La forme de la fleur est généralement triangulaire et les pétales eux-mêmes sont de petite taille et de faible épaisseur. De longs filaments étendent chaque sépale, et le labelle est de grande taille et d'apparence similaires à celle d'un champignon. En fait, l'odeur de champignon que ces orchidées produisent attire les mouches drosophiles, lesquelles agiront comme pollinisateurs pour les plantes.

Entre Dracula simia, qui rappelle la tête d'un singe, et Dracula vampira, qui évoque une chauve-souris, les fleurs font tout l'attrait du genre. Ces orchidées sont très gratifiantes à cultiver, mais sont à réserver à des orchidophiles avertis. Dracula chimaera est l'espèce type du genre.

Les orchidées Dracula sont des orchidées d'amateurs avertis, aguerris, et peu de cultivars sont disponibles. Toutefois, on peut noter que le genre produit des hybrides intergénériques avec Masdevallia, formant le genre hybride Dracuvallia.

Dracula chimaera

 Dracula chimaera
  • Floraison : Très grandes fleurs, jusqu'à 22 cm d'envergure. Floraison en fin d'automne et en hiver. Floraison tombante avec jusqu'à 6 fleurs à ouverture successive.
  • Qualités : Une fleur « chimérique » !
  • Origine : Colombie, Équateur. Altitude 1 400-2 500  m.

Dracula radiosa

 Dracula radiosa
  • Floraison : Fleurs jusqu'à 15 cm. Floraison en hiver, printemps et été. Floraison horizontale avec jusqu'à 4-6 fleurs à ouverture successive.
  • Qualités : Fleur avec de très longs filaments, 5 cm pour le centre et jusqu'à 10 cm pour chaque filament.
  • Origine : Colombie, Équateur. Altitude 1 600-2 100  m.

Dracula simia

Orchidée Dracula  Dracula simia
  • Floraison : Fleurs jusqu'à 10-15 cm. Floraison en hiver, printemps et parfois automne. Floraison tombante avec jusqu'à 3-4 fleurs à ouverture successive.
  • Qualités : Une fleur extraordinaire. Espèce de relative petite taille. Supporte un peu plus de chaleur que la moyenne, jusqu'à 24-26 °C.
  • Origine : Équateur, Pérou. Altitude 1 000-2 000  m.

Dracula vampira

 Dracula vampira
  • Floraison : Fleurs jusqu'à 8 cm. Floraison possible en toute saison. Floraison tombante, tige florale de 30 à 60 cm jusqu'à 6-8 fleurs à ouverture successive.
  • Qualités : Encore une fleur à la forme étrange. Espèce de taille moyenne.
  • Origine : Équateur (Ouest). Altitude 1 800-2 200  m.

Plantation de l'orchidée Dracula

Plantation de l'orchidée <em>Dracula</em>

Orchi/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où la planter ?

Parce que les tiges florales des orchidées Dracula se développent souvent vers le bas, un pot en forme de panier à mailles en plastique est indispensable. Une suspension est également obligatoire, surtout que cela a aussi l'avantage d'augmenter l'aération des racines de la plante, même si elles se dessèchent un peu plus rapidement.

La sphaigne est un bon substrat pour ces orchidées car il aide à garder les racines humides mais encore à ne pas opposer trop de résistance à la croissance des tiges florales.

L'humidité est très importante pour toutes les Pleurothallidées, car la plupart des orchidées Dracula proviennent de « forêts de nuages » dans les Andes. Essayez de conserver 70-100 % d'humidité. Une bonne circulation de l'air (généralement à partir d'un ventilateur) aidera à prévenir les problèmes de pourriture.

Un faible éclairage est adéquat, similaire à Phalaenopsis. Plus la lumière est intense, plus le dispositif de refroidissement pour abaisser les températures doit être performant.

Quand planter l'orchidée Dracula ?

Achetez de préférence un plant en fleurs, cela permet de connaître avec précision les différentes périodes de culture (un plant refleurit au même moment chaque année). Il est ainsi possible de déterminer les autres périodes de culture pour ces orchidées. Ces périodes varient selon l'espèce.

Comment la planter ?

Les orchidées Dracula ont la particularité, avec les genres Acineta et Stanhopea (et quelques autres), d'émettre une hampe florale affectée d'un géotropisme positif (dirigée vers le bas). Après avoir cheminé entre les racines, la hampe florale sortira sous la plante pour épanouir ses fleurs.

Cela s'imagine fort bien lorsque la plante se trouve sur une branche. Mais lorsque la plante est cultivée, un tel comportement nécessite quelques précautions. Aménagez quelques ouvertures latérales (trois ou quatre larges ouvertures !) ou même inférieures (les deux, c'est mieux). On peut adopter un pot en plastique largement ajouré dont l'ouverture des trous est suffisante pour laisser passer la hampe florale sans dommage pour elle. Ce système n'est utilisé qu'en suspension.

Déposez simplement l'orchidée Dracula dans le substrat, sans trop recouvrir les racines : la sphaigne reste idéale pour sa culture.

Il est également possible de substituer une plaque de chêne-liège au pot ajouré, mais un système de brumisation deviendra utile pour conserver l'humidité. Cette méthode imite la façon dont une orchidée Dracula se développe à l'état sauvage (attachée aux troncs moussus d'arbres dans les forêts brumeuses des Andes). L'humidité élevée et une position ombragée sont nécessaires tout au long de l'année pour atteindre les meilleurs résultats.

Culture et entretien de l'orchidée Dracula

Culture et entretien de l'orchidée <em>Dracula</em>

Orchi/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Arrosage et Humidité

Les orchidées Dracula ne doivent jamais sécher totalement, car ces orchidées ne disposent d'aucun moyen pour stocker l'eau. Elles peuvent mourir en quelques heures si elles se dessèchent en combinaison avec une température trop élevée. En fait, elles sont assez difficiles à trop arroser, donc apportez de l'eau souvent, avec une moindre importance si l'humidité est élevée.

Les petites Dracula exigent une humidité élevée (80-90 %) ainsi que des arrosages fréquents, mais toujours le matin, jamais le soir ! Une bonne option consiste ainsi à utiliser la mousse de sphaigne pour aider à garder l'humidité dans le système racinaire.

Une bonne circulation de l'air est également importante, car elle aidera à éviter les problèmes avec la pourriture des racines.

Température

Gardez les températures diurnes en dessous de 20 °C, avec un régime climatique de type froid. La nuit, les températures devraient chuter d'au moins 6-8 °C, essentiellement pour le « bien-être » des feuilles.

Les plantes se déshydratent trop rapidement si les températures sont trop élevées, car elles ne peuvent pas fermer leurs stomates pour retenir l'humidité. Idéalement, les températures devraient tomber entre 10-15 °C pendant la nuit.

Rempotage

Il est préférable de rempoter au printemps ou à l'automne, mais ne le faites que si cela semble vraiment nécessaire !

Taille de l'orchidée Dracula

Supprimez la tige florale en la coupant à ras des feuilles lorsque la fleur se fane. Faites-le dès les premiers signes de défleuraison, cela laissera des forces au plant, inutile de perdre de l'énergie pour une fleur fanée…

Maladies, nuisibles et parasites

Les orchidées Dracula ne connaissent pas de véritables nuisibles ou parasites. En cas d'attaque de cochenilles, repérables par l'apparition d'amas cotonneux, farineux ou gras, traitez à l'aide d'huile blanche. Des solutions maison existent également.

Le pire ennemi de l'orchidée Dracula reste le non-respect des bonnes conditions de culture :

  • Nécrose des feuilles : elle se manifeste par l'apparition de taches de couleur brune et de feuilles molles et peut être due à une mauvaise hygrométrie ou des erreurs de luminosité.
  • Botrytis : pour lutter contre cette pourriture qui menace les fleurs, améliorez la circulation d'air.

Multiplication de l'orchidée Dracula

Multiplication de l'orchidée <em>Dracula</em>

Karen Gil/CC BY 2.0/Flickr

La division de touffes est le mode le plus habituel de multiplication simple. Il est essentiellement applicable aux orchidées sympodiales (tels les Cattleya, Paphiopedilum, Miltonia, Masdevallia, Lycaste, etc.) et donc aux orchidées Dracula.

Quand la diviser ?

La division de touffes doit être accomplie au moment du rempotage, mais tout rempotage ne l'exige pas. Il faut connaître les risques auxquels la plante est soumise, car l'effet traumatisant de la division s'ajoute à celui du rempotage.

Cette opération ne peut être effectuée que sur des plantes bien fournies et en bonne santé. Par ailleurs, le genre Dracula est esthétiquement plus satisfaisant lorsque les plants sont cultivés en touffes importantes. On doit donc tenir compte du préjudice esthétique qu'implique cette scission.

Comment diviser l'orchidée Dracula ?

  • Ne pratiquez jamais de division si chaque touffe ne possède pas au moins trois tiges au terme de l'opération (« règle des trois »). En général, la qualité de la floraison est moindre sur une petite touffe.
  • Une fois la plante dépotée et précautionneusement débarrassée de son substrat, il est possible de procéder à la section du rhizome.
  • Pour ce faire, utilisez un couteau à lame bien aiguisée, que vous aurez préalablement stérilisée par un passage à la flamme.
  • Procédez à la séparation des racines ; celle-ci ne pose guère de problèmes si les racines sont peu entrelacées.
  • Coupez au moins partiellement les racines anciennes, souvent mortifiées, plus ou moins fonctionnelles. En revanche, il est impératif de respecter les nouvelles pousses racinaires. Cependant, si le moment du rempotage est opportun, les nouvelles racines ne se sont pas encore développées et ne risquent donc pas d'être blessées.
  • Cautérisez rapidement les plaies de coupe ou enduisez-les d'une couche de mastic à greffer ; vous pouvez sinon les badigeonner d'une solution antiseptique.
  • Avant le rempotage, vérifiez bien la propreté de l'appareil racinaire et éliminez racines et feuilles mortes.
  • Allégez l'arrosage (sans le suspendre !) dans les jours qui suivent, afin que le processus de cicatrisation puisse se faire dans de bonnes conditions. Ceci est, d'ailleurs, la règle après tout rempotage.
  • Effectuez cette opération de rempotage dans un substrat bien humidifié, mais non détrempé.
  • Procédez à une amélioration de l'humidité ambiante dans les jours qui suivent afin d'éviter tout assèchement des orchidées Dracula.

Conseils écologiques

Les orchidées Dracula ont de gros besoins en eau, une eau légèrement acide et sans grande minéralisation. Exploiter un récupérateur d'eau de pluie, filtrée, permet des économies sur l'eau d'arrosage et de brumisation.

Attention : ne mettez pas les feuilles mortes dans un compost car elles contiennent de l'oxalate de calcium nocif.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides